𝐄𝐯𝐞𝐫𝐲𝐝𝐚𝐲 𝐇𝐞𝐫𝐨𝐞𝐬, 𝐓𝟐

« Everyday Heroes » est une saga de K. Bromberg éditée chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

« Quand un soldat du feu embrase tout sur son passage « 

Jusqu’où le pompier Grady Malone fera-t-il grimper la température ?

La compositrice de chansons, Dylan McCoy s’est brûlée les ailes. À cause de son petit ami qu’elle a trouvé au lit … avec une autre.

Son agent l’oblige à continuer à collaborer avec lui jusqu’à ce qu’ils aient finalisé les chansons de son nouvel album et à tenir leur rupture sous silence. De retour à Sunnyville, elle rencontre son nouveau coloc, Grady, et ne dirait pas non à une aventure-pansement pour se remettre de sa déception amoureuse. Elle résiste pourtant et refuse de se laisser enflammer par Grady Malone, un pompier sexy, charismatique et sans complexe. Un homme qui porte à la fois ses propres cicatrices – sur son dos, celles de la culpabilité du survivant, dans son âme,– et la peur dans son cœur.

Mais alors qu’un visiteur imprévu met à l’épreuve leur statut de colocataires, leur indéniable attirance va t-elle s’évaporer ? Ou prendront-ils le risque de jouer avec le feu ?

♦ Avis :

Après avoir eu une petite déception pour le premier tome, on avoue qu’on avait assez peur d’être également déçues par ce tome. Heureusement, beaucoup d’entre vous nous ont rassurées en nous disant que ce deuxième était meilleur. On s’est alors empressées de découvrir l’histoire de Grady et Dylan et quelle histoire ! Ce roman a donc, été une très bonne lecture ; touchante et drôle. Encore une fois, la plume de K.Bromberg est magnifique, agréable à lire et fluide.

Premièrement, on a directement été conquises par Dylan et Grady. Dylan est une jeune femme piétinée par l’amour, jeune parolière, elle doit malheureusement faire preuve de courage pour affronter son ex-copain (qui l’a trompée) pour finir d’écrire toutes les chansons demandées. Mais derrière cette trahison se cache beaucoup plus qu’une simple fissure. C’est le début d’une ouverture aux complexes. Et c’est cette partie qui nous a touchées. Effectivement, les complexes, ça nous connait. On n’est malheureusement, pas toujours bien dans nos corps, on se sent complexées, parfois, ça va jusqu’au fait qu’on se trouve « moches » et on déteste par-dessus tout nous voir en photo. Mais Booksta, c’est notre défi : nous prendre en photo et essayer de nous accepter. Enfin bref, tout ça pour dire que Dylan nous a énormément plu, on s’est retrouvées en elle, on a aimé son histoire et sa personnalité. Elle est aussi belle à l’intérieur qu’à l’extérieur, mais il faut juste qu’elle essaie de reprendre confiance en elle. Quant à Grady, il a également des cicatrices visibles et invisibles ; tandis que celles apparentes lui donnent des complexes, celles cachées ne le laissent plus dormir. Grady, c’est vraiment l’homme à la fois torturé et à la fois agréable, drôle et tellement parfait ! Grady et Malone, c’est le genre de duo qui a l’air si réaliste, le genre de duo qui fait rêver. Ils s’aident mutuellement à s’accepter et à aller de l’avant.

La romance est équilibrée ; elle n’est ni trop rapide ni trop lente. Au fur et à mesure de notre lecture, on remarque vraiment l’évolution de la relation entre nos deux personnages et leur complicité exceptionnelle ; la tension monte crescendo. Il faut aussi noter que pour une fois, les allusions au sexe ne nous ont pas dérangées : elles apportaient plutôt de la légèreté au roman.

« Alors je t’embrasse parce que quand je suis avec toi, je ne pense plus à rien et le monde recommence à tourner. »

K.Bromberg

Un des points négatifs est qu’au début, on a eu un peu du mal à totalement rentrer dans l’histoire. En effet, les 100 premières pages n’étaient pas très addictives. Heureusement, par la suite, l’histoire a réellement réussi à nous transporter et on a vraiment passé un très bon moment !

On a également beaucoup aimé découvrir l’univers d’un pompier : ce qu’ils vivent au quotidien, leur mission, comment c’est sur le terrain, etc.

Pour conclure, malgré notre déception sur le premier tome, on est super contentes d’avoir continué notre lecture sur cette saga et d’avoir autant aimé ce deuxième tome. On a eu un petit pincement au cœur d’abandonner le duo Dylan-Grady, mais on est aussi très excitées de découvrir l’histoire du dernier frère Malone…

Ce roman vous tente ? Vous avez déjà découvert la plume de K.Bromberg ?

