𝐓𝐚𝐢𝐧𝐭𝐞𝐝 𝐇𝐞𝐚𝐫𝐭𝐬, 𝐓𝟐

« Tainted Hearts » est une trilogie de Jenn Guerrieri éditée chez Plumes du Web.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Une bague, une vérité qui éclate, un coup de tonnerre.

Après avoir découvert la véritable identité d’Ally durant une virée en boîte de nuit à Los Angeles, Chester est décidé à tirer un trait sur la jeune danseuse. Pas facile quand les obligations professionnelles s’en mêlent. Le tournage du clip vidéo des Chainless se profile, et Ally et Chester apprennent avec effarement qu’ils joueront un couple passionnel devant les caméras. Le duo explosif va devoir enterrer la hache de guerre et coopérer pour se plier aux directives du réalisateur. La collision entre le rock et la danse promet de belles étincelles. Et si la frontière devenait floue ?

Entre aversion et désir, les masques d’Ally et de Chester se fissurent et les armures tombent… au risque d’exposer au grand jour les fêlures les plus obscures de leurs cœurs écorchés.

Sauront-ils y faire face ?

♦ Avis :

Il y a des histoires qui vous prennent tellement aux tripes qu’arrivé à la fin, vous avez l’impression que cette histoire, ces personnages faisaient partie intégrante de votre vie. C’est notre cas avec cette saga, avec Ally, avec Les Chainless, avec tous ces personnages que Jenn Guerrieri a tellement bien exploités qu’ils paraissent réellement exister.
Parce que nos mots nous semblent beaucoup trop fades vis-à-vis de la plume, des mots poétiques de Jenn dans ce roman, on a trouvé cet extrait qu’on a enlevé de son contexte, mais qui exprime réellement les effets de cette lecture sur nous : « Un alliage puissant, presque douloureux, qui se fond en nous et dont les flammes passionnelles nous dévorent le ventre. ». C’est à la fois douloureux et à la fois délicieux.


Dans ce tome, Jenn nous amène à danser avec les personnages au sein d’une relation destructrice, mais aussi passionnelle. Une relation unique, une relation qui va au-delà des limites et de la bienséance. Ce roman, ce couple, c’est véritablement une chanson de rock. Ça commence lentement, se préparant à éclater de mille feux pour finir par consumer les lecteurs et les personnages. Jenn arrive à décrire ce pas entre haine et amour à pas lents, nous laissant parfois dans une énorme frustration. Elle nous sert un ennemies to lovers, mais pas n’importe lequel. LE ennemies to lovers le plus complet, le plus « bon » à lire et celui qui a été le mieux exploité par l’auteur. On avoue qu’on avait peur que Jenn aille trop vite dans la relation et surtout que les personnages changent trop radicalement. Heureusement, ça n’a pas été le cas. Chester, même si les sentiments commencent tout doucement à pointer le bout du nez, reste cet être brutal, froid et perdu. Terriblement perdu au sein des ténèbres qui le bouffent. Encore une fois, Jenn l’a exploité sous tous les coins, toutes ses parts d’ombre, ses troubles.

Dans ce tome, on l’a davantage découvert, on l’a davantage percé aussi. Il a aussi eu droit à une évolution remarquable dans ce tome et on l’a d’autant plus aimé pour ça. Quant à Ally, elle a aussi beaucoup évolué dans ce roman. On a réussi à mieux la cerner, Jenn se concentre davantage sur ses émotions, ses démons à elle aussi…parce qu’oui, elle en a et c’est aussi pour ça que les âmes de Chester et Ally chantent une si belle mélodie ensemble. Chantant tantôt une chanson de rock, tantôt une chanson pleine d’émotions.

« – Tu veux me faire écouter des ballades ?

– Serais-tu un romantique dans l’âme, Hanson ?

– Qui te dit que j’ai encore une âme, Owen ? »

Jenn Guerrieri


Dans ce roman, Jenn nous amène aussi à découvrir deux univers assez contradictoires : la danse classique et le rock. Pour tout vous dire, on déteste le rock, mais Jenn a réussi à abattre presque tous nos avis négatifs dessus. Les descriptions de l’auteure sur ces univers sont tout simplement incroyables. Les prestations de dance sont décrites avec sensualité et passion. Les concerts, les enregistrements de musique sont quant à eux, forts en émotion. Jenn explique tout ça avec une précision incroyable, des détails… ça se voit qu’elle a travaillé pour nous servir ce genre de descriptions. Elle a réellement exploité tous les coins de son univers, allant de ses personnages à son univers.
Pour couronner le tout, la plume de Jenn s’accorde à merveille. Elle nous dépeint cette atmosphère si atypique de « Tainted Hearts » avec véracité, précision et elle utilise sa plume qui est à la fois, poétique, addictive et tranchante. Ses mots sont à la fois des remèdes et à la fois des couteaux tranchants. Elle sait manier les mots et ça se ressent au fil de la lecture, tout comme elle sait manier nos cœurs qui battent pour une seconde après, arrêter de battre et partir de plus belle ensuite.


