𝐋𝐚 𝐜𝐡𝐫𝐨𝐧𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐁𝐫𝐢𝐝𝐠𝐞𝐫𝐭𝐨𝐧, 𝐓𝟏

« La chronique des Bridgerton » est une saga de Julia Quinn éditée chez J’ai lu

Note : ⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

Très chers lecteurs, quelle saison ! Au rythme des bals et des réceptions, je vous ai narré le feuilleton haletant de la folle romance entre Mlle Daphné Bridgerton et Simon, le ténébreux duc de Hastings. Valses langoureuses, rebondissements cocasses et bagarres mémorables nous auront tenus en haleine jusqu’à l’épilogue d’un romantisme échevelé. Aurons-nous le temps de reprendre notre souffle ? Il est à craindre que non, car il se chuchote déjà dans Londres qu’Anthony, le frère de Daphné, serait décidé à convoler lui aussi.

Hélas, l’élue a une soeur odieuse qui s’oppose catégoriquement à cette union en raison du passé libertin du vicomte. Cela nous promet bien des péripéties. Et comme il reste six Bridgerton à marier, votre dévouée chroniqueuse a de beaux jours devant elle. Ne perdez pas le fil, chers lecteurs, la saga ne fait que commencer !

Rubrique mondaine de lady Whistledown, Londres, 1814

♦ Avis :

On a plus qu’adoré la première saison de la série (déjà vu au moins trois fois) adaptée de ce roman. C’est pour ça qu’on a foncé acheter le roman afin de découvrir l’histoire plus en détails et surtout, pour pouvoir également connaitre l’histoire d’Anthony par après. Malgré nos réticences parce qu’on ne lit pas beaucoup de romances historiques, on a décidé de le lire pour nous faire notre propre avis. Et ça a été une bonne lecture, mais le fait d’avoir vu la série avant a un peu gâché notre lecture.

Le spitch principal est vraiment original et on a adoré comment l’histoire s’est mise en place. On a beaucoup aimé découvrir les grandes familles londoniennes telles que les Bridgerton, le duc, etc. Ce qu’on a énormément aimé, c’est que l’auteure a réussi à nous plonger dans cet univers historique grâce au vocabulaire plus antique des personnages et à certaines normes de l’époque. En plus d’être « divertissant », on a trouvé cela très intéressant et quelque peu dépaysant. C’est sûr que ça change de notre époque. Par contre, il est vrai qu’on s’attendait à plus de descriptions sur les décors, les robes de l’époque pour pouvoir totalement être plongées dans l’univers de l’époque.

« Les peines de cœur, apprit Daphné, ne disparaissent jamais complètement ; tout au plus s’atténuaient-elles. La pointe acérée qui semblait vous transpercer à chaque inspiration finissait par céder la place à une douleur plus sourde   de celles que l’on pouvait presque ignorer. Presque. »

Julia Quinn

Simon reste fidèle à lui dans le livre et la série. C’est un de nos personnages coup de cœur. Il est charismatique, un peu brisé par son passé, mais tellement bienveillant au fond. Quant à Daphné, on l’a encore plus aimé dans le livre. Elle a réussi à davantage s’imposer et on a beaucoup aimé le fait qu’elle arrive quand même à tenir tête de temps à autre. On ne pouvait que s’attacher à elle dès les premières pages. Dans ce livre, les personnages secondaires sont eux aussi, très importants et on a trouvé que dans le livre, ils étaient déjà tous bien travaillés ce qu’on a vraiment apprécié parce que ça permet de déjà nous attacher aux prochains Bridgerton des prochains tomes. La famille Bridgerton nous a charmées par leur bienveillance envers chaque membre et le soutien qu’ils se vouent chacun.

La romance…on avait plus que kiffé la romance dans la série parce qu’elle n’était pas très rapide et parce que les acteurs jouaient vraiment bien leur attirance respective. Mais dans le livre, on a été déçues par la romance. On l’a trouvé un peu trop rapide ; les sentiments n’ont pas eu le temps de s’installer. Étant des fans de slow burn, on aurait aimé que leur attirance prenne plus de temps à se développer, qu’ils passent plus de temps ensemble.

Pour conclure, on a quand même passé un bon moment, mais on avoue avoir été un peu déçues par la romance entre les deux personnages qui est trop rapide pour nous. Cependant, on a hâte de découvrir l’histoire d’Anthony.

𝑳𝒂𝒅𝒚 𝒊𝒏 𝒓𝒆𝒅, 𝑻𝟏 « 𝑴𝒊𝒍𝒍𝒊𝒐𝒏 𝑫𝒐𝒍𝒍𝒂𝒓 »

« Lady in red » est une trilogie de Alexya Thiessard édité chez Editions Evidence.

Note :  ⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Ils avaient un plan simple. Entrer, voler, sortir. Juste une fois. Ils ne devaient se voir qu’une seule fois, ne rien savoir des autres. Cela avait déjà réussi très souvent auparavant, mais, ce jour-là, les choses seraient différentes.
Elle était là pour la première fois. Lui, une fois de plus.


