𝐂𝐚𝐧’𝐭 đĄđžđ„đ© đŸđšđ„đ„đąđ§đ  𝐱𝐧 đ„đšđŻđž, đ“đŸ

« Can’t help falling in love » est une saga de Alicia Garnier Ă©ditĂ©e chez Hugo New Romance.

Note : ♄♄♄♄♄/5

♩ RĂ©sumĂ© :

Logan a toujours tout eu dans sa vie, une carriĂšre florissante Ă  Hollywood, de l’argent, des femmes, de la drogue… Une vie rĂȘvĂ©e pour certains. Mais une ultime frasque pousse son agent Ă  bout, et il le met face Ă  un ultimatum : se faire soigner ou c’est la fin de sa carriĂšre. Contraint et forcĂ©, il se retire chez sa mĂšre et sa sƓur, en Virginie, pour se mettre au vert, mais aussi pour affronter ses dĂ©mons. Il va rencontrer alors une voisine


Riley a vu sa vie voler en Ă©clats l’annĂ©e de ses seize ans, depuis elle tente chaque jour de se relever. La noirceur qui l’habite dĂ©sormais n’est jamais loin, et lorsqu’elle baisse la garde, ne serait-ce que quelques secondes, elle finit Ă©corchĂ©e, meurtrie. À l’aube de ses 23 ans, elle n’est plus que l’ombre d’elle-mĂȘme, fuyant aussi souvent que possible le monde qui l’entoure. Pourtant le jour oĂč Logan dĂ©barque dans sa vie, elle va devoir se confronter Ă  une Ăąme aussi abimĂ©e que la sienne.

Seront-ils capables de laisser leurs passés chaotiques derriÚre eux, ou continueront-ils à laisser gagner leurs démons respectifs ?

♩ Avis :

« Can’t Help Falling In Love », c’est le genre de roman qui fait saigner votre cƓur pour aprĂšs y dĂ©poser un pansement dessus, mais qui n’est pas suffisant puisqu’il vous laisse, Ă  vie, des sĂ©quelles. C’est exactement ça, ce roman marque son lecteur. En tout cas, il nous a marquĂ©es, nous.

Logan et Riley, ce duo de personnages, ce sont des claques psychologiques qui vous heurtent et qui restent marquĂ©s en nous. Riley, elle est courageuse, c’est une femme qui se bat mais qui en mĂȘme temps n’arrive pas Ă  surmonter tous les obstacles qui se posent devant elle. C’est une sorte de rose qui se crĂ©e des Ă©pines pour ne plus avoir mal, pour ne plus souffrir. Et comment ne pas ressentir de la peine, de la compassion pour ce personnage ? Alicia Garnier arrive Ă  forger une psychologie forte autour de Riley qui ne peut que nous toucher et nous attacher Ă  elle. On a eu un Ă©norme coup de cƓur pour elle, pour sa personnalitĂ© aussi sensible que forte. Pour ce qui est de Logan, HĂ©lĂ©na a eu un peu de mal au dĂ©but Ă  le cerner, Ă  comprendre tous ses agissements. Mais par la suite, ces fĂȘlures ont fini par l’émouvoir et elle a rĂ©ussi Ă  s’identifier Ă  lui, Ă  cet acteur qui se montre courageux pour escalader les difficultĂ©s.

Une des phrases du livre reprĂ©sente exactement ce que nous ressentons : « Ce son dĂ©finitif brise quelque chose en moi. ». Mais au lieu que ce soit un son, il s’agit de cette rencontre entre deux Ăąmes brisĂ©es. Nous ne pourrons jamais oublier comment cette relation entre ces personnages a retenti en nous, comment l’auteure a rĂ©ussi Ă  nous marquer par cette rencontre entre deux Ăąmes plus brisĂ©es que n’importe qui d’autre. L’auteure a rĂ©ussi Ă  nous montrer ce dĂ©veloppement des deux personnages, le chemin qu’ils parcourent petit Ă  petit au fur et Ă  mesure de l’histoire. L’un se rĂ©tablit grĂące Ă  l’autre et inversement. Et que dire Ă  part que cette relation est un amour rĂ©parateur tellement beau. Au dĂ©but de leur relation, on a affaire Ă  des Ă©tincelles et Ă  une tension palpable parce que clairement, ils ne s’aiment pas, mais au fil des pages, une complicitĂ© se crĂ©e entre eux. Allant jusqu’à se soigner mutuellement.

« – Qu’est-ce qu’il a bien pu t’arriver, Riley ?

Je lui souris tristement sans pour autant arriver Ă  sortir les mots, pourtant simples, de mon histoire. Je garde tout ça enfermĂ© dans une boĂźte cadenassĂ©e dans un coin de mon esprit. J’essaie de m’y aventurer le moins possible, car je ne sais jamais dans quel Ă©tat j’en ressors. Voyant qu’il attend une rĂ©ponse, je hausse une Ă©paule en rĂ©pondant :

– La vie. »

Alicia Garnier

Plus qu’une histoire, ce roman aborde plusieurs thĂšmes explicitement, mais aussi implicitement. C’est un mĂ©lange de thĂšmes durs comme la drogue, mais aussi un mĂ©lange d’émotions comme la culpabilitĂ© qui deviennent un ensemble, une leçon de vie.

Est-ce que nous avons besoin de dire que nous voulons absolument lire le deuxiĂšme tome ? En plus de nous briser le cƓur Ă  plusieurs reprises, Alicia nous laisse sur une fin horrible qui ne nous donne qu’une envie : sauter sur le deuxiĂšme tome pour ĂȘtre davantage brisĂ©es.

C’est la premiĂšre fois que nous dĂ©couvrons la plume d’Alicia Garnier et nous en sommes plus que ravies. Cette plume est poĂ©tique et addictive. Nous avons hĂąte de dĂ©couvrir d’autres de ses romans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s