𝐒𝐭𝐲𝐱 𝐑𝐢𝐝𝐞𝐫𝐬, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟐

« Styx Riders » est une saga de Kalypso Caldin éditée chez Hugo New Romance.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

La violence. C’est ce qui a marqué l’adolescence d’Alex. Tombé dans l’univers des gangs dans l’espoir d’y trouver l’argent qui lui aurait permis de sauver sa mère, il se remet difficilement de la perte de cette dernière, avec l’aide des Styx Riders qui l’ont pris sous leur aile. Mais pas question pour lui de rejoindre le club de sitôt : avant cela, il a convenu avec eux qu’il retournerait au lycée pour y terminer ses études secondaires.

C’est là qu’il rencontre Cassie, une cheerleader dont rien ne semble pouvoir entamer l’enthousiasme permanent. Bien qu’ils paraissent ne rien avoir en commun au premier abord, l’un comme l’autre sont en réalité des miraculés : elle a failli mourir noyée lorsqu’elle avait dix ans, lui a survécu de justesse à la balle que son ancien chef de gang lui a tirée en pleine poitrine. Mais si Cassie s’est remise de cette expérience, Alex continue à être hanté par ce qu’il a vu de l’autre côté, sur les rives du Styx.

Telle Aphrodite, déesse de l’amour, Cassie tente par sa douceur de ramener Alex parmi les vivants. Mais ce dernier pourra-t-il se pardonner les actes terribles qu’il a commis ?

♦ Avis :

On avait beaucoup aimé le premier tome qui était très addictive. Par conséquent, nous avions hâte de découvrir ce deuxième tome, surtout que le personnage masculin nous intriguait beaucoup. On avait peur que l’histoire soit redondante par rapport au premier tome, mais pas du tout. L’auteure a vraiment réussi à nous embarquer dans un autre univers : celui du lycée ET des bikers en même temps.

Tout d’abord, nous sommes des fans inconditionnels des personnages torturés et c’est pour ça qu’on avait hâte de découvrir ce personnage masculin, qui a vécu pas mal de choses difficiles. Kalypso Caldin exploite parfaitement la psychologie de ce personnage ; elle le rend réaliste avec ses qualités et ses défauts. Et ce qu’on a adoré, c’est suivre le changement de son comportement au fur et à mesure du roman. Voir le fait qu’il arrive à remonter la pente. C’est vraiment le plus gros point positif de ce roman. Quant à Cassie, le personnage féminin, elle est réellement toute douce, attachante et comme un rayon de soleil même si la noirceur n’est pas si loin…

Ensuite, la romance entre les deux personnages nous a aussi beaucoup plu parce qu’on suit réellement une évolution de leur alchimie et attirance. De plus, ça fait du bien de lire un roman sans avoir trop d’allusions sexuelles ! C’est réellement une romance douce et « réparatrice » pour les deux personnages. Le petit plus, c’est le frère Gold, protecteur qui nous a bien fait rire.

« – Qu’est-ce que tu fais ? me demande-t-il à voix basse, laissant son souffle caresser mon cou.
[…]
– Je tombe, lui dis-je. Enfin, je tombais. Merci. Tu peux me lâcher ?
[…]
– Je pourrais, oui, me répond-il.
– Alors pourquoi ne le fais-tu pas ?
Son étreinte se resserre imperceptiblement.
– J’aime bien ton parfum, murmure-t-il.

Kalypso Caldin

On est toujours sous le charme de l’univers des Styx Riders qui offre une ambiance au roman qu’on adore. Plus que des bikers, ce sont des frères. Voir ce soutien entre les bikers, leurs missions qui peuvent être difficiles, tout cela est vraiment intéressant. Dans ce tome-ci, on en découvre plus sur ce monde de bikers. Là encore, Kalypso a réussi à se démarquer du premier tome en nous montrant d’autres choses, en nous montrant une autre facette du monde de bikers.

Pour finir, la plume de Kalypso est vraiment un délice ; elle est fluide, agréable à lire et tellement addictif. On vous jure que la fin est arrivée trop vite tellement ce roman est un pur plaisir à lire. On a tellement hâte de découvrir le troisième tome des Styx Riders !

