𝐍𝐨𝐞̈𝐥 𝐫𝐨𝐲𝐚𝐥 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐞 𝐩𝐫𝐢𝐧𝐜𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐥𝐨𝐮𝐬

« Noël royal avec le prince des relous » est un roman de Cécilia City édité chez Collection &H.

Note I : 🎄🎄🎄🎄,75/5

Note H : 🎄🎄🎄🎄/5

♦ Résumé :

Et (pas) merci pour le cadeau empoisonné !

Pour Eryn, c’est Noël avant l’heure : elle vient de remporter la dernière édition de la célèbre émission Christmas Déco et, en prime, se voit proposer un contrat avec la prestigieuse famille royale du Perlat ! Sa mission ? Sauver et moderniser la célébration nationale des fêtes de fin d’année suite au désistement du précédent décorateur. Une occasion en or pour sa carrière ! À un détail près… le prince Chamberlain De Chastonet. Si elle savait déjà via la presse à scandale que ce dernier brillait par son sale caractère et ses caprices, Eryn avait clairement sous-estimé sa capacité de nuisance. Car en plus de se montrer odieux l’héritier de la Couronne redouble d’inventivité et ne recule devant aucun coup bas pour la pousser à bout et saboter son travail. Qu’il soit prince ou pas, Eryn ne se laissera pas impressionner par sa gueule d’ange… ni charmer d’ailleurs !

♦ Avis :

Avec cette lecture, nous déclarons la saison de Noël et des romances de Noël ouverte ! Et quoi de mieux pour débuter qu’une romance ennemies-to-lovers avec l’univers de Noël (décos de Noël, etc.) sans non plus en avoir trop ni pas assez ! Cécilia City a réussi à nous offrir une romance à la fois belle, douce et pimentée tout en incrustant l’univers des fêtes de fin d’année.

Eryn est une femme passionnée par les décorations. Dans le roman, dès le début, on fait face à son caractère déterminé. En effet, elle veut gagner l’émission de décoration. L’auteure nous développe donc, une femme avec du caractère et surtout qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Et vous savez qu’on adore cette personnalité chez les héroïnes de romance. Et puis, elle est pétillante, souriante (on le sent à travers les descriptions de l’auteure) et n’a pas sa langue dans sa poche ! Pour ce qui est de Chamberlain, quoi dire à part que l’auteure arrive à rendre son sale caractère et son arrogance, plus que charismatique ? Ce qui nous a aussi beaucoup plus, c’est son évolution au côté de Eryn. L’auteure le rend au fur et à mesure de l’histoire, plus complexe. Il n’est pas seulement arrogant, il est aussi attentionné et prêt à aider.

« – Vous ne pouvez pas me manquer de respect comme cela s’est produit la nuit dernière. Je ne vous permets pas, Eryn.

– Ce n’est pas grave. Je n’ai pas besoin de votre autorisation.

– Quelle insolence ! riposte le grand blond.

– Tiens, un second point commun ! »

– Cécilia City

Vu tous les articles sur le prince Chamberlain à propos de son sale caractère, on se doute que la rencontre entre Eryn et lui ne sera pas toute rose. Et on a juste adoré découvrir les piques qu’ils se lancent. On a beaucoup aimé ce développement de haine « je veux que tu partes » à un amour, une relation douce avec une connexion très forte. Et puis, l’univers noëlesque offre une touche encore plus magique à cette romance.

Enfin, la plume de l’auteure est très jolie ! Elle est envoûtante et surtout, très addictive ! Cette romance se classe parmi une de nos préférées dans les romances de Noël. En effet, entre romance, univers noëlesque et un petit soupçon d’intrigue et de révélations, on a adoré dévorer ce roman !

Publicité

𝐓𝐡𝐞 𝐡𝐨𝐧𝐞𝐲 𝐝𝐨𝐧’𝐭 𝐥𝐢𝐬𝐭

« The honey don’t list » est un roman de Christina Lauren édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Entre Rusty et Melissa Tripp, un célèbre couple marié de co-animateurs d’une émission à succès de rénovations de maisons rien ne va plus ! Après avoir surpris Rusty, dans les bras d’une autre, les assistants James McCann et Carey Duncan, sont forcés d’accompagner leurs employeurs dans leur tournée de promotion pour s’assurer que leur couple n’implose pas. Mais le malaise ne fait que commencer. Coincés ensemble, James et Carey découvrent qu’ils pourraient peut-être obtenir finalement la vie dont ils ont toujours rêvé grâce à leur travail.

♦ Avis :

C’est avec appréhension qu’on a commencé la lecture de ce roman. En effet, le spitch promettait une histoire originale et promettait de remplir complètement nos attentes. Cependant, ayant été déçues par « My favorite half-night stand » de Christina Lauren, nous ne nous attendions pas à grand-chose. Pourtant, on a été agréablement surprises !


