𝐁𝐚𝐝 𝐉𝐮𝐝𝐠𝐦𝐞𝐧𝐭

« Bad Judgement » est un roman de Eugénie Dielens édité chez Nishaetcaetera.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Depuis que Sam a été accusé du meurtre de son meilleur ami, il n’a pas d’autre choix que d’encaisser continuellement le regard des autres. Pour résister à cette pression de chaque instant, Sam a pris l’habitude de repousser systématiquement toute personne tentant de pénétrer dans sa zone de vie qu’il a soigneusement construite.

Jusqu’au jour où Nessi est entrée dans sa vie…

Exclue injustement de son université suite à son aventure avec l’un de ses professeurs, Nessi est transférée dans celle de Seattle. Là-bas, elle souhaite profiter de son anonymat retrouvé pour enfin avoir une vie plus paisible et ne pas répéter ses erreurs passées.

Quand elle croise Sam, elle est intriguée puis attirée par le mystère qui l’entoure.
Quitte à mettre en péril sa nouvelle vie ?

♦ Avis :

Tout d’abord, ce roman a de quoi nous tenter ; il a une si belle couverture et un résumé plus qu’alléchant qui, forcément, nous ont donné envie de découvrir l’histoire qu’ils cachent. Et on n’a pas du tout été déçues ; on a pu découvrir une histoire touchante, aux personnages attachants et si dévastés par la vie ainsi qu’une relation amoureuse authentique.

Pour commencer, Eugénie Dielens nous laisse découvrir une Nessi qui a tout quitté pour recommencer à zéro sa vie après un passé plutôt compliqué. Nessi est plutôt réservée sans l’être réellement, c’est-à-dire qu’elle ne veut juste pas attirer l’attention sur elle, mais s’il le faut, elle sait mordre et se défendre. Quand elle arrive à l’université, elle est quelque peu renfermée sur elle-même, mais dès qu’elle découvre Sam, son expression et son attitude changent radicalement. Elle devient plus souriante, voire plus vivante. Sam, quant à lui, est une personne très tourmentée et il a de quoi l’être au vu de son passé. La vie ne l’a pas gâtée. Il se laisse fort retomber dans ses ténèbres et est quasiment en train de dépérir jusqu’à Nessi, cette fille qui s’intéresse à lui…Encore une fois, ce roman nous apprend que les apparences sont parfois trompeuses et qu’il faut apprendre à connaitre les gens avant de faire des déclarations hâtives. On a très vite réussi à nous attacher aux personnages, à ressentir leurs émotions et à vibrer avec eux. D’ailleurs, les émotions des personnages sont bien retranscrites, la plume d’Eugénie arrive à nous faire ressentir chaque émotion (la colère, la tristesse, la joie, la peur, etc.) de ses personnages et cela, en utilisant les mots avec justesse.

« – Je ne peux pas bouger, mon bras est coincé, j’informe Sam dont les yeux sont déjà clos.

Ses paupières se soulèvent pour dévoiler deux iris d’un noir profond qui me scrutent avec une intensité qui me rend fébrile. Pour quelqu’un de saoul, il ne m’a jamais paru aussi éveillé.

– Tant mieux, reste. Je voudrais juste faire comme si tout allait bien l’espace d’un instant. »

Eugénie Dielens

Nessi et Sam…au début, leur relation est très distance, voire inexistante. Mais peu à peu, on découvre une alchimie et surtout, une compréhension entre eux. La relation se développe tout au long du roman et même à la fin. Elle est intense et authentique. En effet, malgré les passés respectifs de chaque personnage, ils s’ouvrent finalement à l’amour et entre eux, ce n’est pas une relation banale. Ils sont happés par l’autre, ils se découvrent au milieu de la tempête, mais même les ténèbres n’arrêtent pas leur amour. On a adoré leur relation qu’on a trouvé juste, authentique et tellement sincère. Elle nous a même fait rêver alors qu’à la base, on n’a rien à envier aux personnages.

Ce qu’on a également adoré dans ce roman, c’est l’univers de l’histoire. Bien que l’histoire se déroule à l’université, on n’entre pas du tout dans les clichés universitaires. Eugénie développe un roman original, intrigant. On a mené notre enquête pendant toute notre lecture et on a adoré ça. De plus, les révélations à la fin du roman nous ont ravies ; elles n’étaient ni trop évidentes ni trop compliquées à deviner. Et c’est ça qui était chouette : on a pu mener notre enquête grâce à certains indices. Pour finir, la plume d’Eugénie est très jolie, addictive et agréable à lire. On a déjà hâte de découvrir d’autres romans à elle.

