𝐒’𝐢𝐥 𝐬𝐮𝐟𝐟𝐢𝐬𝐚𝐢𝐭 𝐝’𝐚𝐢𝐦𝐞𝐫

« S’il suffisait d’aimer » est une saga de Sophie Tremblay édité chez Sudarènes.

• Premier tome

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Dans un monde où la population est divisée en deux grandes catégories, les Fades et les Normaux, l’amour est plus important que tout. L’Institut, l’organisme regroupant des centaines de spécialistes des sentiments, est le maitre de l’univers, celui qui déclare certaines personnes inaptes à aimer.


Ces personnes sont enfermées, torturées, brisées, moquées. Pour rajouter au supplice, une téléréalité populaire les mettant en scène se déroule chaque année afin de les ridiculiser.
 Ces personnes, les Fades, n’existent pas aux yeux de la loi.

Et Élodie en est une.

♦ Avis :

Tout d’abord, il faut savoir que nous avions déjà lu le début de ce roman sur Wattpad. Et nous l’avions adoré. La couverture et le résumé nous ont directement intriguées.

Premièrement, l’histoire est très addictive et super originale ! En effet, Sophie a créé un univers différent du nôtre (ou plutôt une métaphore de notre monde) et elle a joué avec ce monde. Les pages défilent super rapidement et ce également grâce à la plume de Sophie ! Comme on vous l’a dit en update story sur Instagram, sa plume est un peu « jeunesse » (peut-être dû au fait que ce soit son premier roman édité), mais cela n’enlève rien à l’histoire addictive.

Ensuite, les deux personnages principaux (Jacob & Elodie) ont bien été travaillés par l’auteure. On a trouvé qu’Elodie était plus travaillé que Jacob. En effet, le point de vue de Jacob n’intervient que de temps à autre. Et on aurait peut-être aimé le connaitre davantage via plusieurs PDV. Revenons-en à Elodie. Ce personnage a beaucoup plus été travaillée. On comprend rapidement qu’elle veut être forte, mais qu’elle est tout de même sensible au vu de sa situation.

— Je suis contente qu’on soit ensemble. Au moins, tu n’es pas un crétin fini. C’est déjà ça.

Encore une fois, mon partenaire lâche un petit rire, un rire rempli de bonheur et totalement insouciant.Je suis d’accord. Toi, tu es carrément sexy.

— Sexy ? rigolé-je . Je crois que tu as besoin de lunettes, tu devrais peut-être aller voir un spécialiste.

— Seulement si c’est toi la spécialiste.

Puis, l’intrigue est super bien ficelée. En effet, vers la fin, il y a énormément de rebondissements qui ne nous permettent pas de nous ennuyer. L’histoire prend énormément de temps à démarrer. Mais tout compte fait, cela permet vraiment de comprendre cet univers et de compatir avec Elodie.

Pour finir, les émotions sont bien présentes. Mais parfois, on a eu la sensation que ça se répétait souvent. C’est totalement subjectif, mais on aurait peut-être aimé que l’héroïne ne se plaigne pas toujours de sa situation.

Pour conclure, on a vraiment hâte de découvrir le deuxième tome qui – nous pensons – corrigera les petits avis négatifs. En fin de compte, on a beaucoup aimé cette lecture qui change de nos lectures habituelles. Si vous cherchez une romance (dystopie) atypique et mignonne, foncez découvrir cette pépite.

• Deuxième tome

𝐒𝐖𝐀𝐑𝐓𝐙

« SWARTZ » est une saga de Gail Shepard auto-éditée chez Librinova.

• 1er tome : Ne crains pas la brûlure

Photo de notre Instagram

Note :⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Gabrielle Swartzian, femme d’affaires au tempérament de feu, dirige l’empire de cosmétiques Swartz qu’elle a créée aux côtés de son fidèle ami. Recluse dans sa tour noire inscrite en lettres d’or, elle ne saisit pas les choses les plus simples de la vie malgré son intelligence hors norme. Elle peut néanmoins compter sur Rag, la petite voix qu’elle ne cesse d’entendre dans sa tête, pour l’aider à survivre dans ce monde où l’essentiel semble lui échapper.

David Hookland, ancien Marine abîmé par la vie, mène une existence en apparence paisible. Son quotidien s’alterne entre des relations sans lendemain et sa dévotion sans partage envers sa fillette. Mais derrière son attitude charmeuse et désinvolte, David cache en réalité un douloureux fardeau qui l’étouffe peu à peu.

Lorsqu’un poste de garde du corps de la prêtresse des cosmétiques lui est proposé, il n’hésite pas une seconde à rejoindre Chicago. Très vite, ce contrat se révèle plus compliqué que prévu et les feux de la passion finissent par les embraser.

Et si derrière ce masque de fer autoritaire, vindicatif et cruel, David était le seul à percevoir la véritable nature de cette femme aussi belle que mystérieuse ?

Serait-elle en réalité son ange gardien ?

Gabrielle avait besoin de retrouver son Dieu dans cet enfer, parviendra-t-elle à le délivrer de son mal ou finira-t-elle par se brûler les ailes ?

