𝐔𝐧𝐥𝐨𝐯𝐚𝐛𝐥𝐞 𝐥𝐨𝐯𝐞𝐫𝐬, 𝐓𝟏

« Unlovable lovers » est une saga de Stormy B. éditée chez Nishaetcaetera (les éditions Opportun)

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

– Deux âmes torturées. Deux cœurs noircis et cadenassés.

Cette rencontre n’aurait jamais dû avoir lieu


Lena Williams est cynique, prétentieuse et arrogante. Elle n’a rien d’une fille timide et attentionnée, au plus grand désespoir de ses proches… Mais tout change lorsqu’elle quitte l’Angleterre pour retrouver son frère en Floride.


Le plan était clair : un séjour de deux mois en compagnie de son aîné, pour renouer des liens abîmés et trouver le temps de réaliser son plus grand rêve : écrire des best-sellers !


Mais sa rencontre avec Chase va tout bouleverser… Lorsqu’elle croise son regard, Lena est immédiatement attirée par l’homme aux cheveux bleus du Devilish. Elle ne se doute pas une seule seconde que son destin va basculer. Cachés derrière leurs caractères bien trempés, leur rencontre ne se fait pas sans étincelles. Avec eux, tout est possible.


Deux âmes torturées.
Deux cœurs noircis et cadenassés.
Deux êtres ravagés, à la fois si différents et si semblables.


Sauront-ils se faire confiance à temps pour résister à l’orage ensemble ?

♦ Avis :

On en a lu des avis sur cette duologie, certains positifs, d’autres plus mitigés. Et c’est pour quoi, on avait vraiment hâte de nous faire notre propre avis. Unlovable Lovers, ce n’est peut-être pas l’histoire la plus originale qu’on ait pu lire (il y a beaucoup de déjà-vu, on n’a pas forcément été surprises), mais ce qu’on a adoré, c’est le fait que l’auteur utilise certaines scènes clichées pour les tourner d’un autre sens – peut-être infime, mais qui a quand même réussi à se détourner de certains clichés –. De plus, elle arrive à nous faire passer un excellent moment, tantôt touchant, tantôt drôle, avec Lena et Chase.

Lena est une jeune femme, un peu perdue dans la vie, complétement brisée et noircie par la vie. Pourtant, dès le début du roman, on a réussi à voir en elle, une personne honnête, attachante. Beaucoup n’ont pas aimé Lena disant qu’elle est trop insupportable dans le roman, mais nous, on a trouvé que malgré quelques paroles/comportements gamins que nous avons eu du mal à comprendre, elle n’est pas insupportable pour rien. L’auteure met bien en avant les raisons de son comportement, donc on a trouvé que justement, c’était une décision cohérente de l’auteure. Quant à Chase, il est plutôt discret, un bad boy à l’extérieur et un vrai cœur doux à l’intérieur. Il nous a tout de suite conquises, même si lui aussi a son tempérament de feu.

« – Va te faire foutre, Williams.

– Nan. Aucun mec n’en vaut la peine ici.

– Parce que tu crois que toi oui ? ricane-t-il.

– Oh si tu les entendais, ris-je. « Oh Oui Lena, continue », « oh, aucune femme ne t’arrive à la cheville »…

(…)

– Arrête, putain ! s’exclame-t-il. Je ne veux pas savoir ce que mecs…disent. »

Stormy B.

Et justement, on a adoré vivre les étincelles de leur rencontre parce qu’en effet, entre Lena et Chase, ce n’est presque pas évident au début. On a beaucoup trop aimé vivre leurs piques, la tension qui monte crescendo. Et au niveau du slow burn, on a été gâtées ; leur relation prend réellement le temps de se développer. Il n’y a pas forcément de lien avec la romance, mais on voulait quand même souligner qu’on a trouvé qu’il y avait certaines longueurs.

Enfin, Stormy nous décrit bien les émotions des personnages, leur combat, le fait que Lena soit complétement perdue, brisée. Elle a réussi à montrer les batailles entre haine et amour au niveau de leur relation. En bref, on a vécu chaque émotion de manière intense ! Et on rajoute également la plume de Stormy nous a conquises ; elle est douce, agréable à lire et fluide.  

𝐓’𝐚𝐭𝐭𝐞𝐢𝐧𝐝𝐫𝐞

« T’atteindre » est un roman de Elle Séveno édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Une romance qui mêle habilement danse et sujets de société !

Le jeune Aidan a toujours été passionné de sport. Le skate et le baseball rythment sa vie. Jusqu’à ce qu’une vidéo le bouleverse. Il y découvre une jeune danseuse en pleine chorégraphie. Il n’a désormais qu’un objectif en tête : danser à ses côtés. Fini les terrains de sport, il fréquentera désormais assidument les cours de danse classique. Et devra supporter les préjugés et les moqueries accompagnant ce choix. Des années plus tard, Aidan touche son rêve du doigt. Il a intégré la même école que son idôle, la préstigieuse School of American Ballet. Mais il a du mal à se plier à la discipline extrême qu’on lui demande. Respecter les règles n’a jamais été son
fort…Peut-il vraiment nier qui il est ? Même pour elle ?

