𝐂𝐡𝐞𝐫𝐜𝐡𝐞𝐮𝐫 𝐝’𝐎𝐫

« Chercheur d’Or » est un roman de Nathalie Sulivane édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Lorsque Lia monte dans l’avion qui va lui permettre de survoler les montagnes d’Alaska, avec des clients à la recherche d’un site idéal pour leur projet touristique, elle ne se doute pas qu’elle ne rentrera pas à Miami aussitôt après.

Un problème météorologique inattendu entraîne le crash du petit appareil et la laisse, seule et blessée, dans la neige de cette contrée extrême.

Stanford vit reclus dans un chalet perché dans les montagnes, avec pour seule compagnie, Alpha, son loup apprivoisé. Pendant l’été, il est chercheur d’or et il vit coupé du monde le reste de l’année. Il est le seul à pouvoir porter secours à Lia, l’unique survivante de l’accident.

Il la recueille chez lui. Pour l’hiver…

Car il n’a aucun moyen de contacter les secours ni de reconduire la jeune femme vers la civilisation avant la belle saison.

Lia commence sa convalescence, partagée entre le traumatisme de l’accident et la beauté sauvage de la nature qui l’entoure… et elle va apprendre à connaître cet homme mystérieux, solitaire ainsi que son compagnon, Alpha…

♦ Avis :

Le résumé promettait une histoire originale, qui sort du lot, alors nous n’avons pas pu passer à côté. Malheureusement, on ressort de cette lecture, plutôt mitigées.

Le plus gros point positif de l’histoire est les descriptions de l’Alaska, des forêts et de la neige en abondance. Effectivement, Nathalie arrive à nous faire voyager, à créer un petit cocon au sein de cette immense forêt. Pendant notre lecture, on a eu l’impression de vraiment vivre en Alaska et de vivre cette fraicheur de l’hiver.

L’histoire commence vraiment de manière chaotique avec un crash de l’avion dans lequel se trouve Lia. Dès le début, on est amenés dans l’Alaska de manière brutale, comme pour Lia. Lors du crash, on a vraiment ressenti les émotions de Lia, cette angoisse et cette boule dans la gorge. Mais malheureusement, nous nous attendions à plus d’intrigues, à plus d’actions. Nous aurions aimé être plus surprises par les évènements. Et peut-être nous attendions-nous à une histoire plus dynamique ?

« Soudain, à ma grande surprise, une boule de neige me frappe dans le dos. Je lui renvoie la pareille. Alpha pousse des petits gémissements entre nous et tente de mordre dans les boules de neige. Je ris tellement que je ne peux plus avancer. Stanford m’attrape, me plaque au sol et tombe. Allongé de tout son long sur moi, il ne peut retenir les rires qui secouent son corps. Puis ses yeux croisent les miens, il se tait et ferme la bouche. Sa respiration ralentit, ses lèvres sont à quelques millimètres des miennes. Nous restons ainsi un moment, dans le silence profond qui nous entoure. »

Nathalie Sulivane

On rencontre Lia au début qui promettait d’être un personnage attachant. Dès le début, on a été prises par ses émotions, mais après le crash, on n’a pas réussi à plus nous attacher à elle. On l’a trouvée « passive » ; on aurait aimé être plus plongé dans son ressenti. Quant à Stanford, on l’a bien aimé. C’est un personnage intéressant et différent des personnages qu’on a pu rencontrer jusqu’ici. On a surtout beaucoup aimé sa relation, son lien spécial avec Alpha, son loup qui est attendrissante. On avait vraiment hâte de découvrir la rencontre entre ces deux personnages très différents et à la fois complémentaires, mais on a été quelque peu déçues ici aussi. On ne peut pas nier que la romance est douce et pleine de tendresse, mais pour nous, il a manqué de l’étincelle, de l’émotion et de l’intensité pour qu’on puisse vraiment croire en cette romance.

Pour finir, on est ressorties mitigées de cette lecture, mais on a adoré la plume de l’auteure qui nous donne envie de découvrir ses prochains romans.

