𝐋𝐞 𝐬𝐞𝐫𝐦𝐞𝐧𝐭

« Le serment » est un roman de Caroline G. édité chez Plumes du Web.

Note :  ⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Un bébé ? Célia et Bastien en ont toujours rêvé ! Alors, quand le miracle se produit, le jeune couple est aux anges. Mais parfois, le destin transforme la vie en cauchemar, et Célia doit faire face au décès brutal de son mari.

Enceinte, renfermée et malheureuse, elle refuse toute aide extérieure.

Mais Giovanni, son ami d’enfance et meilleur ami de Bastien, va s’imposer dans sa vie et tenter de respecter une vieille promesse faite dans la cour de récré : ne jamais se quitter, toujours être présents les uns pour les autres. Pas évident lorsque Célia s’obstine à le repousser, d’autant qu’il doit composer avec sa carrière militaire et la naissance de Lilou, à qui il voue déjà un amour sans bornes.

Et quand leurs sentiments émergent de ce chaos, c’est toute la culpabilité qui bouscule leur quotidien. Vont-ils pouvoir y faire face ?

♦ Avis :

Tout d’abord, le scénario et le résumé nous donnaient beaucoup envie de lire cette histoire. L’idée est vraiment intéressante et on avait hâte de découvrir les personnages ! 

La plume de l’auteure est très jolie. Elle est légère ce qui rend la lecture plus facile et rapide. C’est un point positif du récit qui nous donne envie de lire la suite. 

Ce qui nous a un peu dérangées, ce sont le nombreux flashbacks qui sont très présents au début du roman et qui entrecoupent notre lecture. Cela fait qu’on a eu du mal à rentrer dans l’univers au début. Et surtout, les flashbacks arrivaient dans des moments très émouvants ce qui créaient une rupture et ça ne nous permettait pas de ressentir à 100% les émotions. 

Par contre, on a réussi à s’identifier à Celia qui nous ressemble beaucoup sur plusieurs aspects. On a eu beaucoup de compassion à son égard et on a voulu la prendre dans nos bras à plusieurs reprises (et parfois à la secouer pour qu’elle avoue ses sentiments). Caroline l’a très bien décrite parce qu’on a l’impression qu’elle est réelle, c’est un personne avec des défauts et des qualités comme une vraie personne. Cela permet donc, de pouvoir mieux nous identifier à elle. 

En revanche, on aurait aimé avoir quand même un peu plus de développement au niveau de leurs pensées, de leurs comportements pour vraiment voir cette évolution quand ils tombent amoureux. Même s’ils connaissent depuis longtemps, on aurait aimé voir qu’ils se rendent compte tout doucement de l’importance de l’autre dans leur vie, et pas que en ami. 

« — Je t’aime comme un fou, murmuré-je avant de l’embrasser.


— Une déclaration d’amour sur le pont des Arts, ce n’est pas un peu cliché ? blague-t-elle avant de me rendre mon baiser. 


— Au diable toutes ces conneries ! Si je le pouvais, je te conduirais partout pour te crier la puissance de mes sentiments. Que ce soit sur la tour Eiffel, au square Jehan-Rictus devant le Mur des je t’aime, sur le petit pont dans le parc Monceau, ou encore sur le pont de Bir-Hakeim, énuméré-je en me blottissant contre elle. »



Pour finir, on a été surprises par la fin (vers 60%). Il y a beaucoup plus d’intrigues qui rend la lecture très addictive et qui nous prend aux tripes. On n’en dira pas plus pour ne pas spoiler l’action, mais c’est une partie qui rend l’histoire plus intéressante et addictive. Par ailleurs, il y a moins de flash dans cette deuxième partie ce qui rend la lecture moins entrecoupée.

Pour conclure, c’est une lecture en demi teinte, mais on a quand même passé un bon moment. On ne peut que vous conseiller de vous faire votre propre avis et de passer un bon moment en compagnie de personnages attachants !