𝐄𝐦𝐦𝐞̀𝐧𝐞-𝐦𝐨𝐢 𝐚̀ 𝐥’𝐨𝐜𝐞́𝐚𝐧

« Emmène-moi à l’océan » est un roman de Nelly Weaver.

Note : ⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

a vie peut être aussi monotone qu’excitante. Le but est de trouver ce petit truc, ce détail insignifiant qui vous fait vibrer. Celui qui vous fait dire : je suis vivant.
Je n’ai longtemps été qu’une âme vagabonde sans trouver un sens à ma vie. Il faut parfois s’armer de patience et un jour, vous vous levez et vous dites que c’est aujourd’hui que tout doit changer. Vous retroussez alors vos manches et vous ne désirez qu’une chose, donner un sens à votre existence.

L’océan, c’est ma came. Chaque jour, je laisse l’adrénaline me parcourir comme une envie irrésistible. Je ne peux pas m’en passer. Aujourd’hui, j’ai tout ce dont j’ai besoin. Des amis sur qui je pourrai toujours compter, un travail qui me comble et bien évidemment, mes vagues.

Je pensais ma vie parfaite.
Et puis, je l’ai rencontrée.
Et puis, tout a changé.

♦ Avis :

Lina n’a pas une vie facile et pourtant, elle va devoir l’assumer et tenter de rejoindre les deux bouts. Quand elle se pose à Big Sur, elle rencontre des personnes qui vont la marquer. Et c’est là que débute l’histoire ! On a adoré cette intrigue sur le passé de Lina, mais aussi sur ceux des autres personnages tels que Aiden, Nate ou encore Reese. L’auteure arrive à nous rendre accros dès les premières pages de son roman.

Comme dit plus haut, les personnages sont très torturés. Et c’est ça qui fait qu’on s’attache rapidement à eux et à leur personnalité. L’auteur a réussi à inclure tous les personnages et à leur donner à chacun une place importante dans le récit. Ce qui nous a bloquées, c’est la rapidité dans les relations entre les personnages. Lina débarque à Big Sur et un jour après leur rencontre, elle a l’air déjà toute joyeuse de les avoir rencontrées. En effet, ça nous a semblé un peu brusque. On aurait préféré que l’auteure ajoute quelques passages où on voit qu’elle fait connaissance avec les autres et qu’elle commence tout doucement à les apprécier. Ceci ne nous a pourtant pas empêchées d’aimer la solidarité qui est née entre tous les personnages que ce soit les personnages principaux ou secondaires.

Parlons maintenant du sujet important dans cette histoire : la romance. On adore la complicité entre les deux personnages principaux. Même si on a été un peu surprises par la rapidité de leur relation, elle est toute mignonne et donne envie de rêver ! Pour ceux qui aiment les romances lentes, on ne vous la conseille pas. Mais ceux qui aiment les romances douces, réelles et qui nous fait rêver quelques instants, on vous la conseille !

– Aujourd’hui, ce que j’aime le plus, c’est de savoir que quand je suis là-bas, dit-il en faisant un signe vers les vagues, tu es ici à m’observer.


Si on a un autre conseil à faire à l’auteure, ce serait de prendre son temps pour décrire la romance, mais de raccourcir de quelques pages la fin. En effet, beaucoup de scènes de la fin ne sont pas forcément nécessaires à l’histoire et ne font que répéter d’autres scènes. Ceci est bien évidemment qu’un petit détail car cela ne nous a pas empêchées d’aimer l’histoire !

Les descriptions sont incroyables ! Même s’il n’y en a pas beaucoup, l’auteure arrive à nous faire voyager dans ce coin paradisiaque ! On s’imaginait la maison vitrée vue sur l’océan. Mention particulière aux descriptions de l’océan qui sont époustouflantes. Nelly Weaver retranscrit avec excellence cette sensation qu’Aiden ressent en surfant !

On aimerait aussi faire un paragraphe pour insister sur le fait que l’auteure a cherché des passés originaux qui nous ont surpris à chaque découverte ! Ce sont des sujets forts et pas souvent abordés !

𝐂𝐚𝐦𝐩𝐮𝐬 𝐃𝐫𝐢𝐯𝐞𝐫𝐬

« Campus Drivers » est une trilogie de C.S.Quill éditée chez Hugo New Romance.

• Premier tome : SuperMad

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

L’année universitaire qui débute promet d’être radieuse pour Lane O’Neill. Campus Drivers, l’application qu’il a fondée avec ses meilleurs amis, cartonne. Le concept est simple : jouer les taxis pour étudiant, au volant de voitures de collection. Les filles en raffolent, et les quatre chauffeurs ont à coeur de ne jamais décevoir leur clientèle.


