𝐓𝐡𝐞 𝐥𝐞𝐠𝐚𝐜𝐲, 𝐬𝐚𝐢𝐬𝐨𝐧 𝟓 𝐨𝐟𝐟-𝐜𝐚𝐦𝐩𝐮𝐬

« Off-campus » est une saga de Elle Kennedy éditée chez Hugo New Romance. « The Legacy » est le cinquième tome et est un recueil de quatre nouvelles des quatre couples des premiers tomes, quelques années plus tard.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

La série Off-Campus, best-seller international, revient dans un recueil de quatre nouvelles de l’auteure à succès du New York Times, Elle Kennedy ! Ce tout nouvel épisode apporte la réponse tant attendue à la question : où sont-ils maintenant ? Quatre histoires. Quatre couples. Trois années de vie réelle après l’obtention du diplôme… Un mariage. Une demande en mariage. Une fugue. Et une grossesse surprise. La vie après l’université pour Garrett et Hannah, Logan et Grace, Dean et Allie, et Tucker et Sabrina, n’est pas tout à fait ce qu’ils avaient imaginé. Bien sûr, ils sont ensemble, mais ils ont aussi des problèmes de la vie réelle auxquels quatre années à Briar U ne les ont pas vraiment préparés. Et il s’avère que, pour ces quatre couples, l’amour est la partie la plus facile. Grandir est beaucoup plus difficile. Retrouvez vos personnages préférés de Off-Campus alors qu’ils naviguent dans les changements qui viennent avec la croissance et découvrent que les grandes décisions peuvent avoir de grandes conséquences… et, s’ils sont chanceux, de grandes récompenses.

♦ Avis :

Nous avons une mauvaise habitude pour les romans de cette auteure : on ne les lit jamais dans le bon ordre. Pour les off-campus, nous n’avons lu pour le moment que le deuxième et troisième tome. C’est pour ça que nous n’avons lu dans « The Legacy », que les nouvelles des deux couples (du tome 2 et 3).

On vous avoue qu’au début, nous étions sceptiques parce qu’il s’agissait de nouvelles. Mais nous étions intriguées de découvrir comment l’auteure voyait ses couples quelques années plus tard. Et finalement, ce fut une très bonne surprise ! On a adoré retrouver les couples quelques années plus tard avec toujours cette union entre eux, mais toujours avec ces petits problèmes de couples que tout un chacun rencontre dans sa vie. L’auteure ne nous offre pas un joli cadre avec les couples qui s’entendent parfaitement bien. Loin de là, elle nous montre que la vie est semée d’embûches, tout en nous montrant le bonheur. Et surtout que leur couple et leur amour est bien plus fort que ces obstacles.

« – Qui a dit que je voulais t’épouser ? je réponds d’un air de défi.

– Je t’interdis de prétendre qu’on n’est pas faits l’un pour l’autre.

Je ne peux pas m’empêcher de sourire. Il a raison. Je ne suis pas assez bonne actrice pour ça. »

– Elle Kennedy

Entre les deux premières nouvelles, nous avons préféré la deuxième sur Dean et Allie qui est beaucoup plus mouvementée et drôle ! Au final, on avait l’impression de revoir une famille. Elle Kennedy arrive parfaitement à créer un lien fort et uni entre tous les personnages de la saga, à tel point que ça nous donne envie de rejoindre la bande !

Pour ceux qui ont adoré la saga off-campus ou ceux comme nous qui avons bien aimé cette saga, on vous conseille absolument de lire ces nouvelles toutes mignonnes qui poussent la relation des personnages encore plus loin. En plus, c’est léger, drôle et frais. Bref, c’est parfait pour passer un bon moment !

𝐋𝐞 𝐝𝐞́𝐟𝐢

« Le défi » est un roman de Émilie May édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

90 jours d’abstinence.

Voilà le défi que Parker a accepté de relever sous le regard sceptique de ses proches. Pour lui qui utilise le sexe afin de fuir ses tourments, ce sera un véritable exploit. Sa fratrie a pris les paris ? Ils n’ont pas foi en lui ? Qu’importe, il les fera tous mentir. Cependant, quand la tempétueuse Angie débarque dans son univers et s’immisce tant dans sa vie professionnelle que familiale, sa détermination manque de faillir.

Angie, elle, pensait passer quelques mois à travailler tranquillement dans une entreprise de voyages de luxe. Son objectif ? Mettre de l’argent de côté et quitter définitivement son passé. Mais quand elle tombe sur Parker et son horripilant caractère, elle comprend qu’il va lui falloir plus de volonté que prévu pour tenir bon.

Pour l’un comme pour l’autre, le combat sera rude entre fierté et désir.

♦ Avis :

Quand on a dû choisir un Hugo Poche dans le programme Hugo, on n’a pas hésité longtemps à craquer sur celui-ci. Vous savez qu’on adore les slow burn et les ennemies-to-lovers bien piquants, alors on était obligées de le prendre. Spoiler Alert : on n’a pas du tout regretté notre choix !

