𝐖𝐢𝐬𝐡, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟏

« Wish » est une saga de Audrey Carlan édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐

♦ Résumé :

Toutes les petites filles font des voeux en regardant les étoiles.

Quand j’étais petite, j’ai fait tellement de voeux que j’en ai perdu le compte. La plupart d’entre eux concernaient tous les endroits que je voulais voir et les choses que je voulais faire. Je voulais surtout être comme ma mère. Elle nous a appris, à ma soeur Evie et à moi, à vivre chaque moment comme si c’était le dernier. Mais quand notre mère est morte, elle nous a laissé à toutes les deux une pile de lettres à ouvrir à chacun de nos anniversaires. La première lettre m’a été donnée le jour de mon dix-huitième anniversaire et ces mots ont changé le cours de ma vie pour toujours. Elle me disait de voler librement, de tout laisser derrière moi et de vivre la vie dont j’avais toujours rêvé. Malgré mon chagrin, j’ai suivi son conseil. Pendant dix ans, j’ai suivi les traces de ma mère. Littéralement.

♦ Avis :

Tout d’abord, on avait très peur de lire ce roman au vu des avis mitigés sur les autres romans de cette auteure. Mais ce livre nous intriguait réellement et puis les couvertures sont magnifiques. Et on voulait également nous faire notre propre avis. Finalement, on a eu raison de le lire et on vous le recommande ! 

Ensuite, un des plus gros points positifs est le côté touchant. En effet, les 60 premières pages sont introductives, mais elles nous font passer énormément de sentiments dès le début. Ça nous a permis de nous attacher déjà un peu aux deux héroïnes principales. Et puis, la relation entre les deux sœurs nous a vraiment émues personnellement, ce besoin d’être là l’une pour l’autre, cette solidarité entre elles. On s’est beaucoup reconnues en elles ! 

Puis, la plume de l’auteure est vraiment très agréable et fluide. On aurait simplement aimé que les dialogues soient moins crus vers le milieu du roman et puissent être un peu plus profonds de temps en temps. Après, on a été agréablement surprises par la plume d’Audrey au vu des avis plus que mitigés et déçus. Dans ce roman, nous avons trouvé la plume très poétique et envoûtante. 

Demander à un globe-trotteur quel est son pays ou son endroit préféré est comme demander à un rat de bibliothèque quel est son livre préféré. Un véritable voyageur trouve de la beauté en chaque lieu.

Le développement de la romance nous a vraiment plu ! En effet, en plus d’être réaliste, la romance était également addictive. Et on ne voyait pas les pages se défiler tellement on voulait connaitre la suite. La romance est toute douce et on a vraiment adoré découvrir les aventures de Suda Kaye. Et ce qui nous a également plu, c’est l’originalité à la fois de la personnalité de Suda Kaye et à la fois de la romance. En effet, Suda Kaye ne nous ressemble pas du tout et pourtant, on a adoré découvrir ses découvertes et surtout son développement personnel. En effet, on a aussi beaucoup aimé le développement des traditions amérindiennes. On a adoré les découvrir à travers Suda Kaye et sa sœur. Par contre, on a eu un peu plus de mal avec Camden parce qu’il nous a paru parfois un peu trop brut et macho dans ses gestes. 

Pour conclure, on vous conseille vivement cette romance toute douce et qui vous permet de voyager. Franchement, ce fut une belle découverte et on a hâte de nous plonger dans le tome 2 !

𝐒𝐚𝐧𝐬 𝐟𝐚𝐮𝐭𝐞

« Sans faute » est un roman de Maloria Cassis édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

Depuis plusieurs années, Charlène Lacroix tente d’oublier son passé en dévorant des livres, enfermée dans le domaine familial qui l’a vue naître. La vie lui a appris que s’attacher à qui que ce soit est un trop grand risque, elle veille donc à maintenir une distance de sécurité avec tous ceux qui pourraient réveiller son coeur.

De son côté, Alek Novakovic, joueur de handball promis à une grande carrière, se voit relégué du jour au lendemain dans un club de moindre envergure pour se remettre d’une blessure. C’est du moins ce qu’il affirme.

