𝗤𝘂𝗼𝗶 𝗾𝘂’𝗶𝗹𝘀 𝗲𝗻 𝗱𝗶𝘀𝗲𝗻𝘁

« Quoi qu’ils en disent » est un roman de Noémie Dani édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐ ,75/5

SORTIE : 26 août 2021

♦ Résumé :

Louna, jeune étudiante, n’avait absolument pas prévu de passer son été à la campagne. Réviser seule dans cette grande maison familiale ? Quelle idée ! Sans compter le manque de sa meilleure amie, les insectes et… toute cette nature. Seule âme humaine à l’horizon ? Une vieille tante qui grince autant que les portes. Puis que dire de ce voisin taciturne, peu aimable, qui a failli la renverser sur son vélo ?

Gabriel n’a pas de temps à perdre. Agriculteur, il croule sous le travail, tout en essayant de gérer au mieux sa vie personnelle. Célibataire et papa d’une petite fille de 3 ans, il n’a que faire de sa nouvelle voisine pour l’été. Trop jeune pour lui, la pétillante citadine n’a pas sa place ici.

Mais Louna s’ennuie et croise bien trop souvent le chemin de Gabriel…

Quand le désir s’en mêle, tous les éléments se déchaînent !

Est-ce que l’amour pourrait se trouver là, juste où on ne l’attend pas ?

♦ Avis :

Nous n’avions encore jamais lu de romans de Noémie Dani, alors c’était l’occasion de la découvrir. Et puis, on ne pouvait que succomber avec ce résumé et cette magnifique couverture. Aujourd’hui, on ne le regrette absolument pas parce qu’on a passé un excellent moment en compagnie de Gabriel et Lou. On vous recommande ce roman à 100%. Il a frôlé le coup de cœur – et encore maintenant, on hésite à le mettre comme coup de cœur.

Douceur. Amour compliqué, mais évident. C’est ce qui nous vient directement à l’esprit quand on pense à ce roman. Noémie Dani nous offre une histoire fraiche, originale et dépaysante. L’histoire se déroule en Ardèche et par les magnifiques descriptions de l’auteure, nous arrivions réellement à nous imaginer les lieux et ça nous a donné envie de découvrir cet endroit si chaleureux.

Au-delà de l’endroit, nous découvrons deux personnages aux caractères assez différents. Lou est plutôt douce, pleine de tendresse, mais très mature pour son âge. Elle est étudiante et passe ses vacances, seule, en Ardèche à la demande de ses parents. C’est le personnage auquel on a le plus réussi à nous attacher parce que certaines choses dans sa vie nous ont rappelé la nôtre. Quant à Gabriel, il est agriculteur et n’a pas une minute pour lui. Bien qu’au début, il se montre très agressif et montre réellement que c’est un connard, on n’a pas pu le détester. On s’est même rapidement attachées à lui parce qu’on a aperçu derrière ses airs froids, un gros nounours (qu’on a surtout aperçu dans ses moments avec sa fille). On a également adoré découvrir son univers à lui, l’agriculture ; c’était original et intéressant. Et puis, on ne peut pas ne pas citer Zélie et Tatie Danielle. Zélie, la fille de Gabriel, est absolument adorable. Quant à Tatie Danielle, on l’a tout simplement adoré. Elle rajoute de l’humour à l’histoire et on l’a trouvé très attachante.

« – Tu me trouves nulle ?

Gabriel se lève, je crains qu’il ne s’en aille.

– Lève-toi, s’il te plait.

Je m’exécute, fuyant son regard. Lentement, il pose un doigt sous mon menton, me force à relever la tête. Ses prunelles azur plongent dans les miennes.

– Il n’y a aucune raison de te trouver nulle, Louna. On fait tous comme on peut.

Et sur ces belles paroles, il m’embrasse tendrement. »

Noémie Dani

En fin de compte, ces deux personnages n’ont pas grand-chose en commun et pourtant, leur romance est magnifique. Une histoire à laquelle on a directement crue. Il faut dire qu’on avait beaucoup d’a priori par rapport à la différence d’âge. Mais l’auteure a encore une fois, bien réussi son « job » en rendant cela d’abord, naturel et puis, en l’utilisant pour rajouter du pétillant à l’histoire et à leur romance. On a adoré ce côté « interdit » et « impossible » qui a donné à l’histoire son côté addictif. Leur romance n’est pas facile, il y a beaucoup d’obstacles qui apparaissent sur leur chemin et c’est ce qui a fait qu’on a encore plus aimé l’histoire et leur relation. Le seul petit bémol est qu’on a trouvé qu’à la fin, tout se résout un peu trop rapidement.