Beaucoup de « fans » des Christina Lauren ont décrit ce roman comme sortant complètement de ce qu’elles ont l’habitude de nous proposer. Il faut le dire : ce roman n’est pas vraiment une comédie romantique et la romance est placée au second plan. Peut-être est-ce un point qui peut déplaire, mais nous, on n’a justement apprécié ce changement. Avant de commencer ce roman, il ne faut pas s’attendre à un grand développement au niveau de la romance (d’autant plus que le roman ne fait même pas 300 pages) parce que les auteures mettent en avant les Tripp. Melissa et Rusty forment un couple très reconnu, mais leur relation bat des ailes ; Carey et James se retrouvent donc à devoir les chaperonner. Personnellement, lisant beaucoup de romances, on a également apprécié avoir un changement : la romance aurait certes, pu être davantage développée (ça aurait permis de mieux s’y attacher et découvrir les sentiments naissants), mais les Tripp ont réussi à rendre l’histoire addictive et à renforcer les liens entre James et Carey.

« Je comptais seulement l’embrasser rapidement, mais le plus fou quand on ne peut pas embrasser quelqu’un n’importe où et quand on en a envie, c’est qu’on ne s’y habitue jamais. Chaque baiser paraît volé. »

– Christina Lauren


Au tout début, les Tripp nous paraissent gentils et bienveillants, surtout envers Carey. Mais en découvrant le fond de leur relation, nous avons été obligées de les détester et de les trouver insupportables. Cela n’est pas un point négatif puisqu’il a permis de nous ranger du côté des héros et ainsi, de comprendre ce qu’ils vivent. Quant à Carey, c’est certainement le personnage le plus développé et nous avons immédiatement été touchées par son vécu. Par contre, le personnage de James est très peu développé, c’est à peine si on le connait. On aurait apprécié avoir davantage d’informations sur lui, son passé, etc.
Certains points ne nous ont pas convaincues. Si l’idée d’introduire des chapitres d’interrogatoire ou du dernier livre des Tripp est excellente parce que maintient un certain dynamisme et met au point une intrigue, cela aurait pu être tourné d’une autre façon. Effectivement, tout au long du roman, il y a des retranscriptions d’interrogatoire (lisez le livre pour comprendre haha), laissant un mystère plané. Arrivées à la fin du roman, nous avons été déçues par ce que cache ces interrogatoires : « tout ça pour ça » est réellement le terme.


Pour finir, nous avons trouvé l’histoire assez originale avec d’un côté les Tripp qui nous montrent les dessous d’une relation amoureuse et la dystonie de Carey. Carey est atteinte de dystonie et nous avons trouvé que cela était à la fois bien mis en avant et à la fois subtile.
Merci infiniment à la maison d’édition pour l’envoi et leur confiance !

𝐋𝐞 𝐬𝐚𝐧𝐠 𝐝𝐞 𝐙𝐞𝐮𝐬, 𝐥𝐢𝐯𝐫𝐞 𝟐 & 𝟑

« Le sang de Zeus » est une saga coécrite par Meredith Wild et Angel Payne traduit chez les éditions Meredith.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé du premier tome :

Une seule chose est pire que d’être un démon : être une Valari. Étudiante en dernière année à l’université Alameda de Los Angeles, Kara Valari parvient à oublier de temps en temps qu’elle cumule les deux. Cachée derrière les pages des classiques de la littérature dans l’obscurité des amphithéâtres, elle peut fuir les objectifs des paparazzis et les drames médiatisés de sa famille – sans parler du destin qu’ils lui réservent. Il lui reste une année pour assouvir ses passions véritables. Après, c’est une vie bien plus sombre qui l’attend.

Affligé d’une force inexplicable et du physique imposant d’un dieu grec, Maximus Kane, professeur de littérature, côtoie intimement les ténèbres. Chaque jour lui rappelle les tragédies de son enfance et leurs conséquences dévastatrices sur les êtres qui lui sont le plus chers. Mortifié, Maximus expie ses fautes seul la nuit dans son lit et s’immerge le jour dans une vie d’universitaire sans remous. Son existence entière n’est que contrôle, dont il est devenu un expert… jusqu’à ce que Kara Valari débarque dans son cours le plus avancé.

Viscéralement, Kara représente tout ce qu’il désire. Rationnellement, tout ce qu’il rejette. C’est une starlette issue d’une famille de privilégiés. Elle est aussi son étudiante. Lun simple contact physique avec elle éveille en lui une réaction qu’il ne peut nier ni restreindre. Rien de ce qu’elle est n’a de sens, mais tout en elle est un appel irrésistible. Jusqu’au plus profond de son être, dont la nature reste pour lui un mystère – un mystère que Kara est bien décidée à percer.

Kara est une princesse de Hollywood. Kara est pour lui un fruit défendu. Mais il croit dur comme fer qu’elle est peut-être la réponse à toutes ses interrogations.

♦ Avis :

Après avoir lu le premier tome, nous n’avions qu’une seule envie : découvrir les complications que le couple allait avoir dans ces tomes. Nous avons beaucoup aimé les obstacles qu’a dû traverser le couple. Et surtout, la partie fantastique prend plus d’ampleur dans ces tomes.

