𝐒𝐚𝐯𝐞 𝐓𝐡𝐞 𝐑𝐚𝐯𝐞𝐧

« Save The Raven » est un roman de Mel Guent.

Note : ⭐⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

La noirceur d’âme.

Comment une thématique, aussi grande soit-elle, peut-elle me caractériser depuis l’enfance ? J’ai beau m’inspirer des plus grands poètes pour survire, aucune issue salvatrice n’est faite pour moi. Et que dire de l’amour, que je croyais être ma résurrection dans ce monde impitoyable ? J’ai beau tenter de déployer mes ailes de charognard par-delà les terres hostiles que représentent ma vie, je pense réellement que seule la mort est mon alliée dans cette guerre sans fin contre la violence. Foutu espoir de merde !

Nate

Solitude.

Voilà ce que représente mon quotidien ! J’ai beau m’évertuer à sauver des vies pour me sentir vivre, mon cœur, lui, est mort avec mes parents depuis bien trop longtemps. J’aspire mon oxygène dans les sourires des patients et me nourris d’interactions sociales, mais si seulement ils avaient conscience que c’est uniquement grâce à eux que je subsiste aujourd’hui. Je ne me pardonnerai jamais ce que j’ai fait et aucune victime ne pourra alléger ma culpabilité.

Foutu espoir de merde!

Stella

Quel avenir attend ces deux vies que tout oppose ?

♦ Avis :

Tout d’abord, il faut savoir qu’il s’agit d’une romance basée sur des faits réels. En effet, l’histoire aborde une thématique très forte qui est la violence conjugale envers les hommes.

Bouleversant. Réparateur.

Ces deux mots définissent sans aucun doute ce roman dans lequel on y retrouve Nate, un jeune homme qui broie du noir, qui subit des violences conjugales et qui pourtant, trouve cela quasiment normal tant son amour pour Julie est fort. Cependant, Stella débarque dans sa vie et commence alors tout un processus à la fois de conscience et de réparation. Nate est un homme touchant, bouleversant, si humain et si attachant. Pendant tout le roman, on voulait rentrer dans l’histoire afin de le rassurer, de le sauver. Quant à Stella, c’est une femme qui sans réellement s’en rendre compte, se laisse malmener par une routine, par des démons qui ne cessent de la hanter. Elle est peut-être encore hantée par ses démons, mais à côté de ça, elle est douce, pleine de tendresse et on a vraiment adoré la découvrir. On a énormément aimé les personnages qui ont chacun, une forte personnalité et un fond tellement attachant.

Cette histoire contient deux gros points forts. Tout d’abord, Mel Guent nous dépeint une réalité malheureuse, mais elle le fait avec un vrai réalisme. Il n’est pas question d’oublier Julie deux secondes après avoir rencontré Stella, non bien au contraire, Nate va encore souffrir, va devoir faire des efforts pour aller de l’avant. On a eu l’impression de vraiment suivre le processus de guérison de ce jeune homme. L’auteure arrive à nous exposer une thématique compliquée et que nous ne voyons pas beaucoup dans les romans. Alors nous avons été ravies de lire une histoire traitant de cette thématique et surtout, on en a appris plus là-dessus. En bref, Mel a réussi à nous sensibiliser davantage à ce sujet.

« Je sais que c’est ce genre de moment qui manque incontestablement à ma vie. De la tendresse, du partage, ne faire qu’un avec l’autre. Je resterai ainsi pour toujours, son large torse entourant le mien. Je ne veux pas bouger, je savoure parce que je sais que ce sont des minutes éphémères que je vole à l’éternité. »

« Save the raven » de Mel Guent

Puis, les émotions du roman ont réussi a nous toucher en plein cœur. Mel Guent a une plume agréable et addictive, mais elle n’utilise pas d’artifices pour exprimer les émotions. Elle le fait de manière « réelle », presque brute, mais on les ressent davantage grâce à ça parce qu’elle ressort vraiment toutes ses tripes pour nous exposer les émotions. Un roman vraiment bouleversant qui ne vous laissera pas indemne.

Pour finir, la seule chose qu’on peut reprocher à ce roman, ce sont les longueurs. En effet, à certains moments, on trouvait que l’histoire s’attardait trop et perdait donc un peu en addictivité.

Pour conclure, on vous conseille vivement de vous procurer ce roman, ne serait-ce que pour en apprendre davantage à ce sujet, mais aussi pour être bouleversés à votre tour par l’histoire de Nate et Stella.

𝐉𝐨𝐧𝐚𝐬

« Jonas » est un roman de Lily Arcoeur éditée chez Hugo New Way.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Une jeune fille s’engage pour son frère et les droits LGBT

Il s’appelle William. Il est beau, anglais et c’est le nouveau au lycée dont tout le monde parle. Louve n’est pas le prototype de la fille populaire qui tombe sous les charmes du beau gosse. Mais là, William semble l’avoir choisie, elle…

Pourtant un jour elle le retrouve en train d’embrasser quelqu’un d’autre. Une personne essentielle à ses yeux, et sans doute sa plus belle amitié : Jonas, son frère.