En conclusion, on ne peut que vous conseiller ce roman original qui arrivera à faire chavirer vos cœurs et à vous faire palpiter d’émotions.

𝐀̀ 𝐭𝐨𝐮𝐬 𝐥𝐞𝐬 𝐜𝐨𝐞𝐮𝐫𝐬 𝐪𝐮𝐞 𝐣’𝐚𝐢 𝐛𝐫𝐢𝐬𝐞́𝐬

« À tous les cœurs que j’ai brisés » est un roman de Laura S.Wild édité chez Hugo New Romance.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Nollan et Juliette ont neuf ans lorsqu’ils se rencontrent et tombent amoureux. Cet été-là, sur la plage où ils passent leurs vacances, ils se font une promesse : celle de s’aimer pour l’éternité. Année après année, le lien qui les unit ne fait que s’approfondir… mais lorsqu’ils atteignent l’âge adulte, leur innocence s’effrite et la trahison de Nollan finit par définitivement les séparer.

Onze ans plus tard, Juliette est directrice marketing d’une grande entreprise de cosmétiques. Ambitieuse et déterminée à gravir les échelons, elle flirte sur les sites de rencontre sans y trouver l’homme de sa vie. De son côté, Nollan voyage à travers le monde en tant que designer freelance et refuse de s’investir dans une relation, enchaînant les conquêtes et brisant des cœurs sans remords.

Leurs chemins ne devaient plus se croiser… mais un drame survient et l’univers de Nollan vole en éclats, le poussant à remettre en question la manière dont il se comporte avec les femmes. Il décide alors de faire une liste de ses ex et de les retrouver pour s’excuser du mal qu’il leur a fait… à commencer par Juliette.

Toutefois, après avoir croisé à nouveau le regard de son amour d’enfance, il s’aperçoit qu’il veut obtenir d’elle davantage que son pardon. Ce qu’il souhaite réellement, c’est la reconquérir.

Mais le chemin s’annonce long, car Juliette n’a plus rien de l’adolescente qu’il a connue. Nollan pourra-t-il réparer les erreurs du passé ?

♦ Avis :

Avez-vous déjà lu des romans dans lesquels vous vous disiez que ces personnages ne pouvaient pas se trouver dans un autre univers ? C’est exactement ce qu’on a ressenti avec « À tous les cœurs que j’ai brisés », Nollan et Juliette, ça ne pouvait pas être autrement. Ils sont conçus pour être dans cet univers, pour avoir les métiers qu’ils ont et pas d’autres. Laura S.Wild a façonné un univers tellement réaliste que les personnages paraissaient réellement exister. On veut un Nollan dans nos vies !

Cette histoire nous a pris aux tripes parce que la relation entre Nollan et Juliette est tellement touchante que nous ne pouvons pas rester insensibles. Laura S. Wild a réussi à parfaitement décrire toutes les émotions des personnages, que ce soit la colère, la rage, la joie, la souffrance, etc. Nous nous sommes retrouvées face à une panoplie de sentiments tellement puissants qui nous a à maintes reprises, donné envie de lâcher nos larmes. Pour décrire cette relation et ce lien qui existe entre ces deux personnages, on utiliserait les mots « amour pur ». Ils s’aimaient à 9 ans d’un amour tellement pur, naïf qui a rendu cette relation magique. L’auteure joue avec les flashbacks pour approfondir cet amour qu’ils se partagent mutuellement depuis leur enfance, en n’oubliant pas de garder ce côté pur de leur enfance. On découvre petit à petit leur complicité, qui même après plus de dix ans, est resté intact, tout comme leur lien réellement indestructible. On a ressenti cette tension entre les deux, comme si nous la vivions nous. On adoré leurs moments de complicité, tout doux et mignon.