Mythologie. Fantastique. Romance. Un univers chargé de différents genres et on a adoré ce mélange qui crée une romance mythologique et fantastique très intrigante ! Les auteures arrivent à nous décrire ce monde haut en couleurs, elles réussissent à nous y plonger dès les premières lignes. En effet, elles ont pensé à nous y plonger de manière assez douce. Nous découvrons, au même rythme que les personnages, ce que cache leur monde et leur identité. Cela nous laisse le temps de comprendre et d’ingurgiter toutes les informations sans être noyées.

« Et alors je n’ai que faire de mon ADN, car j’ai Kara dans le sang. Quant à ma réflexion de tout à l’heure sur le fait qu’elle était à moi… j’étais à côté de la plaque. Totalement.

Parce que c’est elle qui me possède. Tout entier. »

– Meredith Wild & Angel Payne



De plus, les obstacles à la romance sont très bien pensés, ce qui rend l’histoire intrigante. Un seul bémol, on a trouvé qu’il y avait certaines longueurs dans ces deux tomes, ce qui par moments rendait l’histoire « plate » et donc ennuyante. Il y aurait eu moyen de couper quelques longueurs pour rendre le tout plus agréable.

Pour finir, la plume de chaque auteure se marie bien et nous laisse comprendre comment elles ont chacune apporté quelque chose à l’histoire. Leur duo est très réussi et on a déjà hâte de découvrir ce que nous réserve le quatrième tome !

𝐋𝐚 𝐫𝐞𝐢𝐧𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐨𝐦𝐛𝐫𝐞𝐬

« La reine des ombres » est un roman de Tricia Levenseller éditée chez Hugo Stardust (nouvelle collection chez Hugo : fantasy young adult).

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

D’abord, courtiser le Roi des Ombres. Puis l’épouser.

Enfin, le tuer et récuprer son royaume…

Personne ne connait l’étendue des pouvoirs du Roi des Ombres, fraîchement couronné. Certains disentqu’il peut contrôler les ombres qui errent autour de lui et les manipuler à sa guise. D’autres que les ténèbres lui murmurent les secrets de ses ennemis.

Peu importe, Alessandra sait ce qu’elle veut, et rien ne pourra l’emp.cher de mener son plan à la réussite.

Mais la jeune fille n’est pas la seule personne qui cherche à conquérir le trône. Et alors que les attaques envers le Roi se multiplient, elle se retrouve à devoir mettre toute son énergie à le défendre, le temps qu’il puisse faire d’elle sa reine. Car après tout, quoi de mieux pour un roi des ombres qu’une reine perfide et rusée ?

♦ Avis :

Quand Hugo a annoncé l’ouverture de leur catalogue fantasy young adult, on était tellement contentes et impatientes de découvrir leurs parutions. Quand nous avons vu que le premier titre était « La reine des ombres », nous n’avions qu’une seule hâte : le découvrir et plonger dans cet univers. Finalement, on ne regrette absolument pas de l’avoir découvert !

Autant l’objet-livre est exquis, autant l’intérieur l’est tout autant. Le roi des ombres nous a tout de suite conquises par son aura mystérieuse, mais également par la description de ses agissements. L’auteure le rend séduisant juste avec quelques descriptions et c’est ce mystère qui plane autour de lui qui le rend aussi captivant. Pour ce qui est d’Alessandra, on l’adore ! Elle est déterminée à tuer le Roi des Ombres, a une certaine soif de pouvoir, elle sait ce qu’elle veut faire et fait tout pour atteindre son but. En plus, l’auteure nous la décrit comme une femme magnifique et rusée, ce qui lui ajoute du charme. Alessandra est aussi une personne mystérieuse – peut-être pour ça qu’elle va si bien avec le roi des ombres – et originale. Elle n’est pas facile à déchiffrer, mais ça fait tout son charme.

« – Vous êtes le Roi, dis-je, le cœur battant. Chaque homme voudrait être vous.

– Non, chaque homme voudrait être à côté de vous.

– Vous avez dit que je n’étais pas assez belle pour vous tenter.

Il prend sa serviette sur ses genoux, s’essuie les doigts.

– J’ai menti. Vous êtes l’être le plus étonnant qui ait jamais posé les pieds dans mon palais. »

– Tricia Levenseller

Pour ce qui est de la romance, que dire à part qu’on a adoré les dialogues échangés entre les deux personnages, on a adoré suivre leurs comportements l’un envers l’autre, on a adoré suivre cette évolution. L’auteure se concentre davantage sur cette relation que sur son univers fantasy, et ça a fonctionné pour nous ! Elle arrive à mettre en arrière-plan les descriptions de l’univers pour nous laisser savourer cette romance douce, mais explosive. Cette relation d’abord amicale qui va faire naitre des émotions, des sentiments. C’est vraiment un mélange de « La chronique des Bridgerton » et « La Sélection ».

