𝐇𝐨𝐦𝐨 𝐕𝐚𝐦𝐩𝐢𝐫𝐢𝐬, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟑

« Homo Vampiris » est une saga de Marie Rozsa

Note : ⭐⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

Retrouvez la fin des aventures d’Arduina, Sasha, leurs alliés et leurs ennemis dans un tome toujours aussi addictif et haletant. Cette fois, suivez aussi bien les pacifistes que les Vampires Rouges, apprenez à connaitre les adversaires ! De grands changements bouleverseront notre héroïne et l’obligeront à faire ce qu’elle n’apprécie que moyennement : compter sur les autres. Heureusement, ses nouveaux amis seront là pour la soutenir. Mais si les affrontements sont inévitables, les pertes le sont également.

Attention, ascenseur émotionnel enclenché, veuillez vous assurer que votre cœur tiendra le choc…

♦ Avis :

Quand nous avons découvert le premier tome, nous avions beaucoup aimé l’originalité de l’auteure, notamment sur les espèces d’Homo vampiris qui sont un mélange de loups et vampires. On a été prises dans cette histoire et on a enfin pu découvrir la fin et avoir les réponses à nos questions. Marie Rozsa nous a malmenées pendant un long moment et dans ce dernier opus, elle nous a encore une fois maltraitées jusqu’à la fin. Vous être prévenus : si vous lisez cette saga, préparez votre cœur.

Le plus gros point positif de ce roman, c’est l’intrigue. Elle est bien ficelée, assez bien développée pour qu’on puisse la comprendre et surtout, cette intrigue nous tient en haleine. Mais elle est aussi très originale. En effet, l’univers est unique et développé en sorte qu’on puisse s’immerger dans celui-ci sans problème.

Comme dit plus haut, l’auteure arrive à nous plonger dans un univers angoissant, de sang et de terreur. On peut ressentir cette angoisse que les personnages ressentent avant le dénouement.

Ensuite, on a vraiment énormément aimé les personnages qui sont tous attachants à leur manière. Sacha et Arduina sont les héros de l’histoire et on ne peut que s’attacher à eux. Sacha, c’est le mâle dominant, un peu sauvage, mais tellement doux et attentionné quand on perce sa carapace. Dans ce dernier tome, on a trouvé qu’il était beaucoup moins présent et on avoue qu’on aurait aimé qu’il s’affirme un peu plus dans ce tome-ci. Quant à Arduina, c’est une héroïne badass qui est quelque peu malmenée, mais qui reste forte.

Je le regardai de travers une seconde.

– Je ne sais pas tellement ce que je fais depuis hier ou comment je le fais plus précisément.

– Ce n’est pas grave, laisse ton instinct te guider.

Je soupirai, peu convaincue, puis fermai les yeux pour plus d’efficacité. J’attendis de longues minutes, essayant de trouver la façon de procéder, mais rien ne se produisit.

– Ne réfléchis pas, Arduina. Et surtout, ouvre-toi au monde qui t’entoure.

Enfin, la romance est toujours aussi douce. Effectivement, dans le premier tome, la romance a commencé sur les chapeaux de roue ; elle était rapide, mais d’une complicité admirable. Puis, au deuxième tome, on a vraiment découvert ce lien qui les unit. Pour finir par voir qu’ils se complètent, dans le troisième tome. Il faut néanmoins souligner que la romance est un peu moins présente dans ce dernier opus et même si ça nous a un peu manqué, on comprend le choix de l’auteure qui a surtout dû se focaliser sur l’action et le dénouement de toute cette intrigue.

La plume de l’auteure a énormément mûri, selon nous. On l’a trouvée encore plus fluide et addictive dans ce dernier tome.

Pour terminer, on avoue qu’on est tristes de laisser dernière nous, cette univers si particulier. A peine vous ouvrez le livre que vous plongez dans une ambiance entraînante et addictive.