𝐃𝐚𝐫𝐤 𝐌𝐨𝐨𝐧, 𝐓𝟏

« Dark Moon » est une saga de Ludivine Delaune et Julie-Anne Bastard publiée chez Plumes du web.

Note : ⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Si à Cursebrook, tout semble banal, cette ville recèle néanmoins bien des mystères… La communauté magique y a élu domicile depuis déjà longtemps. Pourtant, si les clans des fantastiques vivent en harmonie, ils ne se mélangent jamais, car la paix est précaire. Et lorsqu’un enfant loup-garou disparaît, l’équilibre bascule…

Ava Pearce est une jeune sorcière aux pouvoirs aussi récents qu’exceptionnels, mais dans son monde, on se cache pour survivre.

Jasper Loyd est un loup-garou puissant, mais déchu de son rôle d’alpha.

Elle recherche son père, lui veut sauver son frère.

Ils se détestent, pourtant, l’empathie d’Ava l’amène à sauver le jeune loup. Malgré leur aversion, ils vont devoir s’allier pour accomplir leur quête…

Cependant, rien ne se déroule comme prévu. Le danger rôde, et les fantastiques vont devoir choisir leur camp.

Reste une unique question : en qui peuvent-ils avoir confiance ?

♦ Avis :

Comme d’habitude, Plumes du Web nous éblouit avec une couverture magnifique qui attire tout de suite le regard ! On ne pouvait clairement pas passer à côté ! Ce qu’on a vraiment adoré dans ce premier tome, c’est tout l’univers sombre et mystérieux qui donne envie de creuser encore et encore pour avoir toutes les réponses à nos questions. De plus, les plumes des deux auteures se mélangent avec harmonie et rendent la lecture agréable, poétique et fluide.

Les personnages sont vraiment intéressants. On a d’un côté Jasper qui est plus mystérieux, mais on a aimé la complexité de son personnage mis en relief par son passé, mais aussi par son opposition à son clan. On a aimé voir son combat intérieur, ses certitudes voler en éclat, et on a adoré la bestialité de son loup-garou. Quant à Ava, elle nous ressemble beaucoup sur certains points. On a adoré voir une sorte de révélation ou plutôt une évolution de son personnage qui grandit et qui passe moins inaperçue. Ava est une femme dans le doute, sans identité précise, mais au fur et à mesure des pages, on a l’impression d’être face à une fleur qui éclot. Elle s’ouvre et découvre qui elle est. On a adoré sa part d’humanité, sa puissance cachée et sa bienveillance.

« De la pulpe de mon index, je touche ma lèvre inférieure, rougie par ses assauts et sa barbe piquante. J’ai encore du mal à m’extraire de l’intensité de ce que nous venons de vivre. Et le brutal changement de temps semble dû à ce rapprochement inattendu et assez orgasmique. Jamais encore, je n’avais réalisé un bouleversement climatique de ce genre.

– C’est la première et dernière fois ça arrive, sorcière, me prévient-il en s’éloignant.

– Encore heureux, tu embrasses comme un pied, riposté-je avant de le rejoindre. »

– Ludivine Delaune & Julie-Anne Bastard

Ensuite, concernant l’intrigue, on comprend très vite le fil rouge du roman et donc l’intrigue qui avouons-le est vraiment intrigante et mystérieuse. Ça donne envie de découvrir la suite. Malheureusement, on a beaucoup moins adhéré au rythme du livre. En effet, il n’y a pas énormément de choses qui se passent ou qui permettraient de nous tenir en haleine. C’est cette addictivité qui a manqué selon nous. Les ¾ du roman sont vraiment très lents avant d’arriver à une explosion d’actions.

Pour finir, on est restées sur notre faim concernant la romance. En effet, la romance arrive très tardivement dans l’histoire et au moment où elle se développe, on l’a trouvée un peu brutale. Les auteures ont promis plus d’action et de romance dans le second tome !

Publicité

𝐁𝐥𝐚𝐜𝐤 𝐒𝐭𝐚𝐢𝐧

« Black Stain » est une saga de Aurore Payelle publiée chez Plumes du web.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Se retrouver au mauvais endroit. Au mauvais moment…

Lorsque Lana croise le chemin d’une Ombre, celle-ci lui laisse un souvenir douloureux sur la peau : une tache noire qui s’étend. Elle se nourrit en effet de la peur. Et la peur est un sentiment primitif. Force ou faiblesse, elle est familière à Lana qui, sous ses airs de fille effrontée, sait qu’il n’y a pas que les monstres qui sont capables du pire.

Prise au piège des ténèbres, elle doit se fier malgré elle à Dereck, son bourreau et sauveur taciturne. Lana est désormais sous sa responsabilité.

