𝗕𝗿𝗶𝗮𝗿 𝗨𝗻𝗶𝘃𝗲𝗿𝘀𝗶𝘁𝗲́, 𝘁𝗼𝗺𝗲 𝟰

« Briar » est une saga de Elle Kennedy éditée chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

L’université était censée être ma chance de surmonter mon complexe de vilain petit canard et de déployer mes ailes. Au lieu de cela, je me suis retrouvée dans une sororité pleine de filles odieuses. J’ai déjà du mal à m’intégrer, alors quand mes sœurs Kappa Chi me lancent le défi, je ne peux pas dire non.

Le défi : séduire la nouvelle recrue de l’équipe de hockey. Le mec le plus sexy de la classe.

Conor Edwards est un habitué des soirées de Greek Row… et des lits de la sororité. Il fait fondre les filles mais ne leur accorde jamais un second regard, surtout aux filles comme moi. Sauf que M. Populaire me surprend, au lieu de me rire au nez, il me fait une faveur en prétendant devant tout le monde que je l’intéresse.

Encore plus fou, il veut continuer à faire semblant. Il s’avère que Conor adore les jeux et il pense que c’est amusant de ridiculiser mes ennemis. Mais résister à son charme est presque impossible Je me rends compte que l’histoire de Conor est bien plus compliquée que ce que son fan club peut voir. Et plus cette stupide ruse se prolonge, plus le danger est grand que tout cela m’explose à la figure.

♦ Avis :

Il faut savoir que nous n’avons pas encore lu les premiers tomes de Briar et que nous n’avons lu que « The Mistake » et « The Score » des Off-campus. Mais le résumé de ce quatrième tome de Briar nous tentait tellement qu’on ne pouvait tout simplement pas passer à côté et c’était une bonne occasion de commencer cette saga. Et on ne peut que vous le recommander.

Cette saga est en réalité, une comédie romantique qui est juste parfaite pour l’été et les vacances. L’histoire est fraiche, sans prise de tête et la romance entre les deux protagonistes est toute mignonne.

Conor Edwards sait jouer de ses charmes et est assez populaire à l’université. Mais ce qu’on a énormément aimé dans ce personnage, c’est le fait que ce n’est pas un bad boy, comme on les connait. Il est attentionné et oui, il couche avec beaucoup de femmes, mais il ne les utilise pas. On a adoré pouvoir justement avoir l’autre côté de ce genre de personnage : celui qui n’utilise pas les femmes avec qui il couche, mais qui est en quelque sorte, utilisé par elles. De l’autre côté, on a l’héroïne, Taylor, une jeune femme douce. Elle nous correspond tellement que dès le début, on a su s’identifier à elle et aux complexes qu’elle a. On a beaucoup aimé que ce roman aborde les complexes qu’une fille peut avoir et que ce soit un élément central de l’histoire. On est aussi obligées de mentionner toute la bande d’amis que ce soit de Connor ou de Taylor qui ajoutent de l’humour au roman.

« Je ne cesse d’essayer de convaincre Taylor d’être indulgente avec elle-même et d’apprécier son corps et la personne qu’elle est, alors que je n’arrive même pas à m’en convaincre moi-même. Alors, à quoi je joue ? Pourquoi je m’entiche d’une fille comme elle, une belle personne, alors que je ne sais toujours pas qui je suis ? »

Elle Kennedy

On a adoré le fait que l’histoire se base sur un faux couple amoureux. C’est un thème qu’on ne lit pas énormément, mais qu’on aime beaucoup découvrir. En fait, on adore voir le faux couple devenir réel avec des sentiments qui se développent petit à petit. Ici, nos points de vue convergent. Une de nous deux a adoré la relation amoureuse tandis que l’autre a été un peu perturbée par le début de la relation un brin trop rapide. Finalement, on s’est accordées pour dire que l’évolution de leur complicité et de leur relation nous a beaucoup plu et a surtout, fait oublier le côté rapide. Conor et Taylor, c’est un couple doux et attentionné. Un couple qui essaie de s’entraider à combattre leurs démons.

Enfin, ce qu’on a aussi beaucoup aimé dans ce roman, c’est l’action qui fait que la romance n’est pas le seul sujet de l’histoire. En effet, il y a beaucoup de choses à côté qui se passent et qui rendent l’histoire addictive, mais qui rendent aussi les personnages secondaires importants.

Pour conclure, c’est une très bonne lecture addictive qu’on vous conseille de lire pendant l’été. Prenez un cocktail (ou l’eau, c’est bien aussi ^^) et savourez ce roman au soleil !