𝐒𝐮𝐩𝐞𝐫𝐟𝐢𝐜𝐢𝐚𝐥 𝐓.𝟑

« Superficial » est une saga de Emmy Colner chez Nishaetcaetera.

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

Entre Ilya et Unity, c’est l’heure de vérité !

C’est la catastrophe ! Unity a fait quelque chose d’affreux qui remet tous ses efforts en cause. Pourtant, Ilya ne l’abandonne pas et insiste pour comprendre ce qui lui arrive vraiment. C’est enfin l’heure des confidences et des révélations !

Unity et Ilya s’ouvrent à l’amour et décident de se faire confiance. Des êtres chers pourraient même réapparaître soudainement dans leur vie tourmentée pour les aider à y voir plus clair !

Mais le grand amour n’arrive-t-il par trop tôt dans la vie des deux lycéens, qui se sont infligé mutuellement beaucoup de souffrance ces derniers temps ?

Sont-ils vraiment faits l’un pour l’autre, comme ils ont envie de le croire ? Le bonheur peut-il exiger autant de sacrifices et de peine ?

♦ Avis :

Parlons de la plume de Emmy ! Nous avons pu voir une évolution positive du premier à ce troisième tome. Dans celui-ci, elle est plus affinée avec des descriptions qui nous transportent. On a aussi adoré les dialogues qui sont toujours bien construits. On tient aussi à féliciter l’auteure parce qu’écrire au passé est une tâche plutôt compliquée qu’elle a réussie ❤️

Comme dit en stories Instagram, ce troisième tome met davantage en avant la relation entre les deux personnages principaux et on l’a trouvé vraiment très touchante, douce et super réaliste ! Et c’est vraiment un point positif car ça permet de mieux rentrer dans l’histoire grâce à son réalisme. On a aimé voir se développer la relation entre ces deux personnes qu’on aime beaucoup, mais également leur maturité pour affronter certains obstacles ! Par contre, on aurait aimé être un peu plus surprises au cours du roman.

Cette saga est très originale grâce surtout à son personnage masculin qui n’est pas un Bad boy justement. Ilya n’est pas le garçon que toutes les filles s’arrachent. Et cette caractéristique chez lui nous a vraiment touchées. Quant à Unity, elle a réussi à nous surprendre ! En effet, Emmy a vraiment réussi à montrer une évolution d’Unity dans son comportement, mais aussi via la maturité de ses actes.

« – T’es une fille géniale et magnifique et… Merde, les autres ont raison. T’as rien a foutre avec un looser comme moi. Une fille comme toi doit être au bras d’un type comme Dimitri ou encore Joey, pas un pauvre gars comme moi. Je ne te mérite pas, je le sais, et tu le sais. Et ça me fait flipper parce que le jour où tu te rendra compte que tu peux avoir beaucoup mieux, tu… tu partiras et… »

Et en ce qui concerne la fin de ce troisième tome, on ne sait pas trop quoi en penser pour finir. Dans un certain sens, elle nous plait parce qu’elle montre encore une fois le réalisme de cette histoire. Mais d’un autre côté, elle nous a paru quelque peu « fade » si on regarde toute l’histoire entre Unity et Ilya qui s’est déroulée avant. On ne peut malheureusement pas approfondir ce point au risque de vous spoiler.

Globalement, on vous conseille cette trilogie quand vous voulez lire une histoire sans prise de tête, fraîche. Les personnages sont bien construits pour passer un bon moment. Et il y a aussi beaucoup d’humour qui rend agréable la lecture de cette saga !

𝐖𝐢𝐬𝐡, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟏

« Wish » est une saga de Audrey Carlan édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐

♦ Résumé :

Toutes les petites filles font des voeux en regardant les étoiles.

Quand j’étais petite, j’ai fait tellement de voeux que j’en ai perdu le compte. La plupart d’entre eux concernaient tous les endroits que je voulais voir et les choses que je voulais faire. Je voulais surtout être comme ma mère. Elle nous a appris, à ma soeur Evie et à moi, à vivre chaque moment comme si c’était le dernier. Mais quand notre mère est morte, elle nous a laissé à toutes les deux une pile de lettres à ouvrir à chacun de nos anniversaires. La première lettre m’a été donnée le jour de mon dix-huitième anniversaire et ces mots ont changé le cours de ma vie pour toujours. Elle me disait de voler librement, de tout laisser derrière moi et de vivre la vie dont j’avais toujours rêvé. Malgré mon chagrin, j’ai suivi son conseil. Pendant dix ans, j’ai suivi les traces de ma mère. Littéralement.

