𝐑𝐞𝐝 𝐟𝐨𝐫 𝐲𝐨𝐮

« Red for you » est un roman de S.L.Borowski publié chez Plumes du web.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

« Bienvenue au RED, le cabaret le plus branché de Bethnal Green. Ici, oubliez tous vos petits tracas du quotidien, et laissez-vous tenter par vos désirs les plus inavouables. Succombez à la tentation et évadez-vous dans un univers de paillettes et de courbes sensuelles. »

Moi, je suis la plus jeune recrue du club, et je me fiche du clinquant. Je ne veux qu’une chose : danser. C’est ma seule raison de vivre. Personne ici ne connait mon passé. Pas même moi. Le spectacle que j’offre chaque soir, teinté de cette innocence qui semble attirer plus d’un regard, n’est qu’une illusion, mais camoufle plutôt bien mes phobies et mes hantises. De toute manière, il n’y a qu’une seule paire d’yeux que je cherche à capter : celle de Rowan Ford, patron du club, plus mystérieux encore que moi. Et si j’ai toujours été très attachée à mes secrets, je ne peux cependant pas m’empêcher de vouloir démasquer les siens. Au risque de perdre complètement l’esprit.

« Prêts pour la soirée de votre vie ? Alors entrez, et n’oubliez pas : la réalité n’a pas sa place, au RED Cabaret. »

♦ Avis :

Depuis le temps que nous voulions découvrir la plume de S.L Borowski, c’est chose faite ! Et on ne regrette absolument pas d’être entrées dans cet univers particulier ! Si vous entrez dans ce cabaret RED, vous entrerez dans un monde sensuel avec deux personnages principaux fragiles, brisés par la vie, mais avec un lien entre eux tellement poétique et beau que vous ne pourrez pas rester insensible. Au final, vous rentrerez pour regarder une danse intense, déchirante, sensuelle qui saura vous charmer dès les premiers pas. 

SL Borowski nous plonge au cœur d’un univers intime et sensuel. Mais les personnages principaux et surtout Willow viennent ajouter un brin d’innocence à l’histoire. Et on a adoré ce mélange sensuel/innocence, cette intimité poétique. Puis l’auteure nous offre également des descriptions magnifiques sur la danse, il n’y en a ni trop ni pas assez, l’équilibre parfait pour nous faire voyager dans le monde de la danse. On arrivait à visualiser les pas de danse, cette alchimie dans la danse de couple, mais aussi cette libération quand l’héroïne danse. 

Pour ce qui est des personnages et de la relation amoureuse, on a tout de suite été subjuguées par cette dualité entre innocence, fragilité et sensualité des deux personnages. Ceux-ci incarnent aussi cette danse de la dualité. On a d’un côté Willow, aussi naïve que sensuelle, innocente ; elle a cette innocence en elle qui la rend séduisante et ce qui complète son caractère est cette sensualité, fatalité que la danse lui apporte. On a beaucoup aimé ces deux facettes de l’héroïne et surtout la voir s’incarner, se transformer en dansant. Puis, il y a Rowan, cet homme avec au contraire, un caractère sombre, l’ombre du cabaret, celui qui s’efface. Aux premiers abords, il incarne un personnage froid, distant et arrogant. Si cette facette nous a séduites, nous avons encore plus été emballées par son vrai lui : cette sensibilité qu’il cache, sa gentillesse, sa bienveillance et son respect. Et puis leur passé à tous les deux nous a déchiré le cœur tellement c’est bouleversant. Quand ils se rencontrent, c’est comme une danse réparatrice de leurs âmes bouleversés par la vie. Ils se trouvent et tiennent l’autre par l’épaule alors qu’ils n’arrivent pas à se tenir eux-mêmes. C’est beau, déchirant, bouleversant. Cette relation est plus que belle, elle est poétique. 

« Mais moi, je ne succombe pas. Non. Je tombe. Je dérive complètement et je n’ai aucun moyen de me rattraper à quoi que ce soit d’autre qu’elle. »

– S.L. Borowski

Les seuls petits bémols à l’histoire sont le fait qu’on a moins aimé la deuxième moitié du roman, avec la fin notamment. On a trouvé qu’il y avait un aspect plus redondant et moins dynamique. On imaginait une autre suite !

Première fois qu’on découvre la plume de SL Borowski et on est déjà conquises ! C’est une plume simple, mais belle, poétique qui nous fait voyager directement dans son univers ! 

𝐑𝐞́𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐜𝐞𝐧𝐜𝐞𝐬, 𝐓𝟏

« Réminiscences » est une duologie de Julie Saurel éditée chez Plumes du web.

Note : ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Un meurtrier qui en sait trop sur moi.

Des victimes d’une autre époque qui me ressemblent.

Des phénomènes inexpliqués…

Il n’en fallait pas plus pour mettre mes croyances à rude épreuve…

Arkney, 2053.

Hannah, abandonnée sur le seuil d’une église à sa naissance, peut voir l’aura des gens dont la couleur change selon leur humeur. Cette particularité se révèle plutôt utile dans son boulot de flic, bien qu’aucun de ses collègues ne soit au courant de son pouvoir.

Pourtant, lorsqu’elle se retrouve face à un meurtrier après son arrestation, rien ne se déroule comme prévu.

Le suspect joue avec ses nerfs, s’amuse de la situation, et détient bien trop d’informations sur elle. Son identité, ses proches, les cicatrices sur ses omoplates… Comment peut-il être au courant ? Quel lien possède-t-elle avec cet homme arrogant à l’aura sombre et inquiétante ?