En conclusion, on ne peut que vous conseiller de lire cette saga très addictive et qui ne manque pas d’actions. En effet, on ne s’ennuie jamais et en plus, les personnages – que ce soit les personnages principaux ou secondaires – sont vraiment attachants.

𝐋𝐚𝐧𝐝𝐨𝐧 & 𝐒𝐡𝐚𝐲 (𝐝𝐮𝐨𝐥𝐨𝐠𝐢𝐞)

« Landon & Shay » est une duologie de Brittainy C. Cherry éditée chez Hugo Roman.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé du premier tome :

Shay et Landon se détestent depuis toujours. Ca fait des années qu’ils s’évitent. Des années qu’ils n’échangent ni un regard ni un mot… une insulte peut-être ? Tout change le jour où on leur propose un défi. Un pari stupide : faire en sorte que Shay tombe amoureuse de Landon avant que lui ne tombe amoureux d’elle.

Pour Landon, c’est un pari déjà gagné. Il n’aime personne.

Pourtant, lentement, tout se complique. Shay lui ouvre de nouveaux horizons. Elle pénètre son intimité et perce ses secrets les plus enfouis. Ce qui était un jeu devient bien trop réel. Leurs sentiments grandissent, comme grandissent les risques de se blesser mutuellement.

♦ Avis :

On a hésité à le mettre en coup de cœur parce qu’il y avait certaines longueurs dans le deuxième tome. Mais comment voulez-vous qu’on ne mette pas cette duologie en coup de cœur si les personnages ont réussi à nous happer pendant toute notre lecture, si la romance était aussi belle que destructrice et si nos cœurs ont résonné et se sont brisés en même temps que ceux des personnages. Alors oui, c’est un coup de coeur 😍

Vous connaissez ce genre de romans que vous ne voulez pas lâcher ? Ceux qui vous donnent envie de rien faire après avoir lu la dernière page ? Eh bien, avec cette duologie, c’est ce qu’on a ressenti. Quitter ces personnages façonnés de telle sorte qu’on ne puisse que les aimer, nous a déchiré le cœur. Brittainy C. Cherry crée son univers pour qu’il nous paraisse réel et comme ça, elle joue avec nos sentiments. La psychologie des personnages est très bien décrite, tellement qu’on n’a pas une seule seconde eu difficile à nous identifier à eux. Landon est le garçon blessé et brisé de l’intérieur qui refuse toute aide – ou plutôt qui ne veut pas blesser les autres avec sa noirceur. Landon, c’est le personnage le plus complexe qu’on a pu découvrir ; il est à la fois attachant, mais aussi désespérément perdu. Pendant notre lecture, on ne voulait que le prendre dans nos bras et le rassurer. Et de l’autre côté, on a Shay qui n’a pas non plus une vie toute rose. Et quand ces deux-là sont ensemble, c’est une explosion d’émotions qui nous frappe le visage. Si vous avez envie de découvrir des personnages forts et avec une psychologie détaillée, on vous conseille les romans de cette auteure !

Le tome 1 est un tome plus doux que le deuxième. On y découvre plusieurs personnages et on aperçoit immédiatement les failles de chacun sans non plus y aller en profondeur. Mais petit à petit que l’univers se construit, on en découvre davantage sur eux et sur leurs défauts. On pense que ça a été notre tome préféré parce qu’on a complétement été charmées par la douceur et la tendresse de la relation entre les deux personnages. Leur romance était pour ce premier tome, explosive au début, puis elle est devenue…réelle (c’est vraiment le mot !) et puissante émotionnellement parlant. On avait cette impression d’être Shay et d’être aux côtés de Landon qui ne voulait que guérir.

Je t’aime dans la lumière et dans la nuit. Je t’aime comme un murmure et comme un cri. J’aime tes beaux jours et tes jours sombres et… je t’aime. Toi, tout entier. Chaque morceaux de toi… et chaque cicatrice.