Roxy, alias Angie, est notre coup de foudre. Il s’agit d’une femme avec un tempérament de feu, une femme joueuse, drôle, dynamique, bosseuse, un brin brisée et sexy (enfin, d’après Parker). Honnêtement, ce qu’on a le plus adoré, c’est le fait qu’elle agisse vraiment différemment avec Parker, elle n’a pas sa langue dans la poche et elle ose dire les choses en face. Cela a réellement ajouté toute une dynamique au roman. Quant à Parker, que dire à part qu’il peut se montrer tout aussi arrogant qu’irrésistible. On a particulièrement adoré et été touchées par son évolution tout au long du roman. Il est facile de le cerner, de ressentir sa peine et son besoin de rester en dehors de toute relation sérieuse. Le roman est peut-être une vraie brique, mais cela nous permet d’encore mieux comprendre, cerner et nous attacher aux personnages. Il faut aussi qu’on parle de la famille Doretta qui nous a tout simplement fait fondre, rire et pleurer. Cette famille est la famille que chacun rêve d’avoir : des parents ouverts, au top et une fratrie qui se soutient à tout moment.

« – Je croyais que tu étais toujours honnête, Roxy, souffle-t-il en replaçant une mèche derrière mon oreille.

– On s’en fout un peu. Tu ne peux pas faire comme tout le monde et détourner les yeux ?

– Le truc, c’est que lorsque ça te concerne, j’ai du mal à ne pas te voir. »

– Émilie May

Qui n’aime pas un bon ennemies-to-lovers bien épicé ? C’est une de nos tropes préférés, mais c’est aussi un trope difficile à mener parce que pour nous, ça peut vite tourner en rond ou tourner vers le ridicule voire la gaminerie. Eh bien, Emilie May nous a concocté un ennemies-to-lovers bien piquant. Les piques entre Angie et Parker sont bien dosées et ne tombe pas dans l’excès. Leur comportement est justifié…en même temps, quand on emboutit la voiture de son patron, c’est normal que la guerre débute entre eux. On a vraiment affaire à une guerre sans pitié et tous les coups sont permis des deux côtés. Si la romance est pleine de tension, que la chaleur monte vite, la romance se déploie à son aise et nous laisse passer par diverses sensations : frustration, rire, tension, pleurs, peur, chaud, réconfort, sécurité et on en passe.

Pour terminer, il est important de souligner que malgré la brique de 700 pages, ce livre se lit super rapidement. La plume de l’auteure aide beaucoup puisqu’elle est belle, fluide, addictive et vraiment très agréable à lire. Il est vrai qu’il y avait parfois des longueurs qui auraient pu être raccourcies.

« Si demain tu as besoin de souffler, tu pourras m’embrasser. Je serai ton oxygène. »

– Émilie May

𝑳𝒆 𝒕𝒓𝒐̂𝒏𝒆 𝒅𝒆𝒔 𝒔𝒆𝒑𝒕 𝒊𝒍𝒆𝒔, 𝑻𝟏

« Le trône des sept iles » est une duologie de Adalyn Grace éditée par Desaxus.

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

Dans un royaume troublé par les secrets et la trahison et où le danger rôde sous la mer, une princesse va devoir se battre pour revendiquer son trône avant que tout ne soit perdu…

C’est le grand jour pour la princesse Amora. Fille unique de la famille Montara qui dirige le royaume de Visidia, elle va devoir assoir sa position d’héritière du trône en effectuant une démonstration de sa magie devant son peuple. Mais quand le rite de passage tourne au désastre, la jeune femme est forcée de fuir.

Elle va alors faire la rencontre de Bastian, un mystérieux pirate avec lequel elle va passer un marché. Ensemble, ils vont parcourir les mers du royaume, pleines de merveilles et de dangers avec pour objectif de stopper l’émergence d’une nouvelle magie destructrice. Pour la vaincre, Amora devra affronter des monstres légendaires, croiser le chemin d’une sirène redoutable et même gérer un passager inattendu… Si elle échoue, elle mettra en péril le destin de Visidia et perdra la couronne des sept îles à tout jamais.

♦ Avis :

Outre la couverture magnifique, le résumé nous faisait de l’œil. En effet, nous n’avons pas pu passer à côté de cette fantasy qui nous tentait beaucoup trop !

L’univers est juste incroyable ! On vous avoue qu’en lisant cette histoire, on s’est demandé à plusieurs reprises, comment l’auteure a eu ces idées. L’idée de magie, l’idée de ces univers avec sept iles différentes. Dès les premières pages, nous sommes plongées dans une fantasy très bien développée et ficelée pour que nous puissions visualiser ce qui se passe. On a été impressionnées par les détails que l’auteure ajoute. Par contre, ce livre n’a pas été un coup de cœur car au début, l’auteure décrit énormément ce qui rend le début de la lecture fastidieux.

« – Très bien, garde tes secrets. Mais souviens-toi que si tu tentes quoi que ce soit, je te poignarderai sans hésiter.

– Tenteriez-vous de me séduire ? C’est difficile à dire, vous êtes tellement terrifiante.

– Tu es insupportable. Une fois que nous aurons trouvé Kaven, sache que je projette de te jeter à la mer et de m’approprier ce bateau.

– Eh bien, on ne peut pas dire que vous manquiez de franchise.

À défaut de le voir rire, je l’entends en entrant dans ma cabine.