Car elle a beau chercher, tout la ramène indubitablement vers lui. Et pour trouver des réponses à ses questions, elle va devoir composer avec celui qu’elle voudrait bien éviter, mais qui perturbe ses sens et sa vision de la vie…

♦ Avis :

Après avoir découvert Julie Saurel avec « La dernière chamane », nous ne pouvions que vouloir découvrir son autre roman. Avec ce premier tome, elle nous confirme à nouveau qu’elle a une imagination débordante ! Sans aucun doute, Julie Saurel devient une de nos auteures préférées en romance fantastique.

D’abord, il faut parler de l’univers, mais surtout de l’imagination de l’auteure. Julie Saurel arrive à nous développer un univers avec des révélations de dingue qui sont tissées depuis le tout début. L’univers fantastique créé est incroyable à tel point que nous arrivions réellement à visualiser tout ce qui se passait. Ce qui nous a également beaucoup plu est cette dualité entre enquête policière et fantastique. Julie Saurel nous offre une enquête qui finalement, s’avère plus tordu que prévu. Cela rajoute de la tension, des énigmes et des questions. On est vraiment admiratives devant tout le travail de l’auteure parce que ça se voit qu’il y a beaucoup de recherches faites et surtout, tout a été pensé depuis le début !

Pour ce qui est des personnages, comment ne pas s’attacher à Hannah alors qu’elle est décrite comme un personnage unique ? Courageuse, elle ne se laisse pas freiner par ce suspect qui la déboussole bien trop. Son fort caractère a directement matché avec nous ! L’auteure a également réussi à faire planer le doute sur tous les personnages, il y a une sorte de mystère qui plane au-dessus de tous, ce qui apporte des doutes sur leur identité. Quant au personnage masculin, on a complètement adhéré à cet aura original, mystérieux et séduisant qui n’a pu que nous envoûter !

« – Ne fais pas cette tête, Hannah, je suis certain que le spectacle te plaît.

– Maintenant, c’est sûr, vous n’avez pas accès à mes pensées pour sortir de telles conneries !

– Je n’ai jamais eu besoin de cela pour savoir ce que ton corps exprime. »

– Julie Saurel

Parlons à présent de la romance. Étincelles. Ennemies-to-lovers. Tension. Cette relation entre les deux personnages est incroyable et magique. Il y a une telle tension que nous étions captivées par leurs répliques. Elles étaient juste magiques ! Et puis, l’auteure arrive à nous décrire parfaitement ce lien qui les unit, ce lien que nous pouvons percevoir rien qu’à travers la tension et les répliques. La tension augmente réellement de manière lente, mais mesurée, à un point qu’on ressent vraiment l’air chargé de tension, le manque d’oxygène lors des rapprochements, etc. On n’a plus qu’une hâte : découvrir le développement de cette relation dans le deuxième tome parce qu’elle promet encore de belles étincelles !

Parce que Julie Saurel est une auteure qu’on adore, il faut que vous la découvriez. En plus de nous offrir des univers incroyables, elle a une plume exquise qui nous plonge directement dans l’univers. Sa plume est agréable et fluide et ne nous donne qu’une seule envie : lire, lire et encore lire pour obtenir les réponses à nos questions ! Vous attendez quoi ? Si vous aimez les romances fantastiques ennemies-to-lovers qui vous tiendront en haleine du début jusqu’à la fin, foncez et n’attendez plus !

𝐃𝐞𝐚𝐫 𝐀𝐯𝐚

« Dear Ava » est un roman de Ilsa Madden-Mills chez Plumes du web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

Les riches et populaires Sharks règnent sur la prestigieuse école de Camden Prep.

Il fut un temps où je voulais faire partie de leur monde… jusqu’à cette fameuse nuit, jusqu’à cette fête où tout a basculé. Celle où je me suis réveillée dans les bois, sans aucun souvenir. Seule et démunie.

Mais désormais, je suis de retour. Et je ne les laisserai plus m’atteindre. Ils ne parviendront pas à me détruire.

Pourtant, la dernière chose à laquelle je m’attendais, c’était de recevoir une lettre d’amour anonyme de l’un de ces types.

Pitié ! Je déteste chacun de ces enfoirés pour ce qu’ils m’ont fait.

La question est, quel Shark est mon admirateur secret ?

Knox, le quarterback balafré ? Dane, son frère jumeau ? Liam, le connard de service ? Ou Chance, l’ex qui m’a larguée… ?

Mais surtout, lequel d’entre eux est responsable de ce qu’il s’est passé cette nuit-là ?

♦ Avis :

Pour commencer, nous avions tellement hâte de découvrir le premier livre traduit de Plumes du Web. Cette histoire nous intriguait, mais en même temps nous faisait très peur de par le thème abordé. Au final, on ne regrette absolument pas de l’avoir découverte. On tient quand même à préciser que cette romance n’est pas une dark romance, elle débute par un sujet assez sombre, mais l’histoire n’est pas dark.

Le personnage qui nous a le plus touchées est sans aucun doute Ava. Comment ne pas être émues par son passé alors que tout montre qu’elle n’a pas eu une jeunesse facile ? Comment rester de marbre face à cette adolescente qui a subi beaucoup de choses et qui pourtant essaie de rester forte ? L’auteure a réussi à nous montrer toute la complexité de ce personnage, à mettre en avant les pensées contradictoires qui se bousculent dans son esprit. En fait, elle a réussi à rendre ce personnage tellement humain qu’on n’a pas d’autre solution que de s’attacher à elle. Puis il y a les Sharks, ce groupe de riches. L’auteure arrive à nous mettre le doute sur chacun des personnages, à nous donner envie de nous méfier de tous. Mais en même temps, il y en a un qui sort du lot, un qui par son charisme et sa tendresse nous a tout de suite captivées. On n’a pas mis ce roman en coup de cœur parce que parfois, certains comportements des personnages nous ont laissées perplexes, on les a trouvés quelque peu incohérents de temps en temps.