♦ Avis :

Tout d’abord, on avait très peur de lire ce roman au vu des avis mitigés sur les autres romans de cette auteure. Mais ce livre nous intriguait réellement et puis les couvertures sont magnifiques. Et on voulait également nous faire notre propre avis. Finalement, on a eu raison de le lire et on vous le recommande ! 

Ensuite, un des plus gros points positifs est le côté touchant. En effet, les 60 premières pages sont introductives, mais elles nous font passer énormément de sentiments dès le début. Ça nous a permis de nous attacher déjà un peu aux deux héroïnes principales. Et puis, la relation entre les deux sœurs nous a vraiment émues personnellement, ce besoin d’être là l’une pour l’autre, cette solidarité entre elles. On s’est beaucoup reconnues en elles ! 

Puis, la plume de l’auteure est vraiment très agréable et fluide. On aurait simplement aimé que les dialogues soient moins crus vers le milieu du roman et puissent être un peu plus profonds de temps en temps. Après, on a été agréablement surprises par la plume d’Audrey au vu des avis plus que mitigés et déçus. Dans ce roman, nous avons trouvé la plume très poétique et envoûtante. 

Demander à un globe-trotteur quel est son pays ou son endroit préféré est comme demander à un rat de bibliothèque quel est son livre préféré. Un véritable voyageur trouve de la beauté en chaque lieu.

Le développement de la romance nous a vraiment plu ! En effet, en plus d’être réaliste, la romance était également addictive. Et on ne voyait pas les pages se défiler tellement on voulait connaitre la suite. La romance est toute douce et on a vraiment adoré découvrir les aventures de Suda Kaye. Et ce qui nous a également plu, c’est l’originalité à la fois de la personnalité de Suda Kaye et à la fois de la romance. En effet, Suda Kaye ne nous ressemble pas du tout et pourtant, on a adoré découvrir ses découvertes et surtout son développement personnel. En effet, on a aussi beaucoup aimé le développement des traditions amérindiennes. On a adoré les découvrir à travers Suda Kaye et sa sœur. Par contre, on a eu un peu plus de mal avec Camden parce qu’il nous a paru parfois un peu trop brut et macho dans ses gestes. 

Pour conclure, on vous conseille vivement cette romance toute douce et qui vous permet de voyager. Franchement, ce fut une belle découverte et on a hâte de nous plonger dans le tome 2 !

𝐁𝐥𝐮𝐞 𝐛𝐞𝐥𝐥𝐞, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟐

« Bue Belle » est une trilogie de Océane Ghanem éditée chez Plumes du Web.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Une course contre la mort s’est engagée. La guerre pour le trône Céleste est déclarée et elle s’annonce particulièrement sanglante. Anges et Nephilims, guidés par l’union inattendue de Lysander, le Prince des Cieux, et de Blue, une nephilim dépourvue d’ailes aux talents improbables, s’unissent pour faire front contre Dead Face. Hélas, qu’importe la victoire ! S’ils ne trouvent pas le Tombeau des Archanges avant la Convergence des Étoiles, Black est formel : la prophétie obscure se réalisera et déchaînera l’enfer sur Terre et aux Cieux. La Horde s’éveille déjà, exaltée par la main fourbe de la Mort. Mais un sombre secret pourrait bien mettre en péril les liens fragiles qui se tissent entre Lysander et Blue.

♦ Avis :

Vous savez maintenant à quel point on est amoureuses de la plume d’Océane Ghanem. Elle arrive à décrire et nous envouter dans un univers magique. Ici, dans « Blue Belle », elle nous fait voyager dans un univers avec des anges, des archanges, des nephilims. Des créatures décrites avec une finesse incroyable.

