𝐇𝐢𝐠𝐡𝐰𝐚𝐲 𝐭𝐨 𝐮𝐬

« Highway to us » est un roman de Delinda Dane édité chez Hugo New Romance.

Note : ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Ollister MacDonnell est l’un des trois tatoueurs à succès du Stairway, salon en vogue de Pasadena. Sa réputation de tombeur le précède, les femmes se bousculent pour le séduire et tout semble lui réussir.

Mais justement, Ollis sait surtout donner le change en public, et son entourage ne se doute pas un seul instant que le jeune homme lutte jour après jour pour ne pas sombrer à nouveau dans la profonde dépression qui l’a touché cinq ans plus tôt.

Avec son caractère impétueux, Sawyer sait ce qu’elle veut dans son avenir tout tracé et surtout ce qu’elle ne veut pas… quelqu’un comme Ollis. Lorsqu’il la percute dans un café elle n’a qu’une seule hâte : se débarrasser de cet inconnu séduisant mais encombrant. Pourtant, la vie semble s’obstiner à le remettre sur son chemin.

Et même si elle sait qu’elle n’a pas une seconde à consacrer à une relation, elle est touchée malgré elle par la candeur d’Ollis, et les failles qu’elle perçoit immédiatement sous sa carapace.

♦ Avis :

Nous avons lu « Stairway to Heaven » il y a deux ans et ce fut un coup de cœur. Quand Hugo New Romance et Delinda Dane ont annoncé la sortie de son spin-off, nous ne pouvions que le lire. Cette auteure a une manière bien à elle de rendre ses histoires addictives. C’est le genre d’histoire qu’on adore lire parce qu’on ne veut jamais lâcher le livre en question.

Delinda Dane a une plume qui rend les histoires les plus simples, plus belles et tellement poétiques. Elle nous offre une relation amoureuse saine et envieuse (oui on veut un Ollis dans nos vies, c’est possible ?).

On vous l’a déjà dit plusieurs fois, mais ça nous arrive de tomber amoureuses d’un ou des personnages avant tout le reste. Ça a été le cas ici. Ollis est un énorme coup de cœur pour nous. Il est bienveillant, sensible, touchant, charismatique et si authentique. On ne compte même plus combien de fois on a voulu rentrer dans le livre pour lui faire des câlins (et en passant, le voler à Sawyer). Quant à Sawyer, Delinda Dane réussit avec brio à nous peindre une femme joyeuse, mais plus on avance et plus, on se rend compte de sa sensibilité et de toutes ses failles qui la rendent complexe et humaine. Delinda a une manière de développer ses personnages qui ne peut les rendre qu’attachants et bouleversants.

« – Excuse-moi ? fait-elle, décontenancée.

– Tu as raison, on ne se connait pas. Je suis Ollis MacDonnell. Enchanté, et tu es ?

– Pas intéressée.

– Attends, Sawyer.

– Je connais par cœur la chanson, Ollis. La Californie regorge d’hommes comme toi.

– D’hommes comme moi ? Intéressant. Vas-y, je t’en prie, développe. Qu’est-ce que ça veut dire ? Je serais ravi que tu éclaires ma lanterne.

– Le genre de dieu grec à la personnalité creuse, dont le but est de mettre un max de filles dans son lit, pensant que l’on va toutes succomber à son charme sous prétexte qu’il possède un physique avantageux. »

– Delinda Dane

A l’image des personnages, la romance est tout aussi réaliste et authentique. On pense sincèrement que le mot qui définirait le mieux cette histoire est « authenticité ». Delinda nous a fait vibrer par les piques des deux personnages qui se cherchent au début. Elle élabore une réelle tension et complicité entre ces deux personnages. Puis elle nous a fait vibrer de tendresse, de sensualité et d’amour par les mots doux, les rapprochements si tendres entre nos deux personnages.

En bref, si vous n’avez pas encore découvert la plume et les histoires de Delinda Dane, nous ne pouvons que vous conseiller de foncer parce que vous passez à côté de pépites !