« Ma mère avait raison. Ça parait fort, un cœur. Il pompe des litres de sang, il maintient notre corps en vie, il est le roi des organes. Il semble si solide qu’on oublie parfois qu’il a ses faiblesses… et qu’il suffit d’un acte, d’un geste, d’un mot ou d’une trahison de l’amour de votre vie pour l’endommager à jamais. »

Laura S.Wild

Nollan est tout ce que peuvent rêver nos petits cœurs. Il a commis plusieurs erreurs, mais le développement de son comportement nous montre sa culpabilité et ses regrets face à celles-ci. Il nous a, à plusieurs reprises, donné envie de lui faire un câlin. Ce n’est peut-être pas l’homme le plus parfait au monde, mais il réussit à réparer ses erreurs. A côté, il y a Juliette, une femme déterminée à se faire une place dans la société où les hommes croient être les rois. Elle est une combattante déterminée, mais au-delà de cette apparence, elle est brisée. C’est tout bonnement impossible de ne pas être émues par ces deux personnages touchants et tellement réalistes. Enfin, on ne peut pas terminer la présentation des personnages sans parler d’Iris, Léo et Élisa. Iris est l’assistante de Juliette et ce personnage ajoute de l’humour et de la fraicheur à cette histoire. Elle nous donnait tout le temps le sourire ! Puis, il y a Léo, le frère de Juliette et Élisa, la sœur de Nollan qui sont tellement mignons et qui sont essentiels dans cette histoire. On a adoré le fait que chaque personnage – mêmes les personnages secondaires – sont travaillés en profondeur. 

Puis, on a tout simplement adoré les descriptions du travail de chaque personnage. L’auteure a fait beaucoup de recherches pour nous parler avec autant de précision et on a adoré cet aspect-là. En plus, ce sont deux métiers qui nous intéressent beaucoup !

Pour finir, c’est la première fois qu’on découvre un roman de Laura S.Wild et nous avons été complétement subjuguées. La plume est tellement jolie et poétique ce qui rend l’histoire d’autant plus addictive. C’est sûr et certain qu’on suivra avec attention les sorties de cette auteure !

Pour finir, achetez tout simplement cette pépite ! Cette histoire vous touchera et ne vous laissera certainement pas indifférent(e)s ! En lisant cette romance, vous signez pour des moments drôles, touchants avec des souvenirs d’été qui vous mettront dans l’ambiance de cette saison.

𝐁𝐚𝐜𝐤𝐬𝐭𝐚𝐠𝐞𝐬 𝐰𝐢𝐭𝐡 𝐲𝐨𝐮, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟐

« Backstages with you » est une duologie de Chloé Lomy éditée chez Nishaetcaetera.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Les Wavers sont rentrés de tournée après six mois d’absence. Sam a des milliers de choses à dire à Asher, que ce dernier ne semble pas prêt à entendre.

Les rancœurs sont toujours présentes mais elle a l’étrange impression qu’il y a quelque chose en plus qu’elle n’arrive pas à comprendre. Quelque chose qui, malgré elle, risque de faire exploser son petit monde… sans compter le retour de Blake, plus déterminé que jamais à lui faire tourner la tête.

♦ Avis :

Nous avions été mitigées après notre lecture du premier tome, mais nous n’avions qu’une hâte : découvrir ce que Chloé Lomy nous réservait pour ce deuxième tome. Et heureusement que nous avons été curieuses ! Ce deuxième tome est beaucoup plus addictif ; il y a plus d’actions et de développement des sentiments !

Ce qu’on a préféré dans ce tome, c’est la maturité des personnages. En effet, la psychologie des personnages est beaucoup plus travaillée et nous donne vraiment l’impression d’avoir des personnages adultes. On a beaucoup plus apprécié Asher qui dévoile peu à peu ses sentiments. Chloé Lomy l’a décrit de façon à ce qu’on ressente ses peines, sa colère, mais aussi son amour pour Sam. De plus, on voit une réelle évolution du comportement d’Asher qui avant, était colérique alors que maintenant, il réfléchit plus à son comportement.

Bien que l’univers de la musique soit moins présent dans ce deuxième tome, le mélange romance et musique était parfait pour nous. Dans ce deuxième tome, on a affaire à une lutte entre leurs sentiments et leur professionnalisme, mais aussi à cause de leur cœur brisé. Chloé a réussi à faire monter une tension entre eux tout le long du roman jusqu’à ce que leur attirance soit d’autant plus visible et leur complicité évidente.

« — Demande-moi quel est mon plus grand regret, me lance-t-il tout à coup.

Je ne comprends pas bien pourquoi il me dit cela, mais je m’exécute quand même.

— Asher, quel est ton plus grand regret ?