Lane n’a qu’un seul défaut aux yeux de la gent féminine : il ne s’attache pas. Jamais. Dès qu’il pousse la porte de chez lui, il aspire à ce qu’on lui fiche la paix.
Alors comment se retrouve t-il à héberger Lois Hogan, la fille que son voisin vient de larguer ?

♦ Avis :

Dès que Hugo New Romance en a parlé, on s’est dit qu’on devait absolument lire cette saga ! Les romances qui se passent à l’université, c’est un genre qu’on adore ! Même s’il y a toujours des clichés, ça fait du bien d’avoir des lectures assez légères.

C’est la première fois qu’on découvrait la plume de C.S. Quill et on l’adore ! Elle est très fluide. Le livre se lit rapidement et on aime beaucoup les petites descriptions de l’auteure qui rendent l’histoire encore plus complète.

Parlons de la romance… Comme dit dans nos story Instagram, Lane est un de nos bookboyfriend préférés ! Il est (presque) le mec parfait ! Certes, il fait des erreurs. Mais il apprend de celles-ci justement et on a adoré comment l’auteure arrivait à nous montrer ce changement de comportement. Au tout début, on n’était pas trop convaincues, mais notre opinion a rapidement changé quand leur colocation a pris un nouveau tournant. Cette histoire est très addictive ! Un des points qui nous a le plus plu est la tendresse de leur relation. En effet, leur relation est au début très explosive, mais elle devient peu à peu douce et attentionnée. Et cette dernière nous fait vraiment rêver parce qu’elle ressemble à la réalité.

— Je n’ai vraiment pas envie de venir.

— C’est mon anniversaire, et j’ai besoin de toi pour les courses. On a un accord, tu te souviens ?

— Tu me fais du chantage ? je m’offusque en voyant clair dans son jeu.

— Voiture, il se contente de rétorquer.

Je me mords la langue et fais défiler mes options en moins d’une seconde. Rapide, puisque je n’en ai aucune.J’ai une condition ! je concède en trottinant derrière lui. Tu n’évoques pas notre… cohabitation temporaire. Sous aucun prétexte.

— Tu t’occuperas du bar.

— Connard

— Pardon ?

— J’ai rien dit.

Est-ce qu’on en parle de cette fin sadique ? Oui on l’avoue, C.S.Quill est une auteure qui n’a aucune pitié pour ses lecteurs ! Elle nous laisse complètement retournées par le rebondissement qui a lieu dans les dernières pages ! On a juste une hâte : découvrir les deux autres tomes !

Pour conclure, si vous n’avez pas encore lu ce premier tome, foncez ! Ce roman est addictif, la plume de l’auteure est fluide et la romance est vraiment toute mignonne !

P.S. : N’oubliez pas que vous pouvez retrouver une interview de C.S.Quill dans notre magazine de septembre (disponible dans le lien en bio de notre Instagram)

• Deuxième tome : Book boyfriend

𝐃𝐮𝐚𝐥 𝐋𝐨𝐯𝐞

« Dual Love » est un roman de Shirley J. Owens édité chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Depuis que son ex l’a quitté, Max ne cherche plus l’amour. Mais quand il doit trouver, dans les plus brefs délais, une « gentille » copine qui l’aidera à se réconcilier avec la femme de son meilleur ami, il n’a plus vraiment le choix. Malgré lui, le voilà propulsé sur un site de rencontres où il découvre, horrifié, que la meilleure candidate compatible se révèle être Miss Teigne, sa voisine d’en face.

Sauf que cette jeune femme a autant de charisme et de chaleur humaine qu’un molosse à qui on aurait piqué son os. La mode et le maquillage, ce n’est pas vraiment son truc. Pressé par le temps, Max va devoir prendre une décision, qu’il va vite regretter. Car Miss Teigne a un secret et ce n’est pas une, mais deux personnalités que Max va devoir gérer. Entre la douce Samantha et la sexy – et non moins provocatrice – Jessica, Max a de quoi perdre la tête !

♦ Avis :

Tout d’abord, la couverture et le résumé nous ont tout de suite intriguées.

La plume de l’auteure est addictive, fluide et tellement agréable à lire. Franchement, on a adoré nous plonger dans cet univers et ce notamment grâce à la plume. Venons-en à l’univers en lui-même. L’auteure a abordé un « thème » peu parlé dans la société. Elle a certes pris quelques libertés, mais elle a tout de même réussi à nous en parler sérieusement. C’est quelque chose dont on ne parle pas, qu’on ne voit pas souvent. Alors on a trouvé ça intéressant et très original d’en parler dans une romance. Pour finir ce point, on rajouterait que l’histoire est très addictive. On l’a lu super rapidement.