Il n’était pas si coupable que ça, mais la vie l’avait attaqué sans cesse, si bien qu’il avait fini par craquer et devenir un délinquant. C’était pour lui le seul moyen de se sentir vivant…

♦ Avis :

Tout d’abord, la couverture et le résumé nous ont directement intriguées et surtout, ça promettait d’être quelque chose d’assez original, autour de l’univers de cambriolage. Et en effet, on a bien été servies de ce côté-là ! Mais on ressort de ce roman avec avec des points très positifs et d’autres moins.

Premièrement, la plume d’Alexya est très jolie, fluide et agréable à lire. Elle a réussi à nous faire voyager et les pages ont défiler plus rapidement. On a aussi beaucoup aimé les descriptions, notamment des robes rouges de l’héroïne qui accentue le côté « Lady in red ».

Ensuite, comme on vous l’a dit, cette romance se passe dans l’univers de cambriolages et on avoue qu’on n’avait jamais lu ce genre de romans, donc ça nous a vraiment plu de lire ça ! C’est très original et bien amené. On comprend rapidement que l’héroïne accepte de continuer à voler. Alexya décrit très bien cette addiction qui naît en elle, cette adrénaline.

Par contre, selon nous, il a manqué de développement. En effet, la relation amoureuse est trop rapide selon nous ; on aurait aimé qu’elle s’étende sur plus de temps pour qu’on puisse d’abord cerner chaque personnage. Les émotions sont bien présentes, notamment l’adrénaline quand ils cambriolaient, mais encore une fois, ça nous aurait plu de davantage ressentir les émotions entre eux deux. On ne peut nier cette complicité entre eux, mais on aurait aimé voir plus d’attirance avant qu’ils tombent amoureux. Après sans vous spoiler, on trouve ça étrange donc on se demande si ce n’est pas le but recherché par l’auteure ! A voir dans les prochains tomes ! Et deuxièmement, c’est vrai qu’on a été un peu surprises quand elle abandonne son frère qui est dans le coma. On aurait aimé voir que c’est difficile pour elle de le quitter mais qu’elle en a besoin.

– Comment vas-tu, ma douce ? Tu t’en sors bien ou je dois venir te sauver encore une fois ?

Ça va les chevilles, Superman ?

– Je n’ai pas besoin de ton aide en permanence. Juste un peu, n’abuse pas non plus.



Il faut cependant, retenir que ce tome 1 a l’air d’être plus introductif qu’autre chose. Effectivement, plusieurs éléments restent intrigant et surtout mystérieux ce qui nous laisse penser que tout cela sera davantage développé dans les autres tomes. Gentleman In Black, par exemple, utilise beaucoup de surnoms comme « ma douce », etc. faisant plutôt croire qu’il joue un rôle. On n’en sait pas beaucoup sur lui car on n’a pas son point de vue et qu’il se cache sous le parfait (trop parfait) homme. Si au début, ça nous a fait lever les yeux au ciel, on s’est rapidement dit que ça devait cacher quelque chose. A voir dans les prochains tomes…

Pour conclure, plusieurs éléments nous ont beaucoup plu tandis que d’autres nous ont perturbées. On ne peut pas encore vraiment nous positionner définitivement sur ce roman puisque il est très introductif. On est curieuses de connaître la suite des aventures de Lady In Red et de Gentleman In Black, nos petits cambrioleurs amoureux…

𝐀𝐫𝐭𝐞 𝐂𝐨𝐫𝐩𝐮𝐬 𝟒 : 𝐀𝐧𝐠𝐞𝐥 𝐞𝐭 𝐑𝐚𝐩𝐡 𝟐

« Arte Corpus » est une saga de Jenny Rose édité chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

SORTIE : 12 janvier 2021

♦ Résumé :

Après des mois de combat, Angélique baisse les armes et laisse Raphaël atteindre le seul morceau d’elle qu’elle lui a toujours refusé : son cœur. Un nouveau souffle, un avenir qu’elle ose à peine espérer, une bouffée d’oxygène au milieu des responsabilités qui pèsent sur ses épaules.

Auprès d’elle, le tatoueur se sent prêt à déplacer des montagnes pour lui prouver que le bonheur se trouve à portée de main.
Et malgré leurs caractères opposés, ils s’apprivoisent au jour le jour.

Pourtant, si la vie réserve souvent de bonnes surprises, elle offre également son lot de drames. Dès lors, se battre n’est plus une option… Mais encore faut-il en trouver le courage.

Leur amour peut-il survivre à tout, même au destin qui s’invite sans prévenir ?

♦ Avis :

Tout d’abord, on vous avoue qu’on était hyper curieuses de découvrir ce deuxième tome et surtout, on se demandait ce qui allait se passer dans ce deuxième roman. On avait beaucoup aimé la relation entre Raph et Ange et on avait hâte de les retrouver !

Avant de commencer le roman, nous avions des attentes par rapport à ce deuxième tome. En effet, on s’attendait à ce qu’il y ait des événements importants à l’histoire, parce qu’après avoir finir le premier tome, on se demandait ce qui pourrait encore se passer dans celui-ci.