Amenée de force au Manoir Heaven où la magie règne en maître, elle découvre qu’ici, c’est elle, la créature dangereuse. À chaque nouvelle attaque de l’Ombre, les ténèbres s’emparent un peu plus de la jeune femme, lui conférant un pouvoir incontrôlable et trop puissant pour une simple humaine.

Il ne reste alors qu’une seule solution pour la sauver : s’allier à Dereck, et détruire l’Ombre. Mais la mission se révèle plus compliquée que prévue…

♦ Avis :

Aurore Payelle est une auteure que nous découvrons petit à petit. Alors découvrir sa plume dans un tout autre univers nous intriguait ; de plus, nous étions curieuses de lire le roman ayant gagné le concours PDW. 

Pour être honnêtes, au début de l’histoire, nous avons eu beaucoup de mal à plonger entièrement dans le roman. C’était assez lent et on n’arrivait pas à s’attacher aux personnages. Mais finalement plus on avançait dans l’histoire, et plus on était prises dans ce roman intrigant et mystérieux. Aurore Payelle développe l’intrigue doucement afin de l’ancrer véritablement dans l’histoire et de laisser un mystère planer et envelopper les personnages. C’est pour cela qu’on a préféré et adoré la deuxième partie de l’histoire qui est beaucoup plus intrigante ! Et puis, la fin est incroyable ! On a déjà hâte de pouvoir découvrir tous les rebondissements du prochain tome.

Dereck est froid, glacial, puissant et charismatique. Imbu de lui-même, mais au fond, il prend soin des autres. Puis, on a Lana qui est bienveillante, qui se bat pour survivre, mais qui en même temps ne supporte pas être dirigée par d’autres personnages. On a adoré la personnalité de chacun des personnages qui s’entrechoquent pour créer des étincelles et de la tension entre les deux personnages principaux. Cependant, on aurait aimé avoir un peu plus de développement sur Dereck, à voir si on va pouvoir en apprendre plus sur lui dans le prochain tome !

Parlons à présent de la romance ! Étant des fans du slowburn, nous ne pouvions qu’adorer le développement de la relation entre Lana et Dereck. Un ennemies-to-lovers se transformant petit à petit en une romance qui prend le temps de se développer : c’est tout ce qu’on aime ! Leur relation est intense, pleine de tensions, mais surtout compliquée. C’est justement la partie qu’on a adorée, cette complication. Aurore Payelle développe une romance qui n’est pas évidente et amène donc, des complications aux deux personnages rendant ainsi leur relation intrigante et unique. En tout cas, on a hâte de découvrir le prochain tome pour voir le développement de cette relation.

« – C’est bien ce que je disais. Toi, t’es une hargneuse, murmure-t-il, amusé.

– Tu devrais faire attention, il paraît que je mords aussi, cinglé-je en tirant sur son bras.

– Je te mets au défi d’essayer. Tu perdras à coup sûr, raille-t-il en laissant échapper quelques étincelles bleues. »

– Aurore Payelle

En bref, si vous aimez les romances fantastiques qui prennent le temps de se développer que ce soit au niveau de l’intrigue, de la romance et des personnages, on ne peut que vous la conseiller !

𝐋𝐚 𝐝𝐞𝐫𝐧𝐢𝐞̀𝐫𝐞 𝐜𝐡𝐚𝐦𝐚𝐧𝐞

« La dernière chamane » est un roman de Julie Saurel édité chez Plumes du Web.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

SORTIE ebook : 25 mars

♦ Résumé :

Un paiement. Rien qu’un petit paiement…

Dans un monde où les humains ont été réduits à l’esclavage et répartis en différentes castes sous le joug des Surnaturels, Jenny appartient au bas de l’échelle sociale : les Aturales. Elle n’est rien. C’est pourquoi les siens n’hésitent pas à la livrer au clan Macfillan, de puissants lycanthropes établis en Écosse, pour régler leur dette.

Mais celle qui ne devait être qu’une marchandise va vite faire tourner les sens des loups présents au château et ébranler bien des convictions. D’autant qu’elle se refuse à leur obéir. Surtout à ce rustre de Keir, le fils cadet des Macfillan, aussi collant qu’agaçant. Elle est particulière, il le sent. Le sait… et n’est pas le seul à s’en rendre compte.

Utilisée, convoitée et mise à prix, le danger rôde autour de la jeune femme, dont les alliés se révèlent plutôt surprenants. Pour sauver sa peau et dévoiler les secrets du château, Jenny est désormais prête à bousculer l’ordre établi.

♦ Avis :

Quand vous lisez un roman, vous n’avez pas parfois l’impression que c’est un bonbon, mais le dernier qui reste dans vos armoires ? Personnellement, c’est un peu ce qu’on a ressenti avec ce roman. On voulait juste essayer de garder quelques pages pour ne pas officialiser la fin de notre lecture. Ce roman a été un coup de cœur, il a vraiment réussi a nous embarquer dans un tout autre univers ❤️

En effet, la plume de Julie est belle, fluide et tellement addictive ! Les pages défilaient sans qu’on ne les voie et honnêtement, on a littéralement « bouffé » ce roman.

