𝐁𝐚𝐝 𝐉𝐮𝐝𝐠𝐦𝐞𝐧𝐭

« Bad Judgement » est un roman de Eugénie Dielens édité chez Nishaetcaetera.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Depuis que Sam a été accusé du meurtre de son meilleur ami, il n’a pas d’autre choix que d’encaisser continuellement le regard des autres. Pour résister à cette pression de chaque instant, Sam a pris l’habitude de repousser systématiquement toute personne tentant de pénétrer dans sa zone de vie qu’il a soigneusement construite.

Jusqu’au jour où Nessi est entrée dans sa vie…

Exclue injustement de son université suite à son aventure avec l’un de ses professeurs, Nessi est transférée dans celle de Seattle. Là-bas, elle souhaite profiter de son anonymat retrouvé pour enfin avoir une vie plus paisible et ne pas répéter ses erreurs passées.

Quand elle croise Sam, elle est intriguée puis attirée par le mystère qui l’entoure.
Quitte à mettre en péril sa nouvelle vie ?

♦ Avis :

Tout d’abord, ce roman a de quoi nous tenter ; il a une si belle couverture et un résumé plus qu’alléchant qui, forcément, nous ont donné envie de découvrir l’histoire qu’ils cachent. Et on n’a pas du tout été déçues ; on a pu découvrir une histoire touchante, aux personnages attachants et si dévastés par la vie ainsi qu’une relation amoureuse authentique.

Pour commencer, Eugénie Dielens nous laisse découvrir une Nessi qui a tout quitté pour recommencer à zéro sa vie après un passé plutôt compliqué. Nessi est plutôt réservée sans l’être réellement, c’est-à-dire qu’elle ne veut juste pas attirer l’attention sur elle, mais s’il le faut, elle sait mordre et se défendre. Quand elle arrive à l’université, elle est quelque peu renfermée sur elle-même, mais dès qu’elle découvre Sam, son expression et son attitude changent radicalement. Elle devient plus souriante, voire plus vivante. Sam, quant à lui, est une personne très tourmentée et il a de quoi l’être au vu de son passé. La vie ne l’a pas gâtée. Il se laisse fort retomber dans ses ténèbres et est quasiment en train de dépérir jusqu’à Nessi, cette fille qui s’intéresse à lui…Encore une fois, ce roman nous apprend que les apparences sont parfois trompeuses et qu’il faut apprendre à connaitre les gens avant de faire des déclarations hâtives. On a très vite réussi à nous attacher aux personnages, à ressentir leurs émotions et à vibrer avec eux. D’ailleurs, les émotions des personnages sont bien retranscrites, la plume d’Eugénie arrive à nous faire ressentir chaque émotion (la colère, la tristesse, la joie, la peur, etc.) de ses personnages et cela, en utilisant les mots avec justesse.

« – Je ne peux pas bouger, mon bras est coincé, j’informe Sam dont les yeux sont déjà clos.

Ses paupières se soulèvent pour dévoiler deux iris d’un noir profond qui me scrutent avec une intensité qui me rend fébrile. Pour quelqu’un de saoul, il ne m’a jamais paru aussi éveillé.

– Tant mieux, reste. Je voudrais juste faire comme si tout allait bien l’espace d’un instant. »

Eugénie Dielens

Nessi et Sam…au début, leur relation est très distance, voire inexistante. Mais peu à peu, on découvre une alchimie et surtout, une compréhension entre eux. La relation se développe tout au long du roman et même à la fin. Elle est intense et authentique. En effet, malgré les passés respectifs de chaque personnage, ils s’ouvrent finalement à l’amour et entre eux, ce n’est pas une relation banale. Ils sont happés par l’autre, ils se découvrent au milieu de la tempête, mais même les ténèbres n’arrêtent pas leur amour. On a adoré leur relation qu’on a trouvé juste, authentique et tellement sincère. Elle nous a même fait rêver alors qu’à la base, on n’a rien à envier aux personnages.

Ce qu’on a également adoré dans ce roman, c’est l’univers de l’histoire. Bien que l’histoire se déroule à l’université, on n’entre pas du tout dans les clichés universitaires. Eugénie développe un roman original, intrigant. On a mené notre enquête pendant toute notre lecture et on a adoré ça. De plus, les révélations à la fin du roman nous ont ravies ; elles n’étaient ni trop évidentes ni trop compliquées à deviner. Et c’est ça qui était chouette : on a pu mener notre enquête grâce à certains indices. Pour finir, la plume d’Eugénie est très jolie, addictive et agréable à lire. On a déjà hâte de découvrir d’autres romans à elle.

En conclusion, on ne peut que vous conseiller ce roman original qui arrivera à faire chavirer vos cœurs et à vous faire palpiter d’émotions.