♦ Avis :

Depuis sa sortie en grand format, ce livre nous fait de l’œil de part son résumé alléchant et par l’auteure qui est une de nos autrices préférées. Ayant vu beaucoup d’avis positifs et négatifs, nous avions hâte de nous faire notre propre opinion.

Maya est une danseuse professionnelle dès ses 12 ans, reconnue mondialement. Elle Séveno nous la décrit comme froide, hautaine et déterminée. Nous avons adoré voir la complexification de ce personnage au fil des pages. L’auteure nous montre qu’en réalité, ce n’est qu’une apparence. Quant à Aidan, nous avons eu un peu plus de mal parce que nous ne comprenions pas ces comportements au début de l’histoire. Effectivement, nous avions dû mal à imaginer une personne obsédée à ce point. Mais au fil des pages, l’auteure arrive à nous convaincre, à nous faire oublier ce dérangement. Au final, nous nous sommes attachées à Aidan de par sa détermination (sa force de se battre contre les préjugés sur la danse pour les hommes) et son charisme. Les personnages secondaires sont tout aussi importants dans les relations et nous avons apprécié le fait que l’auteure nous présente un tableau de relation complétement différente.

« J’aurais aimé ne pas me retrouver le corps recouvert de frissons. J’ai déjà eu des partenaires, tout a toujours été platonique, consciencieux et efficace. Aidan bouleverse tout. Chaque fois qu’il pose ses paumes sur mon ventre, un liquide chaud coule le long de mes veines. Quand il me cambre en arrière, une main ferme sur ma nuque, l’autre sous ma poitrine, il me marque d’une encre indélébile. Il n’y a rien de retenu dans ses souffles, dans son toucher sur mes cuisses autour de lui, dans ses regards trop incisifs. Retranscrire des émotions par la danse, je sais faire, mais ça ? Est-ce encore de la danse ? C’est à la fois explosif, doux et dangereux… »

Elle Séveno

En ce qui concerne la romance, comme dit plus haut, nous avons eu beaucoup de mal parce que la romance se développe depuis une obsession du côté masculin. Mais peu à peu, vers le milieu de l’histoire, l’auteure nous peint une attirance plus que liée à la danse. Fusionnel, intense, passionnel sont les mots qui décriraient à merveille cet amour qui les lie. Nous avons adoré lire les descriptions de danse mêlant techniques mais aussi attirance de l’un à l’autre. Elle Sévéno a parfaitement réussi à nous faire entrer dans cet univers de la danse. Par contre, il y a un petit détail qui nous a dérangées dans l’histoire (comme il s’agit d’un spoil, nous n’en dirons pas plus).

L’intrigue est tournée principalement vers la danse, l’attirance entre les deux personnages et leur passé. Les flashbacks, au début du roman, étaient très intéressants pour suivre une évolution claire des personnages. L’histoire et l’univers de la danse restent parfaitement décrits par l’auteure, nous avions l’impression d’assister aux spectacles. Et l’auteure a réussi à les décrire avec une poétique incroyable.

Pour finir, Elle Séveno ne nous a encore une fois, pas déçues. Elle a su nous charmer même si quelques points étaient dérangeants. Nous avons hâte de découvrir ses autres romans !   

𝐅𝐢𝐯𝐞

« Five » est un roman de Marjy Noname édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Evy regarde les cinq roses tatouées sur son avant-bras et n’a qu’une chose en tête : se venger des responsables de ce qu’elles recouvrent. Ils sont cinq. L’un d’eux est surnommé Five, et si elle veut arriver à ses fins, elle doit absolument s’en rapprocher.

Evy a été enlevée et séquestrée lorsqu’elle était enfant. Elle revient aujourd’hui pour faire payer ceux qui ont volé son innocence et causé la mort de son père.

Mais lorsque sa quête commence, toutes ses certitudes s’effondrent. Peut-elle être attirée par celui qui lui a fait du mal? Five est-il vraiment responsable de son malheur ?

♦ Avis :

Ce livre traine dans notre PAL depuis pas mal de temps alors que le résumé nous intriguait énormément. Nous l’avons finalement, lu et nous ne regrettons absolument pas ! Il s’agit d’une dark romance qui nous plonge dans des deals clandestins, un roman frôlant avec l’interdit. Nous avons beaucoup aimé l’aspect sombre des descriptions de l’auteure qui nous plongent directement dans ce monde noir plein de manigances.

Five et Evy ne sont pas faits pour tomber amoureux. Une vengeance les sépare et pourtant, ils sont instinctivement attirés l’un par l’autre. Marjy Noname nous peint une romance sensuelle pleine de tension qui ne nous donne qu’une seule envie : voir ces deux personnages en couple. Il faut avouer que nous avons eu du mal avec la romance au tout début. Effectivement, le personnage masculin ne pensait qu’à coucher avec la fille ce qui nous a un peu agacées. Mais peu à peu, nous avons découvert ce qui se cachait sous sa carapace et nous n’avons pu qu’adhérer à la romance qui prend réellement le temps se développer, les sentiments contradictoires ont été exploités à merveille.

En ce qui concerne les personnages, comme dit plus haut, nous avons eu du mal à cerner Five au début du roman. Son côté vulgaire et cru nous a paru pas assez complexifié. Mais peu à peu, l’auteure arrive à mieux nous faire comprendre ses comportements et à le rendre plus complexe. Pour ce qui est de Evy, nous nous sommes tout de suite attachées à elle et à son caractère. Elle est traumatisée, mais le garde pour elle et reste déterminée à accomplir son objectif. On a adoré la voir hésitée, déterminée, etc. L’auteure a réussi à nous décrire un panel d’émotions qui la traversent, des sentiments très contradictoires parfois.