En plus d’une magnifique romance et de personnages bien travaillés, l’auteure nous livre un message important. Un message qui nous a énormément touchées. Et pour finir, la plume de l’auteure est magnifique, addictive et très agréable à lire. Comme vous avez pu le voir, on l’a chacune, lu en moins de 48h parce qu’on ne pouvait tout simplement pas le lâcher. Alors, si vous cherchez une belle romance, avec des personnages attachants et une romance que vous jalouserait, foncez !

𝑳𝒂𝒅𝒚 𝒊𝒏 𝒓𝒆𝒅, 𝑻𝟏 « 𝑴𝒊𝒍𝒍𝒊𝒐𝒏 𝑫𝒐𝒍𝒍𝒂𝒓 »

« Lady in red » est une trilogie de Alexya Thiessard édité chez Editions Evidence.

Note :  ⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Ils avaient un plan simple. Entrer, voler, sortir. Juste une fois. Ils ne devaient se voir qu’une seule fois, ne rien savoir des autres. Cela avait déjà réussi très souvent auparavant, mais, ce jour-là, les choses seraient différentes.
Elle était là pour la première fois. Lui, une fois de plus.


Il n’était pas si coupable que ça, mais la vie l’avait attaqué sans cesse, si bien qu’il avait fini par craquer et devenir un délinquant. C’était pour lui le seul moyen de se sentir vivant…

♦ Avis :

Tout d’abord, la couverture et le résumé nous ont directement intriguées et surtout, ça promettait d’être quelque chose d’assez original, autour de l’univers de cambriolage. Et en effet, on a bien été servies de ce côté-là ! Mais on ressort de ce roman avec avec des points très positifs et d’autres moins.

Premièrement, la plume d’Alexya est très jolie, fluide et agréable à lire. Elle a réussi à nous faire voyager et les pages ont défiler plus rapidement. On a aussi beaucoup aimé les descriptions, notamment des robes rouges de l’héroïne qui accentue le côté « Lady in red ».

Ensuite, comme on vous l’a dit, cette romance se passe dans l’univers de cambriolages et on avoue qu’on n’avait jamais lu ce genre de romans, donc ça nous a vraiment plu de lire ça ! C’est très original et bien amené. On comprend rapidement que l’héroïne accepte de continuer à voler. Alexya décrit très bien cette addiction qui naît en elle, cette adrénaline.

Par contre, selon nous, il a manqué de développement. En effet, la relation amoureuse est trop rapide selon nous ; on aurait aimé qu’elle s’étende sur plus de temps pour qu’on puisse d’abord cerner chaque personnage. Les émotions sont bien présentes, notamment l’adrénaline quand ils cambriolaient, mais encore une fois, ça nous aurait plu de davantage ressentir les émotions entre eux deux. On ne peut nier cette complicité entre eux, mais on aurait aimé voir plus d’attirance avant qu’ils tombent amoureux. Après sans vous spoiler, on trouve ça étrange donc on se demande si ce n’est pas le but recherché par l’auteure ! A voir dans les prochains tomes ! Et deuxièmement, c’est vrai qu’on a été un peu surprises quand elle abandonne son frère qui est dans le coma. On aurait aimé voir que c’est difficile pour elle de le quitter mais qu’elle en a besoin.

– Comment vas-tu, ma douce ? Tu t’en sors bien ou je dois venir te sauver encore une fois ?

Ça va les chevilles, Superman ?

– Je n’ai pas besoin de ton aide en permanence. Juste un peu, n’abuse pas non plus.



