𝐌𝐲 𝐚𝐫𝐫𝐨𝐠𝐚𝐧𝐭 𝐤𝐧𝐢𝐠𝐡𝐭

« My arrogant knight » est un roman de Ashley Jade édité chez Collection &H.

Note :⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Il a parié qu’il la séduirait. Elle va lui montrer qui mène vraiment le jeu…

Sportif, diaboliquement sexy, riche et sans scrupule, Cole règne en maître sur le lycée d’élite de la Royal Hearts Academy. Personne ne soupçonne que sous cette façade il cache une blessure profonde… Personne, sauf Sawyer Church, cette fille trop sage qui l’attire irrésistiblement. Aussi, quand son pire ennemi le met au défi, devant tous ses coéquipiers, de prendre la virginité de Sawyer, il hésite, mais se sent coincé. S’il veut tenir sa réputation – et garder sa Ferrari – il a maintenant six mois pour séduire Sawyer…

Quand Sawyer entend Cole accepter ce pari révoltant, elle est furieuse. Elle a beau savoir que Cole est un enfoiré de première, elle avait la faiblesse de croire qu’il la respectait un minimum, voire qu’il ressentait lui aussi ce lien troublant entre eux, depuis le baiser qu’ils ont échangé un soir. Elle se trompait. Il la prend pour une fille crédule et innocente ? Tant mieux : elle va se faire un plaisir de le détromper et de lui imposer ses propres conditions…

♦ Avis :

« Comment se fait-il que les mensonges soient si beaux et la vérité si laide ? »

On avoue qu’on a complètement craqué pour la couverture, le résumé plus qu’alléchant et l’univers du campus. Seulement, en l’ouvrant, on a été frappées par cette histoire parce qu’elle représente bien plus que tout cela… Si au début, on a dû mal à nous plonger dedans, passées les 70 premières pages, on a complètement dévoré ce roman.

Encore une fois, avant la relation, on a d’abord succombé aux personnages. Sawyer et Cole nous ont fait passer par des milliers d’émotions différentes et contradictoires. Ils nous ont fait trembler, pleurer, rire et tombées amoureuses. Réussir à faire ça, c’est déjà incroyable. Sawyer nous a épatées et touchées par son authenticité, son aplomb, son sarcasme, son courage, ses défauts, ses faiblesses, son manque de confiance en elle par moments, mais surtout on la remercie pour les leçons qu’elle donne à la société de manière générale. Cole, quant à lui, peut paraitre arrogant – il l’est –, sûr de lui, courageux, mais au fond, c’est un homme resté bloqué par le passé. Cet homme que la vie a balayé nous a charmées et plus que par son charisme, par sa force et sa faiblesse en même temps. L’auteure le dit elle-même, elle ne nous présente pas des personnages parfaits…loin de là, ils sont parfaitement imparfaits. Mais grâce à eux, grâce aux leçons qu’ils apprennent eux-mêmes, l’auteure nous fait passer des messages.

« – Je n’ai pas de temps à perdre avec tes jeux idiots, Cole. Laisse-moi sortir.

– Ce n’est pas un jeu.

– Alors c’est quoi ?

– Moi, sous mon vrai jour. (Mon souffle se bloque quand il pose ma main sur son cœur qui bat à tout rompre.) Mais je dois t’avertir : il fait sombre à l’intérieur. »

– Ashley Jade

La relation entre Cole et Sawyer se joue à travers une évolution de chacun et un fake-dating. Autant vous dire que le sarcasme de Sawyer et l’arrogance de Cole font des étincelles ensemble. On a du mal à poser des mots sur cette relation parce qu’elle est aussi belle que contradictoire : elle a des airs de douceur et de tendresse, mais en même temps, les piques entre nos personnages la rendent explosive. C’est un succulent mélange de douceur et d’explosion. Enfin bref, on a adoré cette romance. De plus, on a vraiment beaucoup aimé l’univers du campus et on a réussi à vraiment imaginer chaque scène alors qu’il y a très peu de description.