Il faut bien évidemment qu’on parle de la romance qui est une part importante de l’histoire. Elle est très bien développée ce qui la rend juste incroyable et complexe. En effet, l’auteure la façonne pour nous rendre accro à la romance, à la relation entre les deux héros. Si vous adorez les romances bourrées d’obstacles (qui créent le réalisme de cette histoire), foncez découvrir Blue Belle !

Les personnages, comme dit plus haut, sont complexes. Leur personnalité est tellement bien créée qu’on a l’impression qu’ils sont réels ce qui fait qu’on arrive davantage à nous plonger dans cet univers et à s’identifier parfaitement aux personnages. Notre personnage préféré est sans surprise Blue pour qui on a beaucoup de compassion, mais aussi d’admiration. Elle a une force de caractère remarquable et malgré tout le chaos qui règne, elle reste debout.

Vous allez nous dire : « oui, on voit souvent des histoires avec des anges, etc. ». Et on vous répondra que « Blue Belle », ce n’est pas seulement ça. C’est tout un univers décrit autour des personnages. Océane a tellement bien façonné son monde qu’il ne peut qu’être unique et ne ressemble à aucune autre histoire. De plus, il y a une intrigue derrière qui est tellement bien travaillé ! Océane arrive à rendre toute l’histoire mystérieuse tout en livrant certains indices.

— Mais retiens-moi, bordel ! finit-elle par s’écrier, la main sur la poignée de la porte, à deux doigts de la faire tourner. Empêche-moi de partir ! Oblige-moi à rester !

Lysander semblait abasourdi.

— Ce n’est pas ce que tu veux…

Sa voix tenait à peine du souffle, l’esquisse fantomatique d’un chuchotement.

— Au diable mes rêves idéalistes de jeune fille ! Au diable mes fantasmes bienheureux d’une vie de couple idéalisée ! Tu as pris entièrement possession de mon être, de mon cœur, et je refuse que tu me le rendes si facilement, comme si je ne valais rien ! Je mérite que tu te battes pour moi ! Je mérite que tu souffres pour me garder !

On aimerait aussi vous informer qu’il s’agit d’une trilogie à la troisième personne du singulier. À la base, on était réticentes parce qu’on préfère les récits à la première personne. Et pourtant, la plume d’Océane nous fait oublier que c’est écrit à la troisième personne. Justement c’est une force de cette trilogie car la troisième personne du singulier permet d’insérer du mystère et avoir un horizon sur tous les personnages.

Pour conclure, on vous le dit pour la centième fois, mais foncez découvrir cette trilogie juste incroyable. On remercie aussi Océane pour nous faire voyager dans des romans si envoutants ♥

𝑨𝒓𝒕𝒆 𝑪𝒐𝒓𝒑𝒖𝒔, 𝒕𝒐𝒎𝒆 𝟑

« Arte Corpus » est une saga de Jenny Rose éditée chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

Au moment où ils se rencontrent aux fiançailles d’une amie commune, Angélique et Raphaël réalisent aussitôt qu’ils ne sont pas faits pour s’entendre. Elle le trouve rustre et antipathique ; selon lui, elle est froide et prétentieuse. Pourtant, ils ne sont pas si différents : leur caractère borné n’a d’égal que l’amour sans limites qu’ils vouent à leur entourage.

Mais alors que le talentueux tatoueur croque la vie à pleines dents, la jeune psychologue vit à travers les yeux de son frère aîné, atteint d’un handicap et d’une pathologie incurable. Leurs existences aux antipodes l’une de l’autre vont se télescoper et leur prouver que les apparences sont souvent trompeuses.

Raphaël comprendra-t-il que le monde n’est qu’une palette aux nuances de gris ?

Angélique parviendra-t-elle à accepter qu’une vie de sacrifices ne la rendra jamais heureuse ?

Une chose est sûre : aucun des deux ne sortira indemne de cette rencontre.

♦ Avis :

Tout d’abord, on a tout de suite été intriguées par la magnifique couverture ! Elle est juste dingue ! Et le résumé nous a persuadées de le lire.

On aimerait nous attarder sur la plume de l’auteure pour commencer. Jenny a une très jolie plume très agréable avec de très belles descriptions. En effet, nous avons été bluffées par les descriptions que ce soit des sentiments ou des personnages.