♦ Avis :

Premièrement, la couverture nous a éblouies quand on a tenu le livre en mains. Elle est tellement magnifique et représente hyper bien l’histoire. On avait du coup hyper hâte de lire ce beau bébé de 655 pages !

Au tout début, l’histoire semble assez simple : Gabrielle, femme d’affaires a construit un empire cosmétique qui remporte un franc succès et elle va devoir remplacer son garde du corps. C’est là que débute véritablement l’histoire. Mais en avançant dans le roman, on découvre que cette histoire n’est pas banale. Il y a un vrai travail d’originalité derrière. Gail a réussi à imaginer tout un empire cosmétique, elle a créé des produits de beauté originaux (et très pratiques !). On a l’impression que cette entreprise est réelle, tellement c’est bien développé dans l’histoire.

Le point négatif qu’on a remarqué, c’est que la romance débute assez rapidement. En effet, le fait que Gabrielle et David se mettent rapidement ensemble nous a un peu gênées. On aurait aimé retrouver un peu des moments où ils se tournent autour. Mais on a beaucoup aimé tous les obstacles que l’auteure a mis entre leur relation. En effet, ça rend la relation plus réaliste. Cependant, on aurait aimé que l’auteure supprime certaines disputes (entre les deux héros) parce que ça devenait assez lourd par moment.

Comme vous pouvez le lire dans le résumé, Gabrielle entend une voix appelée Rag. On a trouvé ça hyper original et en plus, elle intervient assez souvent dans l’histoire ce qui crée un dynamisme dans l’histoire, dans les dialogues. Et parfois, on a beaucoup ri grâce à cette petite voix qui s’incruste !

En ce qui concerne la plume de l’auteure, on l’aime beaucoup ! On vous l’a sans cesse répété dans nos stories Instagram, mais on a directement accroché à sa plume. Elle est très belle, a un vocabulaire assez riche et est très agréable à lire.

« La rame accélère subitement. Alors que je perds l’équilibre, l’Apollon me serre fort en s’appuyant contre un hublot pour se stabiliser. Nos corps sont plaqués l’un contre l’autre.

Il pose ses lèvres dans le creux de mon cou.

— Là, ce n’est pas le garde du corps ma Butter. »

Pour finir, les personnages sont bien travaillés. On a particulièrement aimé la personnalité de Gabrielle parce qu’elle est atypique et l’auteure a bien réussi à manier les deux facettes de Gab. David est aussi un de nos personnages chouchous, mais à certains moments, on l’a trouvé assez agaçant. Et, le dernier personnage coup de cœur est Brent qui nous a charmées.

En conclusion, on a passé un très bon moment ! On vous conseille cette histoire très originale, bien développée. En plus, vous ne pouvez pas ne pas succomber face à cette couverture !

• 2e tome

𝗝𝗼𝘆

« Joy » est un roman de Elisa Houot-Hope paru chez les éditions Opportuns (Nishaetcaetera).

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

– Un destin extraordinaire
– Une auteure confirmée
Joy Montgomery élève seule son petit frère, Félix, depuis la disparition de sa sœur aînée, Lexi, quatre ans plus tôt. Ses parents, aveuglés par la douleur de cette perte, se noient dans le travail et ont déserté le domicile familial.

Après quatre ans à éviter le lieu où elle a perdu sa sœur, Joy se rend à nouveau sur la petite plage où l’emmenait Lexi. C’est sur cette plage qu’une rencontre va bouleverser sa vie…

♦ Avis :

Tout d’abord, cette histoire nous tentait beaucoup grâce à sa magnifique couverture et grâce aux résumés très intrigants.

La plume de l’auteure est hyper agréable à lire, lisse, addictive et on ne butte pas sur les mots. Ainsi la lecture a été rapide et agréable.

Ensuite, nous avons adoré tous les personnages pour plusieurs raisons. Premièrement, ils étaient complexes, si bien travaillés qu’on pourrait vraiment les croire présents à côté de nous. On a adoré les deux personnages principaux, surtout Joy qui a une sensibilité qui nous a fortement touchées.

Et, on a trouvé que les sentiments étaient une des priorités du roman, ce que nous avons vraiment adoré ! Joy a vécu/vit des choses plutôt désagréables et l’auteure nous a bien fait ressentir le mal être de Joy et sa fatigue vis-à-vis de la situation. On a été emportées par tout ce que l’auteure nous fait ressentir ! Après avoir fermé le livre, on a dû mal à canaliser toutes ces émotions qui nous ont assaillies durant notre lecture.

En ce qui concerne la romance, certes elle n’est pas très présente dans l’histoire, mais c’est ça qui fait toute l’originalité de l’histoire et qui rend ce roman très réaliste. C’est comme ça que l’auteure nous touche aussi par ces mots. La relation avance, recule, avance comme dans la vraie vie et ça nous a beaucoup touchées.