Premièrement, il est évident que Jenny Rose est faite pour écrire. Elle a un don dans les mots utilisés et dans les descriptions. Elle nous a directement envoûtées ! Sa plume est très poétique et elle arrive à toujours trouver les bons mots. On peut s’imaginer sans problème les lieux et voyager avec les personnages.

Le seul bémol qu’il y a, pour nous, dans ce deuxième tome, c’est l’intrigue/l’action. Effectivement, dans la première moitié du roman, nous n’avons pas ressenti cette envie de toujours découvrir plus. Raph et Angel sont hyper mignons ensemble et ça nous donnait envie de sourire. Mais il ne se passait pas grand-chose. Au final, dans la deuxième moitié du roman, on a enfin eu des événements qui ont rendu le livre plus intéressant. Ça devenait de plus en plus intéressant car il y avait de l’action qui nous donnait envie de découvrir comment ça allait finir. Au final, on pense que ce deuxième tome aurait pu être raccourci et mis dans le premier.

Je prends une minute pour réfléchir à la question, puis la réponse jaillit de ma bouche avec une sincérité qui pourrait se retourner contre moi, si elle décidait de s’en servir à mauvais escient.

— Il y a un monde entre ce que j’aimerais ressentir pour toi et ce que je ressens vraiment. Je voudrais te haïr, mais je n’y arrive pas, et ça me met hors de moi.

En dehors de ça, les personnages sont bien construits et l’histoire est très réaliste. Grâce à la plume et à toutes les descriptions, on a l’impression de suivre une vraie histoire qui se passe sous nos yeux. On s’est énormément attachées à Ange qui nous ressemble énormément que ce soit dans les valeurs qu’elle prône ou sa personnalité.

Pour finir, si vous aimez les romances qui vous font ressentir des milliers de sentiments contradictoires, on vous le conseille vivement ! Jenny Rose arrive à travers le comportement des personnages et des dialogues, à nous faire frissonner. Ces mots sont si profonds qu’on ressent des milliers de sentiments juste en les lisant.

On aimerait également informer ceux intéressés qu’il y a donc quatre tomes, mais il s’agit plus de deux duologies qui peuvent se lire indépendamment ♥

𝑨𝒓𝒕𝒆 𝑪𝒐𝒓𝒑𝒖𝒔, 𝒕𝒐𝒎𝒆 𝟑

« Arte Corpus » est une saga de Jenny Rose éditée chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

Au moment où ils se rencontrent aux fiançailles d’une amie commune, Angélique et Raphaël réalisent aussitôt qu’ils ne sont pas faits pour s’entendre. Elle le trouve rustre et antipathique ; selon lui, elle est froide et prétentieuse. Pourtant, ils ne sont pas si différents : leur caractère borné n’a d’égal que l’amour sans limites qu’ils vouent à leur entourage.

Mais alors que le talentueux tatoueur croque la vie à pleines dents, la jeune psychologue vit à travers les yeux de son frère aîné, atteint d’un handicap et d’une pathologie incurable. Leurs existences aux antipodes l’une de l’autre vont se télescoper et leur prouver que les apparences sont souvent trompeuses.

Raphaël comprendra-t-il que le monde n’est qu’une palette aux nuances de gris ?

Angélique parviendra-t-elle à accepter qu’une vie de sacrifices ne la rendra jamais heureuse ?

Une chose est sûre : aucun des deux ne sortira indemne de cette rencontre.

♦ Avis :

Tout d’abord, on a tout de suite été intriguées par la magnifique couverture ! Elle est juste dingue ! Et le résumé nous a persuadées de le lire.

On aimerait nous attarder sur la plume de l’auteure pour commencer. Jenny a une très jolie plume très agréable avec de très belles descriptions. En effet, nous avons été bluffées par les descriptions que ce soit des sentiments ou des personnages.

La psychologie des personnages est hyper complexe ce qui rend les personnages très réalistes. Même si on n’a pas compris certaines réactions, nous avons pu nous identifier aux personnages, surtout les principaux. Nous avons beaucoup aimé Angélique qui est très bien décrite ! C’est dur de vous expliquer mais l’auteure arrive à les façonner comme s’ils existaient et on a beaucoup aimé cet aspect-là !

Pour ce qui est de la romance, on avait beaucoup d’attentes parce qu’on adore les « ennemies to lovers ». Et on n’a pas été déçues ! La romance se développe au fur et à mesure de l’histoire, petit à petit. Et vous savez comment on adore les relations qui prennent leur temps pour se développer. Les deux personnages se rapprochent doucement et on a adoré les piques qu’ils se lancent tout le long !

— La jalousie, ça ne te va pas au teint, Milady.

— Fous-moi la paix, ça changera.

— Non, j’insiste. Faut pas se prendre la tête pour quelqu’un qui ne nous voit pas.

On aimerait également parler de l’univers et des personnes entourant nos deux personnages principaux. En effet, on a beaucoup aimé le fait que l’auteure ne les exclut pas. Au contraire, les ami(e)s sont très présents dans le roman ce qui rend en fait, l’univers d’autant plus réaliste.