Pour conclure, lisez cette dark romance. On est à la limite de vous supplier de découvrir cet univers, ces personnages, cette plume. S’il vous plait, ne passez pas à côté d’un peut-être futur coup de cœur intersidéral. Découvrez la noirceur de Chester et celle d’Ally, leur relation unique et également, leur passion respective.

𝐁𝐥𝐮𝐞 𝐛𝐞𝐥𝐥𝐞, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟐

« Bue Belle » est une trilogie de Océane Ghanem éditée chez Plumes du Web.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Une course contre la mort s’est engagée. La guerre pour le trône Céleste est déclarée et elle s’annonce particulièrement sanglante. Anges et Nephilims, guidés par l’union inattendue de Lysander, le Prince des Cieux, et de Blue, une nephilim dépourvue d’ailes aux talents improbables, s’unissent pour faire front contre Dead Face. Hélas, qu’importe la victoire ! S’ils ne trouvent pas le Tombeau des Archanges avant la Convergence des Étoiles, Black est formel : la prophétie obscure se réalisera et déchaînera l’enfer sur Terre et aux Cieux. La Horde s’éveille déjà, exaltée par la main fourbe de la Mort. Mais un sombre secret pourrait bien mettre en péril les liens fragiles qui se tissent entre Lysander et Blue.

♦ Avis :

Vous savez maintenant à quel point on est amoureuses de la plume d’Océane Ghanem. Elle arrive à décrire et nous envouter dans un univers magique. Ici, dans « Blue Belle », elle nous fait voyager dans un univers avec des anges, des archanges, des nephilims. Des créatures décrites avec une finesse incroyable.

Il faut bien évidemment qu’on parle de la romance qui est une part importante de l’histoire. Elle est très bien développée ce qui la rend juste incroyable et complexe. En effet, l’auteure la façonne pour nous rendre accro à la romance, à la relation entre les deux héros. Si vous adorez les romances bourrées d’obstacles (qui créent le réalisme de cette histoire), foncez découvrir Blue Belle !

Les personnages, comme dit plus haut, sont complexes. Leur personnalité est tellement bien créée qu’on a l’impression qu’ils sont réels ce qui fait qu’on arrive davantage à nous plonger dans cet univers et à s’identifier parfaitement aux personnages. Notre personnage préféré est sans surprise Blue pour qui on a beaucoup de compassion, mais aussi d’admiration. Elle a une force de caractère remarquable et malgré tout le chaos qui règne, elle reste debout.

Vous allez nous dire : « oui, on voit souvent des histoires avec des anges, etc. ». Et on vous répondra que « Blue Belle », ce n’est pas seulement ça. C’est tout un univers décrit autour des personnages. Océane a tellement bien façonné son monde qu’il ne peut qu’être unique et ne ressemble à aucune autre histoire. De plus, il y a une intrigue derrière qui est tellement bien travaillé ! Océane arrive à rendre toute l’histoire mystérieuse tout en livrant certains indices.

— Mais retiens-moi, bordel ! finit-elle par s’écrier, la main sur la poignée de la porte, à deux doigts de la faire tourner. Empêche-moi de partir ! Oblige-moi à rester !

Lysander semblait abasourdi.

— Ce n’est pas ce que tu veux…

Sa voix tenait à peine du souffle, l’esquisse fantomatique d’un chuchotement.

— Au diable mes rêves idéalistes de jeune fille ! Au diable mes fantasmes bienheureux d’une vie de couple idéalisée ! Tu as pris entièrement possession de mon être, de mon cœur, et je refuse que tu me le rendes si facilement, comme si je ne valais rien ! Je mérite que tu te battes pour moi ! Je mérite que tu souffres pour me garder !

On aimerait aussi vous informer qu’il s’agit d’une trilogie à la troisième personne du singulier. À la base, on était réticentes parce qu’on préfère les récits à la première personne. Et pourtant, la plume d’Océane nous fait oublier que c’est écrit à la troisième personne. Justement c’est une force de cette trilogie car la troisième personne du singulier permet d’insérer du mystère et avoir un horizon sur tous les personnages.

Pour conclure, on vous le dit pour la centième fois, mais foncez découvrir cette trilogie juste incroyable. On remercie aussi Océane pour nous faire voyager dans des romans si envoutants ♥