Une histoire fantasy n’en est pas une s’il n’y a pas d’intrigue. Dans ce roman, à côté de la romance, nous suivons une enquête et autant vous dire qu’on n’avait pas du tout deviné la fin du roman. L’auteure nous embarque dans les aventures de ses personnages et elle nous tient en haleine jusqu’à la fin de son récit. On voit bien qu’elle avait tout planifié depuis le début et personnellement, on a été enchantées par la résolution finale qui n’est ni trop simple ni trop difficile.

Pour ce qui est de la plume de l’époque, elle mélange son univers entre un style ancien et un style moderne, et nous avons complétement adhéré à sa plume ! Elle est fluide et addictive ! On espère pouvoir découvrir d’autres de ses romans.

𝐆𝐨𝐝𝐬 𝐨𝐟 𝐥𝐨𝐯𝐞

« Gods of love » est un roman de Eugénie Dielens édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Peut-il vraiment réparer tous les cœurs brisés ?

Éros et l’amour, c’est une histoire qui dure. Cela fait des millénaires qu’il l’insuffle aux âmes meurtries et leur redonne goût à la vie, laissant des esprits soulagés dans son sillage. Il est fait pour ça, il est né pour ça. Ironiquement, ce sentiment lui est pourtant interdit. Alors à force d’assister aux histoires des autres, c’est presque par nécessité qu’il vole au secours des cas les plus désespérés, pour leur apporter ce que lui ne pourra jamais vivre.

Lorsqu’il rencontre Kaléa, il sent qu’il pourra lui procurer l’aide dont elle a besoin: le cœur brisé, la jeune femme refuse farouchement de se laisser bercer par ses beaux mots et sa voix envoûtante. La faire de nouveau aimer devient un défi personnel qu’Éros est prêt à relever. Peu importe le prix.

Mais si, avant de vouloir guérir le cœur des autres, Éros devait avant tout apaiser le sien ?

♦ Avis :

Eugénie Dielens est une auteure que nous avons commencé à découvrir cette année avec son roman « Bad Judgement » qui a été un coup de cœur. Comment ne pas céder à « Gods of love » ? C’était impossible et heureusement que nous l’avons découvert !

Pour commencer, il faut s’arrêter deux minutes et observer l’univers que Eugénie a créé. Dès les premiers pages, l’originalité du roman est présente avec l’incorporation de la mythologie dans la société contemporaine. Tous les détails sont là pour nous plonger dans une histoire intrigante et fascinante. On est restées bouche bée devant cet univers si unique et en même temps, l’auteure a vraiment pensé à tout ce qui donne l’impression que tout ceci pourrait être réellement réel. L’intrigue qui s’immisce au fur et à mesure des pages nous a tenues en haleine, on avait peur et en même temps hâte de connaitre la suite. Eugénie a également réussi à nous donner envie de découvrir plus en détails la mythologie avec ses nombreuses références.

En ce qui concerne les personnages, Éros est plus que charismatique (on veut aussi un dieu dans nos vies !), il est sûr de ce qu’il fait sans être arrogant et surtout, il a ce caractère attentionné qu’on a juste adoré ! Kaléa, quant à elle, est une femme déterminée qui ne baisse pas les bras et qui se méfie de l’amour. On s’est beaucoup vu à sa place, Eugénie arrive à la décrire comme une humaine avec des défauts, mais qui reste belle à l’intérieur. Les deux nous ont touchées, d’une manière certes, différente, mais en même temps, ils ne sont pas si différents que ça.

« – Je ne saurais pas vraiment dire pourquoi. Tu es simplement différent de la plupart des hommes que j’ai rencontrés.

– J’espère que c’est un compliment, dis-je, à moitié sérieux.

– Définitivement, affirme-t-elle en s’arrêtant, me forçant à en faire de même. »

Eugénie Dielens

Inévitable. Douce. Passionnée. Ce sont les trois qui décrivent à merveille la relation entre les deux personnages. Elle n’est pas pleine de tension, au contraire, elle est douce et passionnelle ce qui nous a donné envie de vivre la même histoire. Pour être honnêtes, nous aurions aimé voir plus de rapprochements entre eux avant qu’ils tombent amoureux, on était un peu sur notre faim en finissant le livre. Mais cette romance reste tout de même magnifique et on ne peut que vous conseiller de foncer découvrir cette merveille !

Quant à la plume de Eugénie, nous la retrouvons différemment ici car il ne s’agit pas du même genre et elle reste tout autant magnifique et fluide. Elle est aussi très addictive !

Nous n’avons plus qu’un mot à dire : foncez ! Si vous ne voulez pas passer à côté d’une romance originale et passionnelle, lisez-la !

𝐀𝐮 𝐩𝐞́𝐫𝐢𝐥 𝐝𝐞 𝐧𝐨𝐬 𝐜œ𝐮𝐫𝐬

« Au péril de nos cœurs » est un roman de Maloria Cassis édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Lorsqu’elle arrive dans les gorges du Verdon, Norah s’attend à passer un séjour agréable pour célébrer l’enterrement de vie de jeune fille de sa meilleure amie.