La psychologie des personnages est hyper complexe ce qui rend les personnages très réalistes. Même si on n’a pas compris certaines réactions, nous avons pu nous identifier aux personnages, surtout les principaux. Nous avons beaucoup aimé Angélique qui est très bien décrite ! C’est dur de vous expliquer mais l’auteure arrive à les façonner comme s’ils existaient et on a beaucoup aimé cet aspect-là !

Pour ce qui est de la romance, on avait beaucoup d’attentes parce qu’on adore les « ennemies to lovers ». Et on n’a pas été déçues ! La romance se développe au fur et à mesure de l’histoire, petit à petit. Et vous savez comment on adore les relations qui prennent leur temps pour se développer. Les deux personnages se rapprochent doucement et on a adoré les piques qu’ils se lancent tout le long !

— La jalousie, ça ne te va pas au teint, Milady.

— Fous-moi la paix, ça changera.

— Non, j’insiste. Faut pas se prendre la tête pour quelqu’un qui ne nous voit pas.

On aimerait également parler de l’univers et des personnes entourant nos deux personnages principaux. En effet, on a beaucoup aimé le fait que l’auteure ne les exclut pas. Au contraire, les ami(e)s sont très présents dans le roman ce qui rend en fait, l’univers d’autant plus réaliste.

Pour conclure, on a vraiment beaucoup aimé cette histoire malgré le fait qu’on a eu du mal à rentrer dans l’histoire. On vous la conseille si vous aimez bien les relations « ennemies to lovers » ! Mais on vous conseille de lire d’abord les deux premiers tomes même s’ils ne concernent pas les mêmes personnages, c’est plus facile pour comprendre l’univers ♥

𝐘𝐨𝐮𝐫 𝐠𝐚𝐦𝐞, 𝐦𝐲 𝐫𝐮𝐥𝐞𝐬

« Your game, my rules » est un roman de Chloe Wilkox édité chez les éditions Addictives.

Note : ⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

Il maîtrise tout… sauf elle. Colin Cooper maîtrise chaque aspect de sa vie. En tant que boss respecté, il mène ses projets d’une main ferme et ne laisse personne se dresser sur sa route. Le sexe ? Pour une nuit uniquement. L’amour ? Une chimère dangereuse et inutile. Mais Tess déboule dans sa vie sans prévenir, balayant tout sur son passage. Un baiser, une nuit de passion, et Colin en veut plus. Toujours plus. Seul problème : ils n’avaient pas le droit de se rencontrer.

♦ Avis :

Tout d’abord, ce roman est la démonstration même de « l’habit [en l’occurrence, ici, la couverture] ne fait pas le moine ». En effet, en voyant la couverture, on n’était pas plus emballées que ça. Mais le résumé nous a intriguées et puis on voulait également tester le format poche des éditions Addictives. Ce format nous a beaucoup plu parce qu’il est super malléable. C’est écrit en très petit à l’intérieur, mais finalement, ça ne nous a pas dérangées.


Premièrement, l’histoire est originale. En effet, l’héroïne principale va rentrer dans un jeu de téléréalité. Et on a trouvé que tout ce monde entre le réel et l’irréel était super bien décrit et très représentatif de cet univers.

– Tess ? constate-t-il sans une once de de gêne. Qu’est-ce que vous faites ici ?


– Je n’arrivais pas à dormir, réponds-je sans me démonter.


– Alors vous vous êtes dit qu’une bonne douche vous y aiderait, c’est ça ? Celle de votre chambre ne distribuait pas assez d’eau froide pour régler votre problème ?


– Une fois de plus, vous avez deviné juste, monsieur le producteur. Ce n’est pas fatigant, à force, d’avoir toujours raison ? me moqué-je en ouvrant la cabine de douche et en posant un pied à l’intérieur.

Colin se saisit de mon poignet et plonge ses yeux profonds dans les miens. Je me fige, troublée. Je n’arrive pas à savoir s’il veut m’attirer à lui ou au contraire me repousser.

Peut-être qu’il ne le sait pas non plus.

– Vous vous apprêtez à commettre une erreur, Tess. Et vous le savez aussi bien que moi.