Le tome 2 est plus destructeur. On ne sait pas si vous avez déjà vécu ça, mais personnellement, à un moment dans le roman, on a vraiment ressenti comme une déchirure dans nos cœurs. Le deuxième tome montre encore plus les failles de nos personnages et dans celui-là, on retrouve un Landon qui tente de guérir, d’aller de l’avant, mais qui commet encore des erreurs. Honnêtement, on est vraiment tombées amoureuses de ce garçon au début perdu, puis peu à peu, confiant. On a ressenti de la fierté pour lui, pour tout le chemin parcouru.

Pour finir, Brittainy arrive vraiment à manier les mots – avec sa belle plume – pour nous faire ressentir toutes les émotions – même des émotions qu’on ne connaissait pas ! La psychologie des personnages est vraiment l’atout de ces romans et la romance entre les personnages est tellement puissante, tellement unique qu’on ne peut qu’y accrocher. Alors, s’il vous plait, allez lire/acheter cette duologie !! 

𝐄𝐥𝐞𝐚𝐧𝐨𝐫 & 𝐆𝐫𝐞𝐲

« Eleanor & Grey » est un roman de Brittainy C. Cherry édité chez Hugo Roman.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

SORTIE : 4 mars 2021

♦ Résumé :

Greyson East m’a marquée à jamais.

Lorsque, jeune fille, je suis tombée amoureuse de lui pour la première fois, je ne connaissais pas grand chose de la vie. Mais je connaissais tout de ses sourires et de ses rires, et de la sensation étrange que j’éprouvais chaque fois qu’il était à proximité.

La vie était parfaite … jusqu’à ce qu’elle ne le soit plus. Et lorsque nous avons été contraints de partir chacun de notre côté, j’ai dû quitter mon premier amour en formulant le souhait de le retrouver un jour.

Seize ans plus tard, comment deviner en acceptant ce poste de nounou que ce serait ses enfants dont je devrais m’occuper ? Que mon nouveau patron serait le garçon que j’avais connu par le passé et qui était devenu un homme froid, solitaire, détaché de tout.

Pourtant, dans son regard tourmenté, il m’arrivait d’entrevoir celui qui autrefois souriait, riait et avait ravi mon coeur de jeune fille. Et il ne faisait aucun doute pour moi que ce garçon-là valait la peine qu’on se batte pour le retrouver.

Tout ce que j’espérais, c’était laisser à mon tour une marque sur son âme.

♦ Avis :

Bien qu’au départ, on était perplexes face au début du roman, on doit avouer qu’on s’est pris une énorme claque. On a encore du mal à croire qu’on a fini cette pépite. 

C’est la première fois qu’on tente du Brittainy C. Cherry et on a été conquises par l’histoire. Tout d’abord, l’auteure arrive à travailler les personnages de sorte qu’ils soient réalistes avec des défauts et des qualités. On voit les erreurs humaines qu’on peut faire ce qui rend ce roman encore plus touchant et troublant. Eleanor est d’une gentillesse sans limite. Pour ce qui est de Grey, on a aussi réussi à parfaitement le cerner. 

Ce qui nous avait laissées perplexes au début, c’était l’aspect très enfantin de la première partie. Les héros sont adolescents et pourtant on a été perturbées car ils avaient l’air trop jeunes pour leur âge. Mais cela a justement aussi un côté positif ; la naïveté ajoute un côté plus bouleversant aux moments difficiles auxquels ils sont confrontés. Et cette première partie – bien que enfantine – à réussi à nous toucher.

On aimerait aussi saluer l’originalité de la séparation en deux parties du roman. Effectivement, la première partie décrit les personnages à leur adolescence. Puis on a une deuxième partie où on retrouve les personnages adultes. Cela nous a énormément plu parce qu’on a réussi à davantage s’attacher à eux et ainsi à pouvoir comprendre cette relation fusionnelle et compliquée entre eux dans la deuxième partie. 

-Il a lu tout Harry Potter, les cinq volumes, parce que je lui avais dit que nous n’avions rien en commun, et il a voulu faire en sorte que si.

Maman écarquilla les yeux et resta bouche-bée.

-Il a lu ta série préférée ?