« C’est là que je le vois. Il est tout aussi brisé que moi. Sa confiance en ceux qui l’entourent est au plus bas, comme la mienne. Ouvrir son cœur revient à jouer à la loterie, les chances de perdre sont tellement plus élevées que celles de gagner. Mais il est prêt à tenter. Comme moi. »

Pour finir, un des points positifs de ce roman est les nombreux « rebondissements ». On ajoute des guillemets car ce ne sont pas vraiment des rebondissements à proprement parlé, ce sont plutôt des obstacles de la vie. On ne s’ennuie pas pendant notre lecture parce qu’il y a toujours de l’action.

Pour conclure, « Joy » est un coup de coeur qui nous a fait ressentir des émotions tellement complexes et contradictoires. Si vous recherchez une romance tournée vers le feel good, mignonne avec quelques rebondissements, lisez ce roman !

Remarque supplémentaire : petit plus pour les fêtes hyper réalistes et qu’on a adorées !

𝐁𝐚𝐝 𝐠𝐢𝐫𝐥𝐬 𝐧𝐞𝐞𝐝 𝐥𝐨𝐯𝐞 𝐭𝐨𝐨 – 𝟐𝐞 𝐫𝐨𝐮𝐧𝐝

Photo de notre Instagram

« Bad girls need love too – 2e round » est le deuxième tome de la saga « Bad girls need love too » de Mel Guent .

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Vous l’aurez compris, Lou et Alec sont de retour ! C’était à Palma de Majorque que nous les avions laissé le jour de leur mariage. Cette île espagnole qui leur avait offert un avenir utopiste et paradisiaque. Mais entre fuites, tatouages et mensonges, le destin n’est jamais certain quand il s’agit d’affaire de meurtre. Leur terre d’adoption va-t-elle éternellement les protéger de leurs mésaventures françaises ? Entre ces deux âmes torturées, rien n’est moins sûr. Une rédemption serait-elle réellement envisageable ?

♦ Avis :

Avant de donner notre avis, on vous informe qu’il s’agit donc, d’un deuxième tome.

Nous avons adoré ce deuxième tome ! L’auteure arrive à nous rendre accro à ce roman et on ne s’en rend pas compte au début. On a fait défiler les pages tellement vite qu’on ne se rendait pas compte qu’on dévorait ce roman qui est un grand pavé.

Ces 498 pages nous font voyager, on retrouve nos deux personnages principaux quelques années plus tard. Nous avons beaucoup aimé le fait qu’on voit qu’il y a toujours cette complicité entre les deux personnages. Et l’auteure insiste justement sur cette relation très belle.

Mes pas me dirigèrent vers lui sans que je les commande, il m’ouvrit les bras et je vins me percuter à son âme. Je saisis sa bouche avec fougue, enveloppée dans un nuage de coton. Toutes mes terminaisons nerveuses se mirent à irradier en moi. Ma langue partit à la rencontre de la sienne. Il me souleva dans les airs et me serra fort contre son torse. Mon coeur n’était plus que guimauve et des éclairs de désir se déployèrent dans mon bas ventre. Je repris mon souffle entre deux baisers quand il me murmura.

– Je suis tellement content que tu acceptes.

Hein ? De quoi il parle ?
Je fronçais les sourcils et pris conscience que je n’avais rien capté de sa requête. Comme toujours, il avait usé de ses charmes sur moi.

– Tu peux répéter la question ? Je parlais à ta bouche et je n’ai pas tout compris au reste.

Parlons des révélations ! Waouh on ne s’attendait pas du tout à avoir toutes ces révélations dingues. Mel Guent nous a surprises et on a adoré découvrir le pourquoi du comment des découvertes. Il y a donc, deux grands sujets (ou plutôt révélations) et on a trouvé que l’auteure les a très bien développés. Elle a bien pris le temps de décrire, de nous faire rentrer en fait dans la peau des personnages. Maintenant on a l’impression de connaitre tous les personnages et on a hâte de les retrouver dans le troisième tome !

On vous en parle tout le temps, mais on aime bien insister sur ça. L’histoire est importante dans une histoire, mais la plume l’est tout autant. Il faut accrocher à la plume de l’auteure pour pouvoir apprécier l’histoire. Et c’est le cas avec Mel Guent. On adore la plume de Mel Guent ; certaines phrases sont très poétiques. En plus, en lisant, on glisse sur les mots sans problème.

Pour conclure, Mel Guent a encore frappé fort avec ce deuxième tome ! Si vous ne connaissez pas encore le premier tome, nous vous conseillons vivement de le lire. Si vous voulez lire une romance réaliste qui vous provoquera des milliers de sentiments, vous êtes au bon endroit. Avec une plume magnifique, Mel Guent vous fait voyager dans une romance mignonne qui vous fera rêver.

𝐋𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐟𝐥𝐞𝐭𝐬 𝐝𝐞 𝐑𝐨𝐬𝐚𝐥𝐢𝐧𝐞

Photo de notre Instagram

« Les reflets de Rosaline » est un roman de Marie Rozsa.

♦ Résumé :

Je suis Rose Durand.
Pardonnez-moi si je ne me présente pas comme il faut, les codes de communication m’échappent encore parfois. Je reprends.

