𝐁𝐹𝐬𝐭𝐹𝐧 đđžđ„đ„đžđŹ 𝐓𝟑, 𝐓𝐡𝐞 đŒđšđ§đŹđ­đžđ«

« Boston Belles » est une saga de LJ Shen éditée chez Collection &H.

Note : ⭐⭐⭐⭐⭐/5

♩ RĂ©sumĂ© :

Terrifiant.

LĂ©tal.

Mythique.

Sam Brennan est un monstre. Et pas de ceux qui vous chatouillent l’épaule Ă  la fĂȘte foraine. Non, un vrai monstre, qui agit Ă  l’instinct et n’hĂ©site pas Ă  supprimer toute personne qui lui rĂ©siste. GrĂące Ă  son efficacitĂ© redoutable, il fait rĂ©gner la terreur sur les bas-fonds de Boston et est devenu le bras droit du millionnaire Gerald Fitzpatrick. Sam peut se vanter d’ĂȘtre sans cƓur, sans scrupule et mĂȘme, sans Ăąme. La seule qui semble ne pas le comprendre, c’est Aisling. La fille chĂ©rie du boss. Une princesse rougissante, qui est fascinĂ©e par lui depuis dix ans – et qui, si on lui en laissait la possibilitĂ©, embrasserait le sol sur lequel il marche. Sam pourrait faire d’elle ce qu’il veut, mais il s’abstient. DĂ©jĂ , ce serait bien trop facile, et il n’est pas si dĂ©sespĂ©rĂ©. Mais surtout, parce qu’il prĂ©pare une vengeance spectaculaire Ă  l’encontre de Gerald, son ordure de papounet. Une vengeance qui va dĂ©truire l’univers bien protĂ©gĂ© de la douce Aisling


♩ Avis :

Cette saga Boston Belles nous a complĂ©tement rĂ©conciliĂ©es avec LJ Shen. A prĂ©sent, nous n’avons plus qu’une hĂąte : lire tous ses autres romans que nous n’avons pas encore dĂ©couverts. Ce qu’on a le plus adorĂ© dans ses trois premiers tomes, c’est la psychologie des personnages que l’auteure dĂ©veloppe de maniĂšre minutieuse pour nous donner des personnages complexes et attachants.

Il faut savoir que ce tome est un des plus dark de la sĂ©rie. De fait, The Monster aka Sam est un personnage bien torturĂ©, mais plus que ça, il a un charisme empli de noirceur. On a adorĂ© cette atmosphĂšre de tĂ©nĂšbres qui se dĂ©veloppe autour de lui, et puis on ne peut que craquer face Ă  un mafieux ! De son cĂŽtĂ©, Aisling n’est pas non plus un ange et on ne peut qu’ĂȘtre admirĂ©es face Ă  la description que LJ Shen fait de ce personnage. En effet, elle nous dĂ©peint un personnage avec une dualitĂ© forte : d’un cĂŽtĂ©, la femme naĂŻve qui continue Ă  habiter chez ses parents et qui est toujours lĂ  pour sa mĂšre ; de l’autre, une femme qui cache bien plus de noirceur au fond de son Ăąme. L’auteure dĂ©veloppe avec brillance cette dualitĂ© ce qui a rendu notre lecture d’autant plus addictive. On a eu l’impression d’assister Ă  la fois Ă  un mĂ©lange de tĂ©nĂšbres entre les deux et Ă  la fois, Ă  les voir se relever ensemble dans la lumiĂšre.

« – Non, pour de vrai, insistai-je.

– C’est vrai. Je m’Ă©panouis dans l’obscuritĂ©. Mon travail est d’instiller la peur. Je suis le cauchemar de beaucoup de monde. Comme tous les monstres, je prends toujours ce que je veux.

On atteignit le point le plus haut. Le sommet.

– Et ce que je veux dans l’immĂ©diat, Aisling, c’est t’embrasser. »

– LJ Shen

Mythique. Passionnel. Destructrice. Ces trois mots reprĂ©sentent selon nous, merveilleusement la relation entre Sam et Aisling. Elle est autant destructrice que passionnelle. Il y a un vrai lien entre les deux que LJ Shen dĂ©veloppe et dĂ©ploie en crescendo au fil des pages. Nous Ă©tions happĂ©es du dĂ©but Ă  la fin par cette connexion, par ce jeu entre les deux. Nous sommes complĂ©tement fans des ennemies-to-lovers, des piques bien houleuses et avec ce tome, nous avons Ă©tĂ© servies ! Aisling cherche Sam, elle veut le possĂ©der. Ainsi commence le jeu entre la proie et le prĂ©dateur, mais dans cette romance, il est assez difficile d’estimer qui est rĂ©ellement la proie et qui est rĂ©ellement le prĂ©dateur. Comme si leur jeu inversait les rĂŽles Ă  chaque fois. Ce qu’on a adorĂ© aussi, c’est cette possessivitĂ©, cette violence parfaitement imparfaite, ces dĂ©fauts clairement visibles qui font partie de Sam. Mais aussi le voir s’adoucir trÚÚÚÚs lĂ©gĂšrement pour Aisling.

« – Tu vas tomber, murmura-t-il, son souffle chaud me caressant la gorge, me donnant la chair de poule.

Instinctivement, j’enroulai mes jambes autour de sa taille, comme si mon corps voulait l’avaler tout rond.

Ma bouche trouva son oreille.

– Toi aussi. Je t’emmĂšne dans ma chute, Monstre.

– Je n’ai pas peur de tomber, Nixe. »

– LJ.Shen

L’ambiance mĂȘme de ce roman est assez spĂ©ciale mĂȘlant toxicitĂ©, tendresse, noirceur, dualitĂ© entre bien & mal et Amour. De plus, c’était un plaisir de retrouver Cillian et tous les autres et de voir cette protection qu’ils ont envers leur sƓur.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s