Entre Charlène et Alek, le contact est immédiatement explosif. Leur rencontre les renvoie à leurs faiblesses respectives et chacun devra accepter de s’ouvrir à l’autre pour se laisser une chance d’évoluer.

♦ Avis :

Avez-vous déjà lu un roman cocooning ? Un roman qui fait du bien ? « Sans Faute » de Maloria remplit exactement ces « cases ». Pendant nos révisions, il a réussi à nous conforter, à nous rendre addictives à l’histoire et à la plume, mais également nous faire profiter de quelques minutes de calme en compagnie des personnages aussi tendres que passionnés.

Après avoir lu « Cooper Training », on retrouve la plume de Maloria dans ce roman. Une plume qui met en avant des thématiques de la société. Mais avant ça, il faut qu’on vous dise que cette plume est vraiment addictive, agréable à lire et fluide. On a lu super rapidement ce roman ! Certes, il s’agit d’un autre genre que « Cooper Training », un genre plus douillet. Et c’est aussi une réussite !

– J’ai trouvé un adjectif qui pourrait t’aller encore mieux que « taciturne ».

Il se prépare à tirer et étire le haut de son corps. Waouh, quel spectacle !

– Je suppose que je dois te demander lequel ?

– Exact, dis-je, espiègle. « Impulsif ».


Les personnages ont leur personnalité et leur passion. On a facilement réussi à nous identifier à Charlène qui est une bookstagrammeuse comme nous ! Au début, on a eu du mal à cerner Alek, mais vers le milieu- la fin, il a réussi à nous toucher. Les personnages sont vraiment « réels » ce qui rend la lecture d’autant plus agréable parce qu’on a donc plus facile pour nous identifier aux personnages et pour nous plonger dans l’univers. On avait l’impression de vivre avec eux dans ce petit coin de campagne. On aimerait aussi mettre en évidence la justesse dans les termes employés par l’auteure pour décrire le métier de Alek : le handball !

Comme dit plus haut, Maloria met en avant des thèmes compliqués de la société. Dans ce roman, elle nous a surprises par le thème traité qui est un thème qu’on ne voit nul part. Et en plus, il est amené de manière mystérieuse, mais aussi de manière très touchante ! À côté de ce thème révélé à la fin de l’histoire, plusieurs autres sujets sont aussi abordés et l’auteure a réussi à laisser une place importante à chacun !

Pour conclure, on vous conseille vivement de roman, surtout si vous cherchez une romance sans prise de tête et cocooning ! Vous pourrez tomber amoureux de la plume de Maloria et de son talent pour aborder des thèmes touchants et importants.

𝐒𝐮𝐩𝐞𝐫𝐟𝐢𝐜𝐢𝐚𝐥 (trilogie)

« Superficial » est une trilogie de Emmy Colner édité chez Nishaetcaetera (Les éditions Opportun)

• Premier tome

Photo de notre Instagram

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Unity, lycéenne populaire et capitaine de l’équipe des cheerleaders est-elle si superficielle ?

Unity a une réputation d’enfer ! Capitaine des cheerleaders, lycéenne extra-populaire, superficielle et sûre d’elle, elle a beaucoup de succès auprès des garçons, et sa vie sexuelle épanouie lui vaut souvent des reproches ou des regards qui en disent long. Peu lui importe, jusqu’au jour où Unity se fait plaquer par son petit ami qui en a assez de leur relation un peu trop libre à son goût. Il part avec une autre fille, beaucoup plus simple et discrète ; un affront pour Unity, qui décide de tout faire pour le reconquérir !

Et qui de mieux pour l’aider à devenir moins superficielle et lui apprendre les codes des  » losers  » que son ancien meilleur ami, Ilya, à qui elle n’a pas parlé depuis 3 ans? Ce dernier parviendra-t-il à lui apprendre à se défaire de sa superficialité? Dans cette quête, les frontières entre l’amour et l’amitié ne risquent-elles pas de s’écrouler ? Unity parviendra-t-elle vraiment à faire la différence entre la confiance en soi et la cruauté?

