𝗙𝗮𝗹𝗹𝗶𝗻𝗴 𝗔𝗴𝗮𝗶𝗻

« Falling Again » est un roman de Morgane Moncomble édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Surdoué mais solitaire, Aaron n’a que cinq ans lorsqu’il manque de se noyer. Celle qui le sauve d’une mort certaine n’est autre que Fleur, une petite fille bavarde avec des millions d’amis.

Au travers de lettres échangées, les deux enfants se promettent un amour durable digne des meilleurs dramas coréens… jusqu’à ce que la vie les sépare.

Seize ans plus tard, Fleur est une écrivaine romantique mais fauchée qui a perdu toute confiance en elle. De son côté, Aaron est devenu un professionnel du jeu vidéo froid et asocial. Lorsque leurs chemins se croisent à nouveau, Fleur pense que c’est le destin ; l’occasion de faire table rase du passé.

Seul problème : Aaron semble avoir tout oublié de leur histoire d’amour.

♦ Avis :

Falling Again est véritablement un roman tout doux, plein de tendresse et d’amour à transmettre. C’est le genre de roman qui vous laisse un grand sourire après votre lecture et qui, comme tous les autres romans de Morgane, aborde des thématiques originales et importantes (par exemple : le fait que Lila a deux pères, etc.).

Morgane a le don de créer des personnages particuliers chacun à leur façon, des personnages qui ne se ressemblent en aucun cas, qui ont tous leur propre histoire et personnalité et c’est ce qu’on adore dans ses romans. Aaron a un passé assez compliqué qui le rend original. Ce n’est pas un badboy, mais bien un homme que l’on pourrait réellement rencontrer et cet aspect-là nous a beaucoup touchées, il est sensible, passionné et bienveillant. Quant à Fleur, elle est d’une tendresse incroyable. On a adoré sa personnalité simple et sa détermination à montrer qu’elle peut réussir. C’est réellement le personnage auquel on a eu le plus facile à s’attacher.

« – Tu me fais respirer, soufflé-je. J’ai constamment l’impression d’être sous l’eau, quelque part où personne ne peut m’entendre, en apnée, au bord de la noyade. Mais quand je suis avec toi… j’atteins enfin la surface. Tu me donnes une raison de nager et de sortir la tête de l’eau pour voir ce qui s’y passe. Est-ce que c’est une raison suffisante ? »

Morgane Moncomble

Le début du roman a été un coup de cœur pour nous, on a adoré le côté drôle, frais et le fait que Morgane nous montre un peu la culture des kdrama. Après avoir lu plusieurs chroniques, on avait peur que cet univers-là prenne trop de place et qu’on se sente perdues, mais ça n’a pas du tout été le cas. On a trouvé que ce monde n’était pas trop imposant, il servait plus de fond à l’histoire. Et puis, ça a rajouté de l’originalité et de l’humour. Par contre, la deuxième partie du roman nous a un peu moins plu parce qu’elle trainait trop en longueur selon nous. Même si on comprend que c’est pour suivre les kdrama, on avoue nous être quand même un peu ennuyées à certains moments.

Aaron et Fleur étaient des amis d’enfance et le hasard (ou le destin) les fait se rencontrer adultes. On a beaucoup aimé leur relation mignonne, et les passages de leur enfance nous ont beaucoup émues. Ils apprennent peu à peu à se reconnaitre l’un et l’autre, tout en douceur ce qui ajoute une touche de tendresse à l’histoire. Morgane a vraiment réussi à créer une alchimie entre ses personnages que nous, en tant que lecteurs, on a ressenti et ça, c’est vraiment top ! Le seul point négatif comme dit plus haut est le fait que certains moments étaient lents, dont certains passages entre eux.

Ce n’est pas notre Morgane Moncomble préféré, mais on a passé un très bon moment en compagnie de Lilas, Aaron et les colocataires de Lilas auxquelles on s’est également beaucoup attachées.

𝐍𝐨𝐬 𝐚̂𝐦𝐞𝐬 𝐭𝐨𝐮𝐫𝐦𝐞𝐧𝐭𝐞́𝐞𝐬

« Nos âmes tourmentées » est un roman de Morgane Moncomble édité chez Hugo New Romance.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Pourra-t-il lui redonner le sourire ?

Lorsqu’Azalée revient à Charleston, sa ville natale, ce n’est pas de gaîté de coeur. Elle a préféré partir quelques années auparavant pour échapper à des souvenirs pénibles et pour mettre le plus de distance possible entre elle et ceux qui lui ont fait du mal.

Sa mère, avec qui elle n’avait plus aucun lien, vient de mourir lui laissant sa maison et une succession à régler.