Je m’appelle Rose, j’ai vingt-trois ans, j’ai été découverte il y a un an au bord de l’Odet et je ne me souviens pas qui je suis. Ni ce qu’est un four à micro-ondes ou une télévision, ni comment décrypter les gens, surtout quand ils font des blagues.
Avec le temps, j’apprends. Mais je ne sais pas combien il m’en reste avant de devenir une créature démoniaque. Tout s’accélère depuis que j’ai découvert ces cadavres et je ne sais pas encore si c’est une bonne chose ou une mauvaise. Des personnes surgissent dans ma vie ; certaines veulent m’aider, d’autres me tuer ou m’enfermer et je dois aussi comprendre qui est Rosaline. Mon esprit brisé résistera-t-il à ce tourbillon de questions et d’intrigues ?
Je l’espère, pour ce petit bout de moi que j’ai égaré et que je souhaite tant retrouver…

Et vous, que feriez-vous si vous vous éveilliez à vingt-trois ans, dans la souffrance, et aussi perdu qu’un nouveau-né dans ce monde si peu familier ?

♦ Avis :

Tout d’abord, nous tenons à vous informer qu’il s’agit plutôt d’un roman fantastique que d’une romance fantastique. En effet, la romance n’apparait pas beaucoup dans l’histoire.

Les personnages sont très bien travaillés, ils ont chacun leur personnalité et un petit quelque chose qui nous permet de les différencier assez facilement. De plus, l’auteure ne nous brusque pas avec tous ces personnages car elle nous les présente « lentement ». Nos deux personnages préférés sont Rose et Monsieur Daragon. Rose est spéciale, atypique, mais c’est ce qui a rendu l’histoire si intéressante. Un mystère tourne autour d’elle et donne envie de la connaitre davantage. Monsieur Daragon parait froid au départ, mais au fil des pages, on a compris que c’était un homme honorable qui a en fait, un énorme cœur.

Comme nous vous l’avons dit, la romance n’est pas si présente que ça. Et les moments où la romance était présente nous ont vraiment plu. L’alchimie entre les deux « amoureux » est magnifique et douce. Le seul bémol est que nous aurions aimé que la romance soit davantage mise en avant.

« Retrouver la mémoire était si vital pour moi. Malgré la peur que provoquaient ces bribes du temps passé, j’en voulais plus. Depuis le jour où on m’avait trouvée sur le bord de cette rivière, je me sentais si vide à l’intérieur. Il me manquait quelque chose d’important, un morceau de moi-même après lequel je courais, perdue dans un monde inconnu. Tout paraissait si étranger. »

Puis, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer en lisant ce roman qui nous mène de quête en quête. Il nous permet de passer un agréable moment dans des univers différents. La seule amélioration que nous pourrions suggérer serait que l’auteure ralentit certains événements afin de nous expliquer plus en détails ce qui se passe (on ne parle pas ici des actions, mais plutôt des découvertes sur l’intrigue).

Pour finir, la plume de l’auteure est vraiment très belle, fluide et riche en vocabulaire. Ça a été un vrai plaisir de lire sans buter sur les mots.

En conclusion, on vous conseille vivement ce roman si vous recherchez de l’adrénaline, des aventures avec un pincement de romance.

𝐓𝐡𝐞 𝐒𝐜𝐨𝐫𝐞

Photo de notre Instagram

« The Score » est le troisième tome de la saga Off-Campus de Elle Kennedy éditée chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Allie Hayes est en mode crise. Elle n’a toujours pas la moindre idée de ce qu’elle va faire après avoir obtenu son diplôme, pourtant la date fatidique approche à grands pas. Et comme si cela ne suffisait pas, elle tente de se remettre d’une rupture qui lui a brisé le coeur. Ce qui est certain, c’est que la solution à ses problèmes ne passe pas par une histoire sauvage avec la star de hockey Dean Di Laurentis ! Et pourtant, il est tellement difficile de lui résister. Mais Allie a décidé que même si son avenir est incertain, une seule chose est sûre, elle ne sera pas le prochain coup d’un soir du hockeyeur.

Il va falloir qu’il en fasse un peu plus que d’habitude pour la faire céder.

Dean obtient toujours ce qu’il veut. Des filles, des bonnes notes, des filles, la gloire, des filles… C’est un homme à femmes, et il n’a jamais rencontré une fille qui reste insensible à son charme. Jusqu’à Allie. En une nuit, la blonde fougueuse a fait basculer son petit monde. Et elle lui dit qu’elle veut être son amie ! Non. C’est lui qui décide du déroulement des choses et il n’est pas prêt à bousculer sa façon de vivre. Cette fille-là va faire tourner la tête du volage Dean, au point qu’il se demande s’il n’est pas temps d’arrêter d’enchaîner les amourettes pour se jeter dans le grand amour.

♦ Avis :

Pour commencer, ça n’est pas un coup de cœur. Mais ça a été une bonne lecture sans prise de tête qui se lit assez rapidement. Cependant, quelques points nous ont chiffonnées et on vous explique tout juste en dessous.

