𝗦𝗶 𝗯𝗲𝗹𝗹𝗲, 𝗦𝘆𝗯𝗶𝗹𝗹𝗲

« Si belle, Sybille » est un roman de Valentine Lalande édité chez Hugo New Way.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Sybille se trouve moche, fade, inintéressante. Elle rase les murs du lycée pour ne pas se faire remarquer. Chaque jour, elle tente de sourire à son reflet dans le miroir, mais lorsque sonne sa première heure de cours, elle remet son masque d’adolescente solitaire ignorée par ses camarades. En secret, elle observe Soren, le type du dernier rang qui passe ses journées à griffonner sur un carnet.

Lorsque leur professeur de Littérature les soumet à un exercice d’écriture en binôme, elle espère bien tomber sur celui qui l’envoûte depuis le collège.

Malheureusement, le sort en décide autrement. Et c’est la pétillante Sofia, sa meilleure amie aussi généreuse en formes que de caractère, qui tombe sur Soren. La banale Sybille se retrouve à devoir travailler avec Samuel, qui décroche de loin la palme du pire crétin de la classe. Arrogant, imbu de lui-même et redoublant pour la deuxième fois… L’exercice littéraire risque de ne pas être une partie de plaisir.

À moins que… Et si Samuel l’aidait à prendre confiance en elle et à faire craquer le mystérieux Soren ?

♦ Avis :

Il y a des livres dont l’histoire est relativement simple, mais qui vous touche par les simples messages que l’auteure fait passer, par la manière si simple, mais si authentique de parler de sujets sensibles, mais communs. La morale la plus importante traite du bodypositive, un sujet qui nous touche beaucoup. Sybille ne se trouve pas belle, elle ne s’accepte pas vraiment et donc, elle essaie de passer inaperçue à l’école afin de ne pas attirer l’attention. Ce personnage a fait écho en nous, on a réussi à nous retrouver chez elle et à nous attacher à elle et à sa famille qui n’est peut-être pas la famille parfaite, mais qu’on a trouvé attendrissante et chaleureuse. Vous allez nous dire que c’est un thème qui est assez récurrent, même en New Romance. Et on est d’accord avec vous, mais ici, avec ce roman, on a eu l’impression de lire des ressentis, des mots, des comportements à nous. En bref, Si belle, Sybille, c’est une histoire simple et pas très originale voire un peu cliché, mais ce qui a dominé notre lecture, c’est cet esprit doux qui fait passer des messages.

« — Tu m’aimes ? C’est ce que tu es en train de dire ?

Ses joues sont écarlates et les miennes doivent prendre la même teinte.

— Bien. Je t’aime bien.

C’est déjà pas mal. »

Valentine Lalande

Ce qu’on a adoré dans ce roman, c’est les différents points de vue. On suit réellement l’histoire de quatre personnages principaux. Au début, on avait peur d’être perdues face à autant de points de vue, mais au final, pas du tout, on a même trouvé cela plus intéressant parce qu’on peut faire face à plusieurs personnages différents. D’un côté, on a Sofia, une femme plus extravertie, mais qui subit du harcèlement. Sofia, c’est, à l’extérieur, l’exact opposé de Sybille parce qu’elle assume ses goûts et son corps. On l’a adoré parce qu’elle rajoutait ce petit côté comique et jovial. Quant à Samuel, comment ne pas l’aimer ? Oui, c’est un personnage assez cliché, mais il a réellement bien été pensé parce qu’on suit une vraie évolution de son comportent et de son caractère. Enfin, on a Soren, c’est le personnage auquel on n’a le moins réussi à nous attacher. Peut-être parce qu’il est le plus timide et donc, qu’il n’est pas aussi présent que les autres dans l’histoire.

C’est le premier roman qu’on a lu de cette auteure et on a beaucoup aimé sa plume. Elle est à la fois, simple, addictive et très agréable à lire. Les pages du roman ont défilé sans qu’on ne les voie. Pour conclure, on ne peut que vous conseiller cette histoire touchante, simple et qui fera sûrement écho à beaucoup d’entre vous.