Il faut cependant, retenir que ce tome 1 a l’air d’être plus introductif qu’autre chose. Effectivement, plusieurs éléments restent intrigant et surtout mystérieux ce qui nous laisse penser que tout cela sera davantage développé dans les autres tomes. Gentleman In Black, par exemple, utilise beaucoup de surnoms comme « ma douce », etc. faisant plutôt croire qu’il joue un rôle. On n’en sait pas beaucoup sur lui car on n’a pas son point de vue et qu’il se cache sous le parfait (trop parfait) homme. Si au début, ça nous a fait lever les yeux au ciel, on s’est rapidement dit que ça devait cacher quelque chose. A voir dans les prochains tomes…

Pour conclure, plusieurs éléments nous ont beaucoup plu tandis que d’autres nous ont perturbées. On ne peut pas encore vraiment nous positionner définitivement sur ce roman puisque il est très introductif. On est curieuses de connaître la suite des aventures de Lady In Red et de Gentleman In Black, nos petits cambrioleurs amoureux…

𝐈𝐧𝐟𝐥𝐚𝐦𝐞𝐝

« Inflamed » est un roman de Cara Solak édité chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

Une chanteuse désabusée au sommet de sa gloire.

Un auteur-compositeur inconnu pas très coopératif.

Une soirée qui aurait pu mal finir.

Une collaboration forcée… qui fait des étincelles.

Si tout les oppose, June – alias la chanteuse River – et Brody sont inexorablement attirés l’un par l’autre. Il s’est trouvé au bon endroit, au bon moment, mais le rôle du sauveur, il n’en veut pas ! Pourtant, ils vont devoir travailler ensemble malgré eux, et jouer le jeu… pour le public.

Que cache la jeune chanteuse derrière son masque d’indifférence ? Entre blessures du passé et jeu de séduction, ces deux âmes blessées par la vie seront-elles capables de mettre leurs différends de côté pour avancer ?

♦ Avis :

Tout d’abord, ce roman nous a directement attirées parce qu’on adore ce qui se déroule dans le monde de la musique, mais en plus de ça, l’histoire promettait d’être touchante. Et on n’a pas été déçues ! En plus, regardez cette couverture juste sublime !

C’est la première fois qu’on découvre la plume de Cara Solak et on a adoré la découvrir ! Elle est très jolie et nous envoûte dès les premières lignes. Elle est fluide et rend la lecture addictive.

Pour ce qui est de l’histoire, elle se déroule dans un univers musical, avec River comme chanteuse et Brody comme parolier. Ce que nous avons beaucoup aimé, c’est le fait que ce roman se détache des romans clichés de cet univers par le fait que l’univers de la musique n’est pas trop intrusif ou insistant. On découvre d’autres choses à côté, on a le loisir de voir les personnages se développer sans la musique aussi.

Par contre, même si ça a été une très bonne lecture, il nous a manqué un petit quelque chose. En effet, les rebondissements et l’intrigue arrivent vraiment dans la deuxième moitié du roman alors qu’on aurait aimé avoir plus d’actions et d’intrigue dès la première moitié.

Parlons maintenant des personnages principaux ! Brody est le personnage touchant, le petit « sauveur » de l’histoire. On s’attache très rapidement à lui et à son envie de protéger ses proches. Il nous ressemble d’une certaine manière. Il y a juste une ou deux réactions qui sur le moment nous ont parues un peu étrange, mais rien de dérangeant. De plus, Brody n’est pas le petit connard ou le Bad boy qu’on trouve régulièrement. Non, c’est plutôt tout le contraire et ça nous a beaucoup plu. June ou River est quant à elle plus complexe. Bien qu’au début, on a eu du mal à la cerner, elle est rapidement devenue notre personnage préférée du roman. Elle est torturée (ce qu’on adore) et c’est en partie elle qui a donné toute la complexité au roman.

Je détourne le regard, alors qu’il enchaine d’une voix plus mesurée :

– Tu n’es pas obligée d’actionner tous tes mécanismes de défense en ma présence.

– Tu n’es pas obligé de te comporter tour à tour comme un sauveur ou un connard… répliqué-je du tac au tac.



La romance entre les deux personnages est compliquée. Ils ne cessent – surtout River – de se repousser à cause de leur passé. On a beaucoup aimé le fait qu’ils essaient de cacher leur attirance à cause de leurs cicatrices. La complicité entre les personnages était réelle et puissante.