Tout d’abord, nous étions mitigées au début de notre lecture. On trouvait que la romance arrivait beaucoup trop rapidement et que les émotions n’étaient pas assez bien décrites. Mais finalement on a beaucoup plus apprécié la deuxième moitié du livre. En effet, il y avait plus de sentiments, on comprenait que les deux personnages étaient amoureux. La romance entre Dean et Allie étaient toute mignonnes !

– Et bien, tu pourras le féliciter, grogne-t-il. Putain, je n’arrive pas à croire que tu m’as assommé comme ça ! Tu as de la chance que je t’aime, Bébé. Si n’importe quelle autre nana m’avait…

– Tu m’aimes ?!

Dean s’interrompt, et l’espace d’une seconde, il a l’air confus, comme s’il ne savait pas de quoi je parlais. Comme s’il ne réalisait pas ce qu’il venait de dire. Cependant, je ne l’ai pas rêvé.

– C’est ce que tu viens de dire, je lui dit en m’efforçant de ne pas sourire.

– Je…commence-t-il avant de se racler la gorge. Eh ben, merde, c’est ce que j’ai dit, ouais.

– Tu le penses ?

Il hoche la tête.

– Tu pourrais le répéter ? je demande.

Il se frotte la barbe, d’un air adorablement gêné.

– Oh Bébé, ne m’oblige pas à le redire… J’ai déjà suffisamment honte de l’avoir dit le premier… Ça ne m’est jamais arrivé avant.

Je ne peux plus me retenir de sourire. Je me lève brusquement et je me jette dans ses bras. Je dépose des baisers partout sur son visage.

La plume de l’auteure est très jolie ! Elle a une plume qui nous permet de lire facilement, sans buter sur les mots. Mais nous avons trouvé que le vocabulaire utilisé était assez « vulgaire ». Pour certains, ça ne vous gênera pas du tout pendant la lecture, il s’agit bien sûr d’un avis très personnel. Mais nous, ça nous a perturbées lors de notre lecture. Il y a énormément de connotations sexuelles dans les dialogues ce qui nous a assez dérangées pendant la lecture.

Le gros point fort de ce roman est l’humour ! Elle Kennedy arrive à nous faire rire tout le long de l’histoire. Les réparties sont très drôles ! Comme vous le voyez, c’est un roman très frais, sans prise de tête.  

Pour conclure, c’est une bonne lecture sans prise de tête. Si vous cherchez une romance sans passé douloureux et avec de l’humour, on vous le conseille !

𝐌𝐲 𝐫𝐮𝐥𝐞𝐬

Photo de notre Instagram

« My rules » est un roman de Anita Rigins paru chez les éditions Addictives.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Que la chasse commence.

Rose Hoffman a enfin trouvé un semblant de paix en intégrant la sororité des Pure Spirit. Des règles, un cadre strict, voilà ce qu’il lui faut pour reprendre sa vie en main ! Mais lorsque Tayron « T-J » Price débarque dans sa vie en manquant de l’écraser, ce fragile équilibre vole en éclats. Membre de la Meute, une fraternité qui ne jure que par la fête et les excès, Tayron représente tout ce que Rose déteste et un interdit qu’elle ne veut surtout pas transgresser. Avec lui, plus aucune règle, sinon les siennes… et ça, c’est bien trop dangereux pour la jeune femme. Mais pas de chance, Tayron est décidé à la prendre en chasse : il a vu le feu qui se cache derrière ses airs de fille sage, et il ne compte pas s’arrêter avant de la voir s’enflammer. Même si, pour cela, ils doivent brûler tous les deux…

♦ Avis :

« My rules » de Anita Rigins est un énorme coup de cœur ! On voulait en avoir plus, découvrir encore cette relation toute mignonne entre TJ et Rose. On va essayer de mettre des mots sur cette lecture même si ça va être très très compliqué.

Anita Rigins commence déjà par nous séduire avec la Meute. Cette fraternité qui a un cœur énorme. Les personnes qui y sont ne sont pas des personnes sans cœur, non ce sont des hommes avec des passés compliqués. L’auteure a réussi à nous donner envie de les rejoindre. Dans le roman « No Rules », on découvre Tucker, membre de la meute. Dans celui-ci, on découvre TJ, cousin de Tucker. Dès les premières pages, on est tombées raide dingue de TJ ♥ Et Rose a l’air tellement pure au début, puis quand on apprend à la connaitre, on se rend compte que c’est quelqu’un de touchant et d’attachant.

La romance est toute mignonne, douce et en même temps, elle est explosive. Les dialogues entre TJ et Rose sont juste magnifiques ! Leur complicité, la tension entre eux est juste waouh, fusionnelle ! On sentait des frissons pendant notre lecture, c’était tellement réaliste qu’on se croyait là, dans le campus avec eux. Malgré leurs passés compliqués, on comprend qu’ils veulent essayer de se reconstruire ensemble et c’est vraiment touchant de voir tout le chemin qu’ils parcourent.