♦ Avis :

Tout d’abord, admirez cette couverture ! On est vraiment fans de cette couverture et on adore celles des deux autres tomes ! On avait très hâte de lire ce roman parce que pour une fois, ce n’était pas le garçon qui était le bad boy, mais la fille ! Même si on voit de plus en plus de romans qui inversent les rôles, on trouvait ça original !

Pour ce qui est des personnages, Unity ne plaira sûrement pas à grand monde et c’est ça qui rend la psychologie du personnage bien travaillée. L’auteure arrive à rentrer dans la peau de son personnage pour créer cette héroïne glaciale, superficielle et imbue de sa personne. Le but, c’est justement qu’on la déteste. L’auteure a fait en sorte que l’héroïne ne devienne pas trop agaçante à nos yeux en tournant cela de manière drôle.

— Tu ne peux déjà plus te passer de moi ? lança-t-il ironiquement.

— Ne prends pas trop la confiance. J’ai simplement besoin de ton aide.

— Oh, tu as donc besoin de moi ? Intéressant !

— Je n’irais pas jusque-là non plus. J’aimerais simplement que tu me rendes un petit service.

Il posa alors ses coudes contre le rebord de la fenêtre en me regardant intensément, un sourire narquois collé aux lèvres :Tu as toute mon attention, Scott.

— J’aimerais que tu m’aides à ne plus être superficielle.

On avait peur que l’intrigue soit trop vite développée au vu du nombre de pages. Et finalement, ce n’est pas totalement le cas. L’auteure prend son temps pour développer l’intrigue. Même si on aurait aimé apprendre plus à connaitre Ilya, le personnage masculin. On espère donc, être surprises dans les prochains tomes ! Personnellement, on aurait préféré que les tomes (ou du moins les deux premiers) soient rassemblés pour que l’histoire soit bien développée dans l’entièreté.

Nous aimons bien la plume de l’auteure. C’est vrai que la plume est un peu trop simple. Mais nous la trouvons à la fois addictive et fluide. On a donc, hâte de voir justement l’évolution de cette plume dans les prochains tomes.

Pour conclure, ça a été une très bonne lecture qu’on a chacune dévorée en seulement deux jours (même pas entier ^^). Si vous voulez une lecture fraîche où l’héroïne est trop superficielle et vous donnera envie de rentrer dans l’histoire pour la frapper, découvrez cette trilogie ♥

• Deuxième tome

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé du deuxième tome !

Entre Ilya et Unity, c’est l’heure de vérité !

C’est la catastrophe ! Unity a fait quelque chose d’affreux qui remet tous ses efforts en cause. Pourtant, Ilya ne l’abandonne pas et insiste pour comprendre ce qui lui arrive vraiment. C’est enfin l’heure des confidences et des révélations !

Unity et Ilya s’ouvrent à l’amour et décident de se faire confiance. Des êtres chers pourraient même réapparaître soudainement dans leur vie tourmentée pour les aider à y voir plus clair !

Mais le grand amour n’arrive-t-il par trop tôt dans la vie des deux lycéens, qui se sont infligé mutuellement beaucoup de souffrance ces derniers temps ?

Sont-ils vraiment faits l’un pour l’autre, comme ils ont envie de le croire ? Le bonheur peut-il exiger autant de sacrifices et de peine ?

• Avis du deuxième tome :

Premièrement, cet avis ne sera pas très long car il s’agit d’un deuxième tome. Et pour ceux qui n’auraient pas lu le premier tome, notre avis ne spoile rien à l’histoire !


Les personnages ont bien évolué dans ce deuxième tome. En effet, Unity qui était détestable au premier tome, l’est déjà moins ici et elle dévoile une autre de ses facettes. C’est un gros point positif qui nous a particulièrement plu ! le héros a moins changé que l’héroïne, mais on arrive quand même à mieux le cerner lots de ce deuxième tome. Et on a trouvé que les amis, les personnages secondaires, avaient une place plus importance dans ce tome-ci et ça nous a plutôt bien plu parce que c’est important de voir qu’ils « existent » en dehors de leur relation.

– Ne lui réponds pas, Yuggi. Ce serait lui donner raison. Tu vaux mieux que ça.