-Ouaip.

-Eleanor ?

-Oui ?

-Épouse ce garçon.

En effet, la romance a réussi à nous toucher et à nous prendre aux tripes à nous aussi. C’est comme si Brittainy nous faisait vraiment rentrer dans l’histoire avec les personnages. On vivait à leurs côtés, mais pas que : on vivait carrément leurs sentiments. A chaque confrontation entre les personnages, on ressentait leur alchimie, mais en même temps, leurs cicatrices du passé qui font que tout se complique. Honnêtement, la romance est vraiment incroyablement bien menée. 

Pour finir, les derniers petits atouts de ce roman sont les personnages secondaires dont Karla et Loreleï. On a été très étonnées de rencontrer un personnage secondaire aussi complexe et bien traité qu’un personnage principal. Effectivement, Karla est poignante et troublante. On a réussi à nous mettre à sa place tout au long de la deuxième partie et ça a permis à l’histoire d’être encore plus incroyable et touchante. 

Pour conclure, ce roman mélange exactement tout ce qu’il faut pour faire un bon cocktail : des sentiments forts, des petits moments drôles et des personnages à l’alchimie compliquée, mais aussi magnifique. Alors on ne peut que vous conseillez de foncer découvrir cette pépite !

𝐋𝐞𝐬 𝐛𝐞𝐥𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐩𝐩𝐚𝐫𝐞𝐧𝐜𝐞𝐬

« Les belles apparences » est un roman de Vi Keeland édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Rachel Martin est une jeune femme pétillante qui cherche à cacher sa vulnérabilité derrière son humour. Dans le cadre de sa thèse en art-thérapie, elle s’apprête à devenir l’assistante d’un professeur de musique au conservatoire : Caine West… qui a la réputation d’être froid et antipathique.

Lorsque Rachel arrive au conservatoire, elle découvre avec embarras que Caine n’est autre que l’homme si séduisant qu’elle a insulté la veille dans le bar où elle travaille… l’ayant pris pour quelqu’un d’autre.

Bouleversée par cette rencontre, Rachel enquête sur Caine, et découvre que derrière les apparences d’un professeur de musique bien sous tous rapports, se cache un homme sombre qui dissimule un passé douloureux.

Que s’est-il passé dans la vie de Caine pour qu’il laisse tomber sa carrière de rock star pour devenir un respectable professeur de musique ?

♦ Avis :

Tout d’abord, on en avait entendu tellement de bien que nous voulions découvrir cette romance ! Et on a eu raison de le faire parce qu’on a passé un moment super agréable et on a dévoré ce livre.

Les personnages nous ont beaucoup plu. Ils sont authentiques et dès le début, leur personnalité à chacun est posé. On a énormément aimé suivre leurs aventures. Et même les personnages secondaires sont importants dans cette histoire et on arrive à s’attacher rapidement à eux.

La romance est super addictive et elle est super bien ficelée ! On a adoré la complicité entre les deux personnages principaux. On aurait seulement aimé avoir plus de développement sur cette relation qui est censée être interdite. Ça aurait pu rajouter un côté encore plus addictif et intrigant au roman.

Parlons à présent de l’intrigue du roman. Après quelques pages, on découvre un secret et petit à petit, au fur et à mesure qu’on avance dans le roman, on découvre plus de choses, des indices, etc. Personnellement, ce côté mystérieux et intrigant nous a énormément plu parce que ça donnait davantage envie d’en savoir plus. Ce qu’on a beaucoup aimé aussi, c’est la thèse de Rachel qui nous a paru super intéressante !

– Non. J’image bien que tu as choisi de l’étudier parce que tu aimes ça. Ce qui m’intéresse, c’est pourquoi tu aimes la musique ?

– C’est une question un peu vague, ce n’est pas évident d’y répondre en quelques phrases.

– Essaie. Il n’y a pas de bonne ou mauvais réponse.

– Ok, je réponds avant de réfléchir plusieurs minutes. Parce que la musique exprime tout ce que les gens sont incapables de dire mais qui est impossible à taire.