– Je suis en train de me noyer, finis-je par chuchoter contre son visage.

– Alors je coulerai avec toi, murmure-t-il à mon oreille. »

La plume de l’auteure est légère. Elle n’est pas complexe, mais c’est ça qui la rend jolie. Elle nous rend accro à l’histoire, et on ne peut pas s’empêcher de lire un chapitre, puis un autre et ainsi de suite.

Pour conclure, ne passez pas à côté de cette pépite ! On vous promet que vous seriez profondément déçus de ne pas découvrir cette magnifique histoire. Anita Rigins a le don pour nous donner des frissons, pour nous donner envie de connaitre ces personnages dans la vraie vie et pour nous rendre accro à l’histoire. Pour tout vous dire, on a déjà envie de nous replonger dans ce livre ! Maintenant, on n’a plus qu’à attendre qu’un TJ se mette au travers de notre route.

𝐋𝐨𝐯𝐞 𝐢𝐬 𝐚 𝐟*𝐜𝐤𝐢𝐧𝐠 𝐩𝐫𝐨𝐛𝐥𝐞𝐦 ! (duologie)

Premier tome

Photo sur notre Instagram

« Love is a f*cking problem ! » est une saga de Noemie Conte éditée chez Something Else.

Note : ⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Après des années sous l’emprise de son dernier compagnon, Lana a enfin réussi à mettre un terme à leur relation toxique. Seulement… ce n’est pas sans conditions. Trahie, manipulée et bien trop souvent sous-estimée, elle en ressort brisée mais déterminée à reprendre sa vie en main. Parmi les étapes à franchir dans sa résilience, elle décide d’écarter les hommes de sa vie, une bonne fois pour toutes.

Sa rencontre avec Logan ne faisait donc pas partie du plan. Ce type mystérieux et détestable n’est rien d’autre qu’un ultime obstacle sur son chemin. Il est tout ce qu’elle condamne, mais leurs corps sont irrémédiablement attirés l’un par l’autre.

Malgré tout ce qu’elle s’était promis, Lana succombera-t-elle à son charme ? Acceptera-t-elle cet homme et ses travers ?

Entre secrets, violence et séduction, la reconstruction de son cœur s’annonce tumultueuse…

♦ Avis :

Tout d’abord, on a eu du mal à se plonger dans le roman au tout début. Au début, il y a énormément de coïncidences qui rendent l’histoire un peu irréelle. De plus, les clichés se multiplient aussi au début du roman.

Cependant, plus on avançait (à partir de 50%) plus on aimait. En effet, l’auteure a réussi à créer une romance compliquée, touchante et sincère. Ce qui nous a le plus plu dans ce roman, c’est la véracité de l’histoire d’amour. Rien de superficiel, mais une romance réelle qui pourrait vraiment arriver (si on oublie toutes les coïncidences) dans la vraie vie.

Les personnages sont attachants et leur personnalité est très bien décrite. Lana est adorable et a beaucoup souffert ce qui la rend d’autant plus touchante. Logan…notre petit chéri. Beaucoup pourraient le détester. Eh bien, ce n’est pas notre cas. On l’a adoré de A à Z. Il a fait et fait des choses horribles, mais il est tellement touchant, attentionnel qu’on ne peut lui reprocher. On voit qu’il essaie de faire de son mieux, mais que les problèmes le suivent.

– Est-ce que le connard qui a bloqué l’accès à ma voiture avec sa Dodge peut venir se pousser ? demandé-je dans un large sourire hypocrite, tout en battant des cils pour appuyer mon air exaspéré.

(…)

– Le connard arrive dans une minute, me répond finalement Logan, sans même prendre la peine de se retourner.

Les émotions sont bien présentes, mais on aurait aimé qu’elles soient plus décrites au tout début du roman afin qu’on puisse y plonger plus rapidement. Quant à la plume de l’auteure, elle est très addictive. Par contre, on a trouvé qu’il y avait trop de « merde » qui revenaient régulièrement et qui rendait donc la lecture moins agréable.

Parlons à présent de la fin…Que dire de cette fin ? On est mitigées parce que d’un côté, l’auteure a clairement réussi à nous intriguer et à nous donner envie de lire le second tome. Mais d’un autre côté, certaines personnes pourraient croire que le deuxième tome va tout reprendre à zéro. Après une discussion avec l’auteure, elle nous a avoué que son deuxième tome ne « reprenait pas à zéro ».

Pour conclure, c’est une lecture agréable en demi-teinte qui s’améliore beaucoup vers la fin. On vous la conseille tout de même si vous voulez passer un bon moment avec une romance compliquée, mais belle.

Il vous tente ? L’avez-vous lu ?

• Deuxième tome

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé du deuxième tome :

Décembre 2019 : trois mois ont passé depuis le drame.