Déjà, l’univers que crée Julie reprend des clichés, mais qu’elle a vraiment remanié et dans lesquels elle a rajouté des éléments super originaux. Tout cela rend l’histoire addictive et permet de nous faire voyager dans ce clan de loups-garous à la fois si dangereux, mais tellement humain au final. En lisant le roman, on imaginait vraiment l’endroit, les pièces, etc. 

Vraiment, si vous avez envie de voyager dans un univers fantastique avec des loups, des humains soumis aux ordres des clans de loups, etc. Julie Saurel a créé un univers avec plusieurs clans qui ont des règles strictes, des accords, etc. ; ce qui rend la lecture encore plus fascinante !

Mes pas me rapprochent dangereusement de Jenny et, irrité, j’agite un doigt accusateur devant son nez.

– Tu n’as pas à me dire ce que je dois faire, sifflé-je entre mes dents.

– Bien ! Je reformule : vous n’êtes qu’un crétin, Lord Keir MacFillan ! me défie-t-elle.

Les personnages sont attachants. Jenny est notre petit coup de cœur ; elle est tellement têtue, mais tellement attachante et elle veut véritablement faire le bien autour d’elle. On a beaucoup aimé son audace et son intelligence, mais aussi à la fois sa compréhension des loups-garous alors même qu’elle devrait les détester. Petit coup de cœur également pour Nathanael qui est tellement adorable et l’auteure a vraiment réussi à retranscrire sa naïveté et le fait qu’il n’est encore qu’un louveteau. Keir est le héros de l’histoire et quel héros ! On a vraiment « vu » s’opérer au fur et à mesure des pages une évolution de ce personnage et ça, c’est un énorme point positif. Ça nous a permis de ne pas être brusquées et en même temps, de comprendre chaque personnage. Le seul personnage avec lequel on a eu un peu plus de mal, c’est le frère de Keir. Il n’est pas le personnage principal, mais on aimerait tellement avoir un tome sur lui ! 

Enfin, l’intrigue de l’histoire nous a énormément plu. En effet, tout au long du roman, on a des indices. C’est sûrement l’intrigue qui a rendu le texte aussi addictif car on voulait toujours en savoir plus. 

Pour conclure, on ne peut que vous conseiller ce roman qui nous a charmées en tout point. On a été embarquées dans cet univers à la fois dangereux et attachant. On avait vraiment besoin de lire un roman de ce style alors merci infiniment à l’auteure d’avoir écrit ce roman. 

𝐋𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐟𝐥𝐞𝐭𝐬 𝐝𝐞 𝐑𝐨𝐬𝐚𝐥𝐢𝐧𝐞

Photo de notre Instagram

« Les reflets de Rosaline » est un roman de Marie Rozsa.

♦ Résumé :

Je suis Rose Durand.
Pardonnez-moi si je ne me présente pas comme il faut, les codes de communication m’échappent encore parfois. Je reprends.

Je m’appelle Rose, j’ai vingt-trois ans, j’ai été découverte il y a un an au bord de l’Odet et je ne me souviens pas qui je suis. Ni ce qu’est un four à micro-ondes ou une télévision, ni comment décrypter les gens, surtout quand ils font des blagues.
Avec le temps, j’apprends. Mais je ne sais pas combien il m’en reste avant de devenir une créature démoniaque. Tout s’accélère depuis que j’ai découvert ces cadavres et je ne sais pas encore si c’est une bonne chose ou une mauvaise. Des personnes surgissent dans ma vie ; certaines veulent m’aider, d’autres me tuer ou m’enfermer et je dois aussi comprendre qui est Rosaline. Mon esprit brisé résistera-t-il à ce tourbillon de questions et d’intrigues ?
Je l’espère, pour ce petit bout de moi que j’ai égaré et que je souhaite tant retrouver…

Et vous, que feriez-vous si vous vous éveilliez à vingt-trois ans, dans la souffrance, et aussi perdu qu’un nouveau-né dans ce monde si peu familier ?

♦ Avis :

Tout d’abord, nous tenons à vous informer qu’il s’agit plutôt d’un roman fantastique que d’une romance fantastique. En effet, la romance n’apparait pas beaucoup dans l’histoire.

Les personnages sont très bien travaillés, ils ont chacun leur personnalité et un petit quelque chose qui nous permet de les différencier assez facilement. De plus, l’auteure ne nous brusque pas avec tous ces personnages car elle nous les présente « lentement ». Nos deux personnages préférés sont Rose et Monsieur Daragon. Rose est spéciale, atypique, mais c’est ce qui a rendu l’histoire si intéressante. Un mystère tourne autour d’elle et donne envie de la connaitre davantage. Monsieur Daragon parait froid au départ, mais au fil des pages, on a compris que c’était un homme honorable qui a en fait, un énorme cœur.