Là voilà de nouveau dans la maison familiale, pour un temps qu’elle espère le plus bref possible.

Jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance d’Eden, son nouveau voisin.

Il est charmant, amusant, différent des hommes qu’elle a rencontrés jusqu’alors. Il lui donne envie de changer, de bousculer le fragile équilibre qu’elle avait trouvé loin d’ici. Peut-être même de céder à son attirance. De vivre heureuse à nouveau tout simplement.

Mais cela impliquerait de rester à Charleston. Est-elle capable de faire table rase du passé, d’oublier tout ce qui s’est passé ici ?

Eden a ses propres fêlures mais il est prêt à l’aider. Azalea a un long chemin à parcourir mais il pourrait la conduire vers l’amour et le bonheur.

♦ Avis :

C’est impossible de ressortir indemne de cette lecture. De ne pas ressentir des frissons, de ne pas avoir envie de pleurer. C’est tout bonnement impossible parce que NAT, c’est le genre d’histoire qui vous fait vibrer autant qu’il vous donne envie de pleurer. Le livre tellement addictif que vous n’arrivez pas à le lâcher, mais en même temps, vous voulez prendre des pauses parce qu’il vous déchire le cœur. C’est en fait, un torrent d’émotions qu’on s’est pris en lisant ce roman. NAT, comme on vous l’a dit, c’est à la fois un espoir en l’humanité (et surtout, en les hommes) et à la fois, un espoir quant au fait que malgré ce que la Vie nous fait vivre, on peut toujours se relever si on en a la volonté.

Il faut déjà saluer la beauté des personnages de Morgane Moncomble. Azalea, Azalée ou encore Aze est une femme belle, intelligente et surtout, forte. Elle n’a pas eu une vie facile et ça, Morgane a réussi à le montrer via le caractère d’Aze. Elle retranscrit chaque émotion de son héroïne, au point qu’on s’est parfois senti à la place d’Aze, qu’on a pleuré comme elle, qu’on a ri comme elle, etc. On a eu envie de la prendre dans nos bras, de la rassurer et de lui dire qu’elle n’est pas toute seule, que nous, on la croit. Azalée est un personnage réaliste et tellement touchant. Quant à Eden, il a aussi eu droit à un passé compliqué, mais il a réussi à se relever déjà un peu. Eden, c’est le genre d’homme qu’on veut toutes, qu’on veut épouser sur le champ. Juste parfait. Et Aze et Eden, c’est LE couple qui se reconstruit ensemble. C’était tellement beau et puissant à voir. Honnêtement, on n’a même pas les mots pour vous expliquer à quel point on s’est attachées à ce couple, à ces personnages au point que les laisser seuls, continuer leur route, nous fait mal. On a eu, durant le temps de la lecture, cette impression qu’ils faisaient partie de notre vie et quelle fierté ! Avoir Aze et Eden dans notre vie, c’est une fierté, un honneur d’avoir pu faire la connaissance de personnages aussi bienveillants et forts.

« — Tu ne connais encore rien de moi, Eden Weiss…Tout ça, ce n’est que le haut de l’iceberg.

— Alors laisse-moi voir le reste.

J’aimerais, pensé-je en le regardant. J’aimerais être aussi courageuse que toi et dévoiler toute l’étendue de mon cœur meurtri. J’aimerais pouvoir te dire que je me cache parce que c’est facile, pendant que d’autres parlent et s’insurgent à ma place.

Je ne le fais pas parce que j’ai honte. Mais surtout parce que j’ai peur.

— Pourquoi ne me laisses-tu pas voir le reste ? insiste-t-il, presque pour lui-même.

(…)

— Parce que je ne veux pas que tu coules. »

Morgane Moncomble

Cette histoire nous a retournées, nous a prises aux tripes, nous a coupé le souffle et cela, jusqu’à la fin. La dernière partie a été la plus dure à lire. Elle nous a tellement déchirées qu’on a dû la lire en faisant des pauses pour être sures de pouvoir continuer. Morgane a réussi à retranscrire les émotions de ses personnages, même des émotions sur lesquelles il est difficile de mettre des mots. Et surtout, elle n’a pas pris la voie la plus facile pour aller jusqu’au bout de l’histoire. Non, elle a malmené ses lecteurs jusqu’à la fin en nous montrant réellement que non, ce que vit Aze n’est pas une blague (on ne peut pas vous en dire plus au risque de vous spoiler). C’est réel et c’est ce qu’on a adoré.

Ce qu’on a adoré aussi, c’est tous les sujets que l’auteure a décidé d’incorporer. Aze est féministe et on a adoré ce sujet engagé, ainsi que plusieurs autres sujets parfois tabous que Morgane a réussi à mettre en avant, sans non plus, en abuser.