Enfin, un des plus gros points positifs de l’histoire, ce sont les leçons qu’on en tire. On s’est pris de véritables claques en lisant ce roman. L’auteure met en avant un point qui ne va pas dans la société et de manière générale, le regard des autres. Le jugement des autres. Le jugement sur les personnes rondes. On ne compte pas s’étendre parce que pour comprendre à quel point, c’est frappant et authentique, il faut lire ce roman…alors bonne future lecture !

« – Que veux-tu, Colton ?

Le supplice pur qui crispe son visage s’enroule autour de mon cœur et le comprime.

– Quelque chose que je ne pourrai jamais avoir…sous peine de l’anéantir. »

– Ashley Jade
Publicité

𝐒𝐞𝐱𝐮𝐚𝐥 𝐆𝐚𝐦𝐞, 𝐓𝟏

« Sexual Game » est une saga de Lili Wild publiée chez So Romance.

Note : Déception

♦ Résumé :

Dans le chaos qu’ils ont créé, arrivera-t-elle à ne pas s’attacher ?

Nina ne connait de l’amour que ce que son ex-petit ami Brad lui a montré : il l’a trompée car elle ne souhaitait pas aller plus loin avec lui. Jusqu’à ce qu’elle fasse la rencontre de Kyle, le pote mystérieux et terriblement sexy de son frère. Depuis, il ne quitte plus son esprit, et elle ne semble pas non plus le laisser indifférent, car ce dernier lui propose un marché afin de lui apprendre le plaisir des relations charnelles. Mais, dans leur accord, elle lui a promis de ne pas s’attacher. Chose plus facile à dire qu’à faire quand ce dernier ne semble pas vouloir la laisser partir, pour une raison qui lui échappe. Et si tout était lié à ce qui lui est arrivé il y a quelques années ?

Dans ce premier tome prometteur, Lili Wild nous livre une histoire poignante, dans laquelle la passion et les sensations prennent le pas sur la raison.

♦ Avis :

Tout d’abord, nous tenons à préciser que cet avis ne nous engage que nous et qu’on vous invite à vous faire votre propre opinion s’il vous intéresse !

Malheureusement, vous l’aurez compris, c’est une grosse déception pour nous. Si l’idée de base a un beau potentiel, l’histoire en elle-même n’a pas réussi à nous plaire.

Tout d’abord, les personnages manquent de personnalité et de développement. En effet, Nina est une jeune adulte et pourtant, elle nous a semblé être une gamine de 12 ans par moments, notamment dans ses interactions avec sa meilleure amie. De plus, on n’a pas réussi à comprendre sa personnalité puisque Nina change du tout au tout. L’héroïne est tantôt décrite comme pudique et innocente, tantôt elle conjure Kyle de la prendre. Finalement, nous n’avons pas du tout réussi à la cerner, ni à compatir ou à nous attacher à elle. Kyle, quant à lui, est plutôt mystérieux et intéressant, mais on n’en sait trop peu sur lui ! Ce qui nous ramène au point incohérent pour nous, c’est comment l’héroïne accepte de coucher avec un inconnu alors qu’elle n’accepte pas de coucher avec son ex ?

Le livre fait peu de pages, mais il ne s’agit que d’un tome 1. Nous nous attendions donc quand même à un bon développement de leur relation. Malheureusement, ça n’a pas été le cas et même si ça ne tourne qu’autour du sexe au début, l’héroïne fait comprendre qu’elle est déjà follement amoureuse après quelques jours. Leur relation est pour nous, restée superficielle et irréelle. Nous aurions aimé plus de réalisme et de développement pour qu’on puisse y croire et sentir les premiers sentiments apparaitre.

La fin a surpris beaucoup de lecteurs, mais on avoue qu’on avait déjà tout deviné. Peut-être est-ce le fait que le passé arrive à un moment plutôt révélateur de la suite. 