– Je ne vais pas me laisser faire, Ilya. Tu as entendu ce que cette gamine m’a dit ?

– Oui, j’ai entendu. Et alors ? Toi et moi savons que c’est faux. C’est le principal, non ?

– Ouais…


Un point négatif à présent…quand les deux héros se disputaient, on trouvait qu’ils se réconciliaient trop rapidement. On aurait aimé que ces disputes servent à faire évoluer leur relation et leur pensée l’un pour l’autre.


Par contre, la plume de l’auteure a aussi beaucoup évolué. Elle est beaucoup moins « simple », mais elle reste toujours aussi addictive et fluide !
Pour conclure, il s’agit d’une chouette histoire, très addictive et fluide à lire. On la conseille à ceux qui cherchent un roman sans prise de tête avec une relation toute mignonne ❤️

• Troisième tome

Bientôt !

𝐃𝐮𝐚𝐥 𝐋𝐨𝐯𝐞

« Dual Love » est un roman de Shirley J. Owens édité chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Depuis que son ex l’a quitté, Max ne cherche plus l’amour. Mais quand il doit trouver, dans les plus brefs délais, une « gentille » copine qui l’aidera à se réconcilier avec la femme de son meilleur ami, il n’a plus vraiment le choix. Malgré lui, le voilà propulsé sur un site de rencontres où il découvre, horrifié, que la meilleure candidate compatible se révèle être Miss Teigne, sa voisine d’en face.

Sauf que cette jeune femme a autant de charisme et de chaleur humaine qu’un molosse à qui on aurait piqué son os. La mode et le maquillage, ce n’est pas vraiment son truc. Pressé par le temps, Max va devoir prendre une décision, qu’il va vite regretter. Car Miss Teigne a un secret et ce n’est pas une, mais deux personnalités que Max va devoir gérer. Entre la douce Samantha et la sexy – et non moins provocatrice – Jessica, Max a de quoi perdre la tête !

♦ Avis :

Tout d’abord, la couverture et le résumé nous ont tout de suite intriguées.

La plume de l’auteure est addictive, fluide et tellement agréable à lire. Franchement, on a adoré nous plonger dans cet univers et ce notamment grâce à la plume. Venons-en à l’univers en lui-même. L’auteure a abordé un « thème » peu parlé dans la société. Elle a certes pris quelques libertés, mais elle a tout de même réussi à nous en parler sérieusement. C’est quelque chose dont on ne parle pas, qu’on ne voit pas souvent. Alors on a trouvé ça intéressant et très original d’en parler dans une romance. Pour finir ce point, on rajouterait que l’histoire est très addictive. On l’a lu super rapidement.

Ensuite, les émotions. Wow. Comme on vous l’a dit en story, vers la moitié – fin du roman, on ressent énormément d’émotions. L’auteure a franchement bien réussi à jongler avec les émotions des différents personnages et ça s’est ressenti. On a été prises aux tripes par moment.

« — Dis-moi, parque je n’arrive pas à comprendre pourquoi tu refuses qu’on se parle. Nous sommes voisins, après tout.
— Il n’existe pas de décret qui stipule que les voisins doivent se parler.
— Eh ben, il le faudrait.
— C’est ridicule.
— Pourquoi ?
— Parce que c’est ridicule !
— Aussi ridicule que de séduire son voisin et de le flanquer à la porte juste après ?
Une rougeur apparait sur ses joues. Ce point la rend mal à l’aise. Elle ne l’était pourtant pas quand elle m’a proposé de la rejoindre sous la douche.
— Je ne t’ai pas dragué ! Je…je n’étais pas moi-même.
— Ça, c’est sûr. Tu m’expliques ce qu’il s’est passé ?
— Il n’y a rien à dire à ce sujet.
Elle reprend sa course et pique un sprint. Je fais de même.
— Laisse-moi tranquille !
— Je veux juste qu’on discute tous les deux.
— Tu connais la définition du mot « harcèlement » ?
— Dit la nana qui se pendait à mon cou hier soir…
Elle serre les dents pour refouler tout ce qu’elle meure d’envie de me balancer à la tronche.
— Je ne te quitterai pas d’une semelle avant d’avoir les réponses à mes questions.
— Si tu continues à me suivre, je hurle !
— Pourquoi tu refuses de me parler ? Qu’est-ce que tu tiens tant à cacher ? »

Pour finir, les personnages sont attachants dès le début. Malheureusement, c’est également ici que se trouve le point négatif du roman. Effectivement, nous avons trouvé que le comportement de Jessica et de Samantha a changé de manière trop brusque. On comprend les raisons du changements, mais on aurait aimé que ça soit apporté de manière plus subtile.