Pour finir, la plume de Morgane est comme d’habitude incroyable. Elle part d’une histoire qui a l’air plutôt simple pour au final, complétement nous retourner et nous jeter à la figure des millions d’émotions. Sa plume est addictive, agréable à lire, authentique et tellement poétique !

𝐄𝐧 𝐞́𝐪𝐮𝐢𝐥𝐢𝐛𝐫𝐞

« En équilibre » est un roman de Morgane Moncomble édité chez Hugo New Way.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Tiraillée entre sa passion, ses complexes et son anxiété, Lara avance en funambule sur le fil de l’acceptation de soi

Lara, dix-sept ans, vit à New York avec ses parents et sa sœur jumelle, Amélia. Toutes deux sont très fusionnelles, et pour Lara, ça a toujours été elle et sa sœur contre le monde entier. Depuis leur plus jeune âge, elles sont passionnées de cirque et sont même inscrites dans un club. Mais alors que pour Amélia, le cerceau aérien devient un hobby, pour Lara, il reste fondamental : une de ses façons de respirer. Si bien qu’elle voudrait en faire son métier, et un jour peut-être se produire sur la scène du plus grand Cabaret du monde ! Seulement, ses parents ne voient pas les choses sous cet angle. D’autant que, si les deux sœurs se ressemblent en tout point, il y a bien une chose qui les différencie : là où sa sœur est mince, Lara est considérée comme une fille grosse. Une image douloureuse à porter, et génératrice d’une grande anxiété pour la jeune fille. Elle va devoir lutter contre ses démons et ses T.O.C. qui lui rendent la vie infernale. Pourtant, elle reste- ra prête à toute pour prouver qu’elle aime son corps, et qu’il ne l’empêchera jamais d’être la meilleure, perchée dans les airs…

♦ Avis :

Pour tout vous dire, on a d’abord été conquises par les personnages. C’est véritablement le point fort de ce roman. Ils sont vrais, ils sont eux et ils sont si touchants. Lara Bailey, amoureuse du cirque, est « emprisonnée » dans ses angoisses et elle étouffe car elle doit toujours être parfaite. On avoue qu’au début, on a été désarçonnées parce que Lara nous ressemble vraiment beaucoup et on a été touchées par sa personnalité. Elle fait tout pour réussir et surtout, pour atteindre son rêve. On a aimé ses ambitions, sa détermination et son amour pour sa passion. Quant à Casey, il est doux, gentil, attentionné et lui aussi, est touchant. Morgane Moncomble nous chamboule avec ses personnages touchants et avec leurs faiblesses ce qui rend l’histoire encore plus bouleversantes !

On a adoré leur relation qui prend du temps à se mettre en place. Ils apprennent réellement à se faire confiance, à se confier au début. Et puis Casey est juste tellement tendre avec Lara, leur duo fonctionne à merveille ! En parlant de relation, on a adoré la relation entre Lara et sa sœur jumelle…Morgane a réussi à vraiment expliquer ce sentiment unique qu’on partage entre sœur jumelle. Une relation à part entière et puissante.

Ce qu’on a adoré dans ce roman, c’est tous les sujets abordés. Morgane le fait de manière subtile et parfois, de manière plus explicite. Elle parle avec justesse de sujets importants : de sujets plus connus, mais aussi de sujets dont on n’entend pas beaucoup parler. On a trouvé ça très enrichissant parce qu’on ne connaissait pas très bien un des sujets du roman qui touche Lara (on préfère ne rien dire pour que vous puissiez le découvrir). Ce qu’on retient aussi de cette histoire, c’est l’acceptation de soi. Morgane nous montre par ses personnages, qu’il faut s’accepter soi-même. On est tous beaux/belles et uniques. C’est un de nos messages préférés dans tous ceux que véhiculent ce roman.

« Ma soeur, c’est toute ma vie. La vérité, c’est que je suis terrifiée de la personne que je suis sans elle… »

Morgane Moncomble

Et en plus, elle nous parle du cirque et du monde burlesque. On a trouvé ça vraiment très intrigant ! On n’y connaissait rien, mais on a adoré découvrir cet univers et le découvrir à travers une passionnée, Lara, a été encore plus enrichissant et ça nous a donné envie d’aller voir un réel spectacle de nos propres yeux.

Bref, on ne peut que vous conseiller ce roman touchant, enrichissant et à la fois, doux. N’oubliez pas que c’est un young adult ! Ce n’est pas un coup de cœur, mais une très très bonne lecture. En effet, l’histoire est bouleversante mais il nous a manqué ce petit quelque chose qui ferait que ce soit un coup de coeur.