𝐒𝐡𝐚𝐦𝐞

« Shame » est un roman de Jenn P. Nguyen publié chez Hugo New Way.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Taylor Simmons a un sérieux problème…

Déjà qu’elle se coltinait le surnom de  » Reine des glaces « , à avoir tout le temps le nez fourré dans ses bouquins, voilà qu’elle se réveille, après sa première nuit arrosée, dans le lit du surfeur de service : Evan McKinley. Et que tout le lycée s’en donne à coeur joie pour lui tailler une réputation aux petits oignons ! La Reine des glaces semble s’être un peu réchauffée…

Déterminée à sauver son honneur – et surtout ses potentielles acceptations dans les grandes universités qu’elle vise -, elle élabore un plan machiavélique : convaincre Evan de laisser croire à tout le monde qu’ils sont en couple. C’est tout de même préférable d’être la petite copine du beau gosse de service plutôt qu’une énième conquête… Sauf si on se laisse trop prendre au jeu !

♦ Avis :

Première fois qu’on découvre cette auteure et autant vous dire qu’on était très intriguées. Le résumé nous promet un fake dating, une romance jeunesse : tout ce qu’on aime. Finalement, on a vraiment beaucoup aimé cette histoire qui nous montre les prémices d’un amour de jeunesse.

Taylor et Evan, à la suite d’une nuit déjantée, font un pacte : se faire passer pour un couple afin de ne pas nuire à la réputation de Taylor. Très vite, ils ne deviennent plus ennemis, mais amis avant de tomber amoureux. Evan est le badboy par excellence et Taylor, la fille innocente toute douce. Mais Jenn réussit à nous donner une autre facette originale de ces deux personnages : Taylor et sa face cachée avec ses piques pleines de sarcasme et Evan qui finalement n’est pas un mauvais garçon. Au contraire, il est attentionné et ne fout pas la relation en l’air comme dans les autres romances avec badboy.

Au-delà de ces thèmes dont on est fans, ce qui nous a le plus plu, c’est cet émoi du début, ces petits mots doux. Ils sont jeunes et l’auteure nous le fait ressentir avec cette innocence que dégagent les deux personnages. Ce n’est pas une relation explosive, au contraire, elle est douce, tendre, jeune et addictive. Mais c’est exactement cela que nous recherchions dans ce New Way. Aux premiers abords, l’histoire peut vous paraitre clichée avec le badboy du lycée. Cependant, très vite, on se rend compte que l’auteure ajoute du renouveau, une vague de fraicheur dans cette romance qui est cette particularité du fait qu’ils sont jeunes, qu’ils découvrent plus ou moins ce qu’est une relation. Mais tout cela reste addictive et agréable à lire.

« – Tu sais que ça va probablement se retourner contre toi.

– Comment ?

– Tu pourrais tomber amoureuse de moi et ne plus vouloir me lâcher, au bout du compte.

Taylor a ricané.

– Ouais, fais-moi savoir quand tu auras fini de rêver.

– On va devoir attendre pour voir ce qui se passe. Je te préviens juste. Ça pourrait arriver. À demain, alors, chérie, ai-je conclu avec un clin d’œil. »

– Jenn P. Nguyen

Le point fort de ce roman, c’est qu’il aborde des thèmes importants tout en restant frais, drôle et sans prise de tête. C’est exactement la lecture qu’on attendait pour les vacances. L’auteure nous fait sourire grâce à leurs piques, et aux moments mignons entre les personnages.

Il y a juste un petit bémol pour nous : la fin. On aurait aimé qu’elle soit moins rapide afin qu’on puisse avoir un vrai happy-end tout en douceur comme l’entièreté de l’histoire. Voir plus de moments entre eux à la fin !

