𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲 𝘂𝗻𝗲 𝗼𝗺𝗯𝗿𝗲 𝗮𝘂 𝘁𝗮𝗯𝗹𝗲𝗮𝘂

« Comme une ombre au tableau » est un roman de Maloria Cassis et Marjy Noname édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

Gala Carrington est une jeune londonienne passionnée de peinture française. Elle a la chance d’en avoir fait son métier, même si dans la réa- lité, elle se retrouve plus souvent à devoir estimer la valeur de babioles sans intérêt que les tableaux de maître qu’elle a étudiés.

Au décès du patriarche Fitzduncan, propriétaire d’une collection de toiles de renom, Gala touche enfin son rêve du bout des doigts et s’envole pour l’Irlande, afin d’évaluer l’héritage du défunt.

Sur place, une ombre plane sur l’authenticité des œuvres, mais aussi autour de Gala, qui n’imagine pas les retombées de ses suspicions. Elle devra démêler les faux-semblants et découvrir à qui faire confiance. À Owen, le frère, qui demeure bien mystérieux ? Ou à Luke, le fils, qui se montre avenant et charmant ?

Une erreur de jugement pourrait lui coûter cher.

♦ Avis :

Nous avions hâte de découvrir ce roman avec ce duo d’auteures. On avoue qu’on était curieuses de découvrir les deux plumes ensemble dans un roman intrigant. On connaît la plume de Maloria Cassis qu’on adore. Et pour ce qui est de Marjy Noname, on a son roman « Five » dans notre PAL ❤️ En plus, la couverture de ce roman est juste sublime !

Pour commencer, on a adoré pouvoir plonger dans les descriptions de l’Irlande. Les auteures ont réussi à nous captiver et à nous donner envie de visiter ce pays ! En plus, l’ambiance du roman est très originale. En effet, l’héroïne travaille en tant que spécialiste de la peinture française, ce qu’on a trouvé très intéressant. Maloria et Marjy ont même mentionné les noms de certaines œuvres et elles ont également incorporé des scènes dans lesquelles on voit Gala travailler ce qui le rend l’univers encore plus réaliste.

Ensuite, on a comme personnages principaux, Gala Carrington et la famille Fitzduncan. On a complètement réussi à s’identifier au personnage féminin qui est prête à tout pour réussir et qui est tout comme nous, renfermée sur elle-même. Pour ce qui est des Fitzducan, leur charisme ne nous a pas laissées indifférentes. Les auteures ont réussi à dégager une sorte de charisme intrigant des deux hommes ! Évidemment, notre préférence va à Owen ; les auteurs l’ont décrit avec une certaine prestance, un charme en plus. La romance entre les deux personnages passe d’abord par un ennemies to lovers qu’on a juste adoré. Les auteures ont très bien décrit la tension qu’il y a entre les deux personnages dès le début. Le seul point négatif, c’est qu’il nous a manqué un développement des sentiments. Au début, la romance est parfaite ; elle se développe doucement. Mais vers le milieu, on aurait aimé un développement encore de leurs émotions avant qu’ils s’embrassent. Ça reste tout de même une romance toute douce et agréable.

« – Je n’ai pas pu m’empêcher d’admirer les merveilles que recèle cette pièce. Chaque objet est authentique et d’une rare beauté.

– Vous ne pouviez pas attendre dans le couloir ? me demande-t-il alors que ses yeux scrutent ma silhouette.

– Eh bien… la porte n’était pas fermée à clé et j’ai pensé que vous étiez déjà là. Un travailleur comme vous doit être un lève-tôt si je ne m’abuse.

Je tente une attaque mi- humoristique mi-sournoise. Sa spécialité. Je scrute ma montre et ouvre de grands yeux.

– Oh, mais vous êtes en retard de cinq minutes ! m’exclamé-je en m’approchant de lui. Comment est-ce possible, moi qui vous croyais ponctuel ?

– Je ne suis aucunement en retard, je vous observe depuis quelques minutes.

Je me sens rougir en l’imaginant sur le seuil de la pièce, son regard brun châtaigne focalisé sur ma personne. « 

Maloria Cassis & Marjy Noname



Pour ce qui est de l’intrigue, on a adoré découvrir l’intrigue autour des personnages et des tableaux. Ça rendait l’histoire plus addictive. Mais on aurait aimé un développement plus progressiste de l’intrigue. En effet, l’intrigue principale du roman se trouve dans les cinquante dernières pages, alors que ça aurait été sympa qu’elle soit introduite vers le milieu du roman pour ensuite, laisser traîner des indices par-ci par-là.