– Reposez-vous bien, Princesse. »

Adalyn Grace

Aventure. Découverte. Magie. Ces trois mots décrivent parfaitement l’histoire dans laquelle l’auteure nous embarque. En plus de l’univers, les personnages principaux de l’histoire ajoutent une touche de relief à ce roman qui le rend complexe, mais surtout incroyable. Amora, princesse et héroïne de l’histoire, est décrite comme une personne courageuse, prête à tout pour sauver son royaume. Nous nous sommes beaucoup attachées à elle, de part sa détermination, mais aussi par les descriptions de ses émotions qui nous ont parfois, émues. Quant à Bastian, que dire à part que l’auteure a parfaitement réussi à dégager une aura mystérieuse, mais aussi très séduisante autour de lui ! Les autres personnages secondaires tels que Ferrick, Vatea et Kaven sont suffisamment décrits pour que nous puissions les cerner.

Quant à la romance, nous avons plus qu’adhéré cette relation de taquineries qui se développe au fil de l’histoire. Nous tenons tout de même à préciser que la romance n’est pas du tout centrale dans le roman ! Malgré le fait que nous aurions aimé lire plus de moments entre les deux personnages principaux, nous avons été charmées par cette relation fougueuse entre eux. Une relation qui nous donne envie de les voir s’embrasser, une relation toute douce, mais en même temps intense.

En ce qui concerne la plume de l’auteure, elle est exquise ! Nous pouvons remarquer le travail fourni pour rendre la lecture fluide tout en gardant cette complexité des mots utilisés.

En bref, cette histoire a été une très bonne découverte ! Nous ne regrettons absolument pas de l’avoir lu et nous vous la conseillons si vous aimez les fantasy !

𝐂𝐚𝐦𝐩𝐮𝐬 𝐃𝐫𝐢𝐯𝐞𝐫𝐬, 𝐓𝟐

« Campus Drivers » est une saga de C.S. Quill éditée chez Hugo New Romance.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Lorsque Donovan, Campus Drivers adulé et bourreau des coeurs avéré, prend conscience des séquelles que peut causer son comportement, il décide de devenir LE petit ami parfait.

Pour cela, il a besoin du meilleur coach dans le domaine: Carrie. Mais, même s’ils ne se sont jamais fréquentés, celle-ci sait qu’elle ne veut rien avoir à faire avec lui. Les tombeurs d’un soir en quête de repentir, elle n’y croit pas une seconde dans la vraie vie. Elle préfère collectionner les héros des romances qu’elle dévore, c’est bien moins compliqué !

S’il parvient à la convaincre, c’est un programme intensif en romantisme que va devoir suivre Donovan. Mais n’est pas un héros de New Romance qui veut, surtout quand la réalité essaie de jouer avec la fiction !

♦ Avis :

Il y a un peu moins d’un an, nous avons découvert le premier tome de cette saga qui s’est avéré être un coup de cœur. Nous avions hâte de découvrir les deux autres tomes et nous n’avons pas été déçues par ce deuxième tome !

Rire. Amour. Frais. Cette histoire fait du bien au moral, mais plus encore, elle est addictive à tel point que nous voulions encore plus de Carrie et de Donovan. Le gros point positif de cette histoire, c’est l’humour. On a beaucoup ri, les piques que se lancent les deux personnages principaux sont juste hilarantes.

« – Bon, je laisse tomber l’approche sympathique. C’est quoi, ton problème ?

– Ah ! Ça y est, je suis de retour dans le bon univers. J’avais l’impression d’avoir atterri dans un monde alternatif où tu aurais été agréable ! Il ironise en lâchant un regard circulaire.

– Parle, j’ordonne à bout de patience.

– Tout va très bien.

– Ouais, bien sûr. Tu portes la joie de vivre sur ton visage. C’est si communicatif que j’ai envie de m’ouvrir les veines avec l’embout du sucrier. »

C.S. Quill

Nous nous sommes tout de suite attachées à Carrie qui est une grande lectrice tout comme nous. Mais en plus de ça, elle a une répartie incroyable, elle est drôle et solaire. De l’autre côté, Donovan est aussi marrant, taquin et quelques fois maladroit ce qui le rend plus qu’irrésistible. On a complétement flashé sur sa personnalité. Quand ses deux personnalités se rencontrent, c’est une explosion de taquineries, de réparties cinglantes, créant une complicité entre eux au fil des pages. Et on a adoré ce slow burn !

Pour ce qui est de l’idée de bookboyfriend, on la valide complétement. Cette idée a permis à l’auteure de développer des moments mignons entre eux, des moments de jalousie, etc. qui a ajouté une touche de tendresse et de complicité (C.S. Quill fait plusieurs références aux leçons de Carrie sur les bookboyfriend parfait quand ils sont tous les deux).

Bref, ce roman est une vraie bouffée d’air frais, un roman doudou qui fait du bien. On a hâte de découvrir le dernier tome sur Lewis qui s’annonce tout aussi frais et drôle que celui-ci !

𝗤𝘂𝗼𝗶 𝗾𝘂’𝗶𝗹𝘀 𝗲𝗻 𝗱𝗶𝘀𝗲𝗻𝘁

« Quoi qu’ils en disent » est un roman de Noémie Dani édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐ ,75/5

SORTIE : 26 août 2021

♦ Résumé :

Louna, jeune étudiante, n’avait absolument pas prévu de passer son été à la campagne. Réviser seule dans cette grande maison familiale ? Quelle idée ! Sans compter le manque de sa meilleure amie, les insectes et… toute cette nature. Seule âme humaine à l’horizon ? Une vieille tante qui grince autant que les portes. Puis que dire de ce voisin taciturne, peu aimable, qui a failli la renverser sur son vélo ?