Ses pouces viennent essuyer mes joues humides, attirant mon visage assez près du sien pour que je sens son souffle se mêler au mien.

— C’est qu’on ne soit pas ensemble, alors qu’on sait tous les deux que ça devrait être le cas, chuchote-t-il en déposant un baiser sur mon front. « 

Chloé Lomy

Il faut également souligner que ce deuxième tome contient beaucoup plus d’actions et de rebondissements qui font qu’on ne s’ennuie jamais. On voulait sans cesse continuer à découvrir ce qui allait se passer ! On a été également surprises par certains rebondissements ce qui fait qu’on a vraiment adoré ce côté beaucoup plus dynamique du tome et surtout, on a trouvé ce tome plus « original » et avec moins de « déjà-vu ».

Enfin, la plume de Chloé est beaucoup plus travaillée dans ce deuxième tome. Elle est fluide et addictive ! C’est sûr et certain qu’on lira d’autres romans de cette auteure.

Pour conclure, si vous aimez les romances dans l’univers musical et que vous aimez les romances pleines d’actions, on ne peut que vous conseiller cette duologie !

𝗕𝗿𝗶𝗮𝗿 𝗨𝗻𝗶𝘃𝗲𝗿𝘀𝗶𝘁𝗲́, 𝘁𝗼𝗺𝗲 𝟰

« Briar » est une saga de Elle Kennedy éditée chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

L’université était censée être ma chance de surmonter mon complexe de vilain petit canard et de déployer mes ailes. Au lieu de cela, je me suis retrouvée dans une sororité pleine de filles odieuses. J’ai déjà du mal à m’intégrer, alors quand mes sœurs Kappa Chi me lancent le défi, je ne peux pas dire non.

Le défi : séduire la nouvelle recrue de l’équipe de hockey. Le mec le plus sexy de la classe.

Conor Edwards est un habitué des soirées de Greek Row… et des lits de la sororité. Il fait fondre les filles mais ne leur accorde jamais un second regard, surtout aux filles comme moi. Sauf que M. Populaire me surprend, au lieu de me rire au nez, il me fait une faveur en prétendant devant tout le monde que je l’intéresse.

Encore plus fou, il veut continuer à faire semblant. Il s’avère que Conor adore les jeux et il pense que c’est amusant de ridiculiser mes ennemis. Mais résister à son charme est presque impossible Je me rends compte que l’histoire de Conor est bien plus compliquée que ce que son fan club peut voir. Et plus cette stupide ruse se prolonge, plus le danger est grand que tout cela m’explose à la figure.

♦ Avis :

Il faut savoir que nous n’avons pas encore lu les premiers tomes de Briar et que nous n’avons lu que « The Mistake » et « The Score » des Off-campus. Mais le résumé de ce quatrième tome de Briar nous tentait tellement qu’on ne pouvait tout simplement pas passer à côté et c’était une bonne occasion de commencer cette saga. Et on ne peut que vous le recommander.

Cette saga est en réalité, une comédie romantique qui est juste parfaite pour l’été et les vacances. L’histoire est fraiche, sans prise de tête et la romance entre les deux protagonistes est toute mignonne.

Conor Edwards sait jouer de ses charmes et est assez populaire à l’université. Mais ce qu’on a énormément aimé dans ce personnage, c’est le fait que ce n’est pas un bad boy, comme on les connait. Il est attentionné et oui, il couche avec beaucoup de femmes, mais il ne les utilise pas. On a adoré pouvoir justement avoir l’autre côté de ce genre de personnage : celui qui n’utilise pas les femmes avec qui il couche, mais qui est en quelque sorte, utilisé par elles. De l’autre côté, on a l’héroïne, Taylor, une jeune femme douce. Elle nous correspond tellement que dès le début, on a su s’identifier à elle et aux complexes qu’elle a. On a beaucoup aimé que ce roman aborde les complexes qu’une fille peut avoir et que ce soit un élément central de l’histoire. On est aussi obligées de mentionner toute la bande d’amis que ce soit de Connor ou de Taylor qui ajoutent de l’humour au roman.