Enfin, on a beaucoup aimé le duo de ces deux auteurs. Leurs plumes sont fluides, légères et addictives. On espère pouvoir lire d’autres romans de ce duo !

Pour conclure, si vous cherchez un roman agréable à lire, sans prise de tête, mais un brin original, il est fait pour vous ! Ou si vous cherchez à sortir d’une panne de lecture, on vous le conseille !

𝐄𝐯𝐞𝐫𝐲𝐝𝐚𝐲 𝐇𝐞𝐫𝐨𝐞𝐬, 𝐓𝟑

« Everyday Heroes » est une saga de K. Bromberg éditée chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

« Le jeu en vaut-il la chandelle ? « 

Toute cette histoire de concours était censée se dérouler simplement. Je sais, je sais. Lancer le concours du  » Papa le plus sexy  » pour regagner la confiance de mon patron, et sauver l’un des magazines en ligne pour lequel je travaille, c’était mon idée. Mais je ne pouvais pas pévoir que le concurrent numéro dix, soit le terriblement sexy Grayson Malone. Monsieur Compliqué en personne. Parce que Grayson m’a bien connue lorsqu’on était plus jeunes, et je lui rappelle son passé. Et aussi la femme qui lui a brisé le cœur, et qui l’a quitté, le laissant élever seul le petit garçon le plus adorable que j’ai jamais vu.

Mais pas question d’entamer une relation, encore moins avec un papa célibataire qui trimbale des valises. Même s’il a des abdos d’enfer et le sourire ravageur.

Et maintenant que le concours touche à sa fin, les six mois qui viennent de s’écouler, c’était juste pour s’amuser, ou nous avons créé quelque chose qui vaut la peine de tout risquer ?

♦ Avis :

On avoue qu’on avait peur de retomber dans le même genre d’histoire que le premier tome et de donc, trouver ça redondant. Heureusement, ça n’a pas été le cas et ce troisième tome a été une très bonne lecture. MAIS on a quand même préféré le deuxième tome (parce que Grady 😍)

Grayson est un père célibataire fragilisé par l’abandon de la mère de son fils. Il ne fait plus si facilement confiance aux autres. Et comme ses autres frères, c’est vraiment un héros. On a beaucoup aimé Grayson, sa personnalité à la fois drôle et touchante ainsi que son fils, Luke qui a véritablement rajouté un petit truc au roman. Le duo père-fils entre eux deux est vraiment touchant et on a adoré les voir ensemble. Quant à Sidney, aux premiers abords, elle peut paraître un peu superficielle et garce, mais au fur et à mesure qu’on avance dans la lecture, on se rend compte qu’elle a évolué et que grâce à cette petite ville, elle a réussi à se concentrer sur les autres et pas que sur elle-même.

Concernant la romance entre les deux personnages, on l’a adoré ! Effectivement, au début du roman, il y a une sorte de « ennemies to lovers » entre Grayson et Sidney. Tout au long du roman, il y a de l’électricité, une tension entre eux. De plus, la romance n’est ni trop rapide ni trop lente ; elle évolue de manière réaliste.

« – Il y a longtemps, quelqu’un m’a dit de trouver ce que j’aime et de laisser cette chose me tuer.

Il baisse la tête un instant, puis la relève pour me regarder dans les yeux.

-Ce n’est pas grave si Sidney te détruit, Gray. N’aie pas peur de ça, parce qu’elle peut aussi être celle qui contribuera à te ramener à la vie. Elle peut être tout simplement, comme l’air dont tu as besoin pour respirer, celle sans laquelle tu ne peux pas vivre. »

K. Bromberg



Le point négatif est qu’on a trouvé qu’il y avait certaines longueurs. En effet, vers le 3/4 du roman, on s’ennuyait un peu.

Enfin, encore une fois, la plume de l’auteure nous a conquises. Elle est fluide, agréable à lire et addictive.

Pour conclure, cette trilogie a été une très bonne découverte malgré notre petite déception pour le premier tome. Ce qui est vraiment original dans ce roman, c’est le fait qu’on a des personnes masculines qui sont de véritables héros et font des métiers risqués. On vous conseille vraiment de découvrir cette auteure et ses romans !