Marco, lui, est arrivé au camping à reculons, traîné de force par son pote d’enfance alors qu’il n’avait aucune envie de venir. Il apprécie encore moins le rapprochement avec les voisines de leur emplacement. Quoi que… S’il était honnête avec lui- même, il reconnaîtrait certainement que Norah ne le laisse pas indifférent.

De son côté́, la jeune femme compte bien profiter de ses vacances et commence à flirter avec lui.

Alors que le groupe part randonner dans les gorges, l’histoire de Marco et Norah prend une tournure inattendue. C’est non seulement leurs cœurs mais également leurs vies qui se retrouvent en péril. En réchapperont-ils ?

♦ Avis :

Vous savez qu’on adore Maloria, autant pour ses romans qui sont à chaque fois des bouffées d’air frais, mais aussi pour sa personnalité aussi touchante que bienveillante. Nous avions donc très hâte de découvrir son nouveau bébé. En plus, on est totalement tombées amoureuses de cette couverture.

« Au péril de nos cœurs », c’est un roman harmonieux qui nous met en avant de sublimes paysages. Maloria a réussi à complétement nous immerger dans cet endroit, à nous donner envie de s’y rendre tant les descriptions qu’elle nous fait sont magnifiques et riches. Ce roman, c’est aussi la rencontre de deux âmes égratignées par la vie qui doivent réussir à vivre leur vie pour elles. Nous avons adoré faire la rencontre de Norah qui est un peu froide aux premiers abords, mais qui au fond, se révèle être d’une tendresse incroyable. On s’est beaucoup identifiées à elle, on s’est vu à travers elle parfois. Quant à Marco, c’est celui qui nous a le plus touchées. Il est doux, l’homme parfait, mais il doit juste voir la vie autrement. Et peut-être le fera-t-il grâce à Norah ?

« – La seule raison pour laquelle je ne t’embrasse pas, là, tout de suite, c’est parce que je risque de ne pas pouvoir m’arrêter tant j’en ai envie, me murmure-t-elle avant de remettre de la distance entre nous et de partir en direction de son mobil-home. »

Maloria Cassis

La romance est totalement signée Maloria Cassis : une relation douce, pleine de tendresse et d’amour. Une relation qui apprend aux deux à vivre. C’est le genre de romances qu’on aime lire dans un plaid. Mais on doit dire que vers les trois quarts du livre, on s’est un peu ennuyées. Il manquait de l’action, il manquait cet obstacle à leur relation. Celui qui ferait que leur amour n’est normalement pas possible aussi facilement. Heureusement, vers la fin, les choses bougent pour terminer le roman en beauté.

Comme on vous le disait, il y a une partie du roman pendant laquelle on a trouvé dommage qu’ils ne se passaient pas grand-chose parce que ça brisait un peu l’addictivité. Ce roman est réellement un roman sans prise de tête et doux. Et encore une fois, la plume de Maloria est douce, agréable à lire et addictive.

𝐅𝐢𝐯𝐞

« Five » est un roman de Marjy Noname édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Evy regarde les cinq roses tatouées sur son avant-bras et n’a qu’une chose en tête : se venger des responsables de ce qu’elles recouvrent. Ils sont cinq. L’un d’eux est surnommé Five, et si elle veut arriver à ses fins, elle doit absolument s’en rapprocher.

Evy a été enlevée et séquestrée lorsqu’elle était enfant. Elle revient aujourd’hui pour faire payer ceux qui ont volé son innocence et causé la mort de son père.

Mais lorsque sa quête commence, toutes ses certitudes s’effondrent. Peut-elle être attirée par celui qui lui a fait du mal? Five est-il vraiment responsable de son malheur ?

♦ Avis :

Ce livre traine dans notre PAL depuis pas mal de temps alors que le résumé nous intriguait énormément. Nous l’avons finalement, lu et nous ne regrettons absolument pas ! Il s’agit d’une dark romance qui nous plonge dans des deals clandestins, un roman frôlant avec l’interdit. Nous avons beaucoup aimé l’aspect sombre des descriptions de l’auteure qui nous plongent directement dans ce monde noir plein de manigances.

Five et Evy ne sont pas faits pour tomber amoureux. Une vengeance les sépare et pourtant, ils sont instinctivement attirés l’un par l’autre. Marjy Noname nous peint une romance sensuelle pleine de tension qui ne nous donne qu’une seule envie : voir ces deux personnages en couple. Il faut avouer que nous avons eu du mal avec la romance au tout début. Effectivement, le personnage masculin ne pensait qu’à coucher avec la fille ce qui nous a un peu agacées. Mais peu à peu, nous avons découvert ce qui se cachait sous sa carapace et nous n’avons pu qu’adhérer à la romance qui prend réellement le temps se développer, les sentiments contradictoires ont été exploités à merveille.