Pour conclure, on vous conseille vivement ce roman qui vous transportera par les émotions et par la plume addictive de l’auteure. En toute honnêteté, on vous le dit : foncez parce que vous ne serez pas déçus.

𝐒𝐖𝐀𝐑𝐓𝐙

« SWARTZ » est une saga de Gail Shepard auto-éditée chez Librinova.

• 1er tome : Ne crains pas la brûlure

Photo de notre Instagram

Note :⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Gabrielle Swartzian, femme d’affaires au tempérament de feu, dirige l’empire de cosmétiques Swartz qu’elle a créée aux côtés de son fidèle ami. Recluse dans sa tour noire inscrite en lettres d’or, elle ne saisit pas les choses les plus simples de la vie malgré son intelligence hors norme. Elle peut néanmoins compter sur Rag, la petite voix qu’elle ne cesse d’entendre dans sa tête, pour l’aider à survivre dans ce monde où l’essentiel semble lui échapper.

David Hookland, ancien Marine abîmé par la vie, mène une existence en apparence paisible. Son quotidien s’alterne entre des relations sans lendemain et sa dévotion sans partage envers sa fillette. Mais derrière son attitude charmeuse et désinvolte, David cache en réalité un douloureux fardeau qui l’étouffe peu à peu.

Lorsqu’un poste de garde du corps de la prêtresse des cosmétiques lui est proposé, il n’hésite pas une seconde à rejoindre Chicago. Très vite, ce contrat se révèle plus compliqué que prévu et les feux de la passion finissent par les embraser.

Et si derrière ce masque de fer autoritaire, vindicatif et cruel, David était le seul à percevoir la véritable nature de cette femme aussi belle que mystérieuse ?

Serait-elle en réalité son ange gardien ?

Gabrielle avait besoin de retrouver son Dieu dans cet enfer, parviendra-t-elle à le délivrer de son mal ou finira-t-elle par se brûler les ailes ?

♦ Avis :

Premièrement, la couverture nous a éblouies quand on a tenu le livre en mains. Elle est tellement magnifique et représente hyper bien l’histoire. On avait du coup hyper hâte de lire ce beau bébé de 655 pages !

Au tout début, l’histoire semble assez simple : Gabrielle, femme d’affaires a construit un empire cosmétique qui remporte un franc succès et elle va devoir remplacer son garde du corps. C’est là que débute véritablement l’histoire. Mais en avançant dans le roman, on découvre que cette histoire n’est pas banale. Il y a un vrai travail d’originalité derrière. Gail a réussi à imaginer tout un empire cosmétique, elle a créé des produits de beauté originaux (et très pratiques !). On a l’impression que cette entreprise est réelle, tellement c’est bien développé dans l’histoire.

Le point négatif qu’on a remarqué, c’est que la romance débute assez rapidement. En effet, le fait que Gabrielle et David se mettent rapidement ensemble nous a un peu gênées. On aurait aimé retrouver un peu des moments où ils se tournent autour. Mais on a beaucoup aimé tous les obstacles que l’auteure a mis entre leur relation. En effet, ça rend la relation plus réaliste. Cependant, on aurait aimé que l’auteure supprime certaines disputes (entre les deux héros) parce que ça devenait assez lourd par moment.

Comme vous pouvez le lire dans le résumé, Gabrielle entend une voix appelée Rag. On a trouvé ça hyper original et en plus, elle intervient assez souvent dans l’histoire ce qui crée un dynamisme dans l’histoire, dans les dialogues. Et parfois, on a beaucoup ri grâce à cette petite voix qui s’incruste !