« – Je suis là, moi.

Surprise, je relève la tête vers lui et vois dans ses yeux ce que signifient vraiment ces quelques mots. Serait-ce envisageable qu’il puisse aller jusque-là ? Pour que je lui pardonne ? Me veut-il à ce point ?

– Je ne peux pas te demander ça, je lui souffle, sonnée par ce qu’il me propose, et tout ce qui en découlerait.

– Je ferai tout ce qu’il faut. Pour toi ! Je serai ce que tu veux ! Une épaule pour te consoler, un mur pour te soutenir, une arme pour te défendre ou te rendre justice. »

Marjy Noname

Le gros point positif de l’histoire est l’intrigue. L’auteure a réussi à développer une intrigue qui nous tient en haleine et qui nous a donné envie de dévorer le roman pour découvrir toutes les péripéties.

Enfin, la plume de l’auteure est très jolie bien qu’au début, elle était quelque peu saccadée. Par la suite, la plume devient fluide et addictive. Nous avons hâte de découvrir ses prochains romans.

𝗦𝗶 𝗯𝗲𝗹𝗹𝗲, 𝗦𝘆𝗯𝗶𝗹𝗹𝗲

« Si belle, Sybille » est un roman de Valentine Lalande édité chez Hugo New Way.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Sybille se trouve moche, fade, inintéressante. Elle rase les murs du lycée pour ne pas se faire remarquer. Chaque jour, elle tente de sourire à son reflet dans le miroir, mais lorsque sonne sa première heure de cours, elle remet son masque d’adolescente solitaire ignorée par ses camarades. En secret, elle observe Soren, le type du dernier rang qui passe ses journées à griffonner sur un carnet.

Lorsque leur professeur de Littérature les soumet à un exercice d’écriture en binôme, elle espère bien tomber sur celui qui l’envoûte depuis le collège.

Malheureusement, le sort en décide autrement. Et c’est la pétillante Sofia, sa meilleure amie aussi généreuse en formes que de caractère, qui tombe sur Soren. La banale Sybille se retrouve à devoir travailler avec Samuel, qui décroche de loin la palme du pire crétin de la classe. Arrogant, imbu de lui-même et redoublant pour la deuxième fois… L’exercice littéraire risque de ne pas être une partie de plaisir.

À moins que… Et si Samuel l’aidait à prendre confiance en elle et à faire craquer le mystérieux Soren ?

♦ Avis :

Il y a des livres dont l’histoire est relativement simple, mais qui vous touche par les simples messages que l’auteure fait passer, par la manière si simple, mais si authentique de parler de sujets sensibles, mais communs. La morale la plus importante traite du bodypositive, un sujet qui nous touche beaucoup. Sybille ne se trouve pas belle, elle ne s’accepte pas vraiment et donc, elle essaie de passer inaperçue à l’école afin de ne pas attirer l’attention. Ce personnage a fait écho en nous, on a réussi à nous retrouver chez elle et à nous attacher à elle et à sa famille qui n’est peut-être pas la famille parfaite, mais qu’on a trouvé attendrissante et chaleureuse. Vous allez nous dire que c’est un thème qui est assez récurrent, même en New Romance. Et on est d’accord avec vous, mais ici, avec ce roman, on a eu l’impression de lire des ressentis, des mots, des comportements à nous. En bref, Si belle, Sybille, c’est une histoire simple et pas très originale voire un peu cliché, mais ce qui a dominé notre lecture, c’est cet esprit doux qui fait passer des messages.

« — Tu m’aimes ? C’est ce que tu es en train de dire ?

Ses joues sont écarlates et les miennes doivent prendre la même teinte.

— Bien. Je t’aime bien.

C’est déjà pas mal. »

Valentine Lalande

Ce qu’on a adoré dans ce roman, c’est les différents points de vue. On suit réellement l’histoire de quatre personnages principaux. Au début, on avait peur d’être perdues face à autant de points de vue, mais au final, pas du tout, on a même trouvé cela plus intéressant parce qu’on peut faire face à plusieurs personnages différents. D’un côté, on a Sofia, une femme plus extravertie, mais qui subit du harcèlement. Sofia, c’est, à l’extérieur, l’exact opposé de Sybille parce qu’elle assume ses goûts et son corps. On l’a adoré parce qu’elle rajoutait ce petit côté comique et jovial. Quant à Samuel, comment ne pas l’aimer ? Oui, c’est un personnage assez cliché, mais il a réellement bien été pensé parce qu’on suit une vraie évolution de son comportent et de son caractère. Enfin, on a Soren, c’est le personnage auquel on n’a le moins réussi à nous attacher. Peut-être parce qu’il est le plus timide et donc, qu’il n’est pas aussi présent que les autres dans l’histoire.

C’est le premier roman qu’on a lu de cette auteure et on a beaucoup aimé sa plume. Elle est à la fois, simple, addictive et très agréable à lire. Les pages du roman ont défilé sans qu’on ne les voie. Pour conclure, on ne peut que vous conseiller cette histoire touchante, simple et qui fera sûrement écho à beaucoup d’entre vous.

