𝐄𝐯𝐞𝐫𝐲𝐝𝐚𝐲 𝐇𝐞𝐫𝐨𝐞𝐬, 𝐓𝟑

« Everyday Heroes » est une saga de K. Bromberg éditée chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

« Le jeu en vaut-il la chandelle ? « 

Toute cette histoire de concours était censée se dérouler simplement. Je sais, je sais. Lancer le concours du  » Papa le plus sexy  » pour regagner la confiance de mon patron, et sauver l’un des magazines en ligne pour lequel je travaille, c’était mon idée. Mais je ne pouvais pas pévoir que le concurrent numéro dix, soit le terriblement sexy Grayson Malone. Monsieur Compliqué en personne. Parce que Grayson m’a bien connue lorsqu’on était plus jeunes, et je lui rappelle son passé. Et aussi la femme qui lui a brisé le cœur, et qui l’a quitté, le laissant élever seul le petit garçon le plus adorable que j’ai jamais vu.

Mais pas question d’entamer une relation, encore moins avec un papa célibataire qui trimbale des valises. Même s’il a des abdos d’enfer et le sourire ravageur.

Et maintenant que le concours touche à sa fin, les six mois qui viennent de s’écouler, c’était juste pour s’amuser, ou nous avons créé quelque chose qui vaut la peine de tout risquer ?

♦ Avis :

On avoue qu’on avait peur de retomber dans le même genre d’histoire que le premier tome et de donc, trouver ça redondant. Heureusement, ça n’a pas été le cas et ce troisième tome a été une très bonne lecture. MAIS on a quand même préféré le deuxième tome (parce que Grady 😍)

Grayson est un père célibataire fragilisé par l’abandon de la mère de son fils. Il ne fait plus si facilement confiance aux autres. Et comme ses autres frères, c’est vraiment un héros. On a beaucoup aimé Grayson, sa personnalité à la fois drôle et touchante ainsi que son fils, Luke qui a véritablement rajouté un petit truc au roman. Le duo père-fils entre eux deux est vraiment touchant et on a adoré les voir ensemble. Quant à Sidney, aux premiers abords, elle peut paraître un peu superficielle et garce, mais au fur et à mesure qu’on avance dans la lecture, on se rend compte qu’elle a évolué et que grâce à cette petite ville, elle a réussi à se concentrer sur les autres et pas que sur elle-même.

Concernant la romance entre les deux personnages, on l’a adoré ! Effectivement, au début du roman, il y a une sorte de « ennemies to lovers » entre Grayson et Sidney. Tout au long du roman, il y a de l’électricité, une tension entre eux. De plus, la romance n’est ni trop rapide ni trop lente ; elle évolue de manière réaliste.

« – Il y a longtemps, quelqu’un m’a dit de trouver ce que j’aime et de laisser cette chose me tuer.

Il baisse la tête un instant, puis la relève pour me regarder dans les yeux.

-Ce n’est pas grave si Sidney te détruit, Gray. N’aie pas peur de ça, parce qu’elle peut aussi être celle qui contribuera à te ramener à la vie. Elle peut être tout simplement, comme l’air dont tu as besoin pour respirer, celle sans laquelle tu ne peux pas vivre. »

K. Bromberg



Le point négatif est qu’on a trouvé qu’il y avait certaines longueurs. En effet, vers le 3/4 du roman, on s’ennuyait un peu.

Enfin, encore une fois, la plume de l’auteure nous a conquises. Elle est fluide, agréable à lire et addictive.

Pour conclure, cette trilogie a été une très bonne découverte malgré notre petite déception pour le premier tome. Ce qui est vraiment original dans ce roman, c’est le fait qu’on a des personnes masculines qui sont de véritables héros et font des métiers risqués. On vous conseille vraiment de découvrir cette auteure et ses romans !

𝐄𝐯𝐞𝐫𝐲𝐝𝐚𝐲 𝐇𝐞𝐫𝐨𝐞𝐬, 𝐓𝟐

« Everyday Heroes » est une saga de K. Bromberg éditée chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

« Quand un soldat du feu embrase tout sur son passage « 

Jusqu’où le pompier Grady Malone fera-t-il grimper la température ?

La compositrice de chansons, Dylan McCoy s’est brûlée les ailes. À cause de son petit ami qu’elle a trouvé au lit … avec une autre.