En ce qui concerne les personnages, comme dit plus haut, nous avons eu du mal à cerner Five au début du roman. Son côté vulgaire et cru nous a paru pas assez complexifié. Mais peu à peu, l’auteure arrive à mieux nous faire comprendre ses comportements et à le rendre plus complexe. Pour ce qui est de Evy, nous nous sommes tout de suite attachées à elle et à son caractère. Elle est traumatisée, mais le garde pour elle et reste déterminée à accomplir son objectif. On a adoré la voir hésitée, déterminée, etc. L’auteure a réussi à nous décrire un panel d’émotions qui la traversent, des sentiments très contradictoires parfois.

« – Je suis là, moi.

Surprise, je relève la tête vers lui et vois dans ses yeux ce que signifient vraiment ces quelques mots. Serait-ce envisageable qu’il puisse aller jusque-là ? Pour que je lui pardonne ? Me veut-il à ce point ?

– Je ne peux pas te demander ça, je lui souffle, sonnée par ce qu’il me propose, et tout ce qui en découlerait.

– Je ferai tout ce qu’il faut. Pour toi ! Je serai ce que tu veux ! Une épaule pour te consoler, un mur pour te soutenir, une arme pour te défendre ou te rendre justice. »

Marjy Noname

Le gros point positif de l’histoire est l’intrigue. L’auteure a réussi à développer une intrigue qui nous tient en haleine et qui nous a donné envie de dévorer le roman pour découvrir toutes les péripéties.

Enfin, la plume de l’auteure est très jolie bien qu’au début, elle était quelque peu saccadée. Par la suite, la plume devient fluide et addictive. Nous avons hâte de découvrir ses prochains romans.

𝑳𝒆 𝒕𝒓𝒐̂𝒏𝒆 𝒅𝒆𝒔 𝒔𝒆𝒑𝒕 𝒊𝒍𝒆𝒔, 𝑻𝟏

« Le trône des sept iles » est une duologie de Adalyn Grace éditée par Desaxus.

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

Dans un royaume troublé par les secrets et la trahison et où le danger rôde sous la mer, une princesse va devoir se battre pour revendiquer son trône avant que tout ne soit perdu…

C’est le grand jour pour la princesse Amora. Fille unique de la famille Montara qui dirige le royaume de Visidia, elle va devoir assoir sa position d’héritière du trône en effectuant une démonstration de sa magie devant son peuple. Mais quand le rite de passage tourne au désastre, la jeune femme est forcée de fuir.

Elle va alors faire la rencontre de Bastian, un mystérieux pirate avec lequel elle va passer un marché. Ensemble, ils vont parcourir les mers du royaume, pleines de merveilles et de dangers avec pour objectif de stopper l’émergence d’une nouvelle magie destructrice. Pour la vaincre, Amora devra affronter des monstres légendaires, croiser le chemin d’une sirène redoutable et même gérer un passager inattendu… Si elle échoue, elle mettra en péril le destin de Visidia et perdra la couronne des sept îles à tout jamais.

♦ Avis :

Outre la couverture magnifique, le résumé nous faisait de l’œil. En effet, nous n’avons pas pu passer à côté de cette fantasy qui nous tentait beaucoup trop !

L’univers est juste incroyable ! On vous avoue qu’en lisant cette histoire, on s’est demandé à plusieurs reprises, comment l’auteure a eu ces idées. L’idée de magie, l’idée de ces univers avec sept iles différentes. Dès les premières pages, nous sommes plongées dans une fantasy très bien développée et ficelée pour que nous puissions visualiser ce qui se passe. On a été impressionnées par les détails que l’auteure ajoute. Par contre, ce livre n’a pas été un coup de cœur car au début, l’auteure décrit énormément ce qui rend le début de la lecture fastidieux.

« – Très bien, garde tes secrets. Mais souviens-toi que si tu tentes quoi que ce soit, je te poignarderai sans hésiter.

– Tenteriez-vous de me séduire ? C’est difficile à dire, vous êtes tellement terrifiante.

– Tu es insupportable. Une fois que nous aurons trouvé Kaven, sache que je projette de te jeter à la mer et de m’approprier ce bateau.

– Eh bien, on ne peut pas dire que vous manquiez de franchise.

À défaut de le voir rire, je l’entends en entrant dans ma cabine.

– Reposez-vous bien, Princesse. »

Adalyn Grace

Aventure. Découverte. Magie. Ces trois mots décrivent parfaitement l’histoire dans laquelle l’auteure nous embarque. En plus de l’univers, les personnages principaux de l’histoire ajoutent une touche de relief à ce roman qui le rend complexe, mais surtout incroyable. Amora, princesse et héroïne de l’histoire, est décrite comme une personne courageuse, prête à tout pour sauver son royaume. Nous nous sommes beaucoup attachées à elle, de part sa détermination, mais aussi par les descriptions de ses émotions qui nous ont parfois, émues. Quant à Bastian, que dire à part que l’auteure a parfaitement réussi à dégager une aura mystérieuse, mais aussi très séduisante autour de lui ! Les autres personnages secondaires tels que Ferrick, Vatea et Kaven sont suffisamment décrits pour que nous puissions les cerner.

