𝐁𝐥𝐚𝐜𝐤 𝐒𝐭𝐚𝐢𝐧

« Black Stain » est une saga de Aurore Payelle publiée chez Plumes du web.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Se retrouver au mauvais endroit. Au mauvais moment…

Lorsque Lana croise le chemin d’une Ombre, celle-ci lui laisse un souvenir douloureux sur la peau : une tache noire qui s’étend. Elle se nourrit en effet de la peur. Et la peur est un sentiment primitif. Force ou faiblesse, elle est familière à Lana qui, sous ses airs de fille effrontée, sait qu’il n’y a pas que les monstres qui sont capables du pire.

Prise au piège des ténèbres, elle doit se fier malgré elle à Dereck, son bourreau et sauveur taciturne. Lana est désormais sous sa responsabilité.

Amenée de force au Manoir Heaven où la magie règne en maître, elle découvre qu’ici, c’est elle, la créature dangereuse. À chaque nouvelle attaque de l’Ombre, les ténèbres s’emparent un peu plus de la jeune femme, lui conférant un pouvoir incontrôlable et trop puissant pour une simple humaine.

Il ne reste alors qu’une seule solution pour la sauver : s’allier à Dereck, et détruire l’Ombre. Mais la mission se révèle plus compliquée que prévue…

♦ Avis :

Aurore Payelle est une auteure que nous découvrons petit à petit. Alors découvrir sa plume dans un tout autre univers nous intriguait ; de plus, nous étions curieuses de lire le roman ayant gagné le concours PDW. 

Pour être honnêtes, au début de l’histoire, nous avons eu beaucoup de mal à plonger entièrement dans le roman. C’était assez lent et on n’arrivait pas à s’attacher aux personnages. Mais finalement plus on avançait dans l’histoire, et plus on était prises dans ce roman intrigant et mystérieux. Aurore Payelle développe l’intrigue doucement afin de l’ancrer véritablement dans l’histoire et de laisser un mystère planer et envelopper les personnages. C’est pour cela qu’on a préféré et adoré la deuxième partie de l’histoire qui est beaucoup plus intrigante ! Et puis, la fin est incroyable ! On a déjà hâte de pouvoir découvrir tous les rebondissements du prochain tome.

Dereck est froid, glacial, puissant et charismatique. Imbu de lui-même, mais au fond, il prend soin des autres. Puis, on a Lana qui est bienveillante, qui se bat pour survivre, mais qui en même temps ne supporte pas être dirigée par d’autres personnages. On a adoré la personnalité de chacun des personnages qui s’entrechoquent pour créer des étincelles et de la tension entre les deux personnages principaux. Cependant, on aurait aimé avoir un peu plus de développement sur Dereck, à voir si on va pouvoir en apprendre plus sur lui dans le prochain tome !

Parlons à présent de la romance ! Étant des fans du slowburn, nous ne pouvions qu’adorer le développement de la relation entre Lana et Dereck. Un ennemies-to-lovers se transformant petit à petit en une romance qui prend le temps de se développer : c’est tout ce qu’on aime ! Leur relation est intense, pleine de tensions, mais surtout compliquée. C’est justement la partie qu’on a adorée, cette complication. Aurore Payelle développe une romance qui n’est pas évidente et amène donc, des complications aux deux personnages rendant ainsi leur relation intrigante et unique. En tout cas, on a hâte de découvrir le prochain tome pour voir le développement de cette relation.

« – C’est bien ce que je disais. Toi, t’es une hargneuse, murmure-t-il, amusé.

– Tu devrais faire attention, il paraît que je mords aussi, cinglé-je en tirant sur son bras.

– Je te mets au défi d’essayer. Tu perdras à coup sûr, raille-t-il en laissant échapper quelques étincelles bleues. »

– Aurore Payelle

En bref, si vous aimez les romances fantastiques qui prennent le temps de se développer que ce soit au niveau de l’intrigue, de la romance et des personnages, on ne peut que vous la conseiller !

Publicité

𝐋𝐨𝐯𝐞 𝐒𝐨𝐧𝐠𝐬

« Love Songs » est une saga de Aurore Payelle éditée chez Cherry Publishing.

  • Premier tome : Roleplay

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Pour faire revenir son ex, Mégane passe un accord avec Kays, un inconnu rencontré grâce à sa colocataire. C’est décidé, ensemble, ils entretiendront une fausse relation afin de rendre Alex jaloux.

Kays, salarié des R&L Me le jour et chanteur des Summer 14 la nuit, cache de vilains secrets et Mégane ne tardera pas à en faire les frais.

Lorsque les non-dits apparaissent à la lueur du jour, leurs petits jeux innocents laissent des traces indélébiles sur leur cœur.

Les règles qu’ils ont établies suffiront-elles à les protéger l’un de l’autre ?