𝐄𝐧 𝐞́𝐪𝐮𝐢𝐥𝐢𝐛𝐫𝐞

« En équilibre » est un roman de Morgane Moncomble édité chez Hugo New Way.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Tiraillée entre sa passion, ses complexes et son anxiété, Lara avance en funambule sur le fil de l’acceptation de soi

Lara, dix-sept ans, vit à New York avec ses parents et sa sœur jumelle, Amélia. Toutes deux sont très fusionnelles, et pour Lara, ça a toujours été elle et sa sœur contre le monde entier. Depuis leur plus jeune âge, elles sont passionnées de cirque et sont même inscrites dans un club. Mais alors que pour Amélia, le cerceau aérien devient un hobby, pour Lara, il reste fondamental : une de ses façons de respirer. Si bien qu’elle voudrait en faire son métier, et un jour peut-être se produire sur la scène du plus grand Cabaret du monde ! Seulement, ses parents ne voient pas les choses sous cet angle. D’autant que, si les deux sœurs se ressemblent en tout point, il y a bien une chose qui les différencie : là où sa sœur est mince, Lara est considérée comme une fille grosse. Une image douloureuse à porter, et génératrice d’une grande anxiété pour la jeune fille. Elle va devoir lutter contre ses démons et ses T.O.C. qui lui rendent la vie infernale. Pourtant, elle reste- ra prête à toute pour prouver qu’elle aime son corps, et qu’il ne l’empêchera jamais d’être la meilleure, perchée dans les airs…

♦ Avis :

Pour tout vous dire, on a d’abord été conquises par les personnages. C’est véritablement le point fort de ce roman. Ils sont vrais, ils sont eux et ils sont si touchants. Lara Bailey, amoureuse du cirque, est « emprisonnée » dans ses angoisses et elle étouffe car elle doit toujours être parfaite. On avoue qu’au début, on a été désarçonnées parce que Lara nous ressemble vraiment beaucoup et on a été touchées par sa personnalité. Elle fait tout pour réussir et surtout, pour atteindre son rêve. On a aimé ses ambitions, sa détermination et son amour pour sa passion. Quant à Casey, il est doux, gentil, attentionné et lui aussi, est touchant. Morgane Moncomble nous chamboule avec ses personnages touchants et avec leurs faiblesses ce qui rend l’histoire encore plus bouleversantes !

On a adoré leur relation qui prend du temps à se mettre en place. Ils apprennent réellement à se faire confiance, à se confier au début. Et puis Casey est juste tellement tendre avec Lara, leur duo fonctionne à merveille ! En parlant de relation, on a adoré la relation entre Lara et sa sœur jumelle…Morgane a réussi à vraiment expliquer ce sentiment unique qu’on partage entre sœur jumelle. Une relation à part entière et puissante.

Ce qu’on a adoré dans ce roman, c’est tous les sujets abordés. Morgane le fait de manière subtile et parfois, de manière plus explicite. Elle parle avec justesse de sujets importants : de sujets plus connus, mais aussi de sujets dont on n’entend pas beaucoup parler. On a trouvé ça très enrichissant parce qu’on ne connaissait pas très bien un des sujets du roman qui touche Lara (on préfère ne rien dire pour que vous puissiez le découvrir). Ce qu’on retient aussi de cette histoire, c’est l’acceptation de soi. Morgane nous montre par ses personnages, qu’il faut s’accepter soi-même. On est tous beaux/belles et uniques. C’est un de nos messages préférés dans tous ceux que véhiculent ce roman.

« Ma soeur, c’est toute ma vie. La vérité, c’est que je suis terrifiée de la personne que je suis sans elle… »

Morgane Moncomble

Et en plus, elle nous parle du cirque et du monde burlesque. On a trouvé ça vraiment très intrigant ! On n’y connaissait rien, mais on a adoré découvrir cet univers et le découvrir à travers une passionnée, Lara, a été encore plus enrichissant et ça nous a donné envie d’aller voir un réel spectacle de nos propres yeux.