Ensuite, les émotions. Wow. Comme on vous l’a dit en story, vers la moitié – fin du roman, on ressent énormément d’émotions. L’auteure a franchement bien réussi à jongler avec les émotions des différents personnages et ça s’est ressenti. On a été prises aux tripes par moment.

« — Dis-moi, parque je n’arrive pas à comprendre pourquoi tu refuses qu’on se parle. Nous sommes voisins, après tout.
— Il n’existe pas de décret qui stipule que les voisins doivent se parler.
— Eh ben, il le faudrait.
— C’est ridicule.
— Pourquoi ?
— Parce que c’est ridicule !
— Aussi ridicule que de séduire son voisin et de le flanquer à la porte juste après ?
Une rougeur apparait sur ses joues. Ce point la rend mal à l’aise. Elle ne l’était pourtant pas quand elle m’a proposé de la rejoindre sous la douche.
— Je ne t’ai pas dragué ! Je…je n’étais pas moi-même.
— Ça, c’est sûr. Tu m’expliques ce qu’il s’est passé ?
— Il n’y a rien à dire à ce sujet.
Elle reprend sa course et pique un sprint. Je fais de même.
— Laisse-moi tranquille !
— Je veux juste qu’on discute tous les deux.
— Tu connais la définition du mot « harcèlement » ?
— Dit la nana qui se pendait à mon cou hier soir…
Elle serre les dents pour refouler tout ce qu’elle meure d’envie de me balancer à la tronche.
— Je ne te quitterai pas d’une semelle avant d’avoir les réponses à mes questions.
— Si tu continues à me suivre, je hurle !
— Pourquoi tu refuses de me parler ? Qu’est-ce que tu tiens tant à cacher ? »

Pour finir, les personnages sont attachants dès le début. Malheureusement, c’est également ici que se trouve le point négatif du roman. Effectivement, nous avons trouvé que le comportement de Jessica et de Samantha a changé de manière trop brusque. On comprend les raisons du changements, mais on aurait aimé que ça soit apporté de manière plus subtile.

Pour conclure, on vous conseille vivement ce roman qui vous transportera par les émotions et par la plume addictive de l’auteure. En toute honnêteté, on vous le dit : foncez parce que vous ne serez pas déçus.

𝐋𝐨𝐯𝐞 𝐢𝐬 𝐚 𝐟*𝐜𝐤𝐢𝐧𝐠 𝐩𝐫𝐨𝐛𝐥𝐞𝐦 ! (duologie)

Premier tome

Photo sur notre Instagram

« Love is a f*cking problem ! » est une saga de Noemie Conte éditée chez Something Else.

Note : ⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Après des années sous l’emprise de son dernier compagnon, Lana a enfin réussi à mettre un terme à leur relation toxique. Seulement… ce n’est pas sans conditions. Trahie, manipulée et bien trop souvent sous-estimée, elle en ressort brisée mais déterminée à reprendre sa vie en main. Parmi les étapes à franchir dans sa résilience, elle décide d’écarter les hommes de sa vie, une bonne fois pour toutes.

Sa rencontre avec Logan ne faisait donc pas partie du plan. Ce type mystérieux et détestable n’est rien d’autre qu’un ultime obstacle sur son chemin. Il est tout ce qu’elle condamne, mais leurs corps sont irrémédiablement attirés l’un par l’autre.

Malgré tout ce qu’elle s’était promis, Lana succombera-t-elle à son charme ? Acceptera-t-elle cet homme et ses travers ?

Entre secrets, violence et séduction, la reconstruction de son cœur s’annonce tumultueuse…

♦ Avis :

Tout d’abord, on a eu du mal à se plonger dans le roman au tout début. Au début, il y a énormément de coïncidences qui rendent l’histoire un peu irréelle. De plus, les clichés se multiplient aussi au début du roman.

Cependant, plus on avançait (à partir de 50%) plus on aimait. En effet, l’auteure a réussi à créer une romance compliquée, touchante et sincère. Ce qui nous a le plus plu dans ce roman, c’est la véracité de l’histoire d’amour. Rien de superficiel, mais une romance réelle qui pourrait vraiment arriver (si on oublie toutes les coïncidences) dans la vraie vie.

Les personnages sont attachants et leur personnalité est très bien décrite. Lana est adorable et a beaucoup souffert ce qui la rend d’autant plus touchante. Logan…notre petit chéri. Beaucoup pourraient le détester. Eh bien, ce n’est pas notre cas. On l’a adoré de A à Z. Il a fait et fait des choses horribles, mais il est tellement touchant, attentionnel qu’on ne peut lui reprocher. On voit qu’il essaie de faire de son mieux, mais que les problèmes le suivent.

