𝐏𝐥𝐚𝐲 𝐇𝐚𝐫𝐝, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟓

« Play Hard » est une saga de K. Bromberg éditée chez Hugo New Romance.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Le 5e et dernier tome de la série sur le sport , dont le héros gagnera l’affection en se rachetant une conduite, met en scène une joueuse de tennis,et raconte la rencontre de deux ennemis jurés.

Finn Anderson, agent de sportifs hors du commun est un homme irrésistiblement séduisant. Pour rendre service à son mentor, il accueille chez lui, une cliente pour la mettre à l’abri d’une campagne médiatique hostile, sans savoir qu’il s’agit de la personne qui avait quitté sa chambre d’hôtel à quatre heures du matin…

Stevie Lancaster, joueuse de tennis américaine en tête du classement, est à deux doigts de gâcher sa carrière.

Finn est la seule personne susceptible de l’aider. va-t-elle pouvoir se battre pour un homme qui certifie qu’il est impossible de l’aimer ?

♦ Avis :

La saga « Play Hard » a été une révélation pour nous, l’année dernière. C’est ainsi que nous avons découvert K. Bromberg et qu’on a directement succombé à son univers et sa plume. La saga Play Hard, aujourd’hui, représente énormément pour nous, tant au niveau de la lecture qu’au niveau de d’autres domaines dans notre vie. Cette lecture nous a beaucoup aidées et fait du bien. Alors autant vous dire qu’on a sauté de joie à l’annonce de ce cinquième tome et maintenant, c’est fini…pour de bon. Cependant, on est certaines qu’on va les relire plus tard. Alors juste, déjà, foncez découvrir cette saga pépite !

Dans ce cinquième tome, l’auteure nous présente un personnage qu’on a détesté dans les premiers tomes, mais qui dans le quatrième tome a réussi à nous intriguer. Finn est peut-être un vrai connard, surtout envers la gent féminine, mais il reste néanmoins un homme charismatique et brillant. Et finalement, ce cinquième tome a éclairé tous les mystères autour de ce personnage et on a directement réussi à nous attacher à lui. Il nous a charmées, touchées et fait tomber amoureuses de lui et de son âme. Quant à Stevie, on l’a adoré dès les premières pages grâce à ce qu’elle vit et malgré qu’elle n’ait pas beaucoup de choses en commun avec nous. On ne peut faire autrement que ressentir de la compassion, nous sentir proches d’elle et nous attacher à elle immédiatement. Elle a cette rage de vivre qu’on a adoré, ce grain de folie qui en fait toute sa particularité et enfin, elle est une battante.

« – J’ai passé un certain temps avec les Kardashian le mois dernier. Pour info, on s’est bien éclatées.

– Ça semblait être une raison suffisante pour rater l’ouverture du tournoi d’Indio Springs.

– J’avais une entorse aux adducteurs.

Je feuillette d’autres photos et j’en trouve une datée d’avant le tournoi d’Indio Springs : Stevie se déchaîne sur une piste de danse Dieu sait où, avec un verre dans chaque main et la tête rejetée en arrière.

– Il paraît clair que tu as choppé cette déchirure aux adducteurs en twerkant trop à fond.

– Tu es un connard.

– Personne ne dit le contraire, mais un vrai connard aurait pu traiter la femme à moitié nue qui s’est évanouie dans son lit la nuit dernière de manière totalement différente, Scarlett.

– Je n’ai pas la moindre idée de ce dont tu parles, répond-elle d’un air suffisant.

– Tu as l’habitude de laisse du fric aux hommes avec qui tu couches ? Parce que si c’est le cas, nous avons beaucoup plus de merdes à gérer que tes petites soirées festives. »

– K. Bromberg

La romance entre ces deux-là s’est avérée être explosive et remplie d’espoir. Leur relation débute difficilement et non sans accrochage. Ils ne partagent pas des sentiments très florissants pour l’autre, mais c’est grâce à un événement qui va les rapprocher qu’ils vont devoir réaliser à quel point ils cachent leurs sentiments sous des prétextes. Ils vont faire face à la vérité et voir leur relation sous un autre angle va permettre d’attiser une autre flamme que celle de la colère…

Encore une fois, la plume de K. Bromberg a tout pour nous charmer. Elle arrive à décrire des émotions en mots, sans peine et surtout, elle réussit à nous chambouler avec le mélange d’émotions, les événements intrigants qui se succèdent et les passions que se vouent les personnages. Cette saga devient une de nos sagas favorites ! 