Malgré la bonne humeur qui flotte dans l’air avec les fêtes de Noël approchant à grand pas, Lana, elle, est restée au point mort. La cause ? Sa récente décision. En effet, elle est bien déterminée à laisser cette infime partie de sa vie derrière elle. À ses yeux, tout est entièrement sa faute, et pour elle, il est inenvisageable d’aggraver la situation par son retour dans la vie de Logan. D’ailleurs, c’est après quelques négociations qu’elle accepte enfin l’aide de ses trois meilleures amies.

Une petite soirée karaoké entre copines ? Aucun problème. Une deuxième rencontre mouvementée face au beau Logan…? Beaucoup de problèmes.

Effectivement, le petit coeur fragile de Lana s’engage encore sur des montagnes russes interminables, et cette fois, même son entourage le plus proche risque d’en être responsable…

♦ Avis du deuxième tome :

Tout d’abord, nous étions vraiment curieuses de voir comment l’auteure allait développer la suite de son roman sans répéter l’histoire. Et on peut affirmer qu’on a été positivement surprises. On a vraiment adoré lire ce roman addictif accompagné d’une plume agréable à lire. 

Commençons par les personnages…on a beaucoup aimé les retrouver et comme on vous l’a dit en story, la psychologisation des personnages est davantage développée dans ce deuxième tome. Il s’agit ici d’une des améliorations par rapport au 1er. Enfin, on a beaucoup aimé retrouver les personnages secondaires qui rajoutaient un peu d’humour à cette histoire. Les émotions sont aussi davantage développées et ça nous permet de mieux comprendre certains gestes.

Le seul point négatif est que l’histoire a plusieurs coïncidences qui la rendent moins réelle. Au début de l’histoire, ça gâche le réalisme de l’histoire. Mais plus on avance, et plus on arrive à rentrer dans cet univers bien décrit !

Je ne la quitte pas des yeux une seule seconde en lui faisant cette promesse, même si… je doute sincèrement pouvoir résister davantage durant les prochains jours. J’en doute oui, mais je suis prêt à accepter n’importe quelle réponse malgré tout.

– Je ne peux pas, souffle-t-elle, tête baissée.

– Tu ne peux pas quoi, Lana ?

– Je ne peux pas te mentir.

L’histoire en général est addictive, mais aussi plus ou moins clichée. Mais ce côté plus cliché ne nous a pas du tout dérangé. On a beaucoup aimé pouvoir lire sans prise de tête avec des personnages torturés par leurs sentiments. Parce qu’en effet, dans ce deuxième tome, les personnages ne sont pas spécialement torturés par leur passé, mais plutôt par leurs sentiments. Et cela nous a particulièrement plu.

La plume de l’auteure est aussi davantage travaillée dans ce deuxième tome. En effet, alors que dans le premier, elle écrivait souvent des « merde », ici, elle utilise une écriture plus travaillée, addictive et agréable à lire.

Pour conclure, nous vous conseillons vivement cette duologie qui nous a beaucoup plu. On a aimé passer ces petits moments avec les personnages davantage travaillés. De plus, nous avons remarqué une nette amélioration dans ce deuxième tome. Alors bravo à l’auteure ♥

𝐈𝐥 𝐞́𝐭𝐚𝐢𝐭 𝐮𝐧𝐞 𝐟𝐨𝐢𝐬 – 𝐍𝐢𝐜𝐡𝐨𝐥𝐚𝐬

« Il était une fois – Nicholas » est un roman de Emma Chase paru aux éditions Hugo New Romance

Note :  ❤❤❤❤❤/5

♦ Résumé :

Nicholas Pembrook est le prince héritier du trône de Wessco. Son Délice Royal, comme le nomment les médias est incroyablement sexy, il a un charme fou mais il est incroyablement arrogant… en même temps, comment ne pas l’être quand tout le monde s’incline constamment devant vous ?

Par une nuit froide, sous les flocons de neige à Manhattan, le prince rencontre une ravissante brune qui ne baisse pas les yeux et ne fait pas de révérence… mais qui lui envoie une tarte en pleine figure. Nicholas tombe sous le charme et est prêt à tout pour parvenir à ses fins.

Olivia Hammond, serveuse à New York se fiche de la royauté et n’avait jamais imaginé rencontrer un prince. Il était une fois une Reine austère et inflexible, un prince héritier de secours complètement instable et des paparazzis acharnés. Même si le royaume a échangé son carrosse contre une Rolls Royce et qu’aucune tête n’est tombée depuis bien longtemps, la famille royale n’entend pas accepter de roturière sur le trône.

Nicholas a grandi les yeux rivés sur lui, mais aujourd’hui c’est pire, avec l’échéance d’un mariage royal, le monde entier scrute ses moindres mouvements. Mais le plus important, au-delà de ce qu’il représente, le prince devra décider qui il veut être : un roi…ou l’homme qui aimera Olivia pour toujours.

♦ Avis :

Nous avons beaucoup hésité à lui mettre cinq étoiles. Ce roman est très addictif. En effet, nous n’avons pas réussi à le lâcher une seule seconde. Nous voulions à tout prix connaitre la suite du roman. C’est un des points positifs de ce roman. C’est pour cela que nous avons décidé de le mettre en coup de cœur. Il s’agit donc, d’un petit coup de cœur.