Par contre, on a noté un petit point négatif. Effectivement, la romance s’est développée un peu trop rapidement pour nous. Les personnages se rendent trop tôt compte de leurs sentiments l’un pour l’autre. Ça ne nous a pas tant dérangées que ça, mais nous voulions quand même le souligner. Mais si on « analyse » à présent la romance en tant que telle, on peut dire qu’elle est très jolie, toute mignonne et explosive. Ce qui nous a plu dans cette romance, c’est le côté véridique de l’histoire. Effectivement, leur relation est très réelle.


Revenons sur un point positif : les personnages ! On a adoré Tess et Colin qui sont super bien personnalisés. On a facilement réussi à nous attacher à Tess qui est à la fois sensible et forte. Pour Colin, on a eu un peu plus de mal, mais au fil des pages, c’était plus facile.


Pour conclure, on a beaucoup aimé cette romance toute mignonne et addictive. La plume de l’auteure est très mature, addictive, fluide à lire et super agréable. On vous conseille donc vivement cette chouette romance, sans réelle prise de tête si vous aimez les romances avec des personnages ayant la trentaine.

𝐉’𝐚𝐢𝐦𝐞 𝐩𝐚𝐬 𝐍𝐨𝐞̈𝐥, 𝐧𝐢 𝐥𝐞𝐬 𝐞𝐧𝐟𝐨𝐢𝐫𝐞́𝐬 𝐬𝐞𝐱𝐲

« J’aime pas Noël, mis les enfoirés sexy » est un roman de Anita Rigins édité chez les éditions Addictives.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Elle croit avoir déjà vécu des réveillons improbables, mais elle n’a encore rien vu !

Lia déteste Noël. Elle se maudit déjà d’avoir accepté de passer les fêtes dans un petit chalet, enfermée avec sa sœur et ses potes coincés… Et elle se maudit davantage quand elle découvre que Dylan – un inconnu qui lui a piqué son taxi, l’a comparée à une Totally Spies et lui a donné beaucoup trop chaud dans un ascenseur – est également du voyage !
Le réveillon s’annonce encore plus catastrophique que d’habitude et Lia prie ses dieux de l’espoir, du sexe et du chocolat de ne pas la laisser commettre un meurtre avant la nouvelle année. Mais ça, c’est loin d’être gagné, surtout quand Dylan la rend aussi folle de désir que folle tout court…

♦ Avis :

Premièrement, on adore cette couverture qui annonce déjà l’humour de l’histoire. Au début, on avait peur de ne pas accrocher car nous n’avions jamais lu de romances de Noël. Mais finalement ça a été une bonne lecture !

Le point fort de cette histoire est l’humour ! Les personnages et surtout l’héroïne sont hilarants. Au tout début de notre lecture (les 20 premiers %), on avait du mal à rentrer dans l’histoire et a apprécié cet humour présent tout le long. Mais au fur et à mesure de l’histoire, l’héroïne a réussi à nous embarquer dans le récit. Nous avons beaucoup aimé l’idée de base de cette romance et Anita a réussi à nous faire voyager dans le chalet avec ce paysage enneigé.

Pour ce qui est de la plume de l’auteure, on avait peur au début car ça change complètement de style par rapport à « No rules » ou « My rules ». Mais finalement on a bien aimé ce côté très léger qui rend la lecture agréable et drôle.

— Arrête de m’appeler comme ça ou je te fais bouffer de la neige.

J’ai le temps de voir son air pas-du-tout-apeuré avant de retomber sur mes pieds.

— J’ai hâte de voir ça, murmure-t-il.

Le son de sa voix basse et rauque remonte le long de mon épine dorsale, mais je me secoue.

— Et pour ta gouverne, si tu ne voulais pas que j’écoute un bout de ta conversation, il ne fallait pas ouvrir ta porte.

Ensuite, la romance se développe au fur et à mesure en laissant tout de même la place à l’humour ce qui crée une dualité parfaite. La rencontre entre Lia et Dylan est explosive et nous a donné envie de découvrir comment ils tomberaient amoureux. La partie qu’on a préféré de ce roman est le moment où ils sont au chalet, qui est le moment clé de l’histoire. En effet, c’est là que Anita développe certains sujets importants comme l’abandon, l’amitié et encore d’autres.

