đ…đ„đąđ«đ­đąđ§đ  𝐰𝐱𝐭𝐡 𝟒𝟎

« Flirting with 40 » est un roman de K. Bromberg édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♩ RĂ©sumĂ© :

Son divorce Ă  peine prononcĂ©, son ex est dĂ©jĂ  fiancĂ© Ă  une bimbo qui a la moitiĂ© de son Ăąge. Sa jeune boss est dĂ©terminĂ©e Ă  saboter ses chances d’obtenir la promotion qu’elle mĂ©rite. Et pour ne rien arranger, elle est sur le point de fĂȘter ses 40 ans.

Lorsque Blakely rencontre Slade Henderson, elle se demande pourquoi ce jeune chirurgien cardiaque d’une trentaine d’annĂ©es, sexy en diable, s’intĂ©resse Ă  elle.

Elle sait qu’il va trĂšs certainement lui briser le cƓur, mais elle est prĂȘte Ă  prendre le risque.

Mais Slade est la preuve vivante que les hommes bien existent, non seulement il l’aide Ă  obtenir cette promotion, mais il l’encourage Ă  redevenir la Blakely qu’elle Ă©tait avant son mariage : drĂŽle, combative, confiante.

Et qui sait peut-ĂȘtre que ce jeune homme que Blakely considĂšre comme un tremplin pour passer ce cap difficile se rĂ©vĂšlera ĂȘtre bien plus que cela ?

♩ Avis :

K. Bromberg a Ă©tĂ© une rĂ©vĂ©lation pour nous, l’annĂ©e derniĂšre, avec sa saga « Play Hard » qu’on a absolument dĂ©vorĂ©e, alors il Ă©tait tout naturellement logique qu’on succombe pour son dernier roman. Sa plume nous a encore une fois charmĂ©es. Mais honnĂȘtement, avant de commencer Ă  le lire, on partait dĂ©jĂ  avec une petite rĂ©ticence : celle de l’ñge de Blake (qui a 40 ans). Cependant, on voulait vraiment lire ce roman pour sortir de notre zone de confort et ça a Ă©tĂ© un succĂšs !

On dĂ©couvre Blakely, une femme d’une quarantaine d’annĂ©es pour qui son divorce a Ă©tĂ© compliquĂ©e. En effet, elle a remis en doute beaucoup d’aspects de sa vie, notamment elle et son Ăąge. Mais derriĂšre ce chiffre « 40 » se cache en rĂ©alitĂ©, une femme avec une joie de vivre Ă©gale Ă  celle d’une jeune fille de 20 ans, une femme gentille, dĂ©vouĂ©e, mais malheureusement, aussi dans l’ombre. Une femme qui se laisse bouffer par ces doutes et qui, au final ne vit plus. On avait peur de ne pas rĂ©ussir Ă  nous identifier Ă  elle, mais ça a justement Ă©tĂ© tout l’inverse. On s’est souvent retrouvĂ© en elle, dans ses rĂ©flexions et dans les messages vĂ©hiculĂ©s autour de sa personne. On a adorĂ© chaque recoin de sa personnalitĂ© et on a Ă©tĂ© Ă©poustouflĂ©es par son Ă©volution remarquable. Quant Ă  Slade, c’est un homme. Un vrai. Pas un bad boy, non, plutĂŽt un gentil gars, plein de sagesse, de gentillesse et trĂšs mature. Si on rencontrait un Slade, on en tomberait amoureux dĂšs le dĂ©but. C’est le genre de boyfriend qu’on rĂȘve tous d’avoir : un homme amoureux, fidĂšle, plein de bontĂ© et de beaux messages Ă  faire passer.

« – Parce qu’il y a des gars sympas dehors, Blakely. Des gars qui interviennent et agissent comme il faut. Qui traitent bien les femmes, mĂȘme si ce n’est pas la leur. Apparemment, tu ne les as jamais rencontrĂ©s, mais moi je sais pertinemment qu’ils existent.

Elle ouvre la bouche, puis la referme. Ses joues rosissent et ses yeux se remplissent de larmes qu’elle chasse d’un clignement de paupiĂšres aussi vite qu’elles sont apparues. » – K. Bromberg

Quand ces deux-lĂ  se rencontrent, c’est une Ă©vidence
mais une Ă©vidence que Blake ne veut pas croire. Pourtant, au fil des pages, on dĂ©couvre une romance qui s’installe tout naturellement entre les deux avec une complicitĂ© hors du commun. C’est comme si Slade et Blake existaient vraiment et qu’ils Ă©taient tout simplement, l’ñme sƓur de l’autre. On a totalement adhĂ©rĂ© Ă  cette romance et Ă©trangement, on l’a trouvĂ© plutĂŽt banale, mais aussi tellement originale. L’évolution des personnages au mĂȘme moment que la progression de la romance nous a vraiment plu parce qu’on a dĂ©couvert au fil de leur passion, des personnages indĂ©pendants, mais complĂ©mentaires. On a aimĂ© voir ce cĂŽtĂ© positif de l’amour, cette perche d’espoir que nous tend ce livre.

En fait, « Flirting With 40 », c’est plus qu’une simple histoire d’amour. C’est une leçon de vie. Une leçon pour apprendre Ă  nous aimer, Ă  accepter nos diffĂ©rences, mais au-delĂ  de les accepter, de les transformer en force pour rĂ©ussir Ă  sortir de l’ombre. A nous positionner sous la lumiĂšre
à crier Ă  la lune. On a totalement succombĂ© aux messages que vĂ©hicule ce roman parce qu’ils sont touchants, plein de vĂ©racitĂ© et s’adaptent Ă  tout le monde. C’est un rĂ©ellement un livre qui devrait ĂȘtre entre toutes les mains.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s