đ’đžđźđ„đžđŠđžđ§đ­ đ­đ«đšđąđŹ 𝐩𝐹𝐱𝐬

« Seulement trois mois » est un roman de LaurÚne Reussard édité chez Hachette Romans.

Note :⭐⭐⭐⭐,5/5

♩ RĂ©sumĂ© :

Victoire et Adam Ă©taient insĂ©parables. Du moins, c’Ă©tait ce que pensait Victoire jusqu’Ă  la fin de son annĂ©e de terminale quand son meilleur ami a disparu du jour au lendemain.

Deux ans plus tard, elle a tout pour ĂȘtre heureuse. Alors le jour oĂč Adam refait surface, c’est la douche froide. D’autant ^que la jeune femme se voit obligĂ©e d’hĂ©berger son ancien meilleur ami, le temps qu’il trouve ses repĂšres Ă  Paris.

Victoire lui impose une condition : « Seulement trois mois, pas un jour de plus. » Ensuite, elle aura le choix de le laisser sortir de sa vie dĂ©finitivement…

Mais quand les sentiment amoureux s’ajoutent Ă  l’amitiĂ©, est-il rĂ©ellement possible de nier l’Ă©vidence? Victoire parviendra-t-elle Ă  Ă©lucider ce qui se cache derriĂšre le dĂ©part d’Adam ?

♩ Avis :

Quand il y a de la haine dans une relation, l’amour n’est jamais trĂšs loin
 Cette histoire pourrait se rĂ©sumer Ă  cette citation bien connue de tous sur la haine et l’amour. Vic et Adam, c’est une histoire d’amour et de guerre. De non-dits. Une histoire oĂč dire les choses devient si compliquĂ© que fuir est la meilleure solution. Et autant vous dire qu’on a plus qu’adorĂ© ĂȘtre plongĂ©es dans ce roman qui nous fait osciller entre larmes et sourires. La plume de LaurĂšne a rĂ©ussi Ă  nous captiver.

La premiĂšre fois qu’on a dĂ» parler de Vic et de Adam, les mots ont coulĂ© tout seuls. Maintenant qu’on doit vous Ă©crire cette chronique, ils manquent Ă  l’appel pour dĂ©crire Ă  quel point nos deux hĂ©ros sont si beaux et bienveillants. Vic est ce bout de femme maladroite, sociable, solaire, lumineuse, tendre, passionnĂ©e et une amie en or. Quant Ă  Adam, il est vraiment difficile Ă  dĂ©crire parce qu’au dĂ©but du roman, il Ă©tait assez tĂ©nĂ©breux, mystĂ©rieux qu’on avait du mal Ă  le cerner. Mais petit Ă  petit, on le dĂ©couvre : cet Adam attentionnĂ© et sensible. On a Ă  la fois Ă©tĂ© touchĂ©es par sa sensibilitĂ© qui nous a nouĂ© la gorge et par son caractĂšre plus « mauvais » qui complĂšte son charisme.

Regret. Secrets. Amour passionnĂ©. Fougueux. Inavouable. Autant de mots pour vous dĂ©crire les sentiments que nous avons ressentis au fur et Ă  mesure de nos lectures. Nous avons Ă©tĂ© transcendĂ©es du dĂ©but Ă  la fin par cette histoire d’amour plus que compliquĂ©e. Entre fuite et mensonges, l’histoire entre Vic et Adam reste loin d’un conte de fĂ©es. Vic a du mal Ă  avaler le dĂ©part de Adam, mais devoir vivre avec lui pendant trois mois va tout remettre en question et faire vaciller ses barriĂšres. Entre disputes et piques, cette romance nous rĂ©vĂšle une connexion entre ces deux personnages bien plus forte et solide que leurs disputes, bien plus belle et tendre ! On passe d’un friends to lovers to ennemies to lovers ! Pour rĂ©sumer, la relation entre Vic et Adam n’est pas facile du tout. Et puis, cette histoire est belle, non seulement grĂące Ă  cet amour, mais grĂące aussi Ă  toutes les autres formes d’amour : l’amour d’un frĂšre et d’une sƓur qui nous a plus que touchĂ©es, l’amour entre des amis qui se soutiennent et enfin, l’amour d’un pĂšre pour ses enfants.

« – Et si tu devenais sympa avec moi ? Je veux dire tous les jours.

Je me braque aussitĂŽt. La lĂ©gĂšretĂ© de ce moment rĂ©sidait justement dans l’omission de notre conflit.

– La sympathie ne se commande pas, elle se mĂ©rite.

– Tu es dure. Plus qu’avant, dĂ©clare-t-il.

[…]

– C’est perturbant, parce que tu restes toi… Mais il y a cette amertume qui te rend distante avec les gens.

– Distante avec toi, je le corrige.

– Pourquoi ?

– Parce que je te dĂ©teste. »

– LaurĂšne Reussard

Comme dit juste au-dessus, on a adorĂ© la relation entre Vic et son frĂšre parce qu’au-delĂ  d’ĂȘtre ce protecteur – peut-ĂȘtre abusif, mais qu’on a aimĂ© –, c’est un roc, un soutien pour Vic et vice versa. En bref, on n’hĂ©sitera pas Ă  lire d’autres romans de cette auteure !

« – Mais peut-ĂȘtre que prendre le risque de souffrir, c’est te donner des chances d’ĂȘtre heureux ? »

– LaurĂšne Reussard
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s