𝑳𝒂𝒅𝒚 𝒊𝒏 𝒓𝒆𝒅, 𝑻𝟏 « 𝑴𝒊𝒍𝒍𝒊𝒐𝒏 𝑫𝒐𝒍𝒍𝒂𝒓 »

« Lady in red » est une trilogie de Alexya Thiessard édité chez Editions Evidence.

Note :  ⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Ils avaient un plan simple. Entrer, voler, sortir. Juste une fois. Ils ne devaient se voir qu’une seule fois, ne rien savoir des autres. Cela avait déjà réussi très souvent auparavant, mais, ce jour-là, les choses seraient différentes.
Elle était là pour la première fois. Lui, une fois de plus.


Il n’était pas si coupable que ça, mais la vie l’avait attaqué sans cesse, si bien qu’il avait fini par craquer et devenir un délinquant. C’était pour lui le seul moyen de se sentir vivant…

♦ Avis :

Tout d’abord, la couverture et le résumé nous ont directement intriguées et surtout, ça promettait d’être quelque chose d’assez original, autour de l’univers de cambriolage. Et en effet, on a bien été servies de ce côté-là ! Mais on ressort de ce roman avec avec des points très positifs et d’autres moins.

Premièrement, la plume d’Alexya est très jolie, fluide et agréable à lire. Elle a réussi à nous faire voyager et les pages ont défiler plus rapidement. On a aussi beaucoup aimé les descriptions, notamment des robes rouges de l’héroïne qui accentue le côté « Lady in red ».

Ensuite, comme on vous l’a dit, cette romance se passe dans l’univers de cambriolages et on avoue qu’on n’avait jamais lu ce genre de romans, donc ça nous a vraiment plu de lire ça ! C’est très original et bien amené. On comprend rapidement que l’héroïne accepte de continuer à voler. Alexya décrit très bien cette addiction qui naît en elle, cette adrénaline.

Par contre, selon nous, il a manqué de développement. En effet, la relation amoureuse est trop rapide selon nous ; on aurait aimé qu’elle s’étende sur plus de temps pour qu’on puisse d’abord cerner chaque personnage. Les émotions sont bien présentes, notamment l’adrénaline quand ils cambriolaient, mais encore une fois, ça nous aurait plu de davantage ressentir les émotions entre eux deux. On ne peut nier cette complicité entre eux, mais on aurait aimé voir plus d’attirance avant qu’ils tombent amoureux. Après sans vous spoiler, on trouve ça étrange donc on se demande si ce n’est pas le but recherché par l’auteure ! A voir dans les prochains tomes ! Et deuxièmement, c’est vrai qu’on a été un peu surprises quand elle abandonne son frère qui est dans le coma. On aurait aimé voir que c’est difficile pour elle de le quitter mais qu’elle en a besoin.

– Comment vas-tu, ma douce ? Tu t’en sors bien ou je dois venir te sauver encore une fois ?

Ça va les chevilles, Superman ?

– Je n’ai pas besoin de ton aide en permanence. Juste un peu, n’abuse pas non plus.



Il faut cependant, retenir que ce tome 1 a l’air d’être plus introductif qu’autre chose. Effectivement, plusieurs éléments restent intrigant et surtout mystérieux ce qui nous laisse penser que tout cela sera davantage développé dans les autres tomes. Gentleman In Black, par exemple, utilise beaucoup de surnoms comme « ma douce », etc. faisant plutôt croire qu’il joue un rôle. On n’en sait pas beaucoup sur lui car on n’a pas son point de vue et qu’il se cache sous le parfait (trop parfait) homme. Si au début, ça nous a fait lever les yeux au ciel, on s’est rapidement dit que ça devait cacher quelque chose. A voir dans les prochains tomes…

Pour conclure, plusieurs éléments nous ont beaucoup plu tandis que d’autres nous ont perturbées. On ne peut pas encore vraiment nous positionner définitivement sur ce roman puisque il est très introductif. On est curieuses de connaître la suite des aventures de Lady In Red et de Gentleman In Black, nos petits cambrioleurs amoureux…