Bref, on ne peut que vous conseiller ce roman touchant, enrichissant et à la fois, doux. N’oubliez pas que c’est un young adult ! Ce n’est pas un coup de cœur, mais une très très bonne lecture. En effet, l’histoire est bouleversante mais il nous a manqué ce petit quelque chose qui ferait que ce soit un coup de coeur.

𝐋𝐮𝐜𝐤𝐲 𝐢𝐧 𝐥𝐨𝐯𝐞

« Lucky in love » est un roman de Kasie West édité chez Hugo New Way

Note : ⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Un coup de chance peut tout changer… même votre coeur !

Maddie n’est pas une fille impulsive. Son genre, c’est plutôt travailler dur et tout planifier. Pourtant, un soir, sur un coup de tête, elle s’achète un ticket de loterie. Et, à sa plus grande surprise… elle remporte le gros lot !

En un battement de cils, la vie de Maddie change du tout au tout. Fini le stress d’obtenir une bourse pour ses études. Sa nouvelle préoccupation : pourquoi ne pas s’acheter un yacht ? Et, au passage, se retrouver au centre des attentions au lycée est plutôt agréable. Même si, rapidement, elle ne sait plus discerner qui est sincère avec elle.

Seth Nguyen mis à part… Son charmant – et plein d’humour – collègue au petit zoo local. Il n’a pas l’air d’avoir entendu parler de la grande nouvelle. Et pour une raison qu’elle n’arrive pas à discerner, elle préfère ne rien lui dire. Mais la vérité pourrait-elle tout changer ?

♦ Avis :

Tout d’abord, il faut savoir qu’on avait hâte de découvrir cette auteure sur laquelle on n’entendait que du bien et dont on a un autre livre dans notre PAL. Malheureusement, on en attendait peut-être un peu trop puisqu’il nous a manqué plusieurs choses pendant cette lecture. Il est également à noter que ce roman est en fait, un New Way mettant en place une romance douce avec derrière, toute une histoire autour de la gagnante de la loterie et donc, de l’argent.

On ne peut nier que la plume de Kasie West est vraiment agréable à lire et fluide. Les pages se lisent toutes seules. C’est un peu le genre de petite lecture qu’on lit en 24h ou 48h pour faire passer une panne de lecture ou simplement, entre deux grosses lectures.

Il faut savoir que personnellement, on aime bien quand il y a beaucoup de dialogues parce que ça dynamise la lecture. Cependant, dans ce roman, il n’y avait quasiment que ça et on a trouvé qu’il manquait de narration. On aurait aimé avoir plus de développement (et cela grâce à la narration) sur l’ambiance, mais surtout sur les émotions de Maddie qu’on a trouvé à certain moment « fade ». Le fait qu’il n’y ait quasiment que des dialogues donnent l’impression d’avoir survolé l’histoire.

– Tu as changé Maddie, maugréa Blaire.

– Quoi ? Comment ça ?

– Depuis que tu as gagné à la loterie, on a l’impression que tu ne t’intéresses plus aux mêmes choses qu’avant. Tu n’as eu qu’un C à l’interrogation d’histoire.

Ensuite, on a vraiment été intriguées par cette histoire ; surtout que le fait de se dérouler autour d’une gagnante de la loterie pouvait apporter une morale très intéressante. Il y a en effet, une petite morale autour de cette histoire, mais c’est vrai qu’elle aurait pu être davantage mise en avant et être plus claire. Durant tout le roman, on voit comment l’entourage et même les inconnus se comportent avec Maddie qui a gagné la loterie : c’est là-dessous que se cache la morale, mais on aurait aimé que Maddie, l’héroïne apporte quelque chose. Effectivement, au lieu de cela, nous l’avons trouvé plutôt agaçante et surtout, on a trouvé que justement, elle n’apportait pas de morale à l’histoire puisqu’elle achète des choses complétement idiotes – selon nous, bien entendu.

