𝐒𝐚𝐯𝐞 𝐓𝐡𝐞 𝐑𝐚𝐯𝐞𝐧

« Save The Raven » est un roman de Mel Guent.

Note : ⭐⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

La noirceur d’âme.

Comment une thématique, aussi grande soit-elle, peut-elle me caractériser depuis l’enfance ? J’ai beau m’inspirer des plus grands poètes pour survire, aucune issue salvatrice n’est faite pour moi. Et que dire de l’amour, que je croyais être ma résurrection dans ce monde impitoyable ? J’ai beau tenter de déployer mes ailes de charognard par-delà les terres hostiles que représentent ma vie, je pense réellement que seule la mort est mon alliée dans cette guerre sans fin contre la violence. Foutu espoir de merde !

Nate

Solitude.

Voilà ce que représente mon quotidien ! J’ai beau m’évertuer à sauver des vies pour me sentir vivre, mon cœur, lui, est mort avec mes parents depuis bien trop longtemps. J’aspire mon oxygène dans les sourires des patients et me nourris d’interactions sociales, mais si seulement ils avaient conscience que c’est uniquement grâce à eux que je subsiste aujourd’hui. Je ne me pardonnerai jamais ce que j’ai fait et aucune victime ne pourra alléger ma culpabilité.

Foutu espoir de merde!

Stella

Quel avenir attend ces deux vies que tout oppose ?

♦ Avis :

Tout d’abord, il faut savoir qu’il s’agit d’une romance basée sur des faits réels. En effet, l’histoire aborde une thématique très forte qui est la violence conjugale envers les hommes.

Bouleversant. Réparateur.

Ces deux mots définissent sans aucun doute ce roman dans lequel on y retrouve Nate, un jeune homme qui broie du noir, qui subit des violences conjugales et qui pourtant, trouve cela quasiment normal tant son amour pour Julie est fort. Cependant, Stella débarque dans sa vie et commence alors tout un processus à la fois de conscience et de réparation. Nate est un homme touchant, bouleversant, si humain et si attachant. Pendant tout le roman, on voulait rentrer dans l’histoire afin de le rassurer, de le sauver. Quant à Stella, c’est une femme qui sans réellement s’en rendre compte, se laisse malmener par une routine, par des démons qui ne cessent de la hanter. Elle est peut-être encore hantée par ses démons, mais à côté de ça, elle est douce, pleine de tendresse et on a vraiment adoré la découvrir. On a énormément aimé les personnages qui ont chacun, une forte personnalité et un fond tellement attachant.

Cette histoire contient deux gros points forts. Tout d’abord, Mel Guent nous dépeint une réalité malheureuse, mais elle le fait avec un vrai réalisme. Il n’est pas question d’oublier Julie deux secondes après avoir rencontré Stella, non bien au contraire, Nate va encore souffrir, va devoir faire des efforts pour aller de l’avant. On a eu l’impression de vraiment suivre le processus de guérison de ce jeune homme. L’auteure arrive à nous exposer une thématique compliquée et que nous ne voyons pas beaucoup dans les romans. Alors nous avons été ravies de lire une histoire traitant de cette thématique et surtout, on en a appris plus là-dessus. En bref, Mel a réussi à nous sensibiliser davantage à ce sujet.

« Je sais que c’est ce genre de moment qui manque incontestablement à ma vie. De la tendresse, du partage, ne faire qu’un avec l’autre. Je resterai ainsi pour toujours, son large torse entourant le mien. Je ne veux pas bouger, je savoure parce que je sais que ce sont des minutes éphémères que je vole à l’éternité. »

« Save the raven » de Mel Guent

Puis, les émotions du roman ont réussi a nous toucher en plein cœur. Mel Guent a une plume agréable et addictive, mais elle n’utilise pas d’artifices pour exprimer les émotions. Elle le fait de manière « réelle », presque brute, mais on les ressent davantage grâce à ça parce qu’elle ressort vraiment toutes ses tripes pour nous exposer les émotions. Un roman vraiment bouleversant qui ne vous laissera pas indemne.

Pour finir, la seule chose qu’on peut reprocher à ce roman, ce sont les longueurs. En effet, à certains moments, on trouvait que l’histoire s’attardait trop et perdait donc un peu en addictivité.