C’est la première fois qu’on découvre la plume de Vi Keeland et on a beaucoup aimé ! Sa plume est très jolie et très addictive. Le roman se lit très rapidement, notamment grâce à son écriture légère qui nous donne envie de tourner chaque page. On a très envie de découvrir d’autres romans de cette auteure !

Pour conclure, on vous conseille vivement cette romance à la fois douce et intrigante ! On a passé un agréable moment et les personnages nous manquent déjà !

𝐑𝐞𝐠𝐫𝐞𝐭𝐭𝐢𝐧𝐠 𝐲𝐨𝐮

« Regretting you » est un roman de Colleen Hoover édité chez Hugo Roman.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

SORTIE : 4 février 2021

♦ Résumé :

La fille de Morgan, Clara, ne pourrait pas être plus différente qu’elle. Devenue mère très jeune, Morgan craint plus que tout que Clara fasse les mêmes erreurs qu’elle.

Elle mène une vie sans projet ni ambition, qu’elle commence à trouver ennuyeuse et qui la rend de plus en plus invisible auprès des autres. Clara aime sa mère bien sûr, mais ne se reconnaît pas dans cette femme fade et sans volonté à ses yeux. Elle est bien plus proche de son père, Chris, et de sa tante Jenny, la soeur de Morgan.

Mais leur monde va voler en éclats lorsque Chris est victime d’un accident de la route qui va les obliger à reconsidérer toute leur vie et leurs relations. Car, au-delà du drame qu’il suscite, Morgan et Clara vont devoir apprendre à communiquer et trouver un sens à leur vie.

♦ Avis :

Tout d’abord, on avait beaucoup d’attentes avant de commencer à lire ce roman car c’est du CoHo et qu’on en entend que du bien à chaque fois ! Alors on a voulu tester et nous faire notre propre avis. On a eu raison de tenter et de nous laisser aller dans cette lecture.

Premièrement, la plume de Colleen Hoover est belle, fluide et agréable à lire. De plus, elle arrive à mettre des mots sur des émotions quotidiennes. Des émotions qu’on n’arriverait en général pas à exprimer. Et pourtant, elle le fait avec brio. Elle met également des mots sur des émotions dans des situations particulières comme le deuil. Personnellement, on n’a pas pleuré pendant cette lecture, mais on a été impressionnées par sa façon de manier les mots.

Ce qui nous a aussi beaucoup plu, c’est l’originalité dans la forme du roman. En effet, on suit le point de vue de la mère Morgan et de la fille, Clara. Et en fait, Colleen Hoover a utilisé cette force pour nous toucher en plein cœur, pour intensifier les émotions parce qu’on ressent à la fois les émotions de la fille et à la fois les émotions de la mère. On n’avait jamais lu de livres avec un point de vue mère et fille et finalement on a été agréablement surprises ! De plus, cela rajoute un certain dynamisme au roman.

En parlant de dynamisme, ce roman est vraiment super addictif ! On ne s’est jamais ennuyées parce qu’il y a toujours des rebondissements dans le roman. Si au début, on avait un tout petit peu de mal, après les quarante premières pages, l’histoire nous emmène dans un tourbillon d’émotions et d’événements.

– Tu es déjà géniale comme ça, Clara. Proche de la perfection.

– Proche ?

– Je dirais à quatre-vingt-dix pour cent.

– Pourquoi pas à cent pour cent ?

Il soupire :

– Malheureusement, c’est cette histoire de pizza à l’ananas.



Parlons à présent de la romance. On pensait – avant de débuter la lecture – qu’il n’y aurait pas de romance. Et on s’est trompées ! Il y a une double dose de romance. Ce n’est évidemment pas le même genre de romance qu’on a pu lire, mais on a tout de même apprécié ce côté plus léger, doux des romances.

Quant aux personnages, ils étaient eux aussi super attachants ! On a juste eu un peu de mal avec Clara, la fille. Mais au fil des pages, on a réussi à compatir et à la comprendre. Les personnages de ce roman ont une personnalité magnifique chacun et on peut voir tout au long du roman comment ils arrivent à surmonter ce deuil. On a une petite préférence pour Miller qui nous a bien fait rire et au niveau des émotions, on a particulièrement été touchées par Morgan.