𝗙𝗮𝗹𝗹𝗶𝗻𝗴 𝗔𝗴𝗮𝗶𝗻

« Falling Again » est un roman de Morgane Moncomble édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Surdoué mais solitaire, Aaron n’a que cinq ans lorsqu’il manque de se noyer. Celle qui le sauve d’une mort certaine n’est autre que Fleur, une petite fille bavarde avec des millions d’amis.

Au travers de lettres échangées, les deux enfants se promettent un amour durable digne des meilleurs dramas coréens… jusqu’à ce que la vie les sépare.

Seize ans plus tard, Fleur est une écrivaine romantique mais fauchée qui a perdu toute confiance en elle. De son côté, Aaron est devenu un professionnel du jeu vidéo froid et asocial. Lorsque leurs chemins se croisent à nouveau, Fleur pense que c’est le destin ; l’occasion de faire table rase du passé.

Seul problème : Aaron semble avoir tout oublié de leur histoire d’amour.

♦ Avis :

Falling Again est véritablement un roman tout doux, plein de tendresse et d’amour à transmettre. C’est le genre de roman qui vous laisse un grand sourire après votre lecture et qui, comme tous les autres romans de Morgane, aborde des thématiques originales et importantes (par exemple : le fait que Lila a deux pères, etc.).

Morgane a le don de créer des personnages particuliers chacun à leur façon, des personnages qui ne se ressemblent en aucun cas, qui ont tous leur propre histoire et personnalité et c’est ce qu’on adore dans ses romans. Aaron a un passé assez compliqué qui le rend original. Ce n’est pas un badboy, mais bien un homme que l’on pourrait réellement rencontrer et cet aspect-là nous a beaucoup touchées, il est sensible, passionné et bienveillant. Quant à Fleur, elle est d’une tendresse incroyable. On a adoré sa personnalité simple et sa détermination à montrer qu’elle peut réussir. C’est réellement le personnage auquel on a eu le plus facile à s’attacher.

« – Tu me fais respirer, soufflé-je. J’ai constamment l’impression d’être sous l’eau, quelque part où personne ne peut m’entendre, en apnée, au bord de la noyade. Mais quand je suis avec toi… j’atteins enfin la surface. Tu me donnes une raison de nager et de sortir la tête de l’eau pour voir ce qui s’y passe. Est-ce que c’est une raison suffisante ? »

Morgane Moncomble

Le début du roman a été un coup de cœur pour nous, on a adoré le côté drôle, frais et le fait que Morgane nous montre un peu la culture des kdrama. Après avoir lu plusieurs chroniques, on avait peur que cet univers-là prenne trop de place et qu’on se sente perdues, mais ça n’a pas du tout été le cas. On a trouvé que ce monde n’était pas trop imposant, il servait plus de fond à l’histoire. Et puis, ça a rajouté de l’originalité et de l’humour. Par contre, la deuxième partie du roman nous a un peu moins plu parce qu’elle trainait trop en longueur selon nous. Même si on comprend que c’est pour suivre les kdrama, on avoue nous être quand même un peu ennuyées à certains moments.

Aaron et Fleur étaient des amis d’enfance et le hasard (ou le destin) les fait se rencontrer adultes. On a beaucoup aimé leur relation mignonne, et les passages de leur enfance nous ont beaucoup émues. Ils apprennent peu à peu à se reconnaitre l’un et l’autre, tout en douceur ce qui ajoute une touche de tendresse à l’histoire. Morgane a vraiment réussi à créer une alchimie entre ses personnages que nous, en tant que lecteurs, on a ressenti et ça, c’est vraiment top ! Le seul point négatif comme dit plus haut est le fait que certains moments étaient lents, dont certains passages entre eux.

Ce n’est pas notre Morgane Moncomble préféré, mais on a passé un très bon moment en compagnie de Lilas, Aaron et les colocataires de Lilas auxquelles on s’est également beaucoup attachées.

𝐂𝐚𝐦𝐩𝐮𝐬 𝐃𝐫𝐢𝐯𝐞𝐫𝐬, 𝐓𝟐

« Campus Drivers » est une saga de C.S. Quill éditée chez Hugo New Romance.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Lorsque Donovan, Campus Drivers adulé et bourreau des coeurs avéré, prend conscience des séquelles que peut causer son comportement, il décide de devenir LE petit ami parfait.