𝙊𝙥𝙚́𝙧𝙖𝙩𝙞𝙤𝙣 𝙍𝙚𝙙𝙙𝙞𝙩𝙞𝙤𝙣

« Opération Reddition » est un roman de Amandine Mataga édité chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Il la déteste. Mais c’est aussi le seul à pouvoir la sauver…

Gabrielle revient dans sa ville natale après plus de dix ans d’absence. C’est l’occasion pour elle de se libérer de son passé et des secrets qu’il renferme, ceux qu’elle dissimule depuis tant d’années. Lors de ce séjour, elle revoit Alec, son ami d’enfance et aussi son premier amour. La rencontre s’avère explosive, emplie de non-dits, de sentiments guère oubliés. S’ils se sont aimés par le passé, désormais, c’est la haine qui prédomine.

Ils se séparent, pensant ne plus jamais se revoir. C’était sans compter sur le destin… Alors quand ils se retrouvent plongés en milieu hostile, ce soldat aguerri appartenant aux navy SEALS est sa seule chance de survie. Aucune échappatoire, aucun moyen de fuir.

Mais est-il prêt à affronter la vérité ?

♦ Avis :

On ne se lasse pas de regarder cette couverture qui est juste incroyable, disons-le honnêtement. Vous le savez peut-être, mais on ne lit pas énormément de romances militaires parce que tout simplement, on est à chaque fois déçues. MAIS Amandine a réussi à nous embarquer dans son histoire. On a beaucoup aimé notre lecture et on ne peut que vous le conseiller.

Gabrielle est une journaliste qui veut montrer la vérité au monde et donner la parole à ceux qui ne peuvent pas le faire. Gabrielle est une femme attachante, à la fois sensible et forte. Elle a dû se construire une armure pour survivre aux regards posés sur elle, aux insultes, à son passé. C’est un personnage qu’on a adoré, tant au niveau personnel que professionnelle. Amandine nous décrit réellement le milieu dans lequel Gabrielle travaille et c’est un gros point positif. C’est enrichissant et super intéressant d’être réellement plongé dans des autres continents, pays où la culture est très différente de la nôtre et pour lesquels Gabrielle se bat. Quant à Alec, c’est un militaire, un SEAL, charismatique et sexy qui ne nous a pas laissé indifférentes. On a admiré sa force de caractère, mais aussi, ses faiblesses. Ici encore, on est réellement plongées dans le milieu hostile de la guerre dans lequel il se combat, il dirige son équipe. Souvent, dans les romances militaires, on ne voit pas le militaire sur le champ de bataille, mais justement en dehors de celui-ci. Amandine a vraiment décrit comment se déroule une mission et autant vous dire qu’on a ADORÉ ce côté-là. On était à la fois, intéressées par comment les choses se déroulaient, mais aussi très anxieuses pour Alec et ses coéquipiers.

« Dans l’océan de ses iris, je ne vois plus qu’une mer déchaînée, une tempête prête à éclater. Sa fureur me frappe, m’immobilise. Et sans que ça n’ait aucun sens, mon angoisse s’évapore, ma peur disparaît, mon agonie se tait, pour laisser place à un sentiment dérangeant, foudroyant. Le désir. »

Amandine Mataga

En bref, deux caractères explosifs qui se rencontrent…ça crée immédiatement des étincelles. Alec et Gabrielle se sont aimés plus jeunes, avant que leur passé ne les rattrape. Aujourd’hui, quand l’histoire commence, les deux se vouent une haine, suite à un événement qu’on va connaitre au fur et à mesure de l’histoire ; l’histoire nous met en avant un début de ennemies-to-lovers. On a surkiffé cette dualité entre haine et passion qui animaient les personnages à chaque rencontre ; cette dispute entre leur esprit et leur cœur. L’auteure a réussi à vraiment expliquer en détail chaque bataille, chaque sentiment partagé par les personnages. Le seul point négatif de l’histoire, c’est qu’on n’a pas eu assez de romances entre Alec et Gabrielle. L’auteure a beaucoup misé sur la description des milieux, mais cela au détriment de la romance.

Pour finir, on est obligées de vous parler de la plume d’Amandine parce qu’elle est incroyable, belle et envoutante.

𝑳𝒆 𝒕𝒓𝒐̂𝒏𝒆 𝒅𝒆𝒔 𝒔𝒆𝒑𝒕 𝒊𝒍𝒆𝒔, 𝑻𝟏

« Le trône des sept iles » est une duologie de Adalyn Grace éditée par Desaxus.

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

Dans un royaume troublé par les secrets et la trahison et où le danger rôde sous la mer, une princesse va devoir se battre pour revendiquer son trône avant que tout ne soit perdu…

C’est le grand jour pour la princesse Amora. Fille unique de la famille Montara qui dirige le royaume de Visidia, elle va devoir assoir sa position d’héritière du trône en effectuant une démonstration de sa magie devant son peuple. Mais quand le rite de passage tourne au désastre, la jeune femme est forcée de fuir.