– Est-ce que le connard qui a bloqué l’accès à ma voiture avec sa Dodge peut venir se pousser ? demandé-je dans un large sourire hypocrite, tout en battant des cils pour appuyer mon air exaspéré.

(…)

– Le connard arrive dans une minute, me répond finalement Logan, sans même prendre la peine de se retourner.

Les émotions sont bien présentes, mais on aurait aimé qu’elles soient plus décrites au tout début du roman afin qu’on puisse y plonger plus rapidement. Quant à la plume de l’auteure, elle est très addictive. Par contre, on a trouvé qu’il y avait trop de « merde » qui revenaient régulièrement et qui rendait donc la lecture moins agréable.

Parlons à présent de la fin…Que dire de cette fin ? On est mitigées parce que d’un côté, l’auteure a clairement réussi à nous intriguer et à nous donner envie de lire le second tome. Mais d’un autre côté, certaines personnes pourraient croire que le deuxième tome va tout reprendre à zéro. Après une discussion avec l’auteure, elle nous a avoué que son deuxième tome ne « reprenait pas à zéro ».

Pour conclure, c’est une lecture agréable en demi-teinte qui s’améliore beaucoup vers la fin. On vous la conseille tout de même si vous voulez passer un bon moment avec une romance compliquée, mais belle.

Il vous tente ? L’avez-vous lu ?

• Deuxième tome

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé du deuxième tome :

Décembre 2019 : trois mois ont passé depuis le drame.

Malgré la bonne humeur qui flotte dans l’air avec les fêtes de Noël approchant à grand pas, Lana, elle, est restée au point mort. La cause ? Sa récente décision. En effet, elle est bien déterminée à laisser cette infime partie de sa vie derrière elle. À ses yeux, tout est entièrement sa faute, et pour elle, il est inenvisageable d’aggraver la situation par son retour dans la vie de Logan. D’ailleurs, c’est après quelques négociations qu’elle accepte enfin l’aide de ses trois meilleures amies.

Une petite soirée karaoké entre copines ? Aucun problème. Une deuxième rencontre mouvementée face au beau Logan…? Beaucoup de problèmes.

Effectivement, le petit coeur fragile de Lana s’engage encore sur des montagnes russes interminables, et cette fois, même son entourage le plus proche risque d’en être responsable…

♦ Avis du deuxième tome :

Tout d’abord, nous étions vraiment curieuses de voir comment l’auteure allait développer la suite de son roman sans répéter l’histoire. Et on peut affirmer qu’on a été positivement surprises. On a vraiment adoré lire ce roman addictif accompagné d’une plume agréable à lire. 

Commençons par les personnages…on a beaucoup aimé les retrouver et comme on vous l’a dit en story, la psychologisation des personnages est davantage développée dans ce deuxième tome. Il s’agit ici d’une des améliorations par rapport au 1er. Enfin, on a beaucoup aimé retrouver les personnages secondaires qui rajoutaient un peu d’humour à cette histoire. Les émotions sont aussi davantage développées et ça nous permet de mieux comprendre certains gestes.

Le seul point négatif est que l’histoire a plusieurs coïncidences qui la rendent moins réelle. Au début de l’histoire, ça gâche le réalisme de l’histoire. Mais plus on avance, et plus on arrive à rentrer dans cet univers bien décrit !

Je ne la quitte pas des yeux une seule seconde en lui faisant cette promesse, même si… je doute sincèrement pouvoir résister davantage durant les prochains jours. J’en doute oui, mais je suis prêt à accepter n’importe quelle réponse malgré tout.

– Je ne peux pas, souffle-t-elle, tête baissée.

– Tu ne peux pas quoi, Lana ?

– Je ne peux pas te mentir.

L’histoire en général est addictive, mais aussi plus ou moins clichée. Mais ce côté plus cliché ne nous a pas du tout dérangé. On a beaucoup aimé pouvoir lire sans prise de tête avec des personnages torturés par leurs sentiments. Parce qu’en effet, dans ce deuxième tome, les personnages ne sont pas spécialement torturés par leur passé, mais plutôt par leurs sentiments. Et cela nous a particulièrement plu.

La plume de l’auteure est aussi davantage travaillée dans ce deuxième tome. En effet, alors que dans le premier, elle écrivait souvent des « merde », ici, elle utilise une écriture plus travaillée, addictive et agréable à lire.