Pour cela, il a besoin du meilleur coach dans le domaine: Carrie. Mais, même s’ils ne se sont jamais fréquentés, celle-ci sait qu’elle ne veut rien avoir à faire avec lui. Les tombeurs d’un soir en quête de repentir, elle n’y croit pas une seconde dans la vraie vie. Elle préfère collectionner les héros des romances qu’elle dévore, c’est bien moins compliqué !

S’il parvient à la convaincre, c’est un programme intensif en romantisme que va devoir suivre Donovan. Mais n’est pas un héros de New Romance qui veut, surtout quand la réalité essaie de jouer avec la fiction !

♦ Avis :

Il y a un peu moins d’un an, nous avons découvert le premier tome de cette saga qui s’est avéré être un coup de cœur. Nous avions hâte de découvrir les deux autres tomes et nous n’avons pas été déçues par ce deuxième tome !

Rire. Amour. Frais. Cette histoire fait du bien au moral, mais plus encore, elle est addictive à tel point que nous voulions encore plus de Carrie et de Donovan. Le gros point positif de cette histoire, c’est l’humour. On a beaucoup ri, les piques que se lancent les deux personnages principaux sont juste hilarantes.

« – Bon, je laisse tomber l’approche sympathique. C’est quoi, ton problème ?

– Ah ! Ça y est, je suis de retour dans le bon univers. J’avais l’impression d’avoir atterri dans un monde alternatif où tu aurais été agréable ! Il ironise en lâchant un regard circulaire.

– Parle, j’ordonne à bout de patience.

– Tout va très bien.

– Ouais, bien sûr. Tu portes la joie de vivre sur ton visage. C’est si communicatif que j’ai envie de m’ouvrir les veines avec l’embout du sucrier. »

C.S. Quill

Nous nous sommes tout de suite attachées à Carrie qui est une grande lectrice tout comme nous. Mais en plus de ça, elle a une répartie incroyable, elle est drôle et solaire. De l’autre côté, Donovan est aussi marrant, taquin et quelques fois maladroit ce qui le rend plus qu’irrésistible. On a complétement flashé sur sa personnalité. Quand ses deux personnalités se rencontrent, c’est une explosion de taquineries, de réparties cinglantes, créant une complicité entre eux au fil des pages. Et on a adoré ce slow burn !

Pour ce qui est de l’idée de bookboyfriend, on la valide complétement. Cette idée a permis à l’auteure de développer des moments mignons entre eux, des moments de jalousie, etc. qui a ajouté une touche de tendresse et de complicité (C.S. Quill fait plusieurs références aux leçons de Carrie sur les bookboyfriend parfait quand ils sont tous les deux).

Bref, ce roman est une vraie bouffée d’air frais, un roman doudou qui fait du bien. On a hâte de découvrir le dernier tome sur Lewis qui s’annonce tout aussi frais et drôle que celui-ci !

𝐋𝐞 𝐬𝐮𝐜𝐜𝐞̀𝐬 𝐝𝐮 𝐦𝐚𝐥𝐡𝐞𝐮𝐫

« Le succès du malheur » est un roman de Jessica Hailey édité chez Nishaetcaetera.

Note : ⭐⭐⭐⭐ /5

♦ Résumé :

Splendide hasard ou coup du destin ? Une auteure suivie par plus d’1 million de lecteurs sur Wattpad. Une histoire d’amour pas comme les autres Des thèmes forts : dépression, amour, phobie des contacts physiques, reconstruction, destin. Splendide hasard ou coup du destin ? Ella Haver fait tout pour oublier son ex, qui l’a jetée comme une vieille chaussette du jour au lendemain. Mais Dieu que c’est difficile de passer à autre chose…

Parallèlement, pour décrocher le job de ses rêves dans la maison d’édition qu’elle adore, pas d’autre solution que de trouver le manuscrit que son boss attend. Ella est vraiment au bout du rouleau. Pour ne pas sombrer, elle décide de se vider la tête le temps d’une soirée, en rejoignant ses meilleurs amis dans son pub préféré. Au comptoir, elle fait la rencontre d’un homme particulièrement canon qui arbore un tatouage identique au sien…

Mais cette rencontre est loin d’être un succès. Bien au contraire ! Le beau et ténébreux jeune homme s’enfuit, rejetant ses avances en lui hurlant dessus. Pourtant, Ella le recroisera bien plus vite que prévu… Hasard ? Coup du destin ? Et s’ils représentaient l’un pour l’autre bien plus qu’une simple chance d’oublier leurs démons du passé ?