« Je ne cesse d’essayer de convaincre Taylor d’être indulgente avec elle-même et d’apprécier son corps et la personne qu’elle est, alors que je n’arrive même pas à m’en convaincre moi-même. Alors, à quoi je joue ? Pourquoi je m’entiche d’une fille comme elle, une belle personne, alors que je ne sais toujours pas qui je suis ? »

Elle Kennedy

On a adoré le fait que l’histoire se base sur un faux couple amoureux. C’est un thème qu’on ne lit pas énormément, mais qu’on aime beaucoup découvrir. En fait, on adore voir le faux couple devenir réel avec des sentiments qui se développent petit à petit. Ici, nos points de vue convergent. Une de nous deux a adoré la relation amoureuse tandis que l’autre a été un peu perturbée par le début de la relation un brin trop rapide. Finalement, on s’est accordées pour dire que l’évolution de leur complicité et de leur relation nous a beaucoup plu et a surtout, fait oublier le côté rapide. Conor et Taylor, c’est un couple doux et attentionné. Un couple qui essaie de s’entraider à combattre leurs démons.

Enfin, ce qu’on a aussi beaucoup aimé dans ce roman, c’est l’action qui fait que la romance n’est pas le seul sujet de l’histoire. En effet, il y a beaucoup de choses à côté qui se passent et qui rendent l’histoire addictive, mais qui rendent aussi les personnages secondaires importants.

Pour conclure, c’est une très bonne lecture addictive qu’on vous conseille de lire pendant l’été. Prenez un cocktail (ou l’eau, c’est bien aussi ^^) et savourez ce roman au soleil !

𝐒𝐜𝐚𝐧𝐝𝐚𝐥𝐞

« Scandale » est un roman de LJ Shen édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

Une liaison à risques au bureau.

Jude a de gros ennuis.

Non seulement, elle a besoin très vite d’un travail qui lui permettra de vivre mais également d’assumer les frais médicaux de son père qui est très malade, mais elle a commis une erreur majeure. Après une nuit de folie avec celui qu’elle a pris pour un simple touriste français, elle a perdu la tête et a quitté leur chambre d’hôtel en volant son portefeuille.

Elle en a honte mais Célian était visiblement aisé et elle n’a aucune chance de le revoir à New York, puisqu’il va certainement rentrer chez lui.

Mais la chance ne sourit pas beaucoup à Jude, elle le sait pourtant.

Lorsqu’elle arrive sur son nouveau lieu de travail, au sein d’un groupe de presse, elle a la très désagréable surprise de découvrir que Célian Laurent sera son patron.

L’alchimie fabuleuse qu’ils avaient découverte quelque temps auparavant est toujours là, vibrante.

Entre le vol qu’elle a commis et le désir qu’elle éprouve pour celui avec qui elle travaille, Jude pourrait voir sa vie sombrer dans le scandale.

♦ Avis :

Dès sa sortie en grand format, il nous tentait énormément. En fait, tous les livres de LJ Shen nous tentent énormément, mais à chaque fois on hésite parce qu’on n’avait pas trop adhéré à « Vicious ». La sortie du format poche de « Scandale » était l’occasion parfaite de tenter à nouveau un livre de cette auteure. Et on ressort de cette lecture assez mitigée.

Pour commencer, on a beaucoup aimé l’univers du journalisme que l’auteure a développé. Ça rend l’histoire plus réaliste car LJ Shen décrit tous les détails sur les réunions entre les rédacteurs, comment avoir des informations, être les plus rapides à trouver de nouvelles informations, etc. C’était super intéressant à découvrir.

Par contre, on a moins adhéré aux allusions sexuelles présentes tout le long du roman qui n’ont pas vraiment lieu d’être dans certaines conversations. Elles sont surtout présentes dans les 200 premières pages ce qui a fait qu’on n’accrochait pas vraiment à l’histoire. Il y en avait trop – pour nous – et au final, on trouvait ça un peu malaisant. Honnêtement, si on n’avait pas lu ce roman dans le cadre d’un SP, on l’aurait abandonné au bout des 200 premières pages, mais on est contentes d’avoir persévéré et continué parce que la suite est vraiment meilleure.

— Tu joues avec le feu, je l’avertis.

Sa main remonte peu à peu, vient toucher ma bouche, son pouce plane au-dessus de ma lèvre inférieure, en trace le contour et me rappelle la scène d’il y a trois semaines.

— J’ai peut-être envie de me brûler.

LJ SHEN

Judith, alias Jude ou miss converse, est le personnage féminin de l’histoire. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, et on a beaucoup aimé ce côté-là de son caractère. C’est le personnage féminin avec qui on a eu le plus facile à s’identifier. C’est une bouffée d’air frais dans ce roman