𝐀𝐥𝐥 𝐭𝐡𝐞 𝐭𝐡𝐢𝐧𝐠𝐬 𝐰𝐞 𝐥𝐨𝐬𝐭

« All the things we lost » est une duologie de Lily Arnould publiée chez Nishaetcaetera.

  • Tome 1

Note : ⭐⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

Le feu et la glace peuvent-ils s’unir ?

Emery, pâtissière de renom, peine à se reconstruire suite au décès brutal de son mari Julian lors d’une opération militaire. Elle qui croyait à l’amour avec un grand A, se retranche désormais derrière son chagrin et ne laisse aucun autre homme entrer dans sa vie. Julian était son unique amour et elle s’interdit toute relation avec un autre pour ne pas trahir l’homme de sa vie.

Austin, lui, collectionne les aventures d’un soir et s’amuse autant qu’il le peut avec les femmes ! Aucune attache, aucune morale, il a pour seule devise : profiter de la vie sans jamais penser aux conséquences de ses actes…

Lorsque Emery et Austin se rencontrent, l’impensable se produit. Chacun fait vaciller les certitudes de l’autre et la magie opère… Austin lance un défi à Emery : lui faire lâcher prise, se libérer pour s’autoriser à être à nouveau heureuse.

Emery réussira-t-elle à surmonter ses blocages et ses peurs pour relever le défi d’Austin ? Ce dernier a-t-il trouvé en Emery la femme qu’il cherche depuis des années ? Les deux âmes blessées se provoquent et tentent d’unir leur destin, au risque de se perdre.

Le prix du bonheur ?

♦ Avis :

La plume de Lily est magnifique, poétique et agréable à lire. C’est la première fois que nous découvrons un roman de Lily Arnould, et waouh quelle claque ! C’est une de ces claques qui vous fendent le cœur tout en le réparant, qui vous le brisent tout en lui mettant un pansement. L’histoire est tellement belle, douce et douloureuse que nous ne pouvons que vous conseillez de la découvrir ! Le roman fait un peu plus de 600 pages, mais elles défilent tellement vite grâce à la plume envoutante de l’auteure. Le seul petit bémol est les quelques longueurs présentes dans le roman, mais elles n’entravent en rien cette belle histoire d’amour !

Emery est une femme blessée, perdue entre son passé et son futur. Elle a perdu son mari et sans le savoir, n’avance plus pour elle, mais pour son défunt mari. Elle n’est plus heureuse et reste coincée dans ses interrogations. Emery est avec certitude le personnage qui nous a le plus touchées puisqu’elle se montre forte, mais nous, nous réussissons à voir sa part de sensibilité qui fait d’elle un vrai être humain, avec ses doutes et ses questionnements. Austin, quant à lui, est à la fois un homme séduisant, un poil arrogant, mais il est également bienveillant, à l’écoute et plein de tendresse. Austin nous a surprises par son évolution, par son acceptation de certaines choses et par la force qu’il a et a eue.

« – Prétentieux !

– Moi ? m’interroge-t-il, feignant d’être offusqué, tu confonds prétention et estime de soi, petit colibri.

Encore ce stupide sobriquet…

– Bien souvent, il n’y a qu’un pas entre les deux, et tu sembles l’avoir allègrement franchi. »

– Lily Arnould

Si l’histoire est bouleversante, la romance est pleine d’espoir, de tendresse et d’avenir. Il y a une phrase dans le roman qui nous a marquées parce qu’elle représente réellement leur amour : « A nouveau, il m’embrasse et ce baiser a un goût de pardon, de rédemption et de serment d’éternité. ». Austin n’est pas simplement un vilain pansement pour Emery ; c’est l’homme qui a réussi à réparer son cœur, à le panser et à lui faire à nouveau croire en elle et en son avenir. C’est beau, doux, réparateur. Nos cœurs n’ont pas cessé de battre à une vitesse folle quand les deux personnages se rencontraient. Mais au-delà de la douceur, Emery et Austin, c’est également une tension folle et une attirance endiablée. Si on a totalement été embarquées dans leur relation, nous avons davantage apprécié les obstacles mis au travers de leur chemin ; chemin qui évolue vers le pardon, vers la confiance en soi et vers une forme d’amour plus beau et plus sain.