Pour conclure, on a vraiment énormément aimé ce roman qui nous a tenues en haleine jusqu’au bout du roman. Cette fin est de plus, super originale. Honnêtement, foncez acheter ce roman qui sera disponible dès demain en librairie !

𝐅𝐞𝐞𝐥𝐢𝐧𝐠 𝐆𝐨𝐨𝐝

« Feeling Good » est une réédition en poche de la saga de Fleur Hana éditée chez Hugo New Romance.

♦ Résumé :

Ne pas tomber amoureuse : le deal était pourtant clair !

À l’aube de la trentaine, Sarah Jones mène sa vie comme elle l’entend ! Modernité, liberté et indépendance sont les valeurs qu’elle applique religieusement, tout comme les mantras qui rythment ses journées.

 » Je suis sexy et je peux me faire un coup d’un soir ! « 

Oui mais voilà, ce mantra va devenir un pari qui la conduira tout droit dans les bras de cet inconnu taciturne au regard de glace.

Sarah a beau être une féministe engagée refusant de se résumer à ses pulsions, la situation lui échappe. Entre sensualité et situations dangereusement sexy, Sandro pourrait bien chambouler la détermination de cette célibattante !

En renversant les schémas du genre, cette comédie sentimentale moderne, vive et incandescente est le roman d’amour épicé d’une génération.

♦ Avis :

Tout d’abord, le résumé nous a beaucoup intriguées et c’est pour cela qu’on l’a pris ! Et on voulait également découvrir la plume de cette auteure ! Malheureusement, il s’agit d’une déception.

On a beaucoup aimé la petite touche d’humour autour de la romance et des personnages principaux. En effet, on a aimé les réunions entre l’héroïne et ses amies qui nous ont fait plusieurs fois rire. Fleur Hana a eu donc, la bonne idée de mixer romance et humour pour nous servir un roman frais et sans prise de tête !

Ensuite, il y a deux choses qui nous ont perturbées pendant notre lecture qui ont fait que notre avis soit si mitigé. Premièrement, on est assez perplexes face à la romance. En effet, il n’y a pas d’évolution, on ne voit pas trop le comportement des personnages évoluer ce qui a rendu la romance peu réaliste. Même si on a bien aimé la complicité entre les deux personnages, il nous a manqué cette progression dans les sentiments, dans les comportements. On a l’impression qu’il n’y a pas trop d’avancement, on stagne et tout d’un coup, ils sont amoureux. Deuxièmement, il y a énormément de scènes de sexe et à force, on se sentait mal à l’aise. Il y a en au moins deux par chapitre ce qui rend la romance assez banale. Et justement, la relation amoureuse entre les deux personnages n’évoluait pas à cause que le sexe revenait toujours. Pour passer au-dessus des obstacles, l’auteure utilisait des scènes de sexe pour qu’ils se réconcilient.

Puis, de manière générale, nous aurions aimé que l’histoire soit davantage approfondie. À la place des scènes de sexe – qu’il y avait de trop –, on aurait adoré en savoir plus sur l’univers de chaque personnage. Par exemple, l’héroïne ne s’entend pas super bien avec ses parents et cela est abordé une à deux fois de manière très brève alors qu’il y aurait matière à travailler. L’auteure aurait pu travailler là-dessus pour y ajouter des émotions également.

– Si je refuse, elle en tirera les conclusions qui s’imposent et ne nous laissera jamais tranquilles.

– Quel sens du sacrifice ! Ça n’a pas franchement l’air de te contrarier, Casanova.

– Tu es prise, ce soir, de toute façon…

– Ne t’avise pas de l’embrasser ou…

– Sarah Jones, c’est que vous pourriez mordre…

Pour finir, ce roman fait ressentir quelques émotions, mais encore une fois, on aurait aimé qu’il y en ait davantage. On n’a pas été transportées par les sentiments entre les deux amoureux. Les émotions étaient quelque peu superficielles pour nous.