En ce qui concerne la romance, on ne peut pas vous en dire beaucoup pour ne pas vous spoiler. Mais elle est à la fois tendre et pleine de tension. Il y a une telle alchimie entre les personnages dès le début, à tel point que nous ne pouvons que vouloir les voir ensemble, les voir se guérir mutuellement. Parce que cette relation, c’est vraiment ça, une relation qui les guérit, qui les réconforte. Mais n’allez pas croire qu’il s’agit d’une romance calme et posée, c’est une romance avec énormément de tension : un feu crépite entre les personnages et explose à certains moments.

« L’embrasser, c’est comme tomber en chute libre dans un feu ardent, et peut-être que je devrais le craindre, mais je meurs d’envie de ressentir son torse contre le mien, la façon dont il embrase chaque atome à l’intérieur de moi. »

– Ilsa Madden-Mills

On vous avoue, quand nous avons commencé cette lecture, nous avions été perplexes par le premier chapitre qui est très sombre parce qu’il introduit le sujet. Nous avions peur de la suite des événements. Et au final, l’auteure arrive à allier romance et intrigue, à nous faire douter et à la fois à nous donner envie de les croire. Puis, nous avons beaucoup aimé l’univers du campus de riches qui est bien développé.

C’est la première fois que nous découvrons la plume de cette auteure et nous l’avons beaucoup aimé ! Elle est fluide, addictive et poétique ! Cette première traduction de PDW est une très bonne réussite pour nous !

𝐃𝐞́𝐫𝐚𝐩𝐚𝐠𝐞 𝐢𝐧𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐨̂𝐥𝐞́

« Dérapage incontrôlé » est un roman de Alex Enrose chez Plumes du web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Peter est pilote. La NASCAR représente toute sa vie, comme pour son père avant lui.

Il baigne dans ce milieu depuis tout petit et rien d’autre ne compte, sauf peut-être son amitié avec Alexina, une amoureuse de roller, qu’il connait depuis son plus jeune âge.

Leur lien est aussi fin que robuste, aussi brut que complexe, aussi bénéfique que destructeur. Unis, ils savourent cette existence remplie de complicité.

Mais qu’advient-il lorsque l’amour s’en mêle ? Cette connexion est-elle aussi infaillible qu’il le prétend ? Aimer, du plus profond de son cœur, ce n’est pas quelque chose que l’on peut contrôler comme une voiture de course sur un circuit. Il n’y a pas de route à suivre, mais son propre chemin à dessiner. Et ce genre d’obstacle, ça ne rentre pas dans les compétences de ce cher Peter. Lui, il ne sait que rouler sous les acclamations d’une foule, le cœur désespérément vide. D’autant que le père d’Alex est aussi son patron, ce qui ne simplifie pas les choses.

Leur amitié pourra-t-elle survivre à tous les obstacles ?

♦ Avis :

Dans ce livre, vous ne retrouverez pas un ennemies-to-lovers, vous ne retrouvez pas une romance toxique. Tout le contraire, vous rencontrerez le vrai amour, la romance que vous aimeriez vivre tellement elle est réaliste et douce. Peter et Alex, Alex et Peter, c’est un friends-to-lovers doux, une relation toute mignonne mais à la fois quelque peu explosive. C’est une mélodie qui vous fait rêver, qui nous a donné envie de rencontrer un Peter dans notre vie, un meilleur ami avec qui la connexion est surchargée d’étincelles et de tendresse.

On est obligées de commencer cette chronique en mettant en avant l’originalité de ce roman. En effet, l’auteure nous offre un roman qui n’est écrit que sur le point de vue du personnage masculin. Nous sommes pendant toute la durée du roman dans la tête de Peter et nous avons trouvé cela très original ! Comme certains le savent, nous avions déjà lu ce roman sur Wattpad quand nous faisions des concours pour récompenser des pépites, des histoires qui méritent d’être éditées. Et ce roman avait gagné le prix « édition », c’est-à-dire qu’il méritait l’édition pour nous, chose qui s’est réalisée et on est très heureuses d’avoir pu redécouvrir ce roman !

Peter est un pilote de NASCAR, il est déterminé à se surpasser dans ce domaine, dans son métier qui représente tout pour lui. Il n’a d’yeux que pour la NASCAR. Nous avons adoré ce personnage déterminé à réussir de manière professionnelle (même si parfois, nous avions envie de le frapper pour être trop accro à la NASCAR ^^). Ce que nous avons par-dessus tout adoré, c’est son comportement envers Alexina, sa meilleure amie. Il est tellement tendre, attentionné que nous ne pouvions que succomber à son charme. Peter est un de ces personnages de roman que vous aimeriez pouvoir faire sortir d’une histoire pour qu’il soit à vos côtés, pour avoir ce meilleur ami dans la vraie vie. Pour ce qui est d’Alexina, que dire à part qu’on a accroché à son personnage, par le fait qu’elle est sensible et perdue. Perdue dans ce qu’elle veut devenir ce qui nous a beaucoup touchées parce qu’elle cherche à tout prix à se faire une place par elle-même dans cette société.

« – Et si ce chemin ne te plaît pas ? On ne peut pas toujours faire demi-tour.