Au coeur d’une famille conservatrice très engagée dans le mouvement Manif pour tous, la nouvelle ne va pas être facile à annoncer. Dorénavant, le quotidien devient un combat. Affronter les parents, soutenir Jonas envers et contre tout, et découvrir ses propres valeurs quand il faut s’affranchir de celles qui nous ont été inculquées. Ensemble, ils vont faire la plus belle des découvertes : l’amour est la meilleure réponse face au rejet et l’incompréhension.

♦ Avis :

La couverture nous a directement intriguées et c’est en voulant tester les Hugo New Way qu’on a demandé ce SP. On a plusieurs Hugo New Way dans notre PAL, mais on n’a jamais encore sauté le pas de les lire et de découvrir cette partie de la ME Hugo. Eh bien c’est chose faite ! Et on en ressort très heureuses !

En effet, ce roman dépeint la vie d’une famille conservatrice. Jonas et sa sœur, Louve s’adorent et entretiennent une relation très forte jusqu’au jour où elle découvre une scène surprenante. A partir de ce jour, tout bascule. Lily Arcoeur nous dépeint la société en 2012-2013 avec les manifestations pro et contre le mariage homosexuel. Les messages que veut transmettre cette histoire nous ont touchées et on a ressenti de la compassion pour Jonas et sa sœur.

On s’est bien identifiées à la sœur Louve qui se trouve embarquée dans la lutte pour la communauté LGBT. Ses réactions sont justifiés par la colère, l’amour pour son frère et on a trouvé ça tellement réaliste ! Par moments, on avait envie de la serrer dans nos bras et de l’aider à rendre heureux son frère, mais elle aussi.

J’hésite. Est-ce que je peux vraiment le laisser seul dans cet état ? Est-ce que ce n’est pas ce que je ne cesse de faire, le laisser seul aux prises avec ses angoisses, ses cauchemars, le trou dans lequel la société est en train de l’enfermer, comme s’il était une bête dangereuse à éloigner ?



On avoue qu’on aurait aimé avoir le point de vue de Jonas au milieu de l’histoire pour pouvoir encore plus ressentir cette douleur qu’il ressent. Ça aurait été intéressant d’avoir une fois au milieu son ressenti sur tout ce qui se passe, sur ce qu’il ressent au fond de lui. Par contre on trouve ça original de passer par un autre personnage pour parler d’un autre personnage. Jonas est le sujet principal de l’histoire et pourtant on vit ce récit à travers les pensées de sa sœur, Louve.

La plume de l’auteure est par ailleurs très jolie et très légère ce qui rend la lecture agréable et encore plus bouleversante.

Pour conclure, si vous aussi vous aimez être chamboulés et découvrir une histoire qui se bat pour mettre en avant la communauté LGBT, foncez découvrir ce roman véhiculant de forts messages !

𝑻𝒉𝒆 𝑴𝒊𝒔𝒕𝒂𝒌𝒆

« The Mistake » est un livre de Elle Kennedy paru aux éditions Hugo new romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐ /5

«  – Et si je l’ai perdue pour de bon, cette fois ?

Garrett et Tucker secouent tout de suite la tête.

– Tu ne l’as pas perdue, m’assure Garrett.

– Comment tu peux en être sûr ?

– Parce qu’elle t’a dit qu’elle t’aimait. »

♦ Résumé :

C’est un joueur et pas uniquement sur le terrain…

John Logan est une star de l’équipe de Hockey ce qui lui permet d’avoir toutes les filles qu’il veut.

Mais derrière ses sourires de tueurs et son charme ravageur, se cache un être blessé et inquiet de son avenir qui ne s’annonce pas tout rose.

Quand il rencontre Grace, étudiante en première année, et il se dit qu’elle sera la fille idéale pour lui changer les idées. Mais Grace finit par le repousser à cause de son comportement et John va devoir se mettre en quatre s’il veut la récupérer.

Grace n’est plus la jeune fille timide et innocente du début de l’année, et elle compte bien lui faire payer son erreur. John va devoir élever son niveau de jeu.

♦ Avis :

The Mistake n’est pas un coup de coeur. Mais, c’est une bonne lecture pour penser à autre chose.
Logan qui est joueur de hockey, rencontre par hasard une fille, Grace. À partir de là naît une sorte de relation malsaine, passionnelle.

C’est dommage que l’auteur n’a pas ajouté plus d’originalité à son roman. En effet, la fille qui résiste à un garçon connu, célèbre qui a toutes les filles à sa pied, c’est du déjà-vu.