Son agent l’oblige à continuer à collaborer avec lui jusqu’à ce qu’ils aient finalisé les chansons de son nouvel album et à tenir leur rupture sous silence. De retour à Sunnyville, elle rencontre son nouveau coloc, Grady, et ne dirait pas non à une aventure-pansement pour se remettre de sa déception amoureuse. Elle résiste pourtant et refuse de se laisser enflammer par Grady Malone, un pompier sexy, charismatique et sans complexe. Un homme qui porte à la fois ses propres cicatrices – sur son dos, celles de la culpabilité du survivant, dans son âme,– et la peur dans son cœur.

Mais alors qu’un visiteur imprévu met à l’épreuve leur statut de colocataires, leur indéniable attirance va t-elle s’évaporer ? Ou prendront-ils le risque de jouer avec le feu ?

♦ Avis :

Après avoir eu une petite déception pour le premier tome, on avoue qu’on avait assez peur d’être également déçues par ce tome. Heureusement, beaucoup d’entre vous nous ont rassurées en nous disant que ce deuxième était meilleur. On s’est alors empressées de découvrir l’histoire de Grady et Dylan et quelle histoire ! Ce roman a donc, été une très bonne lecture ; touchante et drôle. Encore une fois, la plume de K.Bromberg est magnifique, agréable à lire et fluide.

Premièrement, on a directement été conquises par Dylan et Grady. Dylan est une jeune femme piétinée par l’amour, jeune parolière, elle doit malheureusement faire preuve de courage pour affronter son ex-copain (qui l’a trompée) pour finir d’écrire toutes les chansons demandées. Mais derrière cette trahison se cache beaucoup plus qu’une simple fissure. C’est le début d’une ouverture aux complexes. Et c’est cette partie qui nous a touchées. Effectivement, les complexes, ça nous connait. On n’est malheureusement, pas toujours bien dans nos corps, on se sent complexées, parfois, ça va jusqu’au fait qu’on se trouve « moches » et on déteste par-dessus tout nous voir en photo. Mais Booksta, c’est notre défi : nous prendre en photo et essayer de nous accepter. Enfin bref, tout ça pour dire que Dylan nous a énormément plu, on s’est retrouvées en elle, on a aimé son histoire et sa personnalité. Elle est aussi belle à l’intérieur qu’à l’extérieur, mais il faut juste qu’elle essaie de reprendre confiance en elle. Quant à Grady, il a également des cicatrices visibles et invisibles ; tandis que celles apparentes lui donnent des complexes, celles cachées ne le laissent plus dormir. Grady, c’est vraiment l’homme à la fois torturé et à la fois agréable, drôle et tellement parfait ! Grady et Malone, c’est le genre de duo qui a l’air si réaliste, le genre de duo qui fait rêver. Ils s’aident mutuellement à s’accepter et à aller de l’avant.

La romance est équilibrée ; elle n’est ni trop rapide ni trop lente. Au fur et à mesure de notre lecture, on remarque vraiment l’évolution de la relation entre nos deux personnages et leur complicité exceptionnelle ; la tension monte crescendo. Il faut aussi noter que pour une fois, les allusions au sexe ne nous ont pas dérangées : elles apportaient plutôt de la légèreté au roman.

« Alors je t’embrasse parce que quand je suis avec toi, je ne pense plus à rien et le monde recommence à tourner. »

K.Bromberg

Un des points négatifs est qu’au début, on a eu un peu du mal à totalement rentrer dans l’histoire. En effet, les 100 premières pages n’étaient pas très addictives. Heureusement, par la suite, l’histoire a réellement réussi à nous transporter et on a vraiment passé un très bon moment !

On a également beaucoup aimé découvrir l’univers d’un pompier : ce qu’ils vivent au quotidien, leur mission, comment c’est sur le terrain, etc.

Pour conclure, malgré notre déception sur le premier tome, on est super contentes d’avoir continué notre lecture sur cette saga et d’avoir autant aimé ce deuxième tome. On a eu un petit pincement au cœur d’abandonner le duo Dylan-Grady, mais on est aussi très excitées de découvrir l’histoire du dernier frère Malone…

Ce roman vous tente ? Vous avez déjà découvert la plume de K.Bromberg ?