Gabriel n’a pas de temps à perdre. Agriculteur, il croule sous le travail, tout en essayant de gérer au mieux sa vie personnelle. Célibataire et papa d’une petite fille de 3 ans, il n’a que faire de sa nouvelle voisine pour l’été. Trop jeune pour lui, la pétillante citadine n’a pas sa place ici.

Mais Louna s’ennuie et croise bien trop souvent le chemin de Gabriel…

Quand le désir s’en mêle, tous les éléments se déchaînent !

Est-ce que l’amour pourrait se trouver là, juste où on ne l’attend pas ?

♦ Avis :

Nous n’avions encore jamais lu de romans de Noémie Dani, alors c’était l’occasion de la découvrir. Et puis, on ne pouvait que succomber avec ce résumé et cette magnifique couverture. Aujourd’hui, on ne le regrette absolument pas parce qu’on a passé un excellent moment en compagnie de Gabriel et Lou. On vous recommande ce roman à 100%. Il a frôlé le coup de cœur – et encore maintenant, on hésite à le mettre comme coup de cœur.

Douceur. Amour compliqué, mais évident. C’est ce qui nous vient directement à l’esprit quand on pense à ce roman. Noémie Dani nous offre une histoire fraiche, originale et dépaysante. L’histoire se déroule en Ardèche et par les magnifiques descriptions de l’auteure, nous arrivions réellement à nous imaginer les lieux et ça nous a donné envie de découvrir cet endroit si chaleureux.

Au-delà de l’endroit, nous découvrons deux personnages aux caractères assez différents. Lou est plutôt douce, pleine de tendresse, mais très mature pour son âge. Elle est étudiante et passe ses vacances, seule, en Ardèche à la demande de ses parents. C’est le personnage auquel on a le plus réussi à nous attacher parce que certaines choses dans sa vie nous ont rappelé la nôtre. Quant à Gabriel, il est agriculteur et n’a pas une minute pour lui. Bien qu’au début, il se montre très agressif et montre réellement que c’est un connard, on n’a pas pu le détester. On s’est même rapidement attachées à lui parce qu’on a aperçu derrière ses airs froids, un gros nounours (qu’on a surtout aperçu dans ses moments avec sa fille). On a également adoré découvrir son univers à lui, l’agriculture ; c’était original et intéressant. Et puis, on ne peut pas ne pas citer Zélie et Tatie Danielle. Zélie, la fille de Gabriel, est absolument adorable. Quant à Tatie Danielle, on l’a tout simplement adoré. Elle rajoute de l’humour à l’histoire et on l’a trouvé très attachante.

« – Tu me trouves nulle ?

Gabriel se lève, je crains qu’il ne s’en aille.

– Lève-toi, s’il te plait.

Je m’exécute, fuyant son regard. Lentement, il pose un doigt sous mon menton, me force à relever la tête. Ses prunelles azur plongent dans les miennes.

– Il n’y a aucune raison de te trouver nulle, Louna. On fait tous comme on peut.

Et sur ces belles paroles, il m’embrasse tendrement. »

Noémie Dani

En fin de compte, ces deux personnages n’ont pas grand-chose en commun et pourtant, leur romance est magnifique. Une histoire à laquelle on a directement crue. Il faut dire qu’on avait beaucoup d’a priori par rapport à la différence d’âge. Mais l’auteure a encore une fois, bien réussi son « job » en rendant cela d’abord, naturel et puis, en l’utilisant pour rajouter du pétillant à l’histoire et à leur romance. On a adoré ce côté « interdit » et « impossible » qui a donné à l’histoire son côté addictif. Leur romance n’est pas facile, il y a beaucoup d’obstacles qui apparaissent sur leur chemin et c’est ce qui a fait qu’on a encore plus aimé l’histoire et leur relation. Le seul petit bémol est qu’on a trouvé qu’à la fin, tout se résout un peu trop rapidement.

En plus d’une magnifique romance et de personnages bien travaillés, l’auteure nous livre un message important. Un message qui nous a énormément touchées. Et pour finir, la plume de l’auteure est magnifique, addictive et très agréable à lire. Comme vous avez pu le voir, on l’a chacune, lu en moins de 48h parce qu’on ne pouvait tout simplement pas le lâcher. Alors, si vous cherchez une belle romance, avec des personnages attachants et une romance que vous jalouserait, foncez !

𝐓𝐨𝐤𝐲𝐨 𝐒𝐜𝐞𝐧𝐚𝐫𝐢𝐨

« Tokyo Scenario » est un roman de Rina B Owen.

Note : ⭐⭐⭐,25/5

SORTIE : 17 août 2021

♦ Résumé :

Shin Lee est une actrice phare des séries romantiques coréennes. Pourtant, ses périples amoureux cessent lorsque la caméra arrête de tourner. En réalité, elle n’a jamais été dans une relation et possède un caractère coriace qu’on la force à cacher au détriment de l’image d’une jeune femme timide et vulnérable.

