𝐀 đđžđšđ„ 𝐰𝐱𝐭𝐡 𝐭𝐡𝐞 đđžđŻđąđ„

« A deal with the devil » est un roman de Elizabeth O’Roark Ă©ditĂ© chez Collection &H.

Note :⭐⭐⭐⭐,5/5

♩ RĂ©sumĂ© :

Toujours bien lire les petites lignes du contrat


Jamais Tali n’aurait imaginĂ© travailler un jour pour un homme aussi odieux (et sexy) que Hayes Flynn, le chirurgien esthĂ©tique le plus recherchĂ© de Los Angeles. L’ami qui l’a recommandĂ©e avait bien tentĂ© de la mettre en garde, mais il n’avait pas mentionnĂ© que travailler au domicile de Hayes Flynn impliquait de le voir dĂšs le matin au saut du lit, rĂ©pondre Ă  tous ses caprices et mettre Ă  la porte ses conquĂȘtes d’un soir (en tĂąchant de deviner leur prĂ©nom). Alors, aucun risque qu’elle dĂ©roge Ă  la sacro-sainte rĂšgle de ne jamais coucher avec son boss ! D’ailleurs, elle mĂ©prise tellement son attitude dĂ©sinvolte de sĂ©ducteur qu’elle est incapable de prendre sur elle, et ils n’arrĂȘtent pas de se disputer. Heureusement qu’ils se dĂ©testent car elle doit bien avouer que Hayes a un charme indĂ©niable. Le genre de charme qui Ă©lectrise tout son corps et lui donne des idĂ©es tout Ă  fait dĂ©placĂ©es


♩ Avis :

Vous savez ce genre de livres qui, aux premiers abords, ne vous tentent pas spĂ©cialement des masses, mais que vous ĂȘtes quand mĂȘme intriguĂ©s ? Et puis, vous vous dites « heureusement que je l’ai dĂ©couvert sinon j’aurais pu passer Ă  cĂŽtĂ© de cette excellente lecture Â». C’est ce qui nous est arrivĂ©es avec « A deal with the devil Â». Le cĂŽtĂ© boss-employĂ©e n’étant pas dans des bureaux nous avait fait hĂ©siter, mais finalement quelle romance !

Nous faisons la rencontre de Tali, qui est une femme qui ose. C’est cet aspect de sa personnalitĂ© qui nous a convaincues. Elle est forte, ne se laisse pas marcher sur les pieds, et surtout elle n’a pas sa langue dans sa poche, ce qui Ă©videmment crĂ©e des Ă©tincelles entre les deux personnages. Cependant, elle a aussi un cĂŽtĂ© introverti : une femme brisĂ©e qui n’a plus confiance en la gent masculine. L’auteure a su nous attacher Ă  elle de par ses deux personnalitĂ©s bien diffĂ©rentes, mais qui se complĂštent Ă  merveille. Puis, nous avons Hayes. On pourrait avoir le mĂȘme boss ? On a complĂštement adhĂ©rĂ© Ă  sa personnalitĂ© charismatique, mais surtout Ă  son cĂŽtĂ© touchant. Nous avons Ă©galement trouvĂ© l’évolution de ce personnage impressionnante ; on remarque l’ouverture de sa personnalitĂ© face Ă  Tali.

« Hayes : Vous ĂȘtes rĂ©veillĂ©e ?

Moi : Laissez-moi deviner…femme inconsciente dans votre lit, merci de venir creuser une tombe.

Hayes : Non, ça, c’est plutĂŽt un message de 3 heures du matin. Le barman ici est un crĂ©tin. Quelle est la boisson la plus Ă©nervante qu’on puisse commander ?

Moi : On l’appelle le Hayes. En tout cas, moi, c’est ce qui m’Ă©nerve le plus. »

– Elizabeth O’Roark

DĂšs que nous ouvrions le roman, nous ne pouvions que rire et frĂ©mir face aux Ă©changes entre les deux personnages. Leurs discussions et piques sont hilarantes tout en mĂȘlant Ă©galement de la sensualitĂ©. L’auteure arrive Ă  nous construire parfaitement un slowburn passant de piques acerbes Ă  des piques sensuelles jusqu’à ce que tous les deux cĂšdent. Des Ă©tincelles devenues de l’amour, de la haine devenue passionnante. On a rĂ©ellement Ă©tĂ© envoĂ»tĂ©es dans ce duo, dans cette danse de haine et de passion !

Comme dit plus haut, nous craignions le cĂŽtĂ© boss-employĂ©e puisque ce n’était pas dans un bureau, mais plutĂŽt Ă  la maison du boss que l’histoire se dĂ©roulait. Et finalement, on a juste trouvĂ© ce cĂŽtĂ© totalement original. L’auteure a rĂ©ussi Ă  rester dans ce trope tout en innovant et en ajoutant ce cocon plus sensuel.

En bref, foncez dĂ©couvrir cette romance qui vous fera rire et frĂ©mir ! De plus, la plume de l’auteure est parfaite ; elle nous envoĂ»te dĂšs la premiĂšre ligne.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s