En ce qui concerne la plume de l’auteure, on l’aime beaucoup ! On vous l’a sans cesse répété dans nos stories Instagram, mais on a directement accroché à sa plume. Elle est très belle, a un vocabulaire assez riche et est très agréable à lire.

« La rame accélère subitement. Alors que je perds l’équilibre, l’Apollon me serre fort en s’appuyant contre un hublot pour se stabiliser. Nos corps sont plaqués l’un contre l’autre.

Il pose ses lèvres dans le creux de mon cou.

— Là, ce n’est pas le garde du corps ma Butter. »

Pour finir, les personnages sont bien travaillés. On a particulièrement aimé la personnalité de Gabrielle parce qu’elle est atypique et l’auteure a bien réussi à manier les deux facettes de Gab. David est aussi un de nos personnages chouchous, mais à certains moments, on l’a trouvé assez agaçant. Et, le dernier personnage coup de cœur est Brent qui nous a charmées.

En conclusion, on a passé un très bon moment ! On vous conseille cette histoire très originale, bien développée. En plus, vous ne pouvez pas ne pas succomber face à cette couverture !

• 2e tome

𝗝𝗼𝘆

« Joy » est un roman de Elisa Houot-Hope paru chez les éditions Opportuns (Nishaetcaetera).

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

– Un destin extraordinaire
– Une auteure confirmée
Joy Montgomery élève seule son petit frère, Félix, depuis la disparition de sa sœur aînée, Lexi, quatre ans plus tôt. Ses parents, aveuglés par la douleur de cette perte, se noient dans le travail et ont déserté le domicile familial.

Après quatre ans à éviter le lieu où elle a perdu sa sœur, Joy se rend à nouveau sur la petite plage où l’emmenait Lexi. C’est sur cette plage qu’une rencontre va bouleverser sa vie…

♦ Avis :

Tout d’abord, cette histoire nous tentait beaucoup grâce à sa magnifique couverture et grâce aux résumés très intrigants.

La plume de l’auteure est hyper agréable à lire, lisse, addictive et on ne butte pas sur les mots. Ainsi la lecture a été rapide et agréable.

Ensuite, nous avons adoré tous les personnages pour plusieurs raisons. Premièrement, ils étaient complexes, si bien travaillés qu’on pourrait vraiment les croire présents à côté de nous. On a adoré les deux personnages principaux, surtout Joy qui a une sensibilité qui nous a fortement touchées.

Et, on a trouvé que les sentiments étaient une des priorités du roman, ce que nous avons vraiment adoré ! Joy a vécu/vit des choses plutôt désagréables et l’auteure nous a bien fait ressentir le mal être de Joy et sa fatigue vis-à-vis de la situation. On a été emportées par tout ce que l’auteure nous fait ressentir ! Après avoir fermé le livre, on a dû mal à canaliser toutes ces émotions qui nous ont assaillies durant notre lecture.

En ce qui concerne la romance, certes elle n’est pas très présente dans l’histoire, mais c’est ça qui fait toute l’originalité de l’histoire et qui rend ce roman très réaliste. C’est comme ça que l’auteure nous touche aussi par ces mots. La relation avance, recule, avance comme dans la vraie vie et ça nous a beaucoup touchées.

« C’est là que je le vois. Il est tout aussi brisé que moi. Sa confiance en ceux qui l’entourent est au plus bas, comme la mienne. Ouvrir son cœur revient à jouer à la loterie, les chances de perdre sont tellement plus élevées que celles de gagner. Mais il est prêt à tenter. Comme moi. »

Pour finir, un des points positifs de ce roman est les nombreux « rebondissements ». On ajoute des guillemets car ce ne sont pas vraiment des rebondissements à proprement parlé, ce sont plutôt des obstacles de la vie. On ne s’ennuie pas pendant notre lecture parce qu’il y a toujours de l’action.

Pour conclure, « Joy » est un coup de coeur qui nous a fait ressentir des émotions tellement complexes et contradictoires. Si vous recherchez une romance tournée vers le feel good, mignonne avec quelques rebondissements, lisez ce roman !

Remarque supplémentaire : petit plus pour les fêtes hyper réalistes et qu’on a adorées !