Quant à la romance, nous avons plus qu’adhéré cette relation de taquineries qui se développe au fil de l’histoire. Nous tenons tout de même à préciser que la romance n’est pas du tout centrale dans le roman ! Malgré le fait que nous aurions aimé lire plus de moments entre les deux personnages principaux, nous avons été charmées par cette relation fougueuse entre eux. Une relation qui nous donne envie de les voir s’embrasser, une relation toute douce, mais en même temps intense.

En ce qui concerne la plume de l’auteure, elle est exquise ! Nous pouvons remarquer le travail fourni pour rendre la lecture fluide tout en gardant cette complexité des mots utilisés.

En bref, cette histoire a été une très bonne découverte ! Nous ne regrettons absolument pas de l’avoir lu et nous vous la conseillons si vous aimez les fantasy !

𝑺𝒆𝒓𝒑𝒆𝒏𝒕 & 𝑫𝒐𝒗𝒆, 𝑻𝟏

« Serpent & Dove » est une saga de Shelby Mahurin éditée chez Desaxus.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Il y a deux ans, Louise a fui son clan et s’est réfugiée dans la ville de Césarine où les sorcières comme elle sont craintes, chassées et brûlées. La jeune femme a renoncé à la magie et vit maintenant de petits larcins. Alors qu’elle prépare le vol d’une bague magique très rare, les évènements vont s’enchaîner pour tout faire basculer dans le chaos.

De son côté, Reid, un Chasseur assermenté par l’Église, vit sa vie selon un seul principe : ne pas laisser une seule sorcière en vie. Son chemin n’aurait jamais dû croiser celui de Louise, mais un concours de circonstances va les rapprocher malgré eux et les contraindre à une union impossible et inattendue : le saint mariage.

La guerre entre les sorcières et l’Église est ancienne et les dangereux ennemis de Louise représentent une terrible menace. Partagée entre ses sentiments croissants et sa nature, la jeune femme va devoir faire un choix entre le cœur et la raison.

♦ Avis :

Ces derniers temps, on lit moins de fantasy/fantastique, mais on aimerait en lire davantage car c’est un genre qu’on aime beaucoup. Par conséquent, nous avions plus que hâte de découvrir ce roman fantasy. Il ne nous a pas fallu plus que le résumé et la couverture pour nous décider à le lire !

Magie, manigance, révélation, romance. Un combo parfait qui nous a charmées du début jusqu’à la fin du roman. Que dire à part que vous devez foncer découvrir cet univers ? Shelby nous dresse un univers où les sorcières sont brûlées car elles sont le mal incarnées pour une partie du peuple. De l’autre côté, nous avons des chasseurs qui traquent ces sorcières. On a ADORÉ découvrir ce monde créé par l’auteure qui nous invite à nous plonger dans un univers de magie et de manigances ! Shelby a créé un autre système de magie vraiment intéressant, on sent qu’il y a eu beaucoup de travail derrière pour tout imaginer. L’auteure ne nous noie pas d’informations ou de descriptions, tout est parfaitement clair et ça nous a permis de rapidement comprendre les enjeux et l’histoire. Ce roman est accessible à tout le monde, même à ceux qui ne lisent pas ou très peur de fantastique/fantasy. 

On ne va pas le nier, il y a beaucoup de personnages dans l’histoire, mais on a trouvé qu’ils étaient tous très bien décrits ; chacun avait plus ou moins son moment de gloire. Et le plus important de tout, on ne s’est pas perdu une seule fois entre tous les personnages. Ils ont tous leur propre personnalité. Reid est un chasseur, il est fort, charismatique, protecteur et tellement, mais tellement attachant. Quant à Lou, elle est maligne, séduisante et on s’est tout de suite senties proches d’elle, on a ressenti énormément d’émotions à travers elle et surtout, de la compassion pour sa situation.

«Nos bouchent n’étaient qu’à un millimètre l’une de l’autre.

« Sachez que si un homme me touche de quelque façon que ce soit sans ma permission, je lui tranche la gorge. » Je me tus pour faire plus d’effet en faisant glisser lentement la lame de son cou à son nombril et plus bas. Il déglutit avec peine.

« Même si cet homme est mon mari.»

Shelby Mahurin

En plus de cela, la romance est un des sujets principaux de ce premier tome. La rencontre entre le chasseur, Reid et la sorcière, Lou est explosive. Nous avons complétement adhéré à cette romance ennemies to lovers qui rend l’histoire addictive. L’auteure ne s’arrête pas à un ennemies to lovers, car elle développe une relation slow burn qui ne peut que faire chavirer nos cœurs ! Toute la relation, la romance se développe à une lenteur réfléchie avec énormément de tension.