Alors, lorsqu’on lui propose le rôle principal dans un thriller tourné à Tokyo, elle saute sur l’occasion dans l’espoir d’enfin pouvoir dévoiler son véritable potentiel au public. C’était sans compter sur les secrets de son co-acteur intrigant qui sont aussi lourds à porter que ceux qu’elle dissimule dans son propre cœur…

♦ Avis :

La couverture nous intriguait beaucoup, mais ce qui nous a décidées à le lire, c’est le fond de l’histoire. Nous sommes des adeptes des romances se déroulant dans le monde du cinéma. Donc, on avait hâte de découvrir cet univers créé par Rina B. Owen. Au final, ça a plutôt été une lecture agréable, mais plusieurs points nous ont dérangées pendant notre lecture.

Pour commencer, l’auteure aborde l’univers cinématographique, mais surtout la réalisation de k-dramas qui rend l’histoire originale. L’auteure nous peint le monde du cinéma et des k-dramas en gris. Elle décrit son personnage féminin de manière à montrer qu’être actrice n’est pas si simple que ce que l’on pense. C’est cet aspect-là que nous avons adoré découvrir au fil de notre lecture. Elle y décrit également des scènes de tournage qui rendent l’histoire d’autant plus réaliste. Par contre, nous avons eu beaucoup de mal à nous immerger dans cet univers. Effectivement, le peu d’actions dans le roman a fait que nous avons eu du mal à rester accrochées au roman. Nous aurions aimé voir un développement de certaines scènes importantes au lieu des descriptions trop imposantes (de l’univers, trop de descriptions sur le fait qu’elle détestait jouer dans les k-dramas, etc.) qui pour nous, gâchent quelque peu l’addiction à l’histoire.

« — Shin, Shin Lee, m’interpella tout à coup une voix masculine familière.

Je levai le visage et vis Toma s’approcher de moi. Il avait recouvert nos têtes de sa veste noire et m’aidait à me relever en me soutenant physiquement. La puissance de ses bras était surprenante et j’étais heureuse qu’il soit là pour me sortir de cette situation délicate.

[…]

— Laisse tes larmes couler si tu en ressens le besoin, me chuchota Toma en me souriant.

Je lui retournai son sourire en sentant des gouttes cristallines dévaler sur mes joues. »

Rina B Owen

Quant aux personnages, notre avis est en demi-teinte. En effet, le personnage féminin est bien décrit ce qui fait que nous nous sommes rapidement attachées à elle. Shin Lee est une femme qui porte un masque en permanence devant les journalistes, pendant les interviews, etc. pour faire croire qu’elle est une fille gentille et adorable. Pourtant, elle aimerait ne plus devoir se cacher dans des sourires faux. Cet aspect de sa personnalité nous a beaucoup plu. Mais il est vrai que nous aurions aimé voir plus d’émotions, de descriptions de son comportement envers Toma, le personnage masculin. Concernant Toma, comme dit en story, nous avons eu beaucoup de mal à le cerner. Nous aurions aimé avoir des chapitres consacrés à son point de vue ou du moins, avoir plus de développements sur son comportement.

La romance est toute mignonne et douce. Nous avons aimé voir les différentes attentions que le personnage masculin prépare à Shin qui rend leur relation belle, mais surtout tendre. Cependant, plus de scènes auraient permis de voir une meilleure évolution de leur comportement et de leur amour qui se développe. On a eu du mal à croire à cette romance très rapide.

En revanche, nous avons complétement adhéré à la plume de Rina B Owen. Elle est fluide et très jolie ce qui rend la lecture facile et agréable ! Et nous avons beaucoup aimé la fin ouverte qui change des romances que nous connaissons. Cela nous laisse imaginer la suite de leur aventure.

Et vous, il vous tente ?

𝐋𝐞𝐬 𝐝𝐞𝐬𝐭𝐢𝐧𝐞́𝐬 𝐝𝐞 𝐥’𝐀𝐢𝐫

« Les destinés de l’Air » est une saga de S.J.Sam.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Lizéa, dix-neuf ans, décide de quitter Avebury pour retrouver la trace de ses parents, disparus à l’aube de son enfance. Elle espère ainsi percer les mystères qui entourent ses origines et mieux appréhender ses étranges facultés. Mais quand Samuel, un garçon à la beauté surnaturelle, la sauve d’une attaque à main-armée, sa quête emprunte alors un autre chemin. Samuel Harper n’est pas comme les autres garçons. Énigmatique et protecteur, il est bien déterminé à guider Lizéa vers son incroyable destinée.

♦ Avis :

Nous ne lisons pas énormément de romans fantastiques, pourtant nous sommes de grandes adeptes de romances fantastiques ! Dans ce roman, S.J. Sam a parfaitement mêlé romance et actions, on ne pouvait que succomber à cette histoire. D’ailleurs, en lisant ce roman, on s’est rendu compte qu’on aimerait découvrir beaucoup plus de romances fantastiques/fantasy !

L’auteure commence par nous décrire l’héroïne, Lizéa qui vit des phénomènes surnaturels jusqu’au jour où elle rencontre Samuel. Il y a directement, une attirance entre ces deux personnages. A partir de là, Lizéa va vouloir avoir des réponses à ses nombreuses questions. On a beaucoup aimé ce début d’histoire qui introduit bien le monde fantastique qui va suivre ; on en apprend d’abord plus sur cette héroïne qui n’est pas humaine avant de rentrer dans cet univers.