Comme nous vous l’avons dit, la romance n’est pas si présente que ça. Et les moments où la romance était présente nous ont vraiment plu. L’alchimie entre les deux « amoureux » est magnifique et douce. Le seul bémol est que nous aurions aimé que la romance soit davantage mise en avant.

« Retrouver la mémoire était si vital pour moi. Malgré la peur que provoquaient ces bribes du temps passé, j’en voulais plus. Depuis le jour où on m’avait trouvée sur le bord de cette rivière, je me sentais si vide à l’intérieur. Il me manquait quelque chose d’important, un morceau de moi-même après lequel je courais, perdue dans un monde inconnu. Tout paraissait si étranger. »

Puis, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer en lisant ce roman qui nous mène de quête en quête. Il nous permet de passer un agréable moment dans des univers différents. La seule amélioration que nous pourrions suggérer serait que l’auteure ralentit certains événements afin de nous expliquer plus en détails ce qui se passe (on ne parle pas ici des actions, mais plutôt des découvertes sur l’intrigue).

Pour finir, la plume de l’auteure est vraiment très belle, fluide et riche en vocabulaire. Ça a été un vrai plaisir de lire sans buter sur les mots.

En conclusion, on vous conseille vivement ce roman si vous recherchez de l’adrénaline, des aventures avec un pincement de romance.

Ðαмиέѕ

« Damnés » est un roman de Lauren Kate paru aux éditions bayard jeunesse.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

L’amour impossible entre une simple mortelle et un ange déchu. Luce, 17 ans, entre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée où ses parents l’ont envoyée à la suite d’événements survenus l’été précédent : un garçon avec qui elle est sortie un soir est mort mystérieusement dans un incendie, dont elle est sortie indemne. Elle n’a aucun souvenir de cette soirée.

De plus, Luce voit des ombres, des formes obscures et changeantes qui, depuis l’enfance, n’ont jamais cessé de la suivre malgré ses nombreux séjours en hôpital psychiatrique. Sword & Cross est un lieu austère et insolite où les téléphones portables sont interdits, et les moindres mouvements des élèves sous surveillance de caméras infrarouge.


Cependant, Luce y fait très vite connaissance d’Arianne, étrange et fantasque, Penn, la fille du concierge décédé qui la prend sous son aile et devient une véritable amie, et Cam, charmeur et rassurant. Mais quand la jeune fille rencontre Daniel, un véritable choc se produit : elle est subjuguée.
Celui-ci, bien qu’il soit aussi fasciné par elle, se montre hostile et cherche à l’éviter. Afin de l’oublier, Luce accepte une invitation de Cam.
Et le mystère éclate !

♦ Avis:

Nous avons lu les trois premiers tomes de cette saga. La lecture était agréable, avec du suspense. Globalement, l’histoire est bien construite.
Mais, l’intrigue est développé assez lentement.

-Premier tome : Damnés :

Les descriptions sont magnifiques, elles nous font voyager. Les sentiments sont, aussi bien décrits. Nous avons été subjuguées par ce livre. Mais, le petit défaut est que l’intrigue est très lente à venir. En fait, toute l’histoire se déroule à la fin du livre. Donc, la fin de ce tome suscite la curiosité des lecteurs!

-Deuxième tome : Vertige :

Le deuxième tome est toujours aussi mystérieux. Il nous donne envie de découvrir l’univers de l’héroïne. Les descriptions des sentiments aidées par les descriptions
environnementales magnifiques nous envoûtent. La relation entre les deux héros est parfaite.

L’auteur arrive à faire grandir une passion entre ces deux personnages. Ce tome est moins lent que le précédent ce qui est une très bonne chose. L’écrivaine nous fait voyager à travers de multiples émotions.

-Troisième tome : Passion :

Nous avons été déçues par ce troisième tome. En effet, il est trop redondant. A la fin du livre, nous avons appris des choses intéressantes. Mais, la lecture a été éprouvante, et non agréable. En fait, nous découvrons les vies antérieures de l’héroïne.

Donc, l’écrivaine décrit les années de la Première Guerre Mondiale, de la Deuxième Guerre Mondiale, etc. Nous avons tout de même apprécié les descriptions. L’auteur a dû faire de multiples recherches pour arriver à des descriptions aussi réalistes. Nous sommes éblouies.

♦ Conclusion :

Pour conclure, même si cette saga n’a pas été un coup de coeur, elle vaut le détour. Ceux qui aiment les histoires fantastiques, avec des anges et un passé complexe,
cette saga est faite pour vous!

Si vous avez des questions, des appréhensions, un avis, n’hésitez pas à nous contacter 😉

Bisous, bisous ♥