♦ Avis :

« Le succès du malheur » de Jessica est véritablement un roman mélangeant une poignée de douceur, environ un litre de moments touchants, 2 litres de messages importants, beaux et qui touchent. Et pour finir, une grosse cuillère de romance et 1 kilo de personnages attachants et originaux. Mélangez tout cela et vous aurez « le succès du malheur ».

Willem et Ella sont deux personnages qui resteront à jamais ancrés dans notre mémoire. En effet, Willem nous a touchées par sa faiblesse mais par sa persévérance à vouloir aller mieux. Dès les premiers lignes, il a su nous toucher et l’auteure a réussi à créer un personnage original : blessé, qui tente de se débarrasser de ses démons qui lui pourrissent la vie. Et de l’autre côté, on a Ella. Un personnage féminin qui nous ressemble par sa détermination à se surpasser et à vouloir atteindre ses objectifs. Ce qu’on aime dans les romans, c’est quand les personnages ont subi des choses qui les rendent réalistes et Jessica Hailey a parfaitement réussi.

On est des grandes fans de slow burn dans les romances. Et on a été complètement servies dans cette histoire. En raison de leur passé, les personnages sont timides et la romance se développe toute en tendresse. RAJOUTER En plus de cela, on doit noter tous les messages importants que l’auteure a voulu faire passer à travers son histoire et surtout à travers Willem.

 » – Je ne sais pas, OK ? C’est juste…bizarre quand tu fais ça.

– Mais on est amis.

– Ah, parce que tu toucherais Jay de cette façon ?

Il ne me répond pas tout de suite. Ses iris glissent vers le sol, et ne s’en arrachent qu’au bout d’une éternité. Lorsqu’il finit par reprendre la parole, il avance d’un pas.

– Je ne le ferais pas avec Jay parce que j’en aurais pas envie… Pas avec lui.

Je cligne des paupières.

J’ai dû mal comprendre.

– Ce que tu viens de dire, c’est…

– Je sais parfaitement ce que je viens de dire, je ne suis pas con à ce point »

Jessica Hailey



Mais il nous a manqué ce petit quelque chose qui fasse qu’on soit complètement transportées par cette histoire. Effectivement, au début, l’histoire prend du temps à se mettre place ce qui rend l’histoire moins addictive. Cela n’enlève pas le fait que ça reste une très bonne lecture !

Sinon on a également adoré le fait que Jessica ait exploré le monde du livre avec l’édition. Elle montre le côté de la correction avant l’envoi du manuscrit et ça rajoute une touche originale au roman. En effet, on a trouvé ça super intéressant de voir le travail derrière un livre. Pour ce qui est de l’univers en général, l’auteure nous plonge au cœur de Amsterdam, une ville pas très utilisée dans les romans. Les descriptions nous plongent complètement dans ce pays ce qui rend l’histoire d’autant plus réaliste.

Ça doit faire maintenant quelques mois qu’on avait très envie de découvrir la plume de Jessica Hailey et on n’a pas été déçues ! Elle est fluide, mais très poétique !

En conclusion, on conseille ce roman aux personnes qui cherchent une romance pleine de tendresse qui vous fera ressentir un millier d’émotions et surtout, qui apporte des réflexions importants. De notre côté, on est curieuses de découvrir d’autres romans de l’auteure !

𝐋𝐞 𝐜𝐨𝐥𝐥𝐞𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧𝐧𝐞𝐮𝐫 𝐝𝐞 𝐯𝐨𝐞𝐮𝐱

« Le collectionneur de voeux » est un roman de Mia Sheridan édité chez Hugo New Romance.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

L’amour peut abattre toutes les barrières.