Pour conclure, nous vous conseillons vivement cette duologie qui nous a beaucoup plu. On a aimé passer ces petits moments avec les personnages davantage travaillés. De plus, nous avons remarqué une nette amélioration dans ce deuxième tome. Alors bravo à l’auteure ♥

𝐋𝐞 𝐭𝐞𝐦𝐩𝐬 𝐝’𝐮𝐧 𝐜𝐮𝐩𝐜𝐚𝐤𝐞

« Le temps d’un cupcake » est un roman de Sessy Fernandez paru aux éditions Something Else

Note : ❤❤❤❤❤/5

♦ Résumé :

1/2 sachet de souvenirs
125 g de sexy attitude
75 g de larmes
80 g d’intensité
6 cl d’amour
2 âmes sœurs

Hannah et Tyler aimeraient une deuxième chance. Mais à cause de leur passé respectif, ils s’interdisent de retomber amoureux.

Et si la vie s’en mêlait pour les guider vers une histoire gourmande et sincère ?

♦ Avis :

Pour être sincères, au début, nous pensions que c’était une romance clichée avec une relation entre une employée et un patron. Eh bien, on s’est pris une grosse claque ! Plus on avançait dans l’histoire, plus elle devenait gourmande, addictive et touchante. Parce que oui, ce roman nous a profondément touchées. En effet, les émotions sont tellement profondes que nous nous mettions à la place des personnages. Des larmes ont coulé pendant une bonne partie de la lecture. Le sujet abordé est tellement frappant, l’auteure a réussi à décrire sans problème et avec beaucoup de détails la tristesse de son héroïne qui a vécu tellement de choses.

Hannah a un personnalité bien à elle qui est bien marquée. Ses réactions sont tout à fait logiques et réalistes. Morgan est, disons, peut-être le personnage un peu moins travaillé. Il est gentil et attentionné. Mais, en fin de compte, on ne connait pas grand-chose sur lui. Mais, cela n’est absolument pas dérangeant dans la lecture. Puis, il y a Tyler, le fameux Tyler. A vrai dire, comme pour l’histoire, au début, nous pensions qu’il était stéréotypé, le bon vieux cliché du patron arrogant.

Mais, en fait, en faisant plus « ample » connaissance, en avançant dans le roman, nous avons découvert quelqu’un de vraiment sympa, de touchant. Mais, Hannah est le personnage le mieux travaillé. Nous nous sommes attachées à elle grâce aux sentiments qu’elle a dégagés. Nous avons tout au long du roman suivi son évolution du deuil et l’auteure a fait un travail de dingue. Hannah est vraiment un personnage que nous aurions aimé connaitre dans la vraie vie. Nous avons rarement vu un personnage aussi bien réalisé.

Pour revenir à ce que nous disions plus haut, les sentiments sont un des points forts de ce roman. Les sentiments évoluent doucement au fil de la lecture ce qui nous permet de nous plonger délicatement dans ce roman. Nous avons vécu l’épreuve du deuil avec l’héroïne du roman. L’auteure parle du deuil d’une façon touchante et vraiment, nous la remercions pour cela ! L’héroïne n’abandonne pas du jour au lendemain son proche décédé. Cela va la poursuivre tout au long du récit. On la voit se poser des questions, pleurer, etc. Franchement, nous avons vraiment été très touchées par ces moments-là spécialement.

Enfin, après avoir lu un ou deux avis sur ce roman, nous avions peur de le finir et d’être déçue de la fin. Mais, en fait, la fin est vraiment symbolique et pour nous, elle est parfaite ! L’auteure a réussi à clôturer son roman tout en beauté. La fin était parfaite. En tournant la dernière page de ce livre, nous étions tristes mais aussi émues de fermer ce livre et de dire adieu à Hannah, Tayler et Morgan. L’auteure a une plume magnifique. Chaque phrase a une signification, chaque endroit est un symbole. Son roman est rempli de symboles qui créent une harmonie.

Pour nous, il est sans aucun doute le meilleur roman de cette auteure. Elle a réussi à nous communiquer la détresse, le désespoir, la tristesse mais aussi l’amour, le bonheur de son héroïne. L’histoire est parfaitement travaillée. La douleur que ressent l’héroïne est décrite durant tout le roman ce qui nous permet d’avoir de la compassion pour cette jeune femme qui a vécu tant de choses. L’auteure donne aussi un espoir à toutes les femmes qui sont passées par les événements qui ont marqués la vie de son héroïne. Nous ne pouvons que la féliciter pour ce roman, pour avoir écrit sur un sujet assez complexe à aborder.

Et vous, l’avez-vous lu ? Si non, nous vous le conseillons vivement !

Bisous et à bientôt ♥

𝐵𝑙𝑎𝑐𝑘 𝑅𝑖𝑑𝑒𝑟𝑠 𝑇𝟣 – 𝐺𝑙𝑖𝑡𝑡𝑒𝑟 𝐺𝑖𝑟𝑙

« Black riders tome 1 – Glitter Girl » est un roman de C.J.Ronnie paru aux éditions Hugo New Romance. Ce roman a une suite : « Black riders tome 2 – Girl Crush ».

