𝐐𝐮𝐞𝐞𝐧 𝐁𝐞𝐞

« Queen Bee » est un roman de Gaïa Alexia édité chez Hugo New Romance.

Note : ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Depuis quelques mois, Henri n’est plus que l’ombre de lui-même. Gendarme, il assure sans entrain ses gardes de nuit dans un petit village au nord de Paris, jusqu’à ce qu’une disparue ressurgisse dans sa vie avec perte et fracas.

Comment Joana Mancini a-t-elle pu être déclarée morte et enterrée des années plus tôt alors qu’elle se tient face à lui ? Et comment peut-elle être aussi irrésistiblement insupportable ?

Joana est bien vivante. Plus que ça, même. Elle est la reine des abeilles, cette Instagrammeuse star, qui enchaîne placements de produits et soirées VIP, coupes de champagne et toasts au caviar. Si son sourire est toujours intact face à l’objectif, en off, la réalité est moins reluisante. Joana fuit : son passé, les problèmes, l’amour..

♦ Avis :

Nous n’avions jamais lu de livres de Gaïa et pourtant, nous en avons dans notre PAL. Finalement, c’est avec Queen Bee et Adopted Love que nous avons découvert sa plume et ses histoires.

Joana, alias Queen Bee est un personnage solaire pour qui nous avons eu un réel coup de cœur. Avec son petit air enfantin, elle nous a fait beaucoup rire avec son humour très drôle et avec son caractère bien trempé. C’est un des rares personnages qui arrivent à nous faire rire tout le long du roman ! De plus, nous avons trouvé l’idée d’instagrammeuse très originale ! Elle est aussi touchante de par son histoire, mais vraiment, le côté badass, rebelle et drôle nous a beaucoup plus marquées. Quant à Henri, comment ne pas craquer pour cet homme qui est le bookboyfriend idéal ? Nous avons adoré découvrir son caractère, mais surtout ses failles qui nous ont beaucoup touchées. Il est gendarme du village et sans vraiment pouvoir l’expliquer, on a trouvé que ça lui allait parfaitement : ça lui ajoute une touche de virilité et ça lui confère presque un rôle protecteur envers Joana qu’on a adoré et qui nous a fait fondre.

Pétillante. Drôle. Mignonne. Ces trois décrivent à merveille la relation entre les deux personnages. Nous ne pouvions qu’adhérer à cette romance toute mignonne avec leurs piques hilarantes (Gaïa, pour avoir écrit cette histoire, tu dois avoir un humour exceptionnel !). Le fait qu’on débute sur un ennemies-to-lovers nous a conquises ; les deux personnages ne peuvent réellement pas se voir en peinture, mais leur relation va évoluer et quelle évolution ! On a vraiment remarqué la complicité entre les deux qui se créent petit à petit. On ne peut pas imaginer Queen Bee sans Henri, à présent. Bref, vous l’aurez compris, cette relation est exceptionnelle et explosive.

« – Il se passe que…je suis vraiment la meuf la plus stupide de cette planète. Mais je suis pas certaine de vouloir te raconter…

– T’inquiète, j’ai laissé mes menottes au poste.

Un petit rire m’échappe.

– Dommage ! Tout le reste de notre nuit tombe à l’eau du coup, répliqué-je en le faisant rire.

– S’il s’agit de t’attacher, on peut s’arranger ! entre-t-il dans mon jeu. »

Gaïa Alexia

Pour ce qui est de l’intrigue, nous avons rapidement compris que Gaïa Alexia aime l’humour, mais qu’elle ne peut s’empêcher d’ajouter sa petite touche d’intrigue. Nous avons adoré découvrir pourquoi Joana est considérée comme morte et tout le passé de chaque personnage qui les rend réalistes. Celui de Henri nous a le plus plu car ce passé rend ce personnage d’autant plus touchant.

Comme dit plus haut, c’est la première fois que nous découvrions la plume de Gaïa et nous n’avons pas été déçues. Ayant lu Adopted Love T1 (chronique à venir), nous voyons une amélioration de la plume qui la rend plus fluide et plus addictive.

Publicité