Qui dit roman fantastique, dit descriptions de ce monde. S.J. Sam nous décrit parfaitement les lieux où se passent cette intrigue fantastique. Dès qu’on ouvrait le livre pour reprendre notre lecture, nous étions directement happées par les descriptions ce qui a rendu facile l’immersion dans cet univers. Ce qu’on a d’ailleurs beaucoup aimé dans ce roman, c’est le fait que l’autrice nous immerge petit à petit dans cet univers, en nous donnant par-ci, par-là des informations sans nous submerger d’infos. Et il faut également noter que l’univers qu’a développé l’auteure est originale et nous a donné envie d’y vivre.

Les deux personnages principaux sont Lizéa et Samuel. Lizéa est une jeune femme qui au début, ne connaissait rien du monde élémentalien, mais elle apprend à le connaitre. On s’est rapidement attachées à elle et à sa personnalité parce que Lizéa est un personnage attachant et elle sort des clichés. En effet, malgré le fait qu’elle soit quand même « badass », elle n’est pas la super héroïne qui détruit tout. Elle reste encore un peu innocente dans ce monde qu’elle connait à peine. Quant à Samuel, on a eu plus de mal à le cerner, mais c’est justement ça qui a accentué le mystère autour de lui et qui nous a donné envie de le connaitre davantage. En bref, ce sont deux personnages qui s’imbriquent ensemble à la perfection : ils se complètent et se soutiennent malgré ce qu’ils doivent vivre.

Tant qu’il y a de la romance dans un roman, nous sommes preneuses. Et cette histoire ne déroge pas à la règle. En effet, la romance entre Samuel et Lizéa est toute mignonne. L’auteure a parfaitement réussi à montrer cette alchimie entre ces deux personnages. Nous avons été d’autant plus succombées par le fait que la romance se marie bien avec les actions ; c’est-à-dire que la romance n’engloutit pas les actions et l’inverse est vrai aussi. Il y a juste un petit bémol, c’est le fait que la romance se développait un peu trop rapidement au début.

Concernant la plume de l’auteure, nous avons complétement accroché à celle-ci ! Elle est addictive, fluide ce qui rend l’histoire d’autant plus captivante.

– Parce que… contrairement à ce que tu m’as dit, tu comptes pour moi. Je dirais même que tu es tout. J’ai lutté. J’ai lutté pour m’éloigner de toi, jusqu’à partir à des centaines de kilomètres…mais tu étais avec moi, partout où j’allais, partout où je regardais. Tu ne quittes jamais mon esprit, Liz…

– Ton oncle désapprouverait tout ce que tu me dis actuellement… le coupai-je.

– Eh bien, qu’il aille se faire foutre ! dit-il fermement. Même s’il me destinait à un autre avenir, c’est toi que je choisis. A condition que tu veuilles encore de moi…

S.J.Sam

Enfin, nous avons été surprises par la fin ! Les révélations ont lieu vers la fin du roman et nous ont laissé sans voix. On ne s’attendait pas à ce retournement de situation qui a rendu l’histoire d’autant plus originale. Et puis, parlons de cette fin juste horrible. L’histoire se termine sur un cliffhanger qui nous donne qu’une seule envie : avoir le deuxième tome entre nos mains.

En bref, si vous aimez les romances fantastiques, ne passez pas à côté de celle-ci ! Elle mêle parfaitement romance et actions ; vous ne pourrez plus lâcher le livre avant de l’avoir fini !

𝐒𝐚𝐯𝐞 𝐓𝐡𝐞 𝐑𝐚𝐯𝐞𝐧

« Save The Raven » est un roman de Mel Guent.

Note : ⭐⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

La noirceur d’âme.

Comment une thématique, aussi grande soit-elle, peut-elle me caractériser depuis l’enfance ? J’ai beau m’inspirer des plus grands poètes pour survire, aucune issue salvatrice n’est faite pour moi. Et que dire de l’amour, que je croyais être ma résurrection dans ce monde impitoyable ? J’ai beau tenter de déployer mes ailes de charognard par-delà les terres hostiles que représentent ma vie, je pense réellement que seule la mort est mon alliée dans cette guerre sans fin contre la violence. Foutu espoir de merde !

Nate

Solitude.

Voilà ce que représente mon quotidien ! J’ai beau m’évertuer à sauver des vies pour me sentir vivre, mon cœur, lui, est mort avec mes parents depuis bien trop longtemps. J’aspire mon oxygène dans les sourires des patients et me nourris d’interactions sociales, mais si seulement ils avaient conscience que c’est uniquement grâce à eux que je subsiste aujourd’hui. Je ne me pardonnerai jamais ce que j’ai fait et aucune victime ne pourra alléger ma culpabilité.

Foutu espoir de merde!

Stella

Quel avenir attend ces deux vies que tout oppose ?

♦ Avis :

Tout d’abord, il faut savoir qu’il s’agit d’une romance basée sur des faits réels. En effet, l’histoire aborde une thématique très forte qui est la violence conjugale envers les hommes.

Bouleversant. Réparateur.