Elle va alors faire la rencontre de Bastian, un mystérieux pirate avec lequel elle va passer un marché. Ensemble, ils vont parcourir les mers du royaume, pleines de merveilles et de dangers avec pour objectif de stopper l’émergence d’une nouvelle magie destructrice. Pour la vaincre, Amora devra affronter des monstres légendaires, croiser le chemin d’une sirène redoutable et même gérer un passager inattendu… Si elle échoue, elle mettra en péril le destin de Visidia et perdra la couronne des sept îles à tout jamais.

♦ Avis :

Outre la couverture magnifique, le résumé nous faisait de l’œil. En effet, nous n’avons pas pu passer à côté de cette fantasy qui nous tentait beaucoup trop !

L’univers est juste incroyable ! On vous avoue qu’en lisant cette histoire, on s’est demandé à plusieurs reprises, comment l’auteure a eu ces idées. L’idée de magie, l’idée de ces univers avec sept iles différentes. Dès les premières pages, nous sommes plongées dans une fantasy très bien développée et ficelée pour que nous puissions visualiser ce qui se passe. On a été impressionnées par les détails que l’auteure ajoute. Par contre, ce livre n’a pas été un coup de cœur car au début, l’auteure décrit énormément ce qui rend le début de la lecture fastidieux.

« – Très bien, garde tes secrets. Mais souviens-toi que si tu tentes quoi que ce soit, je te poignarderai sans hésiter.

– Tenteriez-vous de me séduire ? C’est difficile à dire, vous êtes tellement terrifiante.

– Tu es insupportable. Une fois que nous aurons trouvé Kaven, sache que je projette de te jeter à la mer et de m’approprier ce bateau.

– Eh bien, on ne peut pas dire que vous manquiez de franchise.

À défaut de le voir rire, je l’entends en entrant dans ma cabine.

– Reposez-vous bien, Princesse. »

Adalyn Grace

Aventure. Découverte. Magie. Ces trois mots décrivent parfaitement l’histoire dans laquelle l’auteure nous embarque. En plus de l’univers, les personnages principaux de l’histoire ajoutent une touche de relief à ce roman qui le rend complexe, mais surtout incroyable. Amora, princesse et héroïne de l’histoire, est décrite comme une personne courageuse, prête à tout pour sauver son royaume. Nous nous sommes beaucoup attachées à elle, de part sa détermination, mais aussi par les descriptions de ses émotions qui nous ont parfois, émues. Quant à Bastian, que dire à part que l’auteure a parfaitement réussi à dégager une aura mystérieuse, mais aussi très séduisante autour de lui ! Les autres personnages secondaires tels que Ferrick, Vatea et Kaven sont suffisamment décrits pour que nous puissions les cerner.

Quant à la romance, nous avons plus qu’adhéré cette relation de taquineries qui se développe au fil de l’histoire. Nous tenons tout de même à préciser que la romance n’est pas du tout centrale dans le roman ! Malgré le fait que nous aurions aimé lire plus de moments entre les deux personnages principaux, nous avons été charmées par cette relation fougueuse entre eux. Une relation qui nous donne envie de les voir s’embrasser, une relation toute douce, mais en même temps intense.

En ce qui concerne la plume de l’auteure, elle est exquise ! Nous pouvons remarquer le travail fourni pour rendre la lecture fluide tout en gardant cette complexité des mots utilisés.

En bref, cette histoire a été une très bonne découverte ! Nous ne regrettons absolument pas de l’avoir lu et nous vous la conseillons si vous aimez les fantasy !

𝐋𝐞 𝐬𝐚𝐧𝐠 𝐝𝐞 𝐙𝐞𝐮𝐬, 𝐓𝟏

« Le sang de Zeus » est une saga coécrite par Meredith Wild et Angel Payne traduit chez les éditions Meredith.

Note : ⭐⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

Une seule chose est pire que d’être un démon : être une Valari. Étudiante en dernière année à l’université Alameda de Los Angeles, Kara Valari parvient à oublier de temps en temps qu’elle cumule les deux. Cachée derrière les pages des classiques de la littérature dans l’obscurité des amphithéâtres, elle peut fuir les objectifs des paparazzis et les drames médiatisés de sa famille – sans parler du destin qu’ils lui réservent. Il lui reste une année pour assouvir ses passions véritables. Après, c’est une vie bien plus sombre qui l’attend.

Affligé d’une force inexplicable et du physique imposant d’un dieu grec, Maximus Kane, professeur de littérature, côtoie intimement les ténèbres. Chaque jour lui rappelle les tragédies de son enfance et leurs conséquences dévastatrices sur les êtres qui lui sont le plus chers. Mortifié, Maximus expie ses fautes seul la nuit dans son lit et s’immerge le jour dans une vie d’universitaire sans remous. Son existence entière n’est que contrôle, dont il est devenu un expert… jusqu’à ce que Kara Valari débarque dans son cours le plus avancé.

Viscéralement, Kara représente tout ce qu’il désire. Rationnellement, tout ce qu’il rejette. C’est une starlette issue d’une famille de privilégiés. Elle est aussi son étudiante. Lun simple contact physique avec elle éveille en lui une réaction qu’il ne peut nier ni restreindre. Rien de ce qu’elle est n’a de sens, mais tout en elle est un appel irrésistible. Jusqu’au plus profond de son être, dont la nature reste pour lui un mystère – un mystère que Kara est bien décidée à percer.