– Avec un copilote comme toi, j’ai du mal à imaginer me tromper de route. »

– Alex Enrose

Douce. Mélodieuse. Réconfortante. Ce sont les mots qui nous viennent pour vous décrire cette relation entre ses meilleurs amis qui se rendent compte au fur et à mesure que leur relation n’est pas aussi simple que l’amitié. Leur lien va au-dessus de ça, cette alchimie entre eux les pousse à s’aimer l’un l’autre plus qu’un amour amical. C’est un des meilleurs friends-to-lovers qu’on a lu pour ces raisons-là, pour les raisons que cette relation était tellement douce, tellement belle, tellement mignonne que nous aimerions la vivre, que nous prions pour rencontrer cet amour dans notre vie, mais aussi parce que leur relation reste pleine de tension. Ce roman n’est pas un coup de cœur pour nous pour un petit détail, c’est qu’on aurait adoré avoir un peu plus de moments entre les deux personnages, voir un peu plus cette complicité.

Grâce à cette histoire, nous avons pu découvrir le monde de la NASCAR. L’auteure arrive à parfaitement nous la décrire. Elle nous a décrit avec tellement de précision les courses que nous avions l’impression d’assister pour de vrai à ce championnat !

Enfin, comme sur Wattpad, nous avons complétement adhéré à la plume de l’auteure et nous avons hâte de pouvoir la lire dans d’autres de ses romans, dans d’autres univers !

𝐐𝐮𝐞𝐞𝐧 𝐨𝐟 𝐀𝐧𝐚𝐫𝐜𝐡𝐲, 𝐓𝟏

« Queen of Anarchy » est une saga de Océane Ghanem éditée chez Plumes du web.

Note : ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Un univers post-apocalyptique fantastique mêlé de romance.

Une héroïne badass traquée par un démon.

Une guerre sans merci entre le Bien et le Mal.

***

L’apocalypse s’est déroulée il y a huit ans. Depuis, sur une terre délaissée par Dieu, les monstres chassent à découvert…

Jaime vit dans la partie la plus pauvre du nouveau monde : South Village. Son destin ? Devenir une bonne épouse et enfanter. Mais aucune chance que cela n’arrive. Elle a beau être effrayée, elle est aussi déterminée à intégrer l’armée aux côtés de Keane, son meilleur ami – et la seule personne qu’il lui reste.

Derrière les remparts qui protègent les Cinq Villes, elle va découvrir un monde mortel, malfaisant, qui n’aspire qu’au chaos.

Pourtant, elle le sait, quelque chose gronde en elle, quelque chose qu’elle ne parvient pas à maîtriser. Et ce n’est pas cet enfoiré de Ciaran qui la contredira. Il est le seul à avoir deviné au premier coup d’œil sa différence.

Désormais, Jaime est en danger. Pour reconquérir son droit d’exister, elle va devoir faire face à ses plus grandes peurs et abandonner ses derniers rêves.

Qui est-elle vraiment ?

Peut-elle se fier à Keane, qu’elle aime de tout son cœur, ou à Ciaran, le soldat sexy un peu trop perspicace ?

Et surtout, quel est le rôle qu’on lui attribue dans cet échiquier géant ?

♦ Avis :

Sachez que nous avons eu beaucoup de mal à mettre des mots sur nos ressentis et encore maintenant, nous ne sommes pas assez convaincues par cette chronique. Il n’y aurait pas assez de mots pour vous expliquer à quel point on a adoré ce roman, à quel point nous sommes déjà en manque, à quel point nous aimerions à cet instant même tenir le deuxième tome en main.

Incroyable rime avec inoubliable, inoubliable rime avec inqualifiable et « Queen of Anarchy » rime avec tous ces adjectifs – et plus encore – qui signifient que ce premier tome est tout simplement époustouflant. Océane nous plonge dans un monde condamné à être la proie du Mal, à être persécuté par le Mal. Un monde impitoyable, qui nous a filé plusieurs sueurs froides. Un monde avec une intrigue de malade qui vous donne envie de lire le livre en une traite tellement le suspense est insoutenable. Océane nous mène à la baguette, glisse des indices en plein milieu de phrases, vous glisse des phrases qui vont vous faire douter, des phrases qui vont vous demander ce que cet univers cache encore d’autres. En bref, Océane a parfaitement réussi à tisser un fil, une intrigue le long de son roman pour nous laisser sans voix.

Et dans ce monde vit Jaime Caine, une femme de 19 ans qui a souffert à cause de ce Mal. Elle est déterminée et en même temps, Océane nous peint toute sa complexité. Au-delà de sa détermination, elle reste une personne sensible qui a peur. On a complétement flashé sur ce personnage féminin juste éblouissant, l’auteure a réussi à la peindre de telle façon qu’on aime tout de son caractère, même ses défauts. Pour ce qui est des autres personnages secondaires, on a des doutes sur certains, mais on ne dira rien pour ne pas vous spoiler ! Juste un mot : Océane arrive à nous créer un tableau de personnages avec des caractères totalement différents, complexes et en même temps si attachants. En ce qui concerne Ciaran, que dire à part qu’il est à nous ? Dès la page où il fait son apparition, on était sous le charme de ce personnage charismatique. Son côté mystérieux le rend d’autant plus séduisant. Et puis cette tension entre lui et Jaime est intense, incroyable, un feu ardent qui nous donne envie d’avoir encore plus de passages entre ces deux personnages. Cette relation est tellement explosive qu’on aurait pu mettre des post-it à tous les passages. C’est le cas de le dire : cette relation est plein d’étincelles, d’artifices, d’un feu ardent, de tensions.