Pour conclure, on a vraiment beaucoup aimé cette histoire malgré le fait qu’on a eu du mal à rentrer dans l’histoire. On vous la conseille si vous aimez bien les relations « ennemies to lovers » ! Mais on vous conseille de lire d’abord les deux premiers tomes même s’ils ne concernent pas les mêmes personnages, c’est plus facile pour comprendre l’univers ♥

𝐘𝐨𝐮𝐫 𝐠𝐚𝐦𝐞, 𝐦𝐲 𝐫𝐮𝐥𝐞𝐬

« Your game, my rules » est un roman de Chloe Wilkox édité chez les éditions Addictives.

Note : ⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

Il maîtrise tout… sauf elle. Colin Cooper maîtrise chaque aspect de sa vie. En tant que boss respecté, il mène ses projets d’une main ferme et ne laisse personne se dresser sur sa route. Le sexe ? Pour une nuit uniquement. L’amour ? Une chimère dangereuse et inutile. Mais Tess déboule dans sa vie sans prévenir, balayant tout sur son passage. Un baiser, une nuit de passion, et Colin en veut plus. Toujours plus. Seul problème : ils n’avaient pas le droit de se rencontrer.

♦ Avis :

Tout d’abord, ce roman est la démonstration même de « l’habit [en l’occurrence, ici, la couverture] ne fait pas le moine ». En effet, en voyant la couverture, on n’était pas plus emballées que ça. Mais le résumé nous a intriguées et puis on voulait également tester le format poche des éditions Addictives. Ce format nous a beaucoup plu parce qu’il est super malléable. C’est écrit en très petit à l’intérieur, mais finalement, ça ne nous a pas dérangées.


Premièrement, l’histoire est originale. En effet, l’héroïne principale va rentrer dans un jeu de téléréalité. Et on a trouvé que tout ce monde entre le réel et l’irréel était super bien décrit et très représentatif de cet univers.

– Tess ? constate-t-il sans une once de de gêne. Qu’est-ce que vous faites ici ?


– Je n’arrivais pas à dormir, réponds-je sans me démonter.


– Alors vous vous êtes dit qu’une bonne douche vous y aiderait, c’est ça ? Celle de votre chambre ne distribuait pas assez d’eau froide pour régler votre problème ?


– Une fois de plus, vous avez deviné juste, monsieur le producteur. Ce n’est pas fatigant, à force, d’avoir toujours raison ? me moqué-je en ouvrant la cabine de douche et en posant un pied à l’intérieur.

Colin se saisit de mon poignet et plonge ses yeux profonds dans les miens. Je me fige, troublée. Je n’arrive pas à savoir s’il veut m’attirer à lui ou au contraire me repousser.

Peut-être qu’il ne le sait pas non plus.

– Vous vous apprêtez à commettre une erreur, Tess. Et vous le savez aussi bien que moi.


Par contre, on a noté un petit point négatif. Effectivement, la romance s’est développée un peu trop rapidement pour nous. Les personnages se rendent trop tôt compte de leurs sentiments l’un pour l’autre. Ça ne nous a pas tant dérangées que ça, mais nous voulions quand même le souligner. Mais si on « analyse » à présent la romance en tant que telle, on peut dire qu’elle est très jolie, toute mignonne et explosive. Ce qui nous a plu dans cette romance, c’est le côté véridique de l’histoire. Effectivement, leur relation est très réelle.


Revenons sur un point positif : les personnages ! On a adoré Tess et Colin qui sont super bien personnalisés. On a facilement réussi à nous attacher à Tess qui est à la fois sensible et forte. Pour Colin, on a eu un peu plus de mal, mais au fil des pages, c’était plus facile.


Pour conclure, on a beaucoup aimé cette romance toute mignonne et addictive. La plume de l’auteure est très mature, addictive, fluide à lire et super agréable. On vous conseille donc vivement cette chouette romance, sans réelle prise de tête si vous aimez les romances avec des personnages ayant la trentaine.

𝐂𝐚𝐦𝐩𝐮𝐬 𝐃𝐫𝐢𝐯𝐞𝐫𝐬

« Campus Drivers » est une trilogie de C.S.Quill éditée chez Hugo New Romance.

• Premier tome : SuperMad

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

L’année universitaire qui débute promet d’être radieuse pour Lane O’Neill. Campus Drivers, l’application qu’il a fondée avec ses meilleurs amis, cartonne. Le concept est simple : jouer les taxis pour étudiant, au volant de voitures de collection. Les filles en raffolent, et les quatre chauffeurs ont à coeur de ne jamais décevoir leur clientèle.


Lane n’a qu’un seul défaut aux yeux de la gent féminine : il ne s’attache pas. Jamais. Dès qu’il pousse la porte de chez lui, il aspire à ce qu’on lui fiche la paix.
Alors comment se retrouve t-il à héberger Lois Hogan, la fille que son voisin vient de larguer ?

♦ Avis :

Dès que Hugo New Romance en a parlé, on s’est dit qu’on devait absolument lire cette saga ! Les romances qui se passent à l’université, c’est un genre qu’on adore ! Même s’il y a toujours des clichés, ça fait du bien d’avoir des lectures assez légères.