Kara est une princesse de Hollywood. Kara est pour lui un fruit défendu. Mais il croit dur comme fer qu’elle est peut-être la réponse à toutes ses interrogations.

♦ Avis :

Ce roman a été une très belle surprise. La première chose qui nous a époustouflées, c’est la plume qui est vraiment magnifique et poétique. Elle compte, à présent, parmi une des plus belles plumes qu’on ait pu lire jusqu’à présent.

Ensuite, l’histoire met en avant une relation interdite entre Maximus et Kara puisqu’ils entretiennent une relation prof/élève. On a été soufflées par la passion qui anime les deux personnages principaux. Autant vous dire qu’on a eu très chaud en lisant ce roman, pourtant, les scènes de sexe (il y en a très peu par ailleurs) ne sont ni vulgaires ni de trop. C’est réellement la tension entre les deux héros qui nous a émerveillées durant toute la lecture. On a ressenti cette attirance étrange et paranormale entre eux et ça, c’est incroyable. On a senti le souffle de Maximus sur Kara et la respiration soudainement très forte de Kara et ce feu qui les consume tous les deux quand ils sont proches. La relation pourrait être qualifiée de rapide, mais au vu des circonstances, on n’a pas du tout tiqué sur la rapidité, surtout que la relation prend le temps de se développer pendant tout le livre. C’est pour nous, le plus gros point positif de l’histoire ; on attendait chaque entrevue entre les deux personnages, chaque pulsion sauvage entre eux et chaque émotion qu’ils ressentent aux côtés de l’autre.

« – S’il vous plait…ne…chuchote-t-elle.

(…)

– Vous plaisantez, n’est-ce pas ? Parce que si je m’efforce encore de ne pas vous toucher…

– Je voulais dire…Ne me repoussez pas. »

Mais les auteures ne s’arrêtent pas là ! Au-delà de faire monter la tension, elles nous entrouvrent la porte à certains indices pour qu’on comprenne mieux qui est Kara et qui est Maximus. Effectivement, plusieurs secrets planent et l’histoire développe un côté surnaturel au sein d’un univers presque banal qu’on a plus qu’adoré. On a littéralement mangé le roman parce que les auteures ont réussi à nous faire tenir en haleine jusqu’à la fin du roman. Elles arrivent à attiser la curiosité en nous semant des miettes de pain, par-ci, par-là. Ce qui est un peu dommage, c’est qu’on a très vite deviné ce qui se cachait derrière les mystères.

Les personnages sont eux aussi, excellents. Notre personnage préféré est Maximus Kane, le professeur charismatique, avec sa force et ses faiblesses. Ce qu’on a le plus aimé chez lui, c’est le fait qu’il n’est pas le connard traditionnel, même s’il a son côté badboy et mystérieux. On peut clairement voir ses faiblesses, ses peurs et ses doutes. On a directement été happées par son personnage. Quant à Kara, tout en elle force à l’admiration, mais aussi à la compassion. Kara éveille en nous des sentiments contradictoires parce qu’elle est assez mystérieuse et qu’il est parfois, compliqué de comprendre ce qu’elle veut dire. Mais on a quand même réussi à nous attacher à elle. Ce qu’on a trouvé original, c’est tout ce qui tourne autour de la famille Valari. On a adoré le fait que les auteures fassent tourner plusieurs mystères autour de cette famille et surtout, Veronica Valari qui est encore plus mystérieuse que Kara.

Bref, tout ça pour dire qu’on vous conseille chaudement de lire ce roman qui pourrait bien vous surprendre… Et nous n’avons plus qu’une seule hâte : découvrir le deuxième tome !

𝗙𝗮𝗹𝗹𝗶𝗻𝗴 𝗔𝗴𝗮𝗶𝗻

« Falling Again » est un roman de Morgane Moncomble édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Surdoué mais solitaire, Aaron n’a que cinq ans lorsqu’il manque de se noyer. Celle qui le sauve d’une mort certaine n’est autre que Fleur, une petite fille bavarde avec des millions d’amis.

Au travers de lettres échangées, les deux enfants se promettent un amour durable digne des meilleurs dramas coréens… jusqu’à ce que la vie les sépare.

Seize ans plus tard, Fleur est une écrivaine romantique mais fauchée qui a perdu toute confiance en elle. De son côté, Aaron est devenu un professionnel du jeu vidéo froid et asocial. Lorsque leurs chemins se croisent à nouveau, Fleur pense que c’est le destin ; l’occasion de faire table rase du passé.

Seul problème : Aaron semble avoir tout oublié de leur histoire d’amour.

♦ Avis :

Falling Again est véritablement un roman tout doux, plein de tendresse et d’amour à transmettre. C’est le genre de roman qui vous laisse un grand sourire après votre lecture et qui, comme tous les autres romans de Morgane, aborde des thématiques originales et importantes (par exemple : le fait que Lila a deux pères, etc.).

Morgane a le don de créer des personnages particuliers chacun à leur façon, des personnages qui ne se ressemblent en aucun cas, qui ont tous leur propre histoire et personnalité et c’est ce qu’on adore dans ses romans. Aaron a un passé assez compliqué qui le rend original. Ce n’est pas un badboy, mais bien un homme que l’on pourrait réellement rencontrer et cet aspect-là nous a beaucoup touchées, il est sensible, passionné et bienveillant. Quant à Fleur, elle est d’une tendresse incroyable. On a adoré sa personnalité simple et sa détermination à montrer qu’elle peut réussir. C’est réellement le personnage auquel on a eu le plus facile à s’attacher.