♦ Avis :

Depuis le temps qu’on se dit qu’il faut qu’on découvre un Cherry Publishing, c’est chose faite ! Le premier roman que nous avons lu de cette maison d’édition est donc, « Love Songs » et nous sommes très heureuses d’avoir pu découvrir cette romance qui nous faisait de l’œil ! La plume de l’auteure est jolie, simple, mais addictive et fluide et on est ravies d’avoir pu la découvrir.

On commence par Mégane qui dès le début de l’histoire vit une peine de cœur puisque son petit-ami l’a larguée il y a un moment et elle n’arrive pas à passer outre. On a bien aimé cet aspect de cette héroïne démunie qui doit réapprendre à ne plus avoir ce petit-ami avec elle, qui la soutient, qui doit véritablement apprendre à être indépendante, à laisser le passé où il est pour avancer. Elle est forte et courageuse, mais l’auteure nous montre aussi ses quelques failles. Par contre, un petit bémol, c’est que son personnage aurait pu être un chouia plus développé pour qu’elle soit encore plus réaliste et complexe. On aurait aimé avoir encore plus d’émotions autour de Mégane et du fait de lâcher prise. Pour ce qui est de Kays, on l’a adoré de par son charisme et de par sa complexité qui fait de lui un humain réaliste et imparfait. Il est à la fois confiant, un homme qui dégage une aura imposante, mais il est aussi à la fois faible par rapport à son passé, on perçoit ses faiblesses derrière son apparente confiance. On a beaucoup aimé cet aspect-là !

Mégane et Kays, c’est une relation tendre, douce mais à la fois sensuelle. Une de ses relations qui vous donne envie de la vivre. Si on devait résumer cette romance en un mot, on dirait « VRAI », elle est tellement vrai, sincère et douce que nous avions un sourire tout le long de l’histoire parce que nous étions heureuses de voir ces personnages réunis, cette relation sincère exister. Évidemment, on a également adoré tous les obstacles qui viennent mettre au défi la romance et qui en même temps, permettent de dynamiser l’histoire.

« – Moi, je pense qu’aimer, c’est vibrer pour l’autre, commence Kays. C’est avoir des palpitations lorsque tu croises la fille de tes rêves. C’est avoir envie de rester avec cette personne alors que tu devrais déjà être parti au boulot et que tu sais que t’es à la bourre… »

– Aurore Payelle

Cette histoire se déroule autour également de l’univers de la musique et on a beaucoup aimé le fait que ce thème soit un peu différent de ce qu’on connait d’habitude. En fait, le personnage masculin est dans un groupe, mais ils ne sont pas encore célèbres ce qui ajoute une touche d’originalité qu’on a beaucoup aimée !

En bref, il y a juste un bémol qui a fait que l’histoire n’est pas un coup de cœur, c’est le fait que le roman pourrait être un petit plus développé que ce soit au niveau des personnages (Mégane en particulier) ou encore de la romance qui au début pourrait prendre plus de temps à s’installer. On aurait aimé avoir un petit plus de moment entre Kays et Mégane pour véritablement voir cette évolution de leur relation.

Nos derniers mots iront à l’auteure : on veut maintenant un tome sur Matt, Aurore Payelle !

« – Attrapé, souffle-t-il.

– Je… repose-moi.

– Supplie-moi, alors.

Ma conscience étouffe un petit rire : plutôt finir en glaçon que d’obtempérer. »

– Aurore Payelle
  • Deuxième tome : Beating Hearts

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

Cela fait maintenant trois mois que Judith a rejoint le groupe de rock, les Summer 14, pourtant elle n’arrive toujours pas y trouver sa place.

Depuis une erreur de parcours avec le batteur, Matt, celui-ci semble constamment vouloir lui mettre des bâtons dans les roues et elle le lui rend bien.

Hors de question de se laisser marcher sur les pieds par ce beau gosse prétentieux ! La vengeance est un plat qui se mange froid et il ne perd rien pour attendre.

Entre concerts et répètes, leurs chemins ne cessent de se croiser et les étincelles fusent.

Qui sait où ce vilain petit jeu les mènera ?

♦ Avis :

Tout d’abord, chaque tome est indépendant et ils peuvent donc se lire séparément. On avait trop hâte de découvrir ce tome puisque Matt avait réussi à nous charmer et à nous intriguer dès le premier tome.

En effet, dans ce deuxième tome, on fait la connaissance de Matt et Judith. Matt est joueur, drôle, dragueur, mais aussi charismatique, gentil et loyal (en amitié, en tout cas). On a adoré Matt parce qu’il apporte une sorte de fraîcheur et de moments insouciants à l’histoire ; c’est comme si on parlait d’un grand enfant au fond. Quant à Judith, elle était seule et ne trouvait pas facilement sa place dans ce groupe de musique, mais elle n’a jamais baissé les bas. Elle a réussi à légèrement nous émouvoir et à nous laisser nous attacher à sa personnalité calme, mais aussi son tempérament de feu qui lui permet de cacher ses faiblesses sous une épaisse couverture.

