𝐆𝐹𝐝𝐬 𝐹𝐟 đ„đšđŻđž, đ“đŸ

« Gods of love » est une saga de Eugénie Dielens publiée chez Hugo New romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♩ RĂ©sumĂ© :

Pothos en a marre de l’amour. Pour un dieu dont c’est la mission, il rechigne pourtant Ă  la tĂąche chaque fois qu’il descend sur Terre. Lui, il a de plus grandes ambitions : intĂ©grer le conseil de l’Olympe et cesser de cĂŽtoyer des humains insipides.

Dans l’espoir de parvenir Ă  ses fins, il se rĂ©sout Ă  contacter Thanatos, mais sa rencontre avec le dieu de la mort est un Ă©chec monumental. Il lui arrache ce qu’il a de plus prĂ©cieux et propose Ă  Pothos un marchĂ© qu’il ne peut pas refuser : en Ă©change d’un cƓur meurtri, il lui rendra ce qui lui appartient.

C’est Thalya qui le retrouve dans une ruelle de Seattle, seul et en sang. Impossible de l’abandonner lĂ  ! Mais au fur et Ă  mesure qu’elle prend soin de lui, elle se rend compte que Pothos est peut-ĂȘtre plus qu’il ne le laisse paraĂźtre… Sauf que celui-ci est dĂ©cidĂ© Ă  se dĂ©brouiller seul, et qu’il ne voit qu’une solution : enfreindre la rĂšgle la plus cruciale de toutes. Ne jamais briser le cƓur d’un humain.

♩ Avis :

Au dĂ©but, on a eu du mal avec l’histoire et la romance qui nous semblaient aller trop vite tout en manquant d’addictivitĂ©, mais passĂ©es les 100 premiĂšres pages, on a rĂ©ussi Ă  rĂ©ellement entrer dans l’histoire. Comme pour le premier tome, la plume d’EugĂ©nie est poĂ©tique et nous emporte dans son univers.

Tout d’abord, il nous est indispensable de souligner l’originalitĂ© de cette histoire. DĂšs le premier tome, nous avons Ă©tĂ© bluffĂ©es par cette histoire inventĂ©e par EugĂ©nie. On a trouvĂ© ce mĂ©lange dieux et humains trĂšs intĂ©ressant !

Ce tome-ci est dĂ©diĂ© Ă  Pothos et qu’est-ce qu’on a aimĂ© Pothos. Il est arrogant, drĂŽle, charismatique, mais surtout ambitieux. On s’est rapidement attachĂ©es Ă  lui ! Il y a aussi toute une partie de sensibilitĂ© en lui, surtout dĂ» au fait qu’il veut se libĂ©rer, mais que personne ne peut lui venir en aide. Il doit montrer ses preuves et on a trouvĂ© ça tellement touchant de le voir coincer dans un dilemme et en mĂȘme temps, qu’il soit reprĂ©sentĂ© un peu comme « seul » pour y parvenir. Puis, on a fait la rencontre de Thalya qui est douce, mais fugueuse ; studieuse, sĂ©rieuse et bienveillante. Elle nous ressemble sur beaucoup de points, donc on a rĂ©ussi Ă  s’identifier Ă  elle Ă  plusieurs reprises. Enfin, on est obligĂ©es de souligner le fait qu’on a adorĂ© voir apparaitre Eros et KalĂ©a. On trouve ça toujours si mignon de les revoir quelques temps aprĂšs.

« – L’amour m’importe peu. Je ne souhaite pas perdre mon temps Ă  chercher une Ăąme sƓur dĂ©jĂ  morte ou pour le moment inexistante, arguĂ©-je en reprenant ma marche »

– EugĂ©nie Dielens

Pothos et Thalya se rencontrent rĂ©ellement dans la rue avec un Pothos en sang. Si cette rencontre n’a rien de heureux, ça va donner lieu Ă  une relation pleine d’ambiguĂŻtĂ© et de complicitĂ©. On est un peu dans un trope de colocation et on aime tellement voir nos personnages au quotidien, se lancer des piques, tomber amoureux, se dĂ©tester, etc. Pothos et Thalya, on ne va pas dire que c’est une Ă©vidence. Mais en mĂȘme temps, quand on les voit ensemble, on se dit qu’ils sont tellement complĂ©mentaires. Ils sont fougueux, doux, tendres et si beaux. On a Ă©galement adhĂ©rĂ© aux obstacles que l’auteure met au travers de leur relation : ça permet de rendre concret leurs sentiments, mais aussi de dynamiser Ă  la fois leur romance, mais aussi l’histoire de maniĂšre gĂ©nĂ©rale.

Maintenant on vous avoue qu’on se demande ce que l’auteure prĂ©voit sur les autres frĂšres đŸ˜Š

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s