« – Si vous ne vous relevez pas dans les deux secondes qui suivent, commencé-je à murmurer, en appuyant ma dague fraîchement retrouvée contre ses parties intimes, je vous castre.

Ciaran se fige, pris au dépourvu. […]

– Tu en serais capable, n’est-ce pas ?

– Tout à fait, répliqué-je sèchement en appuyant davantage. »

– Océane Ghanem

Ce n’est pas un livre d’Océane Ghanem si elle ne rajoute pas sa touche poétique. Elle a un don, ce don d’écrire des histoires incroyables avec une plume à couper le souffle. Ses phrases sont comme une mélodie qui nous envoûte dès la première ligne. En bref, si vous ne le lisez pas, vous passez à côté d’une histoire juste indescriptible. C’est notre préféré d’Océane Ghanem pour le moment ! Maintenant, on attend impatiemment le tome 2 et l’adaptation en série ou en film.

𝐀𝐲𝐝𝐞𝐧, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟐

« Ayden » est une duologie de Elle Catt éditée chez Plumes du web.

Note : ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Après avoir découvert la vraie nature des Vesari, Ayden poursuit sa quête, partagée entre son cœur et sa raison. En qui peut-elle avoir confiance désormais ? Qui doit-elle combattre ?

La jeune gardienne comprend vite que sa quête ne fait que débuter. Face aux dangers qui rôdent, elle va devoir enfreindre les règles, quitte à remettre en question les croyances ancestrales.

Alors qu’elle commence à appréhender ses nouveaux pouvoirs, elle sait qu’elle peut compter sur sa famille et ses amis pour la soutenir, quoi qu’il arrive. Car il est temps d’affronter les pires menaces afin d’ouvrir un peu plus les portes de ce nouveau monde rempli de mystères et de magie. Son monde.

L’heure de la bataille a sonné.

Mais Ayden sera-t-elle assez puissante pour endosser le rôle de Mataris Nemès que le destin lui a attribué ?

♦ Avis :

Le premier tome avait déjà été une belle réussite, nous avions été emportées par l’intrigue. Dans ce deuxième tome, Elle Catt nous offre une fantastique encore plus incroyable qui nous fait passer par des milliers d’émotions, de peur à la joie pour les personnages, mais surtout elle nous plonge dans un monde mystérieux qui cache bien plus que de simples créatures.

Ayden, dans le premier tome, était une jeune fille innocente qui ne savait pas encore dans quel monde elle s’embarquait. Dans ce second opus, nous avons vu une vraie évolution, elle est devenue une femme plus mature, plus consciente de ses pouvoirs, et surtout plus déterminée. On a adoré voir son évolution, le fait qu’elle ait plus de caractère. L’auteure arrive parfaitement à nous décrire ses pouvoirs, comment elle se sent quand ses pouvoirs se manifestent, et les descriptions sont juste magnifiques, éblouissantes. On a l’impression de les voir s’étendre réellement devant nous ! Quant à Luca, que dire à part qu’il est juste à couper le souffle ? C’est clair et net qu’il a réussi à nous envoûter avec son charme. Personne ne pourrait rester de marbre !

« – Seriez-vous jaloux, Luca Vesari ?

Ses yeux plissés se font menaçants.

– Je suis excessif en tout, Ayden. Et encore plus quand il s’agit de toi. »

– Elle Catt

Parlons de la romance incroyable qui est beaucoup plus présente dans ce deuxième tome ! Puissante, explosive, interdite, passionnelle, dangereuse. Cette romance est tous ces mots à la fois, elle est sensuelle tout en étant dangereuse. Elle est explosive tout en étant interdite. Toutes ces contradictions renforcent ce lien entre les deux personnages et créent cette relation unique et incroyable que nous avons adoré suivre tout au long de l’intrigue. Elle est addictive à tel point que nous aurions aimé en avoir encore plus, les voir ensemble encore plus !

Le premier tome était plus introductif, il nous plongeait petit à petit dans ce monde fantastique avec Ayden alors que dans ce deuxième tome, l’auteure ne nous donne aucun répit. L’action s’enchaine, en rythme avec nos émotions, nous en voulons plus et en même temps, nos cœurs sont prêts à lâcher à tout moment à cause de toute la tension. Le danger est tout le temps présent, l’auteur s’amuse à nous décrire sans cesse un univers sombre où tout danger pourrait arriver n’importe quand ce qui rend l’histoire d’autant plus addictive.

Elle Catt est une de ses auteures dotées d’une plume qui arrive à vous envoûter rien qu’avec une phrase. Elle arrive à nous plonger dans cet univers avec des descriptions à la fois magnifiques et mystérieuses, emplies d’une aura qui nous donnent envie de nous aventurer dans ses endroits.

𝐋𝐞 𝐜𝐫𝐞́𝐩𝐮𝐬𝐜𝐮𝐥𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐚𝐧𝐠𝐞𝐬

« Le crépuscule des anges » est un roman de Clara Nové édité chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Après plusieurs millénaires à errer sur Terre, Rémiel veut en finir : ange déchu pour avoir osé aimer une femme, il n’aspire plus qu’à accéder à son but ultime, mourir.

Et quand le passé frappe à sa porte, c’est pour lui l’occasion rêvée d’en terminer avec cette existence vide de sens.

La mission est simple : protéger une jeune religieuse.

Simple, vraiment ?

En réalité, rien ne se passe comme il l’attendait et la tâche s’avère plus complexe que prévue : Ava est-elle vraiment ce qu’elle prétend être ? Et quel secret se cache derrière sa récente vocation ?