Ces deux mots définissent sans aucun doute ce roman dans lequel on y retrouve Nate, un jeune homme qui broie du noir, qui subit des violences conjugales et qui pourtant, trouve cela quasiment normal tant son amour pour Julie est fort. Cependant, Stella débarque dans sa vie et commence alors tout un processus à la fois de conscience et de réparation. Nate est un homme touchant, bouleversant, si humain et si attachant. Pendant tout le roman, on voulait rentrer dans l’histoire afin de le rassurer, de le sauver. Quant à Stella, c’est une femme qui sans réellement s’en rendre compte, se laisse malmener par une routine, par des démons qui ne cessent de la hanter. Elle est peut-être encore hantée par ses démons, mais à côté de ça, elle est douce, pleine de tendresse et on a vraiment adoré la découvrir. On a énormément aimé les personnages qui ont chacun, une forte personnalité et un fond tellement attachant.

Cette histoire contient deux gros points forts. Tout d’abord, Mel Guent nous dépeint une réalité malheureuse, mais elle le fait avec un vrai réalisme. Il n’est pas question d’oublier Julie deux secondes après avoir rencontré Stella, non bien au contraire, Nate va encore souffrir, va devoir faire des efforts pour aller de l’avant. On a eu l’impression de vraiment suivre le processus de guérison de ce jeune homme. L’auteure arrive à nous exposer une thématique compliquée et que nous ne voyons pas beaucoup dans les romans. Alors nous avons été ravies de lire une histoire traitant de cette thématique et surtout, on en a appris plus là-dessus. En bref, Mel a réussi à nous sensibiliser davantage à ce sujet.

« Je sais que c’est ce genre de moment qui manque incontestablement à ma vie. De la tendresse, du partage, ne faire qu’un avec l’autre. Je resterai ainsi pour toujours, son large torse entourant le mien. Je ne veux pas bouger, je savoure parce que je sais que ce sont des minutes éphémères que je vole à l’éternité. »

« Save the raven » de Mel Guent

Puis, les émotions du roman ont réussi a nous toucher en plein cœur. Mel Guent a une plume agréable et addictive, mais elle n’utilise pas d’artifices pour exprimer les émotions. Elle le fait de manière « réelle », presque brute, mais on les ressent davantage grâce à ça parce qu’elle ressort vraiment toutes ses tripes pour nous exposer les émotions. Un roman vraiment bouleversant qui ne vous laissera pas indemne.

Pour finir, la seule chose qu’on peut reprocher à ce roman, ce sont les longueurs. En effet, à certains moments, on trouvait que l’histoire s’attardait trop et perdait donc un peu en addictivité.

Pour conclure, on vous conseille vivement de vous procurer ce roman, ne serait-ce que pour en apprendre davantage à ce sujet, mais aussi pour être bouleversés à votre tour par l’histoire de Nate et Stella.

𝐇𝐨𝐦𝐨 𝐕𝐚𝐦𝐩𝐢𝐫𝐢𝐬, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟑

« Homo Vampiris » est une saga de Marie Rozsa

Note : ⭐⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

Retrouvez la fin des aventures d’Arduina, Sasha, leurs alliés et leurs ennemis dans un tome toujours aussi addictif et haletant. Cette fois, suivez aussi bien les pacifistes que les Vampires Rouges, apprenez à connaitre les adversaires ! De grands changements bouleverseront notre héroïne et l’obligeront à faire ce qu’elle n’apprécie que moyennement : compter sur les autres. Heureusement, ses nouveaux amis seront là pour la soutenir. Mais si les affrontements sont inévitables, les pertes le sont également.

Attention, ascenseur émotionnel enclenché, veuillez vous assurer que votre cœur tiendra le choc…

♦ Avis :

Quand nous avons découvert le premier tome, nous avions beaucoup aimé l’originalité de l’auteure, notamment sur les espèces d’Homo vampiris qui sont un mélange de loups et vampires. On a été prises dans cette histoire et on a enfin pu découvrir la fin et avoir les réponses à nos questions. Marie Rozsa nous a malmenées pendant un long moment et dans ce dernier opus, elle nous a encore une fois maltraitées jusqu’à la fin. Vous être prévenus : si vous lisez cette saga, préparez votre cœur.

Le plus gros point positif de ce roman, c’est l’intrigue. Elle est bien ficelée, assez bien développée pour qu’on puisse la comprendre et surtout, cette intrigue nous tient en haleine. Mais elle est aussi très originale. En effet, l’univers est unique et développé en sorte qu’on puisse s’immerger dans celui-ci sans problème.

Comme dit plus haut, l’auteure arrive à nous plonger dans un univers angoissant, de sang et de terreur. On peut ressentir cette angoisse que les personnages ressentent avant le dénouement.

Ensuite, on a vraiment énormément aimé les personnages qui sont tous attachants à leur manière. Sacha et Arduina sont les héros de l’histoire et on ne peut que s’attacher à eux. Sacha, c’est le mâle dominant, un peu sauvage, mais tellement doux et attentionné quand on perce sa carapace. Dans ce dernier tome, on a trouvé qu’il était beaucoup moins présent et on avoue qu’on aurait aimé qu’il s’affirme un peu plus dans ce tome-ci. Quant à Arduina, c’est une héroïne badass qui est quelque peu malmenée, mais qui reste forte.

Je le regardai de travers une seconde.

– Je ne sais pas tellement ce que je fais depuis hier ou comment je le fais plus précisément.

– Ce n’est pas grave, laisse ton instinct te guider.