Parlons également de la fin ! Dans les dernières pages, l’auteure nous surprend avec de multiples révélations incroyables auxquelles on ne s’y attendait absolument pas. En plus de cela, ce premier tome se termine sur une sorte de cliffhanger qui ne nous donne qu’une seule envie : découvrir le deuxième tome ! L’auteure – avec sa plume addictive et très jolie – nous manipule, en fait, pendant toute la lecture pour nous amener vers des réflexions. Elle nous fait ressentir par de petites phrases ou comportements de ses personnages que quelque chose va arriver ; elle arrive à installer une tension incroyable qui ne peut que vous tenir en haleine, avec le ventre qui vous serre tant vous aurez peur pour Reid et Lou entre autres.

𝐓𝐨𝐤𝐲𝐨 𝐒𝐜𝐞𝐧𝐚𝐫𝐢𝐨

« Tokyo Scenario » est un roman de Rina B Owen.

Note : ⭐⭐⭐,25/5

SORTIE : 17 août 2021

♦ Résumé :

Shin Lee est une actrice phare des séries romantiques coréennes. Pourtant, ses périples amoureux cessent lorsque la caméra arrête de tourner. En réalité, elle n’a jamais été dans une relation et possède un caractère coriace qu’on la force à cacher au détriment de l’image d’une jeune femme timide et vulnérable.

Alors, lorsqu’on lui propose le rôle principal dans un thriller tourné à Tokyo, elle saute sur l’occasion dans l’espoir d’enfin pouvoir dévoiler son véritable potentiel au public. C’était sans compter sur les secrets de son co-acteur intrigant qui sont aussi lourds à porter que ceux qu’elle dissimule dans son propre cœur…

♦ Avis :

La couverture nous intriguait beaucoup, mais ce qui nous a décidées à le lire, c’est le fond de l’histoire. Nous sommes des adeptes des romances se déroulant dans le monde du cinéma. Donc, on avait hâte de découvrir cet univers créé par Rina B. Owen. Au final, ça a plutôt été une lecture agréable, mais plusieurs points nous ont dérangées pendant notre lecture.

Pour commencer, l’auteure aborde l’univers cinématographique, mais surtout la réalisation de k-dramas qui rend l’histoire originale. L’auteure nous peint le monde du cinéma et des k-dramas en gris. Elle décrit son personnage féminin de manière à montrer qu’être actrice n’est pas si simple que ce que l’on pense. C’est cet aspect-là que nous avons adoré découvrir au fil de notre lecture. Elle y décrit également des scènes de tournage qui rendent l’histoire d’autant plus réaliste. Par contre, nous avons eu beaucoup de mal à nous immerger dans cet univers. Effectivement, le peu d’actions dans le roman a fait que nous avons eu du mal à rester accrochées au roman. Nous aurions aimé voir un développement de certaines scènes importantes au lieu des descriptions trop imposantes (de l’univers, trop de descriptions sur le fait qu’elle détestait jouer dans les k-dramas, etc.) qui pour nous, gâchent quelque peu l’addiction à l’histoire.

« — Shin, Shin Lee, m’interpella tout à coup une voix masculine familière.

Je levai le visage et vis Toma s’approcher de moi. Il avait recouvert nos têtes de sa veste noire et m’aidait à me relever en me soutenant physiquement. La puissance de ses bras était surprenante et j’étais heureuse qu’il soit là pour me sortir de cette situation délicate.

[…]

— Laisse tes larmes couler si tu en ressens le besoin, me chuchota Toma en me souriant.

Je lui retournai son sourire en sentant des gouttes cristallines dévaler sur mes joues. »

Rina B Owen

Quant aux personnages, notre avis est en demi-teinte. En effet, le personnage féminin est bien décrit ce qui fait que nous nous sommes rapidement attachées à elle. Shin Lee est une femme qui porte un masque en permanence devant les journalistes, pendant les interviews, etc. pour faire croire qu’elle est une fille gentille et adorable. Pourtant, elle aimerait ne plus devoir se cacher dans des sourires faux. Cet aspect de sa personnalité nous a beaucoup plu. Mais il est vrai que nous aurions aimé voir plus d’émotions, de descriptions de son comportement envers Toma, le personnage masculin. Concernant Toma, comme dit en story, nous avons eu beaucoup de mal à le cerner. Nous aurions aimé avoir des chapitres consacrés à son point de vue ou du moins, avoir plus de développements sur son comportement.

La romance est toute mignonne et douce. Nous avons aimé voir les différentes attentions que le personnage masculin prépare à Shin qui rend leur relation belle, mais surtout tendre. Cependant, plus de scènes auraient permis de voir une meilleure évolution de leur comportement et de leur amour qui se développe. On a eu du mal à croire à cette romance très rapide.

En revanche, nous avons complétement adhéré à la plume de Rina B Owen. Elle est fluide et très jolie ce qui rend la lecture facile et agréable ! Et nous avons beaucoup aimé la fin ouverte qui change des romances que nous connaissons. Cela nous laisse imaginer la suite de leur aventure.

Et vous, il vous tente ?