Entre l’attirance qui le pousse vers la jeune femme et un paradis à feu et à sang, Rémiel réussira-t-il à mener de front tous les combats ?

♦ Avis :

Quand on a vu la couverture, on a immédiatement sauté sur le résumé. Et évidemment, le résumé nous a directement conquises. C’est la première fois qu’on découvre la plume de cette auteure et on a beaucoup aimé. L’univers des anges est un univers qu’on apprécie beaucoup et dans ce roman, on a le droit à une version travaillée dans les moindres détails et également originale sur certains points. Même si vous n’aimez pas forcément les romans fantastiques de prime abord, celui-ci pourrait vous plaire et pourquoi pas vous plonger petit à petit dans les romances fantastiques ?

Tout d’abord, on fait la connaissance de Rémiel, un ange déchu qui erre depuis plusieurs années sur Terre. Il passe d’archange guerrier à un ange déchu, ce qui lui cause beaucoup de tourments. Rémi est incontestablement notre coup de cœur de cette histoire. Il est bon, charismatique (pardon, mais on veut bien un peu de cette qualité de beauté d’anges ?!), attentionné, protecteur, viril et touchant. Sa simple présence dans une salle suffit à faire taire tout le monde. On a rapidement réussi à nous attacher aux personnages. Si cela s’est fait naturellement pour Rémi, pour Ava, on s’est attachées à elle grâce au début de l’histoire, à sa relation avec les enfants et surtout, ses valeurs. On ne peut pas ne pas parler de Raff. Même si c’est un personnage secondaire, on l’a tout autant adoré que les principaux et on attend avec impatience son spin-off parce qu’il est certain qu’une histoire doit lui être réservée !

Ces deux personnages vont développer un désir foudroyant autant la terre que le ciel. Au début, tout part d’un rapprochement physique avant d’aller plus loin. Avant que chacun devienne une obsession pour l’autre ou encore une pensée qui ne les quitte plus. On a aimé le fait que la relation se développe doucement, à son rythme sans entraver l’intrigue de l’histoire. On a adoré le fait que ces deux-là étaient une évidence dès le début.

« Plus tôt, ils n’auraient pas eu leur pleine signification. À présent, ils sont juste la réalité, comme un dogme, vérité immuable qui traversera les âges et les civilisations, les traditions et les conciles.

‘Je t’aime' »

Clara Nové

Comme on vous le disait, l’auteure a réussi à reprendre l’univers des anges, mais à sa sauce. Evidemment, il y a des éléments qui ne sont pas si originaux que ça, mais nous, ce qu’on a adoré, c’est le cadre de l’histoire. Il est vrai qu’on adore l’univers des anges, mais on n’en lit pas tant que ça. Ici, on a été emportées par l’histoire, par tous les détails auxquels l’auteure a pensé pour rendre son récit réaliste.

Le seul point négatif de l’histoire est que le début prend quand même pas mal de temps à démarrer, ce qui donc explique le fait qu’on prend également plus de temps à rentrer dans l’univers et à être addictes à l’histoire. Sinon on a adoré les deux intrigues qui se mêlaient entre elles, sans jamais qu’une domine l’autre. En bref, vous aurez droit à une histoire captivante et à une relation foudroyante.

𝐓𝐚𝐢𝐧𝐭𝐞𝐝 𝐇𝐞𝐚𝐫𝐭𝐬, 𝐓𝟑

« Tainted Hearts » est une trilogie de Jenn Guerrieri éditée chez Plumes du Web.

Note : ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé du troisième tome :

Ally a découvert la vérité. Et cette bombe lâchée au milieu d’un repas a réduit en cendres ses espérances. Pour elle, c’est l’altercation de trop, son cœur malmené par le chanteur en a assez. Profondément blessée, la jeune danseuse s’efforce d’oublier l’impétueux leader des Chainless et de se recentrer sur son but de toujours : la danse. Avec sa candidature envoyée à l’Opéra de Paris, elle touche enfin son rêve ultime du bout des doigts. De son côté, Chester, occupé à promouvoir le nouvel album de son groupe de rock, n’a pas dit son dernier mot. Il refuse de perdre Ally et pour cela, tous les coups sont permis. Même les plus bas. Entre confrontations électriques et langues qui se délient, l’heure est à la libération de la parole.

Ally trouvera-t-elle la force de pardonner les écarts de conduite du chanteur ?

Chester arrivera-t-il enfin à s’affranchir des chaînes de son passé pour réapprendre à faire confiance ?

♦ Avis :

Que vous nous suiviez depuis un mois, un an ou deux ans, vous savez à quel point cette saga a été une révélation pour nous. C’est certainement LA saga avec laquelle on a le plus été comblées. Un savant mélange de tension, de psychologie détaillée, de personnages complexes et chamboulées qui vont vers la rédemption, vers le pansement de leur plaie et une plume tout en musicalité. Vous nous avez demandé quels romans vous devriez lire en priorité en 2022, sans aucun doute, cette saga ferait partie de la liste.