Enfin, la romance est toute douce et pleine de tendresse. C’est une petite romance qui donne le sourire et qui fait un peu rêver…le genre de romance utopique et de jeunesse (bien que l’héroïne en a 18). Ici encore, il nous a manqué du développement. Effectivement, la romance est vraiment minime et on aurait aimé qu’elle s’installe dès le début et qu’encore une fois, les émotions soient davantage mises en avant.

Pour conclure, on est assez tristes d’être quelque part déçues par ce roman…peut-être en attendions-nous trop après avoir entendu des éloges sur cette auteure ? Cela reste une lecture douce et sans prise de tête, mais qui manque au final de développement pour nous.

𝐉𝐨𝐧𝐚𝐬

« Jonas » est un roman de Lily Arcoeur éditée chez Hugo New Way.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Une jeune fille s’engage pour son frère et les droits LGBT

Il s’appelle William. Il est beau, anglais et c’est le nouveau au lycée dont tout le monde parle. Louve n’est pas le prototype de la fille populaire qui tombe sous les charmes du beau gosse. Mais là, William semble l’avoir choisie, elle…

Pourtant un jour elle le retrouve en train d’embrasser quelqu’un d’autre. Une personne essentielle à ses yeux, et sans doute sa plus belle amitié : Jonas, son frère.

Au coeur d’une famille conservatrice très engagée dans le mouvement Manif pour tous, la nouvelle ne va pas être facile à annoncer. Dorénavant, le quotidien devient un combat. Affronter les parents, soutenir Jonas envers et contre tout, et découvrir ses propres valeurs quand il faut s’affranchir de celles qui nous ont été inculquées. Ensemble, ils vont faire la plus belle des découvertes : l’amour est la meilleure réponse face au rejet et l’incompréhension.

♦ Avis :

La couverture nous a directement intriguées et c’est en voulant tester les Hugo New Way qu’on a demandé ce SP. On a plusieurs Hugo New Way dans notre PAL, mais on n’a jamais encore sauté le pas de les lire et de découvrir cette partie de la ME Hugo. Eh bien c’est chose faite ! Et on en ressort très heureuses !

En effet, ce roman dépeint la vie d’une famille conservatrice. Jonas et sa sœur, Louve s’adorent et entretiennent une relation très forte jusqu’au jour où elle découvre une scène surprenante. A partir de ce jour, tout bascule. Lily Arcoeur nous dépeint la société en 2012-2013 avec les manifestations pro et contre le mariage homosexuel. Les messages que veut transmettre cette histoire nous ont touchées et on a ressenti de la compassion pour Jonas et sa sœur.

On s’est bien identifiées à la sœur Louve qui se trouve embarquée dans la lutte pour la communauté LGBT. Ses réactions sont justifiés par la colère, l’amour pour son frère et on a trouvé ça tellement réaliste ! Par moments, on avait envie de la serrer dans nos bras et de l’aider à rendre heureux son frère, mais elle aussi.

J’hésite. Est-ce que je peux vraiment le laisser seul dans cet état ? Est-ce que ce n’est pas ce que je ne cesse de faire, le laisser seul aux prises avec ses angoisses, ses cauchemars, le trou dans lequel la société est en train de l’enfermer, comme s’il était une bête dangereuse à éloigner ?



On avoue qu’on aurait aimé avoir le point de vue de Jonas au milieu de l’histoire pour pouvoir encore plus ressentir cette douleur qu’il ressent. Ça aurait été intéressant d’avoir une fois au milieu son ressenti sur tout ce qui se passe, sur ce qu’il ressent au fond de lui. Par contre on trouve ça original de passer par un autre personnage pour parler d’un autre personnage. Jonas est le sujet principal de l’histoire et pourtant on vit ce récit à travers les pensées de sa sœur, Louve.

La plume de l’auteure est par ailleurs très jolie et très légère ce qui rend la lecture agréable et encore plus bouleversante.

Pour conclure, si vous aussi vous aimez être chamboulés et découvrir une histoire qui se bat pour mettre en avant la communauté LGBT, foncez découvrir ce roman véhiculant de forts messages !