C’est la première fois qu’on découvrait la plume de C.S. Quill et on l’adore ! Elle est très fluide. Le livre se lit rapidement et on aime beaucoup les petites descriptions de l’auteure qui rendent l’histoire encore plus complète.

Parlons de la romance… Comme dit dans nos story Instagram, Lane est un de nos bookboyfriend préférés ! Il est (presque) le mec parfait ! Certes, il fait des erreurs. Mais il apprend de celles-ci justement et on a adoré comment l’auteure arrivait à nous montrer ce changement de comportement. Au tout début, on n’était pas trop convaincues, mais notre opinion a rapidement changé quand leur colocation a pris un nouveau tournant. Cette histoire est très addictive ! Un des points qui nous a le plus plu est la tendresse de leur relation. En effet, leur relation est au début très explosive, mais elle devient peu à peu douce et attentionnée. Et cette dernière nous fait vraiment rêver parce qu’elle ressemble à la réalité.

— Je n’ai vraiment pas envie de venir.

— C’est mon anniversaire, et j’ai besoin de toi pour les courses. On a un accord, tu te souviens ?

— Tu me fais du chantage ? je m’offusque en voyant clair dans son jeu.

— Voiture, il se contente de rétorquer.

Je me mords la langue et fais défiler mes options en moins d’une seconde. Rapide, puisque je n’en ai aucune.J’ai une condition ! je concède en trottinant derrière lui. Tu n’évoques pas notre… cohabitation temporaire. Sous aucun prétexte.

— Tu t’occuperas du bar.

— Connard

— Pardon ?

— J’ai rien dit.

Est-ce qu’on en parle de cette fin sadique ? Oui on l’avoue, C.S.Quill est une auteure qui n’a aucune pitié pour ses lecteurs ! Elle nous laisse complètement retournées par le rebondissement qui a lieu dans les dernières pages ! On a juste une hâte : découvrir les deux autres tomes !

Pour conclure, si vous n’avez pas encore lu ce premier tome, foncez ! Ce roman est addictif, la plume de l’auteure est fluide et la romance est vraiment toute mignonne !

P.S. : N’oubliez pas que vous pouvez retrouver une interview de C.S.Quill dans notre magazine de septembre (disponible dans le lien en bio de notre Instagram)

• Deuxième tome : Book boyfriend

𝐒𝐮𝐩𝐞𝐫𝐟𝐢𝐜𝐢𝐚𝐥 (trilogie)

« Superficial » est une trilogie de Emmy Colner édité chez Nishaetcaetera (Les éditions Opportun)

• Premier tome

Photo de notre Instagram

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Unity, lycéenne populaire et capitaine de l’équipe des cheerleaders est-elle si superficielle ?

Unity a une réputation d’enfer ! Capitaine des cheerleaders, lycéenne extra-populaire, superficielle et sûre d’elle, elle a beaucoup de succès auprès des garçons, et sa vie sexuelle épanouie lui vaut souvent des reproches ou des regards qui en disent long. Peu lui importe, jusqu’au jour où Unity se fait plaquer par son petit ami qui en a assez de leur relation un peu trop libre à son goût. Il part avec une autre fille, beaucoup plus simple et discrète ; un affront pour Unity, qui décide de tout faire pour le reconquérir !

Et qui de mieux pour l’aider à devenir moins superficielle et lui apprendre les codes des  » losers  » que son ancien meilleur ami, Ilya, à qui elle n’a pas parlé depuis 3 ans? Ce dernier parviendra-t-il à lui apprendre à se défaire de sa superficialité? Dans cette quête, les frontières entre l’amour et l’amitié ne risquent-elles pas de s’écrouler ? Unity parviendra-t-elle vraiment à faire la différence entre la confiance en soi et la cruauté?

♦ Avis :

Tout d’abord, admirez cette couverture ! On est vraiment fans de cette couverture et on adore celles des deux autres tomes ! On avait très hâte de lire ce roman parce que pour une fois, ce n’était pas le garçon qui était le bad boy, mais la fille ! Même si on voit de plus en plus de romans qui inversent les rôles, on trouvait ça original !

Pour ce qui est des personnages, Unity ne plaira sûrement pas à grand monde et c’est ça qui rend la psychologie du personnage bien travaillée. L’auteure arrive à rentrer dans la peau de son personnage pour créer cette héroïne glaciale, superficielle et imbue de sa personne. Le but, c’est justement qu’on la déteste. L’auteure a fait en sorte que l’héroïne ne devienne pas trop agaçante à nos yeux en tournant cela de manière drôle.

— Tu ne peux déjà plus te passer de moi ? lança-t-il ironiquement.

— Ne prends pas trop la confiance. J’ai simplement besoin de ton aide.

— Oh, tu as donc besoin de moi ? Intéressant !

— Je n’irais pas jusque-là non plus. J’aimerais simplement que tu me rendes un petit service.

Il posa alors ses coudes contre le rebord de la fenêtre en me regardant intensément, un sourire narquois collé aux lèvres :Tu as toute mon attention, Scott.