Sous ce titre se cachent deux personnages aux tempéraments de feu : Ally et Chester. Dans ce troisième tome, on découvre une Ally différente, mûrie, une battante qui ne se laisse plus avoir. On l’a d’autant plus aimé parce qu’on a pu être à ses côtés pendant ses combats contre son passé. Jenn a développé des éléments qui apparaissaient déjà dans les premiers tomes, nous montrant réellement le vrai visage d’Ally et de Chester également. Ce n’est pas pour rien que le destin va les mettre sur le même chemin. Chester, quant à lui, a évolué d’une manière incroyable. Jenn a vraiment développé la psychologie de ses personnages tout au long des trois tomes, nous laissant tout le loisir de découvrir leur évolution petit à petit, jusqu’à ce tome 3 où leur évolution est d’autant plus touchante et forte. Si on aimait déjà Chester dans les deux premiers tomes, ce tome 3 a fini par complètement nous convaincre qu’il est notre bookboyfriend. Il faut le prendre dans son entièreté pour pouvoir s’y attacher, prendre ses qualités tout comme ses défauts. Chester est certainement un des personnages les plus complexes qu’on a rencontré et pourtant, Jenn réussit parfaitement à le dépeindre, à nous faire rentrer dans son for intérieur pour comprendre les batailles qui font rage en lui.

« -Tu préfères quand je t’appelle sorcière, peut-être ?

L’une de ses mains se referme sur ma nuque.

– Va en enfer ! décrété-je.

Mes doigts se resserrent sur l’encolure de son tee-shirt.

– Alors, brûle avec moi…, me provoque-t-il.

Il appuie fort son front contre le mien.

– J’attends que ça… »

Jenn Guerrieri

Ce qu’on aime tout particulièrement dans TH, c’est la tension entre les deux personnages. Dès le premier tome, un champ électrique s’est installé entre eux deux. Et pour être honnêtes, on avait très peur dans ce troisième tome, de perdre cette alchimie et cette tension qu’on aime tant. Et on avait tort d’avoir peur parce qu’encore une fois, Jenn a joué avec nos cœurs. Malgré l’évolution de la romance, de leur relation, la tension reste palpable. Cette romance, cette tension, c’est une musicalité forte qui se répercute dans nos cœurs qui palpitent à chaque intervention entre les deux personnages. Parce qu’il ne pouvait pas en être autrement, parce que les jeux de regard, les piques, la séduction sont les clés de leur chanson. Et comment vous dire qu’on a adoré l’évolution de leur relation. Toujours aussi électrisante, mais aussi plus douce, pleine de révélation également.

En effet, ce troisième tome est rempli de révélation : touchante, destructrice, des révélations qui poussent à aimer davantage ces personnages et leur sensibilité cachée. On ne s’est pas ennuyées une seule fois durant notre lecture. Entre la tension et les révélations, on vous promet que vous ne serez plus où donner de la tête. Et puis, encore une fois, la plume de Jenn est si poétique, elle manie les mots si bien qu’elle arrive à les utiliser pour nous raconter cette magnifique histoire. À présent, on a hâte de découvrir Alden, ses démons et ses parties sombres.

𝙊𝙥𝙚́𝙧𝙖𝙩𝙞𝙤𝙣 𝙍𝙚𝙙𝙙𝙞𝙩𝙞𝙤𝙣

« Opération Reddition » est un roman de Amandine Mataga édité chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Il la déteste. Mais c’est aussi le seul à pouvoir la sauver…

Gabrielle revient dans sa ville natale après plus de dix ans d’absence. C’est l’occasion pour elle de se libérer de son passé et des secrets qu’il renferme, ceux qu’elle dissimule depuis tant d’années. Lors de ce séjour, elle revoit Alec, son ami d’enfance et aussi son premier amour. La rencontre s’avère explosive, emplie de non-dits, de sentiments guère oubliés. S’ils se sont aimés par le passé, désormais, c’est la haine qui prédomine.

Ils se séparent, pensant ne plus jamais se revoir. C’était sans compter sur le destin… Alors quand ils se retrouvent plongés en milieu hostile, ce soldat aguerri appartenant aux navy SEALS est sa seule chance de survie. Aucune échappatoire, aucun moyen de fuir.

Mais est-il prêt à affronter la vérité ?

♦ Avis :

On ne se lasse pas de regarder cette couverture qui est juste incroyable, disons-le honnêtement. Vous le savez peut-être, mais on ne lit pas énormément de romances militaires parce que tout simplement, on est à chaque fois déçues. MAIS Amandine a réussi à nous embarquer dans son histoire. On a beaucoup aimé notre lecture et on ne peut que vous le conseiller.

Gabrielle est une journaliste qui veut montrer la vérité au monde et donner la parole à ceux qui ne peuvent pas le faire. Gabrielle est une femme attachante, à la fois sensible et forte. Elle a dû se construire une armure pour survivre aux regards posés sur elle, aux insultes, à son passé. C’est un personnage qu’on a adoré, tant au niveau personnel que professionnelle. Amandine nous décrit réellement le milieu dans lequel Gabrielle travaille et c’est un gros point positif. C’est enrichissant et super intéressant d’être réellement plongé dans des autres continents, pays où la culture est très différente de la nôtre et pour lesquels Gabrielle se bat. Quant à Alec, c’est un militaire, un SEAL, charismatique et sexy qui ne nous a pas laissé indifférentes. On a admiré sa force de caractère, mais aussi, ses faiblesses. Ici encore, on est réellement plongées dans le milieu hostile de la guerre dans lequel il se combat, il dirige son équipe. Souvent, dans les romances militaires, on ne voit pas le militaire sur le champ de bataille, mais justement en dehors de celui-ci. Amandine a vraiment décrit comment se déroule une mission et autant vous dire qu’on a ADORÉ ce côté-là. On était à la fois, intéressées par comment les choses se déroulaient, mais aussi très anxieuses pour Alec et ses coéquipiers.