Note : ❤️❤️❤️❤️❤️/5

♦ Résumé du premier tome :

« ll a l’habitude d’aller vite, avec elle il va devoir prendre son temps !

Lorsqu’Hayley décide de quitter New-York pour la Californie, Brandon son meilleur ami, choisit de la suivre. Liés par un lourd secret, ils essayent de faire table rase du passé grâce à ce nouveau départ, mais changer d’État suffira-t-il à assurer leur sécurité ? Alors qu’Hayley tente de se concentrer sur ses études d’assistante sociale pour pouvoir venir en aide aux enfants dans le besoin, tout en découvrant les joies d’être étudiante, le destin va décider de la mettre à l’épreuve. Le mystérieux Jace fait son apparition dans sa vie et elle a bien du mal à résister à l’attraction de ce motard ténébreux. Côtoyer le monde des bikers est-il vraiment le bon choix quand on cherche à fuir les ennuis ? Et si le passé d’Hayley la rattrapait ? »

♦ Avis du premier tome :

Alors, nous n’avons tout simplement pas les mots. Black riders est un roman addictif. Un roman dont nous ne pouvons plus nous séparer. Déjà pour cela, nous remercions l’auteure C.J.Ronnie.

 » La vie est une salope. Elle vous en fait baver durant toute votre existence, vous laisse espérer un avenir meilleur, et quand vous l’effleurez du bout des doigts, elle vous le retire en se marrant. « 

Black riders est en effet, une romance où chaque personnage a un lourd passé. Jusqu’ici, il n’y a rien d’extraordinaire. Mais, nous avons adoré le fait que l’auteure nous fournisse des informations quant au passé au fur et à mesure de notre lecture. Nous avons l’impression d’encore plus nous attacher aux personnages.

Concernant les personnages, ils sont tellement touchants que cela est déroutant. Pour la première fois, nous avons été touchée par le point de vue du garçon. Nous avons toujours eu du mal avec des points de vues. Mais, dans ce roman, nous avons adoré lire le point de vue de Jace.

Puis, l’histoire de Logan nous a particulièrement touchée. Nous avons réalisé que nous avions énormément de chances de vivre dans de bonnes conditions. Pour la première fois, nous avons pleuré en lisant un livre. L’histoire, le passé d’Hayley nous a aussi fortement marqué. Cette auteure a su intégrer dans son roman des vérités cachées qui sont malheureusement présentes dans la vie de tous les jours et que nous essayons bien trop souvent de masquer.

Nous aimons également, le fait de découvrir un autre côté des bikers.
Justement, pour revenir aux bikers, nous remercions C.J.Ronnie de nous montrer un autre visage des clubs de bikers. Elle a su détourner les clichés et nous montrer que les bikers peuvent eux aussi être « gentils » et attentionnés.

Enfin, la plume de l’auteure est tout simplement addictive. Elle nous fait voyager dans ce monde de bikers à la fois sombre et magique. Nous avions l’impression de faire partie de ce club.

Et, cette fin….Elle est à la fois clichée et originale. L’épilogue est tout simplement magnifique. Nous trouvons que les questions à la fin sont assez originales et nous permettent évidement de remettre en question notre vie. Nous les avons beaucoup appréciées !

Pour finir,nous remercions l’auteur de nous avoir fait découvrir ce monde des bikers et surtout, de nous avoir écrit ce roman si addictif et magique. Il s’agit bien-sûr d’un coup de cœur ❤

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Aimez-vous les romans avec des bikers ?

Bisous ♥

𝐒𝐚𝐯𝐚𝐠𝐞 𝐑𝐢𝐝𝐞𝐫

« Savage RIder » est un roman de Lil Evan paru aux éditions Addictives.

Note : ❤️❤️❤️❤️❤️/5

♦ Résumé :

Du chaos à l’amour, il n’y a qu’un pas. Ebony a deux passions : la littérature et les soirées avec son meilleur ami, Soren. Le jour où un groupe de motards s’installe en face de chez elle, tout bascule. Ils sont bruyants, irrévérencieux, dragueurs et mènent des activités pas forcément légales.

Mais Ebony refuse de se laisser intimider ! Elle leur tient tête sans faillir, jusqu’à sa rencontre avec Indy. Aussi dangereux que mystérieux, Indy la trouble autant qu’il l’agace… et il est déterminé à la protéger. Car un mystérieux admirateur envoie à Ebony des poèmes macabres et menaçants. Séduction, trahison, désir…

♦ Avis :

L’auteur a une magnifique plume qui est agréable à lire. Nous lisions si facilement que nous ne voyions pas le temps passer.