— J’aimerais que tu m’aides à ne plus être superficielle.

On avait peur que l’intrigue soit trop vite développée au vu du nombre de pages. Et finalement, ce n’est pas totalement le cas. L’auteure prend son temps pour développer l’intrigue. Même si on aurait aimé apprendre plus à connaitre Ilya, le personnage masculin. On espère donc, être surprises dans les prochains tomes ! Personnellement, on aurait préféré que les tomes (ou du moins les deux premiers) soient rassemblés pour que l’histoire soit bien développée dans l’entièreté.

Nous aimons bien la plume de l’auteure. C’est vrai que la plume est un peu trop simple. Mais nous la trouvons à la fois addictive et fluide. On a donc, hâte de voir justement l’évolution de cette plume dans les prochains tomes.

Pour conclure, ça a été une très bonne lecture qu’on a chacune dévorée en seulement deux jours (même pas entier ^^). Si vous voulez une lecture fraîche où l’héroïne est trop superficielle et vous donnera envie de rentrer dans l’histoire pour la frapper, découvrez cette trilogie ♥

• Deuxième tome

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé du deuxième tome !

Entre Ilya et Unity, c’est l’heure de vérité !

C’est la catastrophe ! Unity a fait quelque chose d’affreux qui remet tous ses efforts en cause. Pourtant, Ilya ne l’abandonne pas et insiste pour comprendre ce qui lui arrive vraiment. C’est enfin l’heure des confidences et des révélations !

Unity et Ilya s’ouvrent à l’amour et décident de se faire confiance. Des êtres chers pourraient même réapparaître soudainement dans leur vie tourmentée pour les aider à y voir plus clair !

Mais le grand amour n’arrive-t-il par trop tôt dans la vie des deux lycéens, qui se sont infligé mutuellement beaucoup de souffrance ces derniers temps ?

Sont-ils vraiment faits l’un pour l’autre, comme ils ont envie de le croire ? Le bonheur peut-il exiger autant de sacrifices et de peine ?

• Avis du deuxième tome :

Premièrement, cet avis ne sera pas très long car il s’agit d’un deuxième tome. Et pour ceux qui n’auraient pas lu le premier tome, notre avis ne spoile rien à l’histoire !


Les personnages ont bien évolué dans ce deuxième tome. En effet, Unity qui était détestable au premier tome, l’est déjà moins ici et elle dévoile une autre de ses facettes. C’est un gros point positif qui nous a particulièrement plu ! le héros a moins changé que l’héroïne, mais on arrive quand même à mieux le cerner lots de ce deuxième tome. Et on a trouvé que les amis, les personnages secondaires, avaient une place plus importance dans ce tome-ci et ça nous a plutôt bien plu parce que c’est important de voir qu’ils « existent » en dehors de leur relation.

– Ne lui réponds pas, Yuggi. Ce serait lui donner raison. Tu vaux mieux que ça.

– Je ne vais pas me laisser faire, Ilya. Tu as entendu ce que cette gamine m’a dit ?

– Oui, j’ai entendu. Et alors ? Toi et moi savons que c’est faux. C’est le principal, non ?

– Ouais…


Un point négatif à présent…quand les deux héros se disputaient, on trouvait qu’ils se réconciliaient trop rapidement. On aurait aimé que ces disputes servent à faire évoluer leur relation et leur pensée l’un pour l’autre.


Par contre, la plume de l’auteure a aussi beaucoup évolué. Elle est beaucoup moins « simple », mais elle reste toujours aussi addictive et fluide !
Pour conclure, il s’agit d’une chouette histoire, très addictive et fluide à lire. On la conseille à ceux qui cherchent un roman sans prise de tête avec une relation toute mignonne ❤️

• Troisième tome

Bientôt !

𝐁𝐚𝐝 𝐠𝐢𝐫𝐥𝐬 𝐧𝐞𝐞𝐝 𝐥𝐨𝐯𝐞 𝐭𝐨𝐨 – 𝟐𝐞 𝐫𝐨𝐮𝐧𝐝

Photo de notre Instagram

« Bad girls need love too – 2e round » est le deuxième tome de la saga « Bad girls need love too » de Mel Guent .

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Vous l’aurez compris, Lou et Alec sont de retour ! C’était à Palma de Majorque que nous les avions laissé le jour de leur mariage. Cette île espagnole qui leur avait offert un avenir utopiste et paradisiaque. Mais entre fuites, tatouages et mensonges, le destin n’est jamais certain quand il s’agit d’affaire de meurtre. Leur terre d’adoption va-t-elle éternellement les protéger de leurs mésaventures françaises ? Entre ces deux âmes torturées, rien n’est moins sûr. Une rédemption serait-elle réellement envisageable ?

♦ Avis :

Avant de donner notre avis, on vous informe qu’il s’agit donc, d’un deuxième tome.

Nous avons adoré ce deuxième tome ! L’auteure arrive à nous rendre accro à ce roman et on ne s’en rend pas compte au début. On a fait défiler les pages tellement vite qu’on ne se rendait pas compte qu’on dévorait ce roman qui est un grand pavé.

