𝐒’𝐢𝐥 𝐬𝐮𝐟𝐟𝐢𝐬𝐚𝐢𝐭 𝐝’𝐚𝐢𝐦𝐞𝐫

« S’il suffisait d’aimer » est une saga de Sophie Tremblay édité chez Sudarènes.

• Premier tome

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Dans un monde où la population est divisée en deux grandes catégories, les Fades et les Normaux, l’amour est plus important que tout. L’Institut, l’organisme regroupant des centaines de spécialistes des sentiments, est le maitre de l’univers, celui qui déclare certaines personnes inaptes à aimer.


Ces personnes sont enfermées, torturées, brisées, moquées. Pour rajouter au supplice, une téléréalité populaire les mettant en scène se déroule chaque année afin de les ridiculiser.
 Ces personnes, les Fades, n’existent pas aux yeux de la loi.

Et Élodie en est une.

♦ Avis :

Tout d’abord, il faut savoir que nous avions déjà lu le début de ce roman sur Wattpad. Et nous l’avions adoré. La couverture et le résumé nous ont directement intriguées.

Premièrement, l’histoire est très addictive et super originale ! En effet, Sophie a créé un univers différent du nôtre (ou plutôt une métaphore de notre monde) et elle a joué avec ce monde. Les pages défilent super rapidement et ce également grâce à la plume de Sophie ! Comme on vous l’a dit en update story sur Instagram, sa plume est un peu « jeunesse » (peut-être dû au fait que ce soit son premier roman édité), mais cela n’enlève rien à l’histoire addictive.

Ensuite, les deux personnages principaux (Jacob & Elodie) ont bien été travaillés par l’auteure. On a trouvé qu’Elodie était plus travaillé que Jacob. En effet, le point de vue de Jacob n’intervient que de temps à autre. Et on aurait peut-être aimé le connaitre davantage via plusieurs PDV. Revenons-en à Elodie. Ce personnage a beaucoup plus été travaillée. On comprend rapidement qu’elle veut être forte, mais qu’elle est tout de même sensible au vu de sa situation.

— Je suis contente qu’on soit ensemble. Au moins, tu n’es pas un crétin fini. C’est déjà ça.

Encore une fois, mon partenaire lâche un petit rire, un rire rempli de bonheur et totalement insouciant.Je suis d’accord. Toi, tu es carrément sexy.

— Sexy ? rigolé-je . Je crois que tu as besoin de lunettes, tu devrais peut-être aller voir un spécialiste.

— Seulement si c’est toi la spécialiste.

Puis, l’intrigue est super bien ficelée. En effet, vers la fin, il y a énormément de rebondissements qui ne nous permettent pas de nous ennuyer. L’histoire prend énormément de temps à démarrer. Mais tout compte fait, cela permet vraiment de comprendre cet univers et de compatir avec Elodie.

Pour finir, les émotions sont bien présentes. Mais parfois, on a eu la sensation que ça se répétait souvent. C’est totalement subjectif, mais on aurait peut-être aimé que l’héroïne ne se plaigne pas toujours de sa situation.

Pour conclure, on a vraiment hâte de découvrir le deuxième tome qui – nous pensons – corrigera les petits avis négatifs. En fin de compte, on a beaucoup aimé cette lecture qui change de nos lectures habituelles. Si vous cherchez une romance (dystopie) atypique et mignonne, foncez découvrir cette pépite.

• Deuxième tome