𝐏𝐥𝐚𝐲 𝐇𝐚𝐫𝐝, 𝐓𝟒

« Play Hard » est une saga de K. Bromberg éditée chez Hugo New Romance.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Comme ses trois soeurs, Chase Kincade, est toujours prête à recruter de nouveaux clients pour remonter l’agence de sportifs fondée par sa famille et qui bat de l’aile. Mais lorsqu’elle reçoit avec cinq ans de retard, une simple lettre égarée du joueur de baseball, lanceur prodige du club de LMB (ligue majeure de baseball) qu’elle est censée signer, comment renoncer à lui, sans tirer au clair, un mystère qui la hante depuis des années ?

♦ Avis :

Tout d’abord, vous connaissez notre amour pour cette saga de K.Bromberg. Elle est à la fois, addictive et touchante. Elle arrive à chaque fois à nous embarquer dans l’univers de ses personnages et à chaque fois, elle nous rappelle pourquoi on aime autant la lecture. Ce quatrième tome n’a pas dérogé à la règle de cette saga : c’est un COUP DE CŒUR !

Dans ce tome, on fait la connaissance de Chase, la plus petite sœur Kincade, et de Gunner. Chase est une bosseuse, elle accomplit tous les objectifs et surtout, elle ne laisse presque aucune place à autre chose qui n’est pas le travail. Déjà fortement blessée par l’amour, elle ne pense plus à s’engager sérieusement dans une relation à long terme, mais quand elle voit Gunner, c’est une simple évidence. On a énormément aimé la personnalité de Chase, sa force et en même temps, ses faiblesses bien visibles. Quant à Gunner, c’est un homme qui nous a surpris tout au long du roman, un homme qui rend meilleur son entourage. Mais quand on connait davantage Gunner, on se rend compte qu’il a été fortement touché par la vie et qu’il ne s’en remet que très lentement. Dans ce roman, c’est ce personnage qui nous a le plus touchées ; il a réussi à nous donner envie de pleurer en écoutant son histoire. Et surtout, Gunner est à lui seul, un symbole d’espoir : il se relève doucement, mais il le fait : il se bat pour un avenir, pour continuer à vivre malgré tout ce que la vie lui a infligée. Les valeurs, la morale de ce tome nous ont vraiment chamboulées : on referme ce livre avec un sourire aux lèvres, mais surtout avec le cœur et l’esprit remplis de belles morales et valeurs.

Le sport est un peu moins présent ici, mais l’univers militaire a vraiment apporté un côté plus original et surtout, différent des trois autres tomes. On a adoré être plongées dans une petite ville qu’est Destiny Falls ; y découvrir comment les habitants y vivent entre eux vu que c’est une ville de militaire.

« – C’est dur de demander à une personne qui a eu le cœur brisé de retomber amoureux. Encore plus quand c’est toi qui l’as cassé pour commencer… Mais si cette personne compte autant pour toi, alors tu te battras comme la lionne que tu es pour le récupérer. »

K. Bromberg

Ensuite, la romance, dans ce tome, est peut-être un peu plus rapide que dans les deux premiers tomes, mais l’évolution de leur relation, de leur complicité a fait qu’on n’est pas dérangées par la rapidité de la romance. Ce tome-ci ainsi que le premier tome sont les deux romans qui nous ont le plus touchées. Dans ce quatrième tome, on a failli verser des larmes à plusieurs reprises. K.Bromberg a vraiment réussi à exprimer le for intérieur des personnages, leurs sentiments même les plus profonds (que ce soit ceux de Chase ou de Gunner). Les deux nous ont émues et surtout, on a ressenti ce qu’ils ressentaient. On ne peut pas en dire davantage au risque de vous spoiler, mais en bref, ce tome a à la fois, gonflé nos cœurs d’amour et à la fois, les a brisés à plusieurs reprises pour en recoller les morceaux par après.