Ces 498 pages nous font voyager, on retrouve nos deux personnages principaux quelques années plus tard. Nous avons beaucoup aimé le fait qu’on voit qu’il y a toujours cette complicité entre les deux personnages. Et l’auteure insiste justement sur cette relation très belle.

Mes pas me dirigèrent vers lui sans que je les commande, il m’ouvrit les bras et je vins me percuter à son âme. Je saisis sa bouche avec fougue, enveloppée dans un nuage de coton. Toutes mes terminaisons nerveuses se mirent à irradier en moi. Ma langue partit à la rencontre de la sienne. Il me souleva dans les airs et me serra fort contre son torse. Mon coeur n’était plus que guimauve et des éclairs de désir se déployèrent dans mon bas ventre. Je repris mon souffle entre deux baisers quand il me murmura.

– Je suis tellement content que tu acceptes.

Hein ? De quoi il parle ?
Je fronçais les sourcils et pris conscience que je n’avais rien capté de sa requête. Comme toujours, il avait usé de ses charmes sur moi.

– Tu peux répéter la question ? Je parlais à ta bouche et je n’ai pas tout compris au reste.

Parlons des révélations ! Waouh on ne s’attendait pas du tout à avoir toutes ces révélations dingues. Mel Guent nous a surprises et on a adoré découvrir le pourquoi du comment des découvertes. Il y a donc, deux grands sujets (ou plutôt révélations) et on a trouvé que l’auteure les a très bien développés. Elle a bien pris le temps de décrire, de nous faire rentrer en fait dans la peau des personnages. Maintenant on a l’impression de connaitre tous les personnages et on a hâte de les retrouver dans le troisième tome !

On vous en parle tout le temps, mais on aime bien insister sur ça. L’histoire est importante dans une histoire, mais la plume l’est tout autant. Il faut accrocher à la plume de l’auteure pour pouvoir apprécier l’histoire. Et c’est le cas avec Mel Guent. On adore la plume de Mel Guent ; certaines phrases sont très poétiques. En plus, en lisant, on glisse sur les mots sans problème.

Pour conclure, Mel Guent a encore frappé fort avec ce deuxième tome ! Si vous ne connaissez pas encore le premier tome, nous vous conseillons vivement de le lire. Si vous voulez lire une romance réaliste qui vous provoquera des milliers de sentiments, vous êtes au bon endroit. Avec une plume magnifique, Mel Guent vous fait voyager dans une romance mignonne qui vous fera rêver.

𝐓𝐡𝐞 𝐒𝐜𝐨𝐫𝐞

Photo de notre Instagram

« The Score » est le troisième tome de la saga Off-Campus de Elle Kennedy éditée chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Allie Hayes est en mode crise. Elle n’a toujours pas la moindre idée de ce qu’elle va faire après avoir obtenu son diplôme, pourtant la date fatidique approche à grands pas. Et comme si cela ne suffisait pas, elle tente de se remettre d’une rupture qui lui a brisé le coeur. Ce qui est certain, c’est que la solution à ses problèmes ne passe pas par une histoire sauvage avec la star de hockey Dean Di Laurentis ! Et pourtant, il est tellement difficile de lui résister. Mais Allie a décidé que même si son avenir est incertain, une seule chose est sûre, elle ne sera pas le prochain coup d’un soir du hockeyeur.

Il va falloir qu’il en fasse un peu plus que d’habitude pour la faire céder.

Dean obtient toujours ce qu’il veut. Des filles, des bonnes notes, des filles, la gloire, des filles… C’est un homme à femmes, et il n’a jamais rencontré une fille qui reste insensible à son charme. Jusqu’à Allie. En une nuit, la blonde fougueuse a fait basculer son petit monde. Et elle lui dit qu’elle veut être son amie ! Non. C’est lui qui décide du déroulement des choses et il n’est pas prêt à bousculer sa façon de vivre. Cette fille-là va faire tourner la tête du volage Dean, au point qu’il se demande s’il n’est pas temps d’arrêter d’enchaîner les amourettes pour se jeter dans le grand amour.

♦ Avis :

Pour commencer, ça n’est pas un coup de cœur. Mais ça a été une bonne lecture sans prise de tête qui se lit assez rapidement. Cependant, quelques points nous ont chiffonnées et on vous explique tout juste en dessous.

Tout d’abord, nous étions mitigées au début de notre lecture. On trouvait que la romance arrivait beaucoup trop rapidement et que les émotions n’étaient pas assez bien décrites. Mais finalement on a beaucoup plus apprécié la deuxième moitié du livre. En effet, il y avait plus de sentiments, on comprenait que les deux personnages étaient amoureux. La romance entre Dean et Allie étaient toute mignonnes !

– Et bien, tu pourras le féliciter, grogne-t-il. Putain, je n’arrive pas à croire que tu m’as assommé comme ça ! Tu as de la chance que je t’aime, Bébé. Si n’importe quelle autre nana m’avait…

– Tu m’aimes ?!