Publicité

𝐒𝐜𝐨𝐭𝐭𝐢𝐬𝐡 𝐑𝐡𝐚𝐩𝐬𝐨𝐝𝐲

« Scottish Rhapsody » est un roman de Delinda Dane édité chez Hugo New Romance.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Erynn Wallace avait depuis longtemps oublié que l’Écosse coulait dans ses veines. Grandir à Londres auprès d’une mère anglaise ne l’a sans doute pas aidée à cultiver ses racines…

Mais en retournant dans son village natal pour l’enterrement de son grand-père, elle ne pensait pas se sentir aussi dépaysée. Les gens, l’accent, les coutumes… elle a tout oublié. Et ce n’est pas Lachlan Cameron qui risque de la mettre à l’aise.

L’héritier du clan des Cameron semble même la traiter avec un dédain particulier. Il ne voit en elle qu’une opportuniste, venue rafler son héritage avant de repartir chez l’ennemi. Qu’importe à Erynn l’avis de cet inconnu, certes séduisant, mais parfaitement désagréable ?

Ce qui est certain c’est qu’il serait beaucoup plus facile de l’ignorer si, pour préserver le domaine de ses ancêtres, elle n’était pas contrainte de l’épouser…

♦ Avis :

Écosse. Clans. Highlanders. Ce sont ces trois mots et le nom de l’auteure qui nous ont directement convaincues. Depuis le temps que nous voulions découvrir une romance écossaise, nous avons été servies !

Erynn, l’héroïne est une femme londonienne, libre, passionnée par ce qu’elle veut faire. Elle a un tempérament de feu, sait tenir tête quand il le veut, mais elle est aussi bienveillante et généreuse. Pour son père, elle est prête à tout…même à se marier. Delinda Dane la rend également hilarante avec son petit air amusant qui nous a fait sourire tout le long de l’histoire. Quant à Lachlan, que dire à part que nous avons succombé dès la première page à son air mystérieux ? Virile, il se montre froid et insensible, mais il est bien plus que ça. Il nous a beaucoup touchées de par son côté doux et bienveillant qu’il cache au fond de lui. Quant aux personnages secondaires, on les a également beaucoup aimés. Chacun apporte quelque chose à l’histoire et on comprend rapidement qu’ils ont tous été travaillés avec une personnalité différente.

Quand ces deux personnages se rencontrent, la tension est au maximum. Quand on force deux personnages aux caractères bien trempées à se marier, ça ne peut que créer une énorme tension, des piques à tout va, mais surtout une haine aussi grande que leur attirance. Delinda a réussi à nous faire frissonner, à nous donner chaud et surtout, à nous laisser pantelantes après chaque échange entre Lachlan et Erynn. Nous avons complétement adhéré à cette romance passionnelle et explosive. Delinda nous a pondu un parfait petit ennemies-to-lovers comme on les aime : des piques, des moments sensuels, de la tension (encore et encore).

« – Quoi ? lance-t-elle sèchement.

Je m’adosse au fauteuil et croise les bras.

– Rien. Je me demandais ce que ça te faisait d’être officiellement la putain des Cameron ?

A ma grande surprise, Erynn ne se démonte pas. Elle se tapote les lèvres de l’index, faisant mine de réfléchir.

– Et toi, qu’est-ce que ça te fait de savoir que je porte ton nom de famille et les couleurs de ton clan, mais que tu ne m’auras jamais ?

Je me fends d’un large sourire et caresse le dos de sa main avec la pulpe calleuse de mon pouce.

– Pour ça, il faudrait que je veuille de toi, ce qui est loin d’être le cas.

Elle arrache précipitament ses doigts des miens.

– Reste loin de moi, et ne t’avise plus de me toucher !

– Avec plaisir, Wallace. »

Delinda Dane

C’est la première fois que nous découvrions une romance en Écosse et nous avons été plus que surprises. Le cadre est magnifique et nous donne envie de visiter ce pays ! L’auteure nous dépeint à plusieurs reprises le cadre et on a trouvé que les descriptions étaient toujours parfaites (ni trop courtes, ni trop longues). De plus, la description des clans nous a beaucoup plu, ça ajoute une touche d’intrigue, de mystère. Nous n’avons qu’une seule envie : découvrir d’autres romances dans ce milieu.

Quant à la plume, Delinda Dane a encore une fois, réussi à nous immerger dans un univers incroyable, avec de la tension, des touches d’humour et surtout, une romance qui ne peut que nous faire rêver. On a littéralement bouffé son roman tant il est addictif !