Par contre, ce roman se lit très rapidement car la plume de l’auteure est très agréable. Elle est fluide et légère ce qui facilite la lecture.

Pour conclure, ce n’est pas une lecture qui nous a transportées à cause du surplus des scènes de sexe et à cause que la relation amoureuse n’évolue pas du tout. Cependant, comme on vous le dit à chaque fois, n’hésitez pas à vous faire votre propre avis si le roman vous intéresse.

𝐖𝐢𝐬𝐡, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟐

« Wish » est une saga de Audrey Carlan édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

Faire des voeux est une perte de temps, une chose à laquelle je me suis pliée quand j’étais enfant mais que j’ai abandonnée depuis.

On ne peut pas rêver de quelque chose et, pouf, ça apparaît comme par magie. Si vous voulez quelque chose dans la vie, vous devez travailler dur et vous sacrifier pour cela. Ma mère était le genre de femme qui volait d’une aventure à l’autre, laissant le destin décider de son prochain geste. Ma sœur est exactement la même.

Moi, pas du tout. J’ai travaillé jusqu’à l’os pour devenir un gestionnaire financier prospère, me faire un nom et mener une belle vie indépendante.

Même si chaque lettre de ma mère me dit de prendre des risques, de laisser le vent me porter vers les désirs de mon cœur, je fais exactement le contraire. L’envie d’errer et de faire des voeux est ce qui a tué ma mère et m’a laissée sans ma sœur pendant une décennie. Il n’y aurait pas de voeux pour moi. La dernière fois que j’ai fait un vœu, j’avais huit ans. Ce rêve ne s’est pas réalisé..

♦ Avis :

Après avoir adoré le premier tome, on était excitées de lire ce second roman avec Evie, un personnage qui semblait plus nous correspondre. Certains aspects de l’histoire nous ont beaucoup plu tandis que d’autres nous ont laissées perplexes.

Premièrement, la relation amoureuse entre les deux personnages était beaucoup trop rapide et on n’a pas réussi à profiter de leur lien. Le héros principal voulait tout décider et surtout, après quelques jours ensemble, il voulait déjà se marier et avoir des enfants. Cette rapidité nous a vraiment dérangées parce que ça manquait de réalisme et de profondeur au niveau de leur sentiment. Même si les personnages se connaissaient depuis leur enfance, on aurait aimé avoir plus d’approfondissement.

Par contre, la relation entre les deux sœurs nous a beaucoup touchées ! En effet, dans ce tome, celle-ci est beaucoup plus développée et c’est un des plus gros points positifs ! De plus, l’héroïne, Evie, nous a beaucoup plu ! On a énormément aimé son caractère qui nous ressemble beaucoup et surtout, sa sensibilité, sa manière d’appréhender la vie ainsi que son développement personnel au cours du roman. On ne peut malheureusement pas en dire autant du héros qui nous a paru un peu macho et surtout, on a eu du mal à le cerner.

– Crois-y, Evie. Crois en nous. Reste avec moi. Profite du présent. Comprends qu’en cet instant, dans mes bras, tu es à ta place.

– J’en ai envie.

Mon Dieu, j’en ai tellement envie… Seulement, je ne sais pas si c’est raisonnable.

– C’est tout ce que j’ai besoin de savoir.

– Mais j’ai tellement de bagages, de problèmes.


Un des points positifs du tome un et du tome deux est l’originalité de l’univers. En effet, l’auteure met en avant le monde et les traitions amérindiennes et honnêtement, on a adoré découvrir ces coutumes !

Pour finir, les 50 dernières pages du roman nous ont vraiment surprises ! Et ça nous donne envie de découvrir le troisième tome malgré la petite déception sur le deuxième.

Pour conclure, ce fut une petite déception, mais on a quand même réussi à passer un bon moment grâce à l’univers qui entourait l’histoire et grâce à la sensibilité d’Evie.