Cependant, l’auteur arrive à ne pas tourner en rond. Nous en apprenons davantage sur les personnages principaux et il y a toujours un obstacle qui les rapproche.

La fin du roman est intéressante. Il y a, en fait un peu plus d’actions. Les deux héros ne se tournent pas autour. Ils sont enfin arrivés à quelque chose. Même si l’auteur aurait pu développer davantage l’histoire amoureuse.

Elle aurait pu ajouter des obstacles pour que leur relation paraisse plus réelle et plus passionnelle.

Pour conclure, nous le conseillons même si ce n’est pas un coup de coeur. L’auteur a réussi à nous faire voyager avec les personnages. Mais, sachez d’avance qu’il est cliché et assez lent.

Nous avons hâte de lire « The Score » pour voir notre préférence !

Et vous ? L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à commenter ♥

Gros bisous !

𝐵𝑙𝑎𝑐𝑘 𝑅𝑖𝑑𝑒𝑟𝑠 𝑇𝟣 – 𝐺𝑙𝑖𝑡𝑡𝑒𝑟 𝐺𝑖𝑟𝑙

« Black riders tome 1 – Glitter Girl » est un roman de C.J.Ronnie paru aux éditions Hugo New Romance. Ce roman a une suite : « Black riders tome 2 – Girl Crush ».

Note : ❤️❤️❤️❤️❤️/5

♦ Résumé du premier tome :

« ll a l’habitude d’aller vite, avec elle il va devoir prendre son temps !

Lorsqu’Hayley décide de quitter New-York pour la Californie, Brandon son meilleur ami, choisit de la suivre. Liés par un lourd secret, ils essayent de faire table rase du passé grâce à ce nouveau départ, mais changer d’État suffira-t-il à assurer leur sécurité ? Alors qu’Hayley tente de se concentrer sur ses études d’assistante sociale pour pouvoir venir en aide aux enfants dans le besoin, tout en découvrant les joies d’être étudiante, le destin va décider de la mettre à l’épreuve. Le mystérieux Jace fait son apparition dans sa vie et elle a bien du mal à résister à l’attraction de ce motard ténébreux. Côtoyer le monde des bikers est-il vraiment le bon choix quand on cherche à fuir les ennuis ? Et si le passé d’Hayley la rattrapait ? »

♦ Avis du premier tome :

Alors, nous n’avons tout simplement pas les mots. Black riders est un roman addictif. Un roman dont nous ne pouvons plus nous séparer. Déjà pour cela, nous remercions l’auteure C.J.Ronnie.

 » La vie est une salope. Elle vous en fait baver durant toute votre existence, vous laisse espérer un avenir meilleur, et quand vous l’effleurez du bout des doigts, elle vous le retire en se marrant. « 

Black riders est en effet, une romance où chaque personnage a un lourd passé. Jusqu’ici, il n’y a rien d’extraordinaire. Mais, nous avons adoré le fait que l’auteure nous fournisse des informations quant au passé au fur et à mesure de notre lecture. Nous avons l’impression d’encore plus nous attacher aux personnages.

Concernant les personnages, ils sont tellement touchants que cela est déroutant. Pour la première fois, nous avons été touchée par le point de vue du garçon. Nous avons toujours eu du mal avec des points de vues. Mais, dans ce roman, nous avons adoré lire le point de vue de Jace.

Puis, l’histoire de Logan nous a particulièrement touchée. Nous avons réalisé que nous avions énormément de chances de vivre dans de bonnes conditions. Pour la première fois, nous avons pleuré en lisant un livre. L’histoire, le passé d’Hayley nous a aussi fortement marqué. Cette auteure a su intégrer dans son roman des vérités cachées qui sont malheureusement présentes dans la vie de tous les jours et que nous essayons bien trop souvent de masquer.

Nous aimons également, le fait de découvrir un autre côté des bikers.
Justement, pour revenir aux bikers, nous remercions C.J.Ronnie de nous montrer un autre visage des clubs de bikers. Elle a su détourner les clichés et nous montrer que les bikers peuvent eux aussi être « gentils » et attentionnés.

Enfin, la plume de l’auteure est tout simplement addictive. Elle nous fait voyager dans ce monde de bikers à la fois sombre et magique. Nous avions l’impression de faire partie de ce club.

Et, cette fin….Elle est à la fois clichée et originale. L’épilogue est tout simplement magnifique. Nous trouvons que les questions à la fin sont assez originales et nous permettent évidement de remettre en question notre vie. Nous les avons beaucoup appréciées !

Pour finir,nous remercions l’auteur de nous avoir fait découvrir ce monde des bikers et surtout, de nous avoir écrit ce roman si addictif et magique. Il s’agit bien-sûr d’un coup de cœur ❤

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Aimez-vous les romans avec des bikers ?

Bisous ♥