Par contre, nous ne sommes absolument pas d’accord avec cette fin qui a réussi à nous priver d’air un court instant, nous faire battre nos cœurs à une vitesse hallucinante et à rendre le tome 2 essentiel. Nous devons absolument lire la suite !

𝐀𝐟𝐭𝐞𝐫, 𝐫𝐨𝐦𝐚𝐧 𝐠𝐫𝐚𝐩𝐡𝐢𝐪𝐮𝐞

« After » est un roman graphique de Anna Todd édité chez Hugo BD.

Note : ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Avant lui, elle contrôlait sa vie…

Tessa est une fille bien. Son petit ami, un garçon doux et sur qui elle peut compter, l’attend dans sa ville natale. Elle est ambitieuse, volontaire, et a une mère déterminée à la garder dans le droit chemin. Elle vient à peine d’emménager dans sa chambre de première année de fac quand elle rencontre Hardin Scott, les cheveux bruns en bataille, un accent anglais insolent et des tatouages sur tout le corps. Il est beau, sûr de lui et plutôt grossier, voire un peu cruel. Avec son arrogance et ses insultes, Hardin représente tout ce que Tessa devrait haïr, et c’est le cas… jusqu’au moment où son côté taciturne finit par avoir raison d’elle. Ce n’est alors plus qu’une question de temps avant qu’Hardin ne souffle sur les braises d’une passion que Tessa n’avait encore jamais connue.

Il va lui dire qu’elle est magnifique, affirmer qu’il n’est pas celui qu’il lui faut à coups de faux prétextes et d’absences injustifiées, encore et encore. Il se détournera d’elle, mais s’accrochera encore plus fort lorsqu’elle voudra aller de l’avant. En dépit de la désinvolture avec laquelle Hardin la traite, Tessa ne peut s’empêcher d’être attirée par sa vulnérabilité et est déterminée à révéler le vrai Hardin sous ce masque de mensonges.

♦ Avis :

AFTER et nous, c’est une grande histoire d’amour. Notre première new romance. Notre premier « vrai » roman qui nous a plongées dans ce tourbillon de lecture et dans cette passion. Alors c’était avec impatience qu’on attendait cette adaptation en BD, après avoir lu les livres et vu les films.

On a été surprises par la BD AFTER de manière positive. Pourquoi ?

Tout d’abord, les dessins sont magnifiques, c’est un réel plaisir pour les yeux de lire la BD. De plus, les dessins ont suivi les descriptions de l’auteure et ressemble vachement à l’idée qu’on s’en faisait. Les illustrations sont facilement compréhensibles, donc ça se lit vraiment très bien.

Après avoir lu la saga AFTER il y a quelques années, on a souvent eu envie de la relire, mais vous imaginez bien que la relire en entier prend beaucoup de temps et ayant envie de vider notre PAL, c’est mission impossible. Alors cette BD est un bon compromis car en plus de la relire, elle permet de redécouvrir l’histoire d’une autre manière. En effet, ici, on a plutôt l’impression de nous trouver entre le livre et l’adaptation cinématographique. C’est comme si nous découvrions l’histoire en film, mais les personnages ne bougent pas vraiment. Enfin bref, on a adoré cette nouvelle adaptation qui permet encore une fois de tomber amoureuse de cette histoire et de cette relation passionnelle.

Le seul conseil qu’on peut vous donner est de lire la BD si vous connaissez un minimum l’histoire de Tessa et Hardin car la BD est évidemment plus courte et donc, résume parfois certains passages.

Alors vous avez aussi sauté sur la BD ? Vous avez aimé ?