Dean s’interrompt, et l’espace d’une seconde, il a l’air confus, comme s’il ne savait pas de quoi je parlais. Comme s’il ne réalisait pas ce qu’il venait de dire. Cependant, je ne l’ai pas rêvé.

– C’est ce que tu viens de dire, je lui dit en m’efforçant de ne pas sourire.

– Je…commence-t-il avant de se racler la gorge. Eh ben, merde, c’est ce que j’ai dit, ouais.

– Tu le penses ?

Il hoche la tête.

– Tu pourrais le répéter ? je demande.

Il se frotte la barbe, d’un air adorablement gêné.

– Oh Bébé, ne m’oblige pas à le redire… J’ai déjà suffisamment honte de l’avoir dit le premier… Ça ne m’est jamais arrivé avant.

Je ne peux plus me retenir de sourire. Je me lève brusquement et je me jette dans ses bras. Je dépose des baisers partout sur son visage.

La plume de l’auteure est très jolie ! Elle a une plume qui nous permet de lire facilement, sans buter sur les mots. Mais nous avons trouvé que le vocabulaire utilisé était assez « vulgaire ». Pour certains, ça ne vous gênera pas du tout pendant la lecture, il s’agit bien sûr d’un avis très personnel. Mais nous, ça nous a perturbées lors de notre lecture. Il y a énormément de connotations sexuelles dans les dialogues ce qui nous a assez dérangées pendant la lecture.

Le gros point fort de ce roman est l’humour ! Elle Kennedy arrive à nous faire rire tout le long de l’histoire. Les réparties sont très drôles ! Comme vous le voyez, c’est un roman très frais, sans prise de tête.  

Pour conclure, c’est une bonne lecture sans prise de tête. Si vous cherchez une romance sans passé douloureux et avec de l’humour, on vous le conseille !

𝐌𝐲 𝐫𝐮𝐥𝐞𝐬

Photo de notre Instagram

« My rules » est un roman de Anita Rigins paru chez les éditions Addictives.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Que la chasse commence.

Rose Hoffman a enfin trouvé un semblant de paix en intégrant la sororité des Pure Spirit. Des règles, un cadre strict, voilà ce qu’il lui faut pour reprendre sa vie en main ! Mais lorsque Tayron « T-J » Price débarque dans sa vie en manquant de l’écraser, ce fragile équilibre vole en éclats. Membre de la Meute, une fraternité qui ne jure que par la fête et les excès, Tayron représente tout ce que Rose déteste et un interdit qu’elle ne veut surtout pas transgresser. Avec lui, plus aucune règle, sinon les siennes… et ça, c’est bien trop dangereux pour la jeune femme. Mais pas de chance, Tayron est décidé à la prendre en chasse : il a vu le feu qui se cache derrière ses airs de fille sage, et il ne compte pas s’arrêter avant de la voir s’enflammer. Même si, pour cela, ils doivent brûler tous les deux…

♦ Avis :

« My rules » de Anita Rigins est un énorme coup de cœur ! On voulait en avoir plus, découvrir encore cette relation toute mignonne entre TJ et Rose. On va essayer de mettre des mots sur cette lecture même si ça va être très très compliqué.

Anita Rigins commence déjà par nous séduire avec la Meute. Cette fraternité qui a un cœur énorme. Les personnes qui y sont ne sont pas des personnes sans cœur, non ce sont des hommes avec des passés compliqués. L’auteure a réussi à nous donner envie de les rejoindre. Dans le roman « No Rules », on découvre Tucker, membre de la meute. Dans celui-ci, on découvre TJ, cousin de Tucker. Dès les premières pages, on est tombées raide dingue de TJ ♥ Et Rose a l’air tellement pure au début, puis quand on apprend à la connaitre, on se rend compte que c’est quelqu’un de touchant et d’attachant.

La romance est toute mignonne, douce et en même temps, elle est explosive. Les dialogues entre TJ et Rose sont juste magnifiques ! Leur complicité, la tension entre eux est juste waouh, fusionnelle ! On sentait des frissons pendant notre lecture, c’était tellement réaliste qu’on se croyait là, dans le campus avec eux. Malgré leurs passés compliqués, on comprend qu’ils veulent essayer de se reconstruire ensemble et c’est vraiment touchant de voir tout le chemin qu’ils parcourent.

– Je suis en train de me noyer, finis-je par chuchoter contre son visage.

– Alors je coulerai avec toi, murmure-t-il à mon oreille. »

La plume de l’auteure est légère. Elle n’est pas complexe, mais c’est ça qui la rend jolie. Elle nous rend accro à l’histoire, et on ne peut pas s’empêcher de lire un chapitre, puis un autre et ainsi de suite.

Pour conclure, ne passez pas à côté de cette pépite ! On vous promet que vous seriez profondément déçus de ne pas découvrir cette magnifique histoire. Anita Rigins a le don pour nous donner des frissons, pour nous donner envie de connaitre ces personnages dans la vraie vie et pour nous rendre accro à l’histoire. Pour tout vous dire, on a déjà envie de nous replonger dans ce livre ! Maintenant, on n’a plus qu’à attendre qu’un TJ se mette au travers de notre route.