L’héroïne Ebony va avoir affaire à des motards dont deux principaux : Alex et Indy. L’auteur les définit comme des gros durs, des personnes froides, sans coeur. Mais, au fur et à mesure de l’histoire, on découvre qu’ils ont un coeur. Et, c’est grâce à Ebony que nous le découvrons.

« – Le bleu représente l’océan, m’apprend-il doucement, pour ne pas me brusquer, tant mes sentiments sont en fouillis. J’aurais aimé que tu puisses le voir, toi aussi. Au coucher du soleil, c’était magnifique. Les couleurs flamboyantes qui se reflètent dans l’eau m’ont fait penser à toi. Tu es sublime, tu illumines ma vie, et je me sens mal quand je dois m’éloigner de toi.  »

De plus, l’auteur défend ses pensées dans ce roman. Par exemple, elle exprime sa tristesse face à la réaction de la société devant des personnes ‘grosses’ et des personnes ‘anorexiques’.

Ensuite, les sentiments sont bien ressentis. Nos cœurs tambourinaient à chaque péripétie. L’auteure a réussi à nous surprendre. L’auteure sait maîtriser, décrire parfaitement les émotions. Nous avons voyager avec les personnages.

Nous qui adorons lire, nous nous sommes directement identifiées à Ebony. Elle a un travail de rêve : chroniquer des livres !

Cependant, il y a un bémol : le début est assez lent ce qui peut décourager certains lecteurs. Personnellement, nous n’avons pas été dérangées par la lenteur.

Pour conclure, cette histoire est une belle leçon de vie. Il ne faut pas se fier aux apparences et il faut se méfier de tout le monde.
Merci Lil Evans de nous avoir donné une claque !

Et vous ? L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à commenter ♥

Bisous et à bientôt !

𝐴𝑓𝑡𝑒𝑟

« After » est une saga de Anna Todd paru aux éditions Hugo new romance.

Note : ⭐⭐⭐,5/5

« -Tu n’es pas mon genre, comme je ne suis pas le tien. Mais c’est justement pour ça que nous allons bien ensemble- nous sommes si différents, et pourtant nous sommes pareils. Tu m’as dit une fois que je faisais sortir ce qu’il y avait de pire en toi. Eh bien toi, tu fais sortir ce qu’il y a de mieux en moi.  » – After, Tome 1

♦ Résumé :

Dès son entrée à l’université, Tessa fait la connaissance d’Hardin, un étudiant britannique au charme dévastateur. Avec ses cheveux bouclés et ses tatouages, Hardin est aux antipodes de son amoureux actuel. Tessa ne peut nier son attirance pour lui: quand ils s’embrassent, elle chavire, consumée par le désir. Mais plus elle cherche à se rapprocher de lui, plus l’étudiant rebelle la repousse…, pour mieux la rattraper quand elle se résigne à prendre ses distances. Tessa est troublée par l’attitude condescendante d’Hardin, à la limite de la cruauté. Elle a déjà un compagnon parfait, qui ne souhaite que son bonheur. Pourquoi risquerait-elle de le perdre ? Qu’éprouve-t-elle vraiment pour Hardin: une attirance physique puissante, mais passagère, ou un amour sincère et profond ?

♦ Avis :

Il s’agit donc, d’une relecture. After est un incontournable. Mais, en vaut-il vraiment la peine ?

Nous avons aimé notre lecture mais ce n’est pas un coup de coeur. After est une histoire addictive qui nous est presque impossible de lâcher. Hardin et Tessa vont en fait, se rencontrer à plusieurs reprises, en partie grâce ou à cause de leur amie Steph. D’ailleurs, nous avons adoré la relation établie entre Theresa et Steph (qui malheureusement n’est pas présente dans le film.)

En parlant des personnages, Tessa est beaucoup trop naïve. Elle tente à plusieurs reprises de se montrer forte devant Hardin mais elle n’y arrive pas. Et, selon nous, elle se laisse beaucoup trop marcher sur les pieds. Puis, Hardin est franchement, bipolaire. Il peut changer d’avis en une minute. Malgré tous ces petits défauts, nous nous attachons à ces personnages.

Ensuite, il y a quelque chose qui nous a vraiment derangées. Hardin et Tessa se disputent beaucoup trop souvent. Mais bon, ce n’est pas encore trop grave. Nous trouvons simplement, que parfois ils se disputent pour des conneries ! De plus, ils ne règlent jamais leur souci en entier. À la place, ils font l’amour et passent à autre chose. Nous aurions préféré que leurs réactions soient différentes afin de pouvoir davantage comprendre leurs réactions.

Pour conclure, After est un livre à lire parce qu’il est addictif malgré tous les défauts cités plus haut.

Et vous ? L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à commenter ♥

Bisous !