Lorsque Clara arrive à La Nouvelle Orléans pour y intégrer la compagnie de danse locale, la jeune ballerine est un peu perdue. Elle ne connaît pas cette ville et veut la découvrir. C’est lors d’une de ses promenades qu’elle découvre la plantation Windisle.

Abritée derrière un grand mur, la propriété est envahie par une végétation luxuriante et semble abandonnée. Mais Clara découvre vite qu’un jeune homme, Jonah, y vit en reclus. Il est défigu- ré et refuse qu’elle le voie. Mais Clara parvient à établir une relation avec lui, qui s’approfondit à chaque visite dans le cadre merveilleux de la propriété abandonnée.

Quelle est l’histoire de cet homme en souffrance ? Et quelle terrible sort a frappé autrefois ces lieux, les condamnant à la ruine et l’abandon ?

♦ Avis :

Nous n’avions encore jamais découvert de romans de cette auteure (bien que le deuxième tome de Leo’s chance traine dans notre PAL attendant le premier tome 🙈). En plus, le résumé de ce roman nous intriguait énormément et on a adoré cette histoire originale, intrigante et touchante !

Pour commencer, l’auteure nous embarque dans une romance qui commence autour d’un manoir et de son portail. C’est une romance très originale avec une intrigue très bien ficelée. On voit bien les recherches que l’auteure a faites pour créer cette intrigue cohérente. C’est un coup de cœur surtout pour ce côté-là : intrigant et original. Effectivement, nous n’avions qu’une envie, c’était de découvrir la suite et résoudre l’énigme qu’il y a autour du manoir, de la plantation.

En ce qui concerne les personnages, on est complétement tombées amoureuses du charme de Jonah. L’auteure nous le décrit comme un personnage torturé par son passé et elle le décrit tellement bien qu’on a juste envie de lui faire un câlin. On a adoré suivre l’évolution de Jonah qui est très bien développé. On voit petit à petit l’acceptation de soi même si ce n’est pas si simple. Et ce qui est intéressant justement, c’est que l’auteure nous montre que ce n’est pas simple de s’accepter. L’évolution se fait doucement pour que l’histoire reste réaliste. Quant au personnage de Clara, on s’est beaucoup identifiée à elle, à son caractère. Elle est généreuse et curieuse, mais surtout elle ne baisse pas les bras face à Jonah. Elle le pousse à sortir de sa zone de confort et on a adoré voir cette alchimie entre ces deux personnages, le fait qu’ils se poussent l’un l’autre.

« – Tu n’es pas un monstre, Jonah. Mais si tu insistes pour te qualifier de tel, alors oui, je dois aimer les monstres.

– Tu es bête, répliqua-t-il, mais le ton avait changé et, si les mots étaient moqueurs, sa voix de velours était chaleureuse. Tu es dans ma tanière, maintenant, tu en es consciente ?

– O-oui.

Entendant la direction de sa voix changer, elle se tourna, à l’aveugle, vers lui, ne distinguant rien, pas même ses propres mouvements.

Il pouffa et le son voleta jusqu’à elle, l’entourant de sa magie tandis que des vagues de chair de poule déferlaient sur sa peau.

– Tu joues avec moi. »

Mia Sheridan

La romance dans l’histoire, c’est une romance pleine de délicatesse, de tendresse. En effet, elle est toute douce et pour nous, elle s’installe plutôt lentement. Jonah et Clara prennent le temps de se connaitre et c’est juste magique de voir ces deux personnages ensemble. On a donc, beaucoup aimé cette romance touchante qui nous a fait sourire à plusieurs reprises.

Il faut aussi qu’on parle de la plume de l’auteure qui est juste magnifique. Au début, on avait peur de ne pas accrocher à la troisième personne. Mais finalement on s’y habitue et ça donne justement une atmosphère mystérieuse au roman qu’on a juste adorée. En plus, ça permet d’avoir un regard sur tout ce qui se passe dans l’histoire.

En bref, vous attendez quoi pour découvrir cette pépite ? Si vous aimez les romances originales, intrigantes avec un personnage masculin blessé par son passé, foncez ! Vous ne serez pas déçu(e)s !