Pour conclure, on vous conseille vivement de vous procurer ce roman, ne serait-ce que pour en apprendre davantage à ce sujet, mais aussi pour être bouleversés à votre tour par l’histoire de Nate et Stella.

𝐃𝐢𝐬𝐠𝐫𝐚𝐜𝐞

« Disgrace » est un roman de Brittainy C. Cherry édité chez Hugo Roman.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

SORTIE : 4 mars 2021

♦ Résumé :

S’aimer entre les lignes… et tout oublier, ensemble ? « 

Ce roman indépendant raconte l’histoire d’une rencontre improbable de deux êtres qui n’avaient rien à faire ensemble. Celle d’un amour réparateur de deux êtres qui veulent tout oublier ensemble .

Grace Harris a toujours été du genre obéissant, toujours soucieuse de faire plaisir. Digne fille des prêcheurs de la ville elle a dès l’enfance tenu a montrer le bon exemple.

Après la trahison de son mari, elle a découvert qu’elle en avait assez de faire plaisir à tout le monde.

Jackson Emery a depuis toujours été méprisé et jugé par les habitants de la ville. Il était le mouton noir et personne ne voulait avoir affaire avec lui ou son père à cause de sa réputation de mauvais garçon. Cependant personne n’a jamais pris le temps d’essayer de le connaître vraiment et de voir le garçon brisé en lui, personne jusqu’à ce qu’il la rencontre. (résumé booknode)

♦ Avis :

Il y a maintenant une ou deux semaines, on a découvert la plume de Brittainy C. Cherry et elle nous a conquises dès les premiers mots d’ « Eleanor & Grey ». Puis, on a lu « Disgrace » et l’histoire était toute aussi magnifique que celle de E & G. Faites-nous confiance, foncez découvrir la plume de cette auteure ! 

Disgrace, c’est l’histoire de deux cœurs brisés qui se rencontrent et qui se réparent ensemble. BCC nous décrit un amour réel et passionné qui nous donne les larmes aux yeux. Elle arrive à nous briser le cœur avec une seule phrase, mais c’est tellement magique qu’on ne peut pas lui en vouloir. 

Les personnages principaux, Jackson et Grace sont deux personnages complètement différents. Grace est une femme dont sa vie est réglée par sa mère alors que Jackson est un homme brisé qui tente de survivre. Quand il y a eu la rencontre entre ces deux héros, on a tout de suite su que BCC allait nous briser le cœur. Le début est une sorte de ennemies to lovers où les personnages apprennent à se connaître en dehors des préjugés qu’ils ont entendus de l’autre. Ils sont complexes, tellement bien décrits. Mais ce qui nous a le plus touchées, c’est le travail que l’auteure a fait sur leur passé. C’est ça qui les réunit, ils sont blessés intérieurement et c’est ça qui rend la magie au livre. Cette romance est à la fois bouleversante et douce – la douceur est une des qualités de Grace tandis que Jackson y est un peu étranger. -, mais même avec la brusquerie de Jackson, la romance reste toute aussi douce et tendre.

 L’amour est un sentiment complexe qui ne suit pas une ligne droite. Il évolue en vagues et en boucles, a des hauts et des bas. C’est un sentiment tortueux qui peut, contre toute attente, continuer d’exister au sein des pires chagrins et des trahisons.

Parlons de l’univers autour qui nous a complètement fait voyager dans un autre monde. Les deux personnages se rencontrent dans un village où les rumeurs circulent vite. On a adoré le fait que les personnages secondaires (donc les habitants de la ville mais aussi les amis et familles des héros) soient autant présents. Le fait que ce soit dans un petit village fait qu’on arrive facilement à se projeter dans cet univers et on a l’impression de pouvoir voir tout le village avec tous les personnages. 

On sait qu’on vous a déjà beaucoup parlé de la plume de Brittainy C. Cherry, mais c’était impossible de ne pas parler de cette magnifique plume dans notre chronique. Elle est tout simplement belle et poétique. En fait, elle est simple sans chichi mais elle a une puissance énorme qui fait qu’elle peut nous briser avec une seule phase. 

En bref, vous aurez compris que BCC devient une de nos auteures préférées et que tout le monde devrait découvrir sa plume ! 

Un seul mot : FONCEZ !