En bref, si vous aimez les romances qui se déroulent dans le monde musical et que vous aimez quand les personnages prennent du temps à se connaître, on vous le conseille !

𝐃𝐢𝐬𝐠𝐫𝐚𝐜𝐞

« Disgrace » est un roman de Brittainy C. Cherry édité chez Hugo Roman.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

SORTIE : 4 mars 2021

♦ Résumé :

S’aimer entre les lignes… et tout oublier, ensemble ? « 

Ce roman indépendant raconte l’histoire d’une rencontre improbable de deux êtres qui n’avaient rien à faire ensemble. Celle d’un amour réparateur de deux êtres qui veulent tout oublier ensemble .

Grace Harris a toujours été du genre obéissant, toujours soucieuse de faire plaisir. Digne fille des prêcheurs de la ville elle a dès l’enfance tenu a montrer le bon exemple.

Après la trahison de son mari, elle a découvert qu’elle en avait assez de faire plaisir à tout le monde.

Jackson Emery a depuis toujours été méprisé et jugé par les habitants de la ville. Il était le mouton noir et personne ne voulait avoir affaire avec lui ou son père à cause de sa réputation de mauvais garçon. Cependant personne n’a jamais pris le temps d’essayer de le connaître vraiment et de voir le garçon brisé en lui, personne jusqu’à ce qu’il la rencontre. (résumé booknode)

♦ Avis :

Il y a maintenant une ou deux semaines, on a découvert la plume de Brittainy C. Cherry et elle nous a conquises dès les premiers mots d’ « Eleanor & Grey ». Puis, on a lu « Disgrace » et l’histoire était toute aussi magnifique que celle de E & G. Faites-nous confiance, foncez découvrir la plume de cette auteure ! 

Disgrace, c’est l’histoire de deux cœurs brisés qui se rencontrent et qui se réparent ensemble. BCC nous décrit un amour réel et passionné qui nous donne les larmes aux yeux. Elle arrive à nous briser le cœur avec une seule phrase, mais c’est tellement magique qu’on ne peut pas lui en vouloir. 

Les personnages principaux, Jackson et Grace sont deux personnages complètement différents. Grace est une femme dont sa vie est réglée par sa mère alors que Jackson est un homme brisé qui tente de survivre. Quand il y a eu la rencontre entre ces deux héros, on a tout de suite su que BCC allait nous briser le cœur. Le début est une sorte de ennemies to lovers où les personnages apprennent à se connaître en dehors des préjugés qu’ils ont entendus de l’autre. Ils sont complexes, tellement bien décrits. Mais ce qui nous a le plus touchées, c’est le travail que l’auteure a fait sur leur passé. C’est ça qui les réunit, ils sont blessés intérieurement et c’est ça qui rend la magie au livre. Cette romance est à la fois bouleversante et douce – la douceur est une des qualités de Grace tandis que Jackson y est un peu étranger. -, mais même avec la brusquerie de Jackson, la romance reste toute aussi douce et tendre.

 L’amour est un sentiment complexe qui ne suit pas une ligne droite. Il évolue en vagues et en boucles, a des hauts et des bas. C’est un sentiment tortueux qui peut, contre toute attente, continuer d’exister au sein des pires chagrins et des trahisons.

Parlons de l’univers autour qui nous a complètement fait voyager dans un autre monde. Les deux personnages se rencontrent dans un village où les rumeurs circulent vite. On a adoré le fait que les personnages secondaires (donc les habitants de la ville mais aussi les amis et familles des héros) soient autant présents. Le fait que ce soit dans un petit village fait qu’on arrive facilement à se projeter dans cet univers et on a l’impression de pouvoir voir tout le village avec tous les personnages. 

On sait qu’on vous a déjà beaucoup parlé de la plume de Brittainy C. Cherry, mais c’était impossible de ne pas parler de cette magnifique plume dans notre chronique. Elle est tout simplement belle et poétique. En fait, elle est simple sans chichi mais elle a une puissance énorme qui fait qu’elle peut nous briser avec une seule phase. 

En bref, vous aurez compris que BCC devient une de nos auteures préférées et que tout le monde devrait découvrir sa plume ! 

Un seul mot : FONCEZ !