𝐓𝐡𝐞 𝐒𝐜𝐨𝐫𝐞

Photo de notre Instagram

« The Score » est le troisième tome de la saga Off-Campus de Elle Kennedy éditée chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Allie Hayes est en mode crise. Elle n’a toujours pas la moindre idée de ce qu’elle va faire après avoir obtenu son diplôme, pourtant la date fatidique approche à grands pas. Et comme si cela ne suffisait pas, elle tente de se remettre d’une rupture qui lui a brisé le coeur. Ce qui est certain, c’est que la solution à ses problèmes ne passe pas par une histoire sauvage avec la star de hockey Dean Di Laurentis ! Et pourtant, il est tellement difficile de lui résister. Mais Allie a décidé que même si son avenir est incertain, une seule chose est sûre, elle ne sera pas le prochain coup d’un soir du hockeyeur.

Il va falloir qu’il en fasse un peu plus que d’habitude pour la faire céder.

Dean obtient toujours ce qu’il veut. Des filles, des bonnes notes, des filles, la gloire, des filles… C’est un homme à femmes, et il n’a jamais rencontré une fille qui reste insensible à son charme. Jusqu’à Allie. En une nuit, la blonde fougueuse a fait basculer son petit monde. Et elle lui dit qu’elle veut être son amie ! Non. C’est lui qui décide du déroulement des choses et il n’est pas prêt à bousculer sa façon de vivre. Cette fille-là va faire tourner la tête du volage Dean, au point qu’il se demande s’il n’est pas temps d’arrêter d’enchaîner les amourettes pour se jeter dans le grand amour.

♦ Avis :

Pour commencer, ça n’est pas un coup de cœur. Mais ça a été une bonne lecture sans prise de tête qui se lit assez rapidement. Cependant, quelques points nous ont chiffonnées et on vous explique tout juste en dessous.

Tout d’abord, nous étions mitigées au début de notre lecture. On trouvait que la romance arrivait beaucoup trop rapidement et que les émotions n’étaient pas assez bien décrites. Mais finalement on a beaucoup plus apprécié la deuxième moitié du livre. En effet, il y avait plus de sentiments, on comprenait que les deux personnages étaient amoureux. La romance entre Dean et Allie étaient toute mignonnes !

– Et bien, tu pourras le féliciter, grogne-t-il. Putain, je n’arrive pas à croire que tu m’as assommé comme ça ! Tu as de la chance que je t’aime, Bébé. Si n’importe quelle autre nana m’avait…

– Tu m’aimes ?!

Dean s’interrompt, et l’espace d’une seconde, il a l’air confus, comme s’il ne savait pas de quoi je parlais. Comme s’il ne réalisait pas ce qu’il venait de dire. Cependant, je ne l’ai pas rêvé.

– C’est ce que tu viens de dire, je lui dit en m’efforçant de ne pas sourire.

– Je…commence-t-il avant de se racler la gorge. Eh ben, merde, c’est ce que j’ai dit, ouais.

– Tu le penses ?

Il hoche la tête.

– Tu pourrais le répéter ? je demande.

Il se frotte la barbe, d’un air adorablement gêné.

– Oh Bébé, ne m’oblige pas à le redire… J’ai déjà suffisamment honte de l’avoir dit le premier… Ça ne m’est jamais arrivé avant.

Je ne peux plus me retenir de sourire. Je me lève brusquement et je me jette dans ses bras. Je dépose des baisers partout sur son visage.

La plume de l’auteure est très jolie ! Elle a une plume qui nous permet de lire facilement, sans buter sur les mots. Mais nous avons trouvé que le vocabulaire utilisé était assez « vulgaire ». Pour certains, ça ne vous gênera pas du tout pendant la lecture, il s’agit bien sûr d’un avis très personnel. Mais nous, ça nous a perturbées lors de notre lecture. Il y a énormément de connotations sexuelles dans les dialogues ce qui nous a assez dérangées pendant la lecture.

Le gros point fort de ce roman est l’humour ! Elle Kennedy arrive à nous faire rire tout le long de l’histoire. Les réparties sont très drôles ! Comme vous le voyez, c’est un roman très frais, sans prise de tête.  

Pour conclure, c’est une bonne lecture sans prise de tête. Si vous cherchez une romance sans passé douloureux et avec de l’humour, on vous le conseille !