Pour finir, la plume de K.Bromberg a encore une fois, montré qu’elle pouvait nous emporter dans l’univers de l’auteure. Sa plume est addictive, belle et agréable à lire. On a lu super rapidement ce roman tant l’histoire a réussi à nous embarquer.

Pour conclure, la saga Play Hard est une saga qui restera longtemps dans nos esprits et surtout, on sait qu’on les relira un jour pour revivre ces moments de complicité entre les personnages et pour à nouveau nous plonger dans le torrent d’émotions.

𝐏𝐥𝐚𝐲 𝐇𝐚𝐫𝐝, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟐

« Play Hard » est une saga de K. Bromberg éditée chez Hugo New Romance

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Lorsque l’agente de sportifs Lennox Kincade, reine de beauté, découvre que le joueur de l’équipe de football de première division qu’elle est supposée recruter, n’est autre que Rush McKenzie, un joueur vedette, enfant terrible du football, elle comprend qu’elle a pactisé avec le diable ! Anglais. Tatoué. Sexy. Au coeur d’un énorme scandale…

Ce qui aurait dû redorer sa réputation entachée, est sur le point de s’effondrer.

L’objectif ? Le persuader de rester aux États-Unis. Aussi vrai qu’il n’y a pas de mal à se faire plaisir, si quelqu’un apprenait que leur relation n’est pas purement professionnelle, cela ne ferait que donner raison à tous leurs détracteurs.

♦ Avis :

Après avoir eu un coup de cœur pour le premier tome, on avait juste hâte de pouvoir découvrir ce second tome, avec d’autres personnages. Et nous avons beaucoup aimé cette lecture addictive. On peut d’ores et déjà vous convaincre d’acheter cette saga addictive, avec des personnages attachants  ❤️

Dans ce deuxième tome, la sœur mise en avant est Lennox, rebelle qui n’en fait qu’à sa tête. C’est un personnage solaire qu’on a beaucoup aimé même si on préfère le caractère de Dekker (premier tome). On a aimé faire sa connaissance et voir la complicité entre elle et Rush. D’ailleurs, on a énormément aimé Rush qui est un personnage attachant et charismatique ! Footballeur à Liverpool, il est mis au devant de la scène avec un scandale. Il va donc se retirer quelques mois à Los Angeles pour calmer les choses.

C’est là qu’il rencontre Lennox. On a beaucoup aimé cette alchimie dès le début qui rend la lecture addictive. Même si on a eu du mal avec toutes les allusions sexuelles, on est vite passées au-dessus ! Ce qu’on aime, c’est que la complicité entre les personnages se créent vraiment de manière réaliste. Ce n’est ni trop rapide ni trop lent ! Alors on ne peut qu’aimer la romance qui a été développé avec soin. 

– Je t’embrasse.

Ma langue darde entre ses lèvres.

– Et les règles, alors ?

J’effleure ses lèvres. Un petit gémissement, quand je les mordille doucement avant de m’écarter pour lui répondre.

– Elles existent toujours.

– Tu les transgresses.

Son regard s’assombrit à mesure que nous nous regardons, nos respirations entremêlées.

– J’apprends de toi.

On a adoré retrouver le monde du sport, plus précisément du football ici. Ça rajoute un petit quelque chose à la romance et on adore voir cette passion chez Rush. 

Pour finir, la fin du tome finit en beauté et nous donne le sourire ! De plus, la plume de K.Bromberg est vraiment très belle, agréable à lire et fluide.

Pour conclure, on ne peut que vous conseiller ces deux tomes. On a certes, une préférence pour le premier tome, mais on a tout de même adoré cette lecture et on a passé un bon moment accompagné de ces personnages. On n’a plus qu’une hâte : découvrir les prochains tomes 😍