Je soupirai, peu convaincue, puis fermai les yeux pour plus d’efficacité. J’attendis de longues minutes, essayant de trouver la façon de procéder, mais rien ne se produisit.

– Ne réfléchis pas, Arduina. Et surtout, ouvre-toi au monde qui t’entoure.

Enfin, la romance est toujours aussi douce. Effectivement, dans le premier tome, la romance a commencé sur les chapeaux de roue ; elle était rapide, mais d’une complicité admirable. Puis, au deuxième tome, on a vraiment découvert ce lien qui les unit. Pour finir par voir qu’ils se complètent, dans le troisième tome. Il faut néanmoins souligner que la romance est un peu moins présente dans ce dernier opus et même si ça nous a un peu manqué, on comprend le choix de l’auteure qui a surtout dû se focaliser sur l’action et le dénouement de toute cette intrigue.

La plume de l’auteure a énormément mûri, selon nous. On l’a trouvée encore plus fluide et addictive dans ce dernier tome.

Pour terminer, on avoue qu’on est tristes de laisser dernière nous, cette univers si particulier. A peine vous ouvrez le livre que vous plongez dans une ambiance entraînante et addictive.

𝐋𝐨𝐯𝐞 𝐚𝐧𝐝 𝐒𝐡𝐨𝐨𝐭

« Love and Shoot » est un roman de Natacha Pilorge édité chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

SORTIE : 26 janvier 2021

♦ Résumé :

Quatre ans après la terrible disparition de son frère, Abbigail a retrouvé un certain équilibre.

Et ses trois colocataires déjantés, basketteurs protecteurs et ô combien sexy, n’y sont pas étrangers ! Leur amitié permet à Abbi de se sentir entourée, et d’avancer.

Parmi ces dieux grecs, il y a Donovan, qu’elle connaît depuis l’enfance et sur qui elle a toujours pu compter. Si entre eux s’est instauré un jeu d’adolescents dans le but de faire enrager l’autre, le lien qui les unit est indestructible.

Pourtant, tout se complique lorsque leurs sentiments évoluent.

Entre raison, non-dits, amour et jalousie, la vie d’Abbi et Don va prendre un tournant inattendu. Mais comment s’épanouir quand le passé vient compliquer le présent ?

♦ Avis :

Pour commencer, il faut savoir que nous sommes très compliquées envers les romances avec des meilleurs amis qui deviennent plus que ça. En effet, il faut que nous percevons bien le changement de comportements des personnages et surtout l’attirance doit être vraiment bien travaillée. Et on doit dire qu’on a été séduites par cette romance !

Natacha Pilorge a une plume très jolie ! Elle est légère et agréable à lire, tellement que dès le début on rentre dans l’histoire sans problème. Elle arrive à nous toucher par ses descriptions de sentiments !

En effet, les deux personnages principaux nous ont touchées par leur sensibilité et également par les sentiments qu’ils dégagent. L’auteure arrive à décrire avec perfection les émotions que ressentent ses personnages ce qui les rend très réalistes. On s’est identifiées à Abby qui nous a énormément touchées de part son affection pour son frère et par sa gentillesse sans limite (elle a beaucoup de force pour ne pas craquer devant tout le bazar des garçons ahaha).

Cette colocation qui semble normal change de tout au tout quand des sentiments amoureux s’y mêlent. On a adoré voir le développement des mentalités et des comportements des deux amoureux. Natacha arrive à nous rendre accro à leur relation toute mignonne. En effet, il s’agit d’une romance douce – qui fait rêver. Par contre, le seul point qu’on reproche à l’histoire, c’est qu’elle est très centrée sur les clichés. En effet, si vous n’aimez pas les clichés, on ne vous conseille pas cette romance. Personnellement, ça ne nous a pas énormément dérangées – il y a juste à certains endroits où on a levé les yeux au ciel.

Une part de moi est morte le jour où je me suis fait piéger et qu’elle s’est éloignée. Pense-t-elle à moi ? Est-ce aussi dur pour elle que pour moi ? J’aimerais que ce poids qui pèse dans ma poitrine disparaisse et que ma vie reprenne là où elle s’est arrêtée. Je ne résiste pas à poser la question qui me taraude depuis quelques temps.

– Est-ce que…, bafouillé-je. Est-ce qu’elle parle de moi ?

Pour finir, on aimerait aussi parler de la relation d’amitié qui réside dans cette histoire. En effet, bien que la romance soit au plan principal, l’auteure a également voulu dégager un lien fort entre les personnages principaux et les personnages secondaires. Abby est en colocation avec Don, Milo et Andrew et le lien créé entre eux tous est très fort. Ça nous a fait sourire par moments parce que c’est tellement bien décrit qu’on rêverait d’avoir ce lien fort qui unit tous ses personnages. L’intrigue autour des personnages nous a tenues en haleine pendant une grosse partie de l’histoire. Et celle-ci consolidait encore plus cette amitié entre les personnages. On ne vous en dira pas plus pour ne pas vous spoiler, mais on a adoré cette intrigue qui rajoute quelque chose à l’histoire !

Pour conclure, si vous cherchez une romance douce où amitié et amour s’entremêlent, foncez découvrir ce roman signé Natacha Pilorge. Franchement on ne regrette absolument pas d’avoir tenté cette romance !