La relation est aux antipodes de celle du tome 1 puisqu’on a affaire à un ennemies-to-lovers, à des étincelles, à des personnages à bout de souffle, à une flamme qui rencontre la mèche pour allumer une explosion. Honnêtement, c’est cette tension qu’on a le plus aimé en lisant ce tome-ci. Vous savez qu’on est fans de ce trope parce qu’elle rajoute tellement d’émotions, de bombe, d’énergie, de complicité et d’action à une romance. Enfin bref, on a trouvé Matt et Judith beau, et criant d’authenticité dans leur relation. Ils se criaient les pires insultes au visage, mais leur corps semblait simplement chanter les premières notes de leur désir, les rapprochant grâce à leur indifférence et haine.

« – Tu es sûrement la fille la plus têtue que j’ai rencontrée jusqu’à maintenant.

– Je prends ça comme un compliment.

– Ça n’en était pas un. Et fais-moi confiance, je peux me montrer pire que toi. »

– Aurore Payelle

Enfin, l’univers de la musique est également exploré dans ce tome puisque Matt et Judith font partie du groupe. On a adoré voir l’évolution de leur groupe, tout autant que de chaque personnage respectivement. Ce qui est beau également, c’est de voir la passion commune qu’ils ont, c’est cette même fibre artistique qui les fait vibrer.

Ce n’est pas un coup de cœur parce qu’il a manqué ce petit truc et aussi on aurait aimé un plus de dynamisme à l’histoire, mais ça reste une très bonne lecture.

  • Troisième tome : Musically Yours

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Ben a grandi dans l’ombre des Summer 14, ce groupe de rock prometteur. Comme eux, il rêve de faire carrière dans le monde de la musique. Le hic, c’est qu’il est incapable de parler de sa passion à son entourage.

Bien décidé à percer par ses propres moyens, il s’installe dans une résidence de musiciens afin de réaliser ses projets, loin des yeux interrogateurs de ses proches. Mais, c’était sans compter la présence de sa diabolique et si sexy voisine, Samara

Prête à résister à ce jeune homme trop joueur à son goût, la violoncelliste choisit la meilleure des défenses : l’attaque. Cependant, l’apparition de petits mots signés « musicalement vôtre » sur son chemin ne tardera pas à mettre en péril son objectif, et plus encore : son cœur.

À la recherche d’une bonne étoile pour réaliser leur rêve, Ben et Samara seront-ils leur pire cauchemar ou le tremplin de la réussite de l’autre ?

♦ Avis :

Comme une partition harmonieuse, on trouve que ces trois tomes de Love Songs tissent tout du long une famille soudée, pas par le sang, mais de cœur et surtout, harmonieuse. On peut déjà d’ores et déjà vous dire que si vous cherchez des romances réalistes, sans prise de tête avec des amis soudés, vous n’avez plus qu’à acheter cette saga !

Bien que le deuxième tome reste notre préféré, on a adoré découvrir Ben et Samara. Ce qu’on a le plus préféré dans ce roman, c’est l’histoire individuelle de chaque individu. Leur passé, leur honte et leur personnalité. C’est un long chemin pour que Ben comme Samara puisse vivre de ce qu’ils aiment, puisse accomplir leurs rêves et arrêter de se cacher. On ne pouvait pas plus s’identifier qu’à cette histoire et qu’à cette détermination de vouloir aller jusqu’au bout de ses envies !

En ce qui concerne la romance entre Sam et Ben, on n’a pu que succomber à cet ennemies-to-lovers ! Leur haine a créé des piques, des réparties qu’on a adoré découvrir ! Mais ce qu’on a beaucoup plus aimé, c’est la deuxième partie du roman où les deux personnages doivent faire face à leurs sentiments, apprendre à aimer. Aurore Payelle a très bien développé cette partie où les personnages évoluent, où l’obstacle est avant tout leur « moi » personnel qui doit accepter de tomber amoureux.

« – Je t’aimais bien avec les cheveux détachés, The Ring.

– Je te préférais avec la bouche fermée, Riviera. Tu ne veux pas juste faire ce que tu fais de mieux ?

– Comme quoi ?

– Sois beau et tais-toi. D’accord ? »

– Aurore Payelle

Le seul petit bémol est qu’on aurait aimé avoir un peu plus de dynamisme, « d’adictivité » par moments.

Encore une fois, Aurore Payelle nous a conquises avec sa plume ! Elle est simple, épurée, mais permet de nous plonger tout de suite dans l’histoire.