« Dans l’océan de ses iris, je ne vois plus qu’une mer déchaînée, une tempête prête à éclater. Sa fureur me frappe, m’immobilise. Et sans que ça n’ait aucun sens, mon angoisse s’évapore, ma peur disparaît, mon agonie se tait, pour laisser place à un sentiment dérangeant, foudroyant. Le désir. »

Amandine Mataga

En bref, deux caractères explosifs qui se rencontrent…ça crée immédiatement des étincelles. Alec et Gabrielle se sont aimés plus jeunes, avant que leur passé ne les rattrape. Aujourd’hui, quand l’histoire commence, les deux se vouent une haine, suite à un événement qu’on va connaitre au fur et à mesure de l’histoire ; l’histoire nous met en avant un début de ennemies-to-lovers. On a surkiffé cette dualité entre haine et passion qui animaient les personnages à chaque rencontre ; cette dispute entre leur esprit et leur cœur. L’auteure a réussi à vraiment expliquer en détail chaque bataille, chaque sentiment partagé par les personnages. Le seul point négatif de l’histoire, c’est qu’on n’a pas eu assez de romances entre Alec et Gabrielle. L’auteure a beaucoup misé sur la description des milieux, mais cela au détriment de la romance.

Pour finir, on est obligées de vous parler de la plume d’Amandine parce qu’elle est incroyable, belle et envoutante.

𝐓𝐨𝐮𝐭 𝐜𝐞 𝐪𝐮𝐢 𝐧𝐨𝐮𝐬 𝐥𝐢𝐞

« Tout ce qui nous lie » est un roman de Christelle Da Cruz édité chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

À 38 ans, Marianne a une agence immobilière à gérer, une fille qui rentre en sixième et un passé difficile avec lequel elle s’efforce de composer.

Nostalgique, elle conduit Charlotte pour son premier jour de collège, dans l’établissement qu’elle a elle-même fréquenté 20 ans auparavant. Son bébé a grandi, elle a encore du mal à s’en rendre compte, elle qui a dû surmonter le deuil de son mari et l’élever seule…

Mais si cette rentrée scolaire est un nouveau cap, elle ne s’attendait pas un seul instant à tomber nez à nez avec son flirt de lycée. Pour couronner le tout, Raphaël De Luca est le prof principal de Charlotte.

Il veut renouer, elle veut l’éviter.

Comment faire pour ne pas retomber dans les filets de cet homme qui lui a brisé le cœur ?

Elle se serait bien passée de ce challenge ! D’autant que ses amies – un peu intrusives – ne l’entendent pas de cette oreille…

♦ Avis :

Vous avez vu cette couverture ? Elle est tellement belle ! Si vous nous suivez depuis longtemps, vous savez que Christelle da Cruz est la première auteure qu’on a lu chez Plumes du Web et qu’on avait eu un coup de cœur pour sa romance fantastique « La prophétie des Sept ». C’est pour cela qu’on avait hâte de découvrir cette nouvelle romance – à savoir que c’est sa première romance « pure » –. On a passé un bon moment, mais malheureusement, on a été déçues sur certains points. « Tout ce qui nous lie » est vraiment une romance feel-good, avec lequel vous passez un bon moment léger et sans prise de tête.

Tout d’abord, nous avons été charmées par la bande d’amis qui entoure si bien Marianne et sa fille Charlotte. On les a tous adorés sans exception, ils ont rendu le roman plus drôle et léger à lire. Autant vous dire qu’on est presque envieuses de ce groupe d’amis déjantés. Marianne est maman célibataire, on l’a trouvé à la fois douce, exigeante envers elle-même, mais aussi bienveillante envers ses proches. Marianne est sans conteste, notre personnage préféré de ce roman, on a très vite réussi à la cerner et à nous attacher à elle, même si certaines décisions à elle nous ont agacées. Quant à Raphaël, on l’a trouvé séducteur, charismatique, mais on aurait aimé qu’il soit plus mis en avant afin qu’on puisse mieux le cerner et nous attacher à lui.

« — Tu en as eu beaucoup, des mères de famille de ce genre ?

(…)

— C’est la deuxième de la soirée. Ce sera tout pour aujourd’hui !

Je ricane devant tant d’assurance.

— La journée n’est pas finie, tu ne devrais pas t’avancer autant !

Raphaël s’installe en face de moi et m’adresse un sourire narquois.

— Tu es la dernière à passer. Je crois que je peux me permettre d’affirmer que plus aucun parent d’élève ne va me draguer d’une manière outrageusement gênante.

Son visage reste figé tandis qu’il attend ma réaction.

— Oh…euh…en effet. »

Christelle Da Cruz

L’univers a tout pour plaire : une maman célibataire qui revoit son ancien flirt du lycée. On adore quand les histoires mettent en place des amours passés. Les quarante premiers pourcents de l’histoire nous ont totalement conquises parce qu’on ressentait une première tension s’installer entre eux et surtout, l’histoire allait à un bon rythme. Mais passés ces 40%, on a eu plus de mal à rester accrochées au roman. La romance a selon nous, perdu cette tension dû au fait qu’ils ne se voient pas beaucoup de fois – donc qui ne permet pas de rapprochements – et dû au fait que Marianne a pris une décision vers le milieu du roman qu’on n’a pas du tout compris. On aurait aimé, en somme, davantage de développement au niveau de la romance pour qu’on puisse, dans un premier temps, davantage « croiser » Raphaël et mieux le cerner et dans un deuxième temps, pour qu’on puisse ressentir cette flamme entre eux qui reprend.

On a encore une fois adoré la plume de Christelle qui est douce, agréable à lire et très fluide. Même si on n’a moins adhéré à ce roman, on a hâte de lire ses prochains écrits.