𝐁𝐥𝐮𝐞 𝐛𝐞𝐥𝐥𝐞

« Blue belle » est une trilogie de Océane Ghanem chez Plumes du Web .

• Premier tome : Blue belle, tome 1 : Et les larmes empoisonnées

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé du premier tome :

Un prince au tempérament rigide et conservateur. Une mystérieuse créature au passé trouble.
La lutte ancestrale du bien contre le mal…
Le destin pousse Blue, néphilim orpheline et marginalisée par les siens depuis toujours, à croiser le chemin de Lysander, Prince des Cieux, qui exècre son espèce. Alors que tout les oppose naît entre eux une irrésistible alchimie. Cette attirance/répulsion éveille en Blue des pouvoirs qu’elle désespérait de posséder et fait voler en éclats toutes les certitudes sur lesquelles Lysander a bâti son existence. Jusqu’à ce que la mort les rattrape.
Ils auront un prix terrible à payer.
Car le jour du jugement dernier est arrivé.

♦ Avis :

Tout d’abord, on vous le dit déjà : c’est un énorme coup de cœur ! Nous avons embarqué dans ce roman et nous n’avons pas été capables de le lâcher. C’est un gros livre qui nous fait vivre de multiples aventures et qui nous fait ressentir de millions d’émotions.

Océane a une plume magnifique et addictive, avec un vocabulaire riche. Certains pourraient la trouver trop lourde, mais nous, nous avons trouvé qu’elle allait parfaitement avec l’univers. D’ailleurs, le point de vue est externe. Nous pensions que ça allait nous déranger pour ressentir les émotions et pour nous identifier aux personnages. Eh ben non ! Justement, on a eu l’impression que c’était positif pour cette histoire. Tous les personnages évoluaient ainsi devant nous. Et puis, on n’a franchement jamais été dérangées par ce pdv.

Parlons à présent des personnages. On a adoré Lysander et Blue. Ils ont des personnalités atypiques et on comprend rapidement leur place dans le monde. On a réussi à nous attacher à eux dès les premières pages. Les autres personnages qui sont plus secondaires ont tous été à un moment donné, mis en avant et ça c’est un des points forts de l’histoire. En effet, on n’a pas eu l’impression que les personnages secondaires étaient juste là pour « décorer ». Non, ils avaient chacun une utilité dans l’histoire et on ressentait également leurs émotions. Cette histoire était aussi en quelque sorte, leur histoire.

– Oh, explique-toi mieux, Blue belle.

Il se penche si près de von visage qu’elle put sentir son souffle chaud taquiner l’arête de son nez. Elle prit une profonde inspiration, puis regretta amèrement d’avoir cédé à cette étrange pulsion. Il sentait l’après-rasage, le pin et… une touche exquise de printemps.

– J’ai envie de rire, moi aussi, enchaina-t-il.

Elle déglutit difficilement.

– Je n’avais jamais effrayé personne… C’était… J’étais… Elle avait l’air… Je suis aussi effrayante qu’un petit lapin rose.

Bon, il était trop près. Et son énergie destructrice éraflait son self-control. Elle se sentait électrique.

– Et les aigles ne craignent pas les lapins, n’est-ce pas ? rétorqua-t-il en déployant ses ailes fantastiquement puissantes, plus grandes et larges que celles des néphilims. Essaierais-tu de nous faire croire que tu es une petite chose inoffensive ?

L’univers est incroyable. C’est comme si Océane avait pu entrevoir quelque chose de notre réalité que nous, les autres, ne voyons pas. Et elle a mis tout ça dans ce roman. L’univers est bien imaginé, bien décrit et donne envie d’y vivre. Par contre, cette fin ! On a hâte de lire les autres tomes qui nous attendent dans notre PAL.

Pour conclure, nous sommes tombées raide dingue de ce roman. Lisez-le, c’est tout ce que nous pouvons conseiller. Embarquez dans cet univers atypique, mais tellement délicieux.

• Deuxième tome : Blue belle, tome 2 : Et le porteur d’espoir

♦ Résumé du deuxième tome :

Résumé et avis disponible dans le menu « Avis 2021 » !