« – Tu me fais respirer, soufflé-je. J’ai constamment l’impression d’être sous l’eau, quelque part où personne ne peut m’entendre, en apnée, au bord de la noyade. Mais quand je suis avec toi… j’atteins enfin la surface. Tu me donnes une raison de nager et de sortir la tête de l’eau pour voir ce qui s’y passe. Est-ce que c’est une raison suffisante ? »

Morgane Moncomble

Le début du roman a été un coup de cœur pour nous, on a adoré le côté drôle, frais et le fait que Morgane nous montre un peu la culture des kdrama. Après avoir lu plusieurs chroniques, on avait peur que cet univers-là prenne trop de place et qu’on se sente perdues, mais ça n’a pas du tout été le cas. On a trouvé que ce monde n’était pas trop imposant, il servait plus de fond à l’histoire. Et puis, ça a rajouté de l’originalité et de l’humour. Par contre, la deuxième partie du roman nous a un peu moins plu parce qu’elle trainait trop en longueur selon nous. Même si on comprend que c’est pour suivre les kdrama, on avoue nous être quand même un peu ennuyées à certains moments.

Aaron et Fleur étaient des amis d’enfance et le hasard (ou le destin) les fait se rencontrer adultes. On a beaucoup aimé leur relation mignonne, et les passages de leur enfance nous ont beaucoup émues. Ils apprennent peu à peu à se reconnaitre l’un et l’autre, tout en douceur ce qui ajoute une touche de tendresse à l’histoire. Morgane a vraiment réussi à créer une alchimie entre ses personnages que nous, en tant que lecteurs, on a ressenti et ça, c’est vraiment top ! Le seul point négatif comme dit plus haut est le fait que certains moments étaient lents, dont certains passages entre eux.

Ce n’est pas notre Morgane Moncomble préféré, mais on a passé un très bon moment en compagnie de Lilas, Aaron et les colocataires de Lilas auxquelles on s’est également beaucoup attachées.

𝐋𝐚 𝐟𝐨𝐫𝐜𝐞 𝐝𝐞 𝐫𝐞𝐧𝐚𝐢̂𝐭𝐫𝐞

« La force de renaître » est un roman de Brittainy C. Cherry édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Parviendront-ils à s’aimer sans renoncer à leurs rêves ?

C’est l’histoire de Hazel Stone et Ian Parker. Marqués tous deux par un environnement familial difficile, ils se débattent pour s’en sortir. Leurs points communs et leur relation sont électriques.

À force de se côtoyer en travaillant à la ferme, ils se défont peu à peu de l’armure qu’ils portent, pièce par pièce, laissant leurs espérances s’exprimer, et l’amour pénétrer dans leurs cœurs. C’est l’histoire de leur résilience.

♦ Avis :

Brittainy est sans conteste, une de nos auteures préférées pour ses univers, les émotions qu’elle transmet et sa plume addictive. Et encore une fois, elle a réussi à se démarquer avec son nouveau roman qui nous fait passer des larmes aux rires d’une page à l’autre, sans nous laisser aucun répit.

On est tombées amoureuses de chaque personnage, même les personnages secondaires malgré le fait qu’ils soient moins présents. Ian est un garçon absolument adorable quand on apprend à le connaitre, il a de l’amour à revendre et il sait être attentionné. Même si au début, il s’est montré froid et con, on a directement accroché à sa personnalité. Quant à Hazel, elle nous a donné les larmes aux yeux à plusieurs reprises. Son histoire nous a énormément touchées, les mots qu’utilisent Brittainy sont puissants, mais simples. Elle ne cherche pas à enjoliver les choses, elle nous présente un roman authentique, avec des personnages vrais et avec des hauts et des bas, comme dans la vraie vie. On a trouvé Hazel très courageuse, c’est vraiment une battante. Holly et Big Paw sont les grands-parents d’Ian et ils sont tellement attachants. Holly nous a fait penser à notre mère ; elle est touchante, gentille, bienveillante et elle aime donner. Quant à Big Paw, c’est un homme aux allures dures alors qu’au fond, c’est un gros nounours ; il aime faire attention à ses proches. Autant vous dire que les personnages sont exceptionnels.

« – J’ai un aveu à te faire, dit-elle, alors que j’étais appuyé sur mon oreiller, une main derrière la tête. Je ne dors pas très bien quand tu n’es pas près de moi.

– J’ai un aveu à te faire. Je serre mon oreiller contre moi toutes les nuits en pensant à toi.

– J’ai un aveu à te faire. Ton sourire me manque.

– J’ai un aveu à te faire…(elle inspira profondément et expira lentement pour ponctuer chaque mot qui sortait de ses lèvres.) Tu…me…manques.

– Tu me manques encore plus.

– Impossible.

– Absolument possible. »

Brittainy C. Cherry

L’histoire se déroule dans un ranch, avec des animaux et on a adoré ce cadre à la fois simple et original puisqu’on ne le rencontre pas énormément dans les romances. Ce cadre rendait l’histoire encore plus « cosy », chaleureuse et attachante.