Au début, nous avions beaucoup de mal à nous plonger dans le roman parce que les pensées de Nicholas étaient – disons – différentes. Puis, peu à peu, nous nous sommes laissées embarquer dans ce roman. Au tout début du roman – dans les premières pages – nous avions également, du mal avec l’écriture de l’auteure. Mais, ensuite, la plume est devenue plus fluide et plus compréhensible.

Ensuite, les sentiments sont bien présents et il nous est arrivé de nous mettre en colère contre un des personnages, etc. En fait, nous avons vraiment vécu l’histoire. Les personnages sont tous super attachants et ils ont tous une personnalité à part entière. Nous avons surtout aimé découvrir Nicholas, Henry et Ellie.

Et, les descriptions sont parfaites ! Elles nous permettent de voyager dans l’univers de l’auteure. Même si nous n’avons jamais été à New York, nous arrivions à nous imaginer cette ville, mais aussi le château.

Mais, ce qui nous a le plus dérangées dans ce roman, ce sont les scènes de sexe. En général, nous trouvons qu’il est important qu’une romance en ait. Cependant, dans cette histoire-ci, il y en a vraiment beaucoup ! Certaines n’étaient même pas nécessaires. Nous n’avons pas toujours compris pourquoi il y en avait à tel moment, etc.

Par contre, contrairement à certains avis, nous trouvons que ce roman est « rafraîchissant ». Effectivement, nous n’avons – nous pensons – jamais lu de romance royale (sauf la nôtre 😉). Et, ça nous a permis de nous plonger dans un univers totalement différent des autres romances habituelles même si chaque romance a son petit côté unique.

Pour conclure, nous avons beaucoup aimé lire ce roman addictif malgré le surplus de scènes sexuelles. Nous avons passé de très bons moments aux côtés des différents personnages et nous vous conseillons vraiment cette romance assez particulière. Nous avons vraiment hâte de découvrir les autres tomes que nous devons absolument nous procurer !

Nous espérons que cette critique vous aidera à choisir de le lire ♥

Bisous et à bientôt !

𝐴𝑓𝑡𝑒𝑟

« After » est une saga de Anna Todd paru aux éditions Hugo new romance.

Note : ⭐⭐⭐,5/5

« -Tu n’es pas mon genre, comme je ne suis pas le tien. Mais c’est justement pour ça que nous allons bien ensemble- nous sommes si différents, et pourtant nous sommes pareils. Tu m’as dit une fois que je faisais sortir ce qu’il y avait de pire en toi. Eh bien toi, tu fais sortir ce qu’il y a de mieux en moi.  » – After, Tome 1

♦ Résumé :

Dès son entrée à l’université, Tessa fait la connaissance d’Hardin, un étudiant britannique au charme dévastateur. Avec ses cheveux bouclés et ses tatouages, Hardin est aux antipodes de son amoureux actuel. Tessa ne peut nier son attirance pour lui: quand ils s’embrassent, elle chavire, consumée par le désir. Mais plus elle cherche à se rapprocher de lui, plus l’étudiant rebelle la repousse…, pour mieux la rattraper quand elle se résigne à prendre ses distances. Tessa est troublée par l’attitude condescendante d’Hardin, à la limite de la cruauté. Elle a déjà un compagnon parfait, qui ne souhaite que son bonheur. Pourquoi risquerait-elle de le perdre ? Qu’éprouve-t-elle vraiment pour Hardin: une attirance physique puissante, mais passagère, ou un amour sincère et profond ?

♦ Avis :

Il s’agit donc, d’une relecture. After est un incontournable. Mais, en vaut-il vraiment la peine ?

Nous avons aimé notre lecture mais ce n’est pas un coup de coeur. After est une histoire addictive qui nous est presque impossible de lâcher. Hardin et Tessa vont en fait, se rencontrer à plusieurs reprises, en partie grâce ou à cause de leur amie Steph. D’ailleurs, nous avons adoré la relation établie entre Theresa et Steph (qui malheureusement n’est pas présente dans le film.)

En parlant des personnages, Tessa est beaucoup trop naïve. Elle tente à plusieurs reprises de se montrer forte devant Hardin mais elle n’y arrive pas. Et, selon nous, elle se laisse beaucoup trop marcher sur les pieds. Puis, Hardin est franchement, bipolaire. Il peut changer d’avis en une minute. Malgré tous ces petits défauts, nous nous attachons à ces personnages.

Ensuite, il y a quelque chose qui nous a vraiment derangées. Hardin et Tessa se disputent beaucoup trop souvent. Mais bon, ce n’est pas encore trop grave. Nous trouvons simplement, que parfois ils se disputent pour des conneries ! De plus, ils ne règlent jamais leur souci en entier. À la place, ils font l’amour et passent à autre chose. Nous aurions préféré que leurs réactions soient différentes afin de pouvoir davantage comprendre leurs réactions.

Pour conclure, After est un livre à lire parce qu’il est addictif malgré tous les défauts cités plus haut.

Et vous ? L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à commenter ♥

Bisous !