Pour conclure, on a eu peur au tout début du roman. Mais finalement plus on avançait et plus on était touchées par l’histoire qui est à la fois drôle et douce. On a beaucoup aimé ce mélange entre l’humour et la romance qui rend ce livre parfait pour cette période.

𝐃𝐮𝐚𝐥 𝐋𝐨𝐯𝐞

« Dual Love » est un roman de Shirley J. Owens édité chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Depuis que son ex l’a quitté, Max ne cherche plus l’amour. Mais quand il doit trouver, dans les plus brefs délais, une « gentille » copine qui l’aidera à se réconcilier avec la femme de son meilleur ami, il n’a plus vraiment le choix. Malgré lui, le voilà propulsé sur un site de rencontres où il découvre, horrifié, que la meilleure candidate compatible se révèle être Miss Teigne, sa voisine d’en face.

Sauf que cette jeune femme a autant de charisme et de chaleur humaine qu’un molosse à qui on aurait piqué son os. La mode et le maquillage, ce n’est pas vraiment son truc. Pressé par le temps, Max va devoir prendre une décision, qu’il va vite regretter. Car Miss Teigne a un secret et ce n’est pas une, mais deux personnalités que Max va devoir gérer. Entre la douce Samantha et la sexy – et non moins provocatrice – Jessica, Max a de quoi perdre la tête !

♦ Avis :

Tout d’abord, la couverture et le résumé nous ont tout de suite intriguées.

La plume de l’auteure est addictive, fluide et tellement agréable à lire. Franchement, on a adoré nous plonger dans cet univers et ce notamment grâce à la plume. Venons-en à l’univers en lui-même. L’auteure a abordé un « thème » peu parlé dans la société. Elle a certes pris quelques libertés, mais elle a tout de même réussi à nous en parler sérieusement. C’est quelque chose dont on ne parle pas, qu’on ne voit pas souvent. Alors on a trouvé ça intéressant et très original d’en parler dans une romance. Pour finir ce point, on rajouterait que l’histoire est très addictive. On l’a lu super rapidement.

Ensuite, les émotions. Wow. Comme on vous l’a dit en story, vers la moitié – fin du roman, on ressent énormément d’émotions. L’auteure a franchement bien réussi à jongler avec les émotions des différents personnages et ça s’est ressenti. On a été prises aux tripes par moment.

« — Dis-moi, parque je n’arrive pas à comprendre pourquoi tu refuses qu’on se parle. Nous sommes voisins, après tout.
— Il n’existe pas de décret qui stipule que les voisins doivent se parler.
— Eh ben, il le faudrait.
— C’est ridicule.
— Pourquoi ?
— Parce que c’est ridicule !
— Aussi ridicule que de séduire son voisin et de le flanquer à la porte juste après ?
Une rougeur apparait sur ses joues. Ce point la rend mal à l’aise. Elle ne l’était pourtant pas quand elle m’a proposé de la rejoindre sous la douche.
— Je ne t’ai pas dragué ! Je…je n’étais pas moi-même.
— Ça, c’est sûr. Tu m’expliques ce qu’il s’est passé ?
— Il n’y a rien à dire à ce sujet.
Elle reprend sa course et pique un sprint. Je fais de même.
— Laisse-moi tranquille !
— Je veux juste qu’on discute tous les deux.
— Tu connais la définition du mot « harcèlement » ?
— Dit la nana qui se pendait à mon cou hier soir…
Elle serre les dents pour refouler tout ce qu’elle meure d’envie de me balancer à la tronche.
— Je ne te quitterai pas d’une semelle avant d’avoir les réponses à mes questions.
— Si tu continues à me suivre, je hurle !
— Pourquoi tu refuses de me parler ? Qu’est-ce que tu tiens tant à cacher ? »

Pour finir, les personnages sont attachants dès le début. Malheureusement, c’est également ici que se trouve le point négatif du roman. Effectivement, nous avons trouvé que le comportement de Jessica et de Samantha a changé de manière trop brusque. On comprend les raisons du changements, mais on aurait aimé que ça soit apporté de manière plus subtile.

Pour conclure, on vous conseille vivement ce roman qui vous transportera par les émotions et par la plume addictive de l’auteure. En toute honnêteté, on vous le dit : foncez parce que vous ne serez pas déçus.