Il faut dire que Brittainy sait s’y faire avec les mots. C’est comme si elle jouait avec pour faire pleurer nos cœurs avant de les faire sourire. Un des points qui ne manque jamais dans ses romans, ce sont les émotions. Ce n’est pas le roman qui nous a le plus touchées, mais il a quand même touché nos cœurs. La relation entre Ian et Hazel est magnifique, authentique, pleine d’amour et d’envie d’aller plus loin ensemble. C’est une romance qui vous procure des papillons dans le ventre, tellement que vous rêverez de trouver un amour aussi beau. Alors n’hésitez pas à découvrir ce roman touchant qui ne pourra que vous faire du bien et vous remplir d’amour pour ces personnages et leur histoire.

𝑺𝒆𝒓𝒑𝒆𝒏𝒕 & 𝑫𝒐𝒗𝒆, 𝑻𝟏

« Serpent & Dove » est une saga de Shelby Mahurin éditée chez Desaxus.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Il y a deux ans, Louise a fui son clan et s’est réfugiée dans la ville de Césarine où les sorcières comme elle sont craintes, chassées et brûlées. La jeune femme a renoncé à la magie et vit maintenant de petits larcins. Alors qu’elle prépare le vol d’une bague magique très rare, les évènements vont s’enchaîner pour tout faire basculer dans le chaos.

De son côté, Reid, un Chasseur assermenté par l’Église, vit sa vie selon un seul principe : ne pas laisser une seule sorcière en vie. Son chemin n’aurait jamais dû croiser celui de Louise, mais un concours de circonstances va les rapprocher malgré eux et les contraindre à une union impossible et inattendue : le saint mariage.

La guerre entre les sorcières et l’Église est ancienne et les dangereux ennemis de Louise représentent une terrible menace. Partagée entre ses sentiments croissants et sa nature, la jeune femme va devoir faire un choix entre le cœur et la raison.

♦ Avis :

Ces derniers temps, on lit moins de fantasy/fantastique, mais on aimerait en lire davantage car c’est un genre qu’on aime beaucoup. Par conséquent, nous avions plus que hâte de découvrir ce roman fantasy. Il ne nous a pas fallu plus que le résumé et la couverture pour nous décider à le lire !

Magie, manigance, révélation, romance. Un combo parfait qui nous a charmées du début jusqu’à la fin du roman. Que dire à part que vous devez foncer découvrir cet univers ? Shelby nous dresse un univers où les sorcières sont brûlées car elles sont le mal incarnées pour une partie du peuple. De l’autre côté, nous avons des chasseurs qui traquent ces sorcières. On a ADORÉ découvrir ce monde créé par l’auteure qui nous invite à nous plonger dans un univers de magie et de manigances ! Shelby a créé un autre système de magie vraiment intéressant, on sent qu’il y a eu beaucoup de travail derrière pour tout imaginer. L’auteure ne nous noie pas d’informations ou de descriptions, tout est parfaitement clair et ça nous a permis de rapidement comprendre les enjeux et l’histoire. Ce roman est accessible à tout le monde, même à ceux qui ne lisent pas ou très peur de fantastique/fantasy. 

On ne va pas le nier, il y a beaucoup de personnages dans l’histoire, mais on a trouvé qu’ils étaient tous très bien décrits ; chacun avait plus ou moins son moment de gloire. Et le plus important de tout, on ne s’est pas perdu une seule fois entre tous les personnages. Ils ont tous leur propre personnalité. Reid est un chasseur, il est fort, charismatique, protecteur et tellement, mais tellement attachant. Quant à Lou, elle est maligne, séduisante et on s’est tout de suite senties proches d’elle, on a ressenti énormément d’émotions à travers elle et surtout, de la compassion pour sa situation.

«Nos bouchent n’étaient qu’à un millimètre l’une de l’autre.

« Sachez que si un homme me touche de quelque façon que ce soit sans ma permission, je lui tranche la gorge. » Je me tus pour faire plus d’effet en faisant glisser lentement la lame de son cou à son nombril et plus bas. Il déglutit avec peine.

« Même si cet homme est mon mari.»

Shelby Mahurin

En plus de cela, la romance est un des sujets principaux de ce premier tome. La rencontre entre le chasseur, Reid et la sorcière, Lou est explosive. Nous avons complétement adhéré à cette romance ennemies to lovers qui rend l’histoire addictive. L’auteure ne s’arrête pas à un ennemies to lovers, car elle développe une relation slow burn qui ne peut que faire chavirer nos cœurs ! Toute la relation, la romance se développe à une lenteur réfléchie avec énormément de tension.

Parlons également de la fin ! Dans les dernières pages, l’auteure nous surprend avec de multiples révélations incroyables auxquelles on ne s’y attendait absolument pas. En plus de cela, ce premier tome se termine sur une sorte de cliffhanger qui ne nous donne qu’une seule envie : découvrir le deuxième tome ! L’auteure – avec sa plume addictive et très jolie – nous manipule, en fait, pendant toute la lecture pour nous amener vers des réflexions. Elle nous fait ressentir par de petites phrases ou comportements de ses personnages que quelque chose va arriver ; elle arrive à installer une tension incroyable qui ne peut que vous tenir en haleine, avec le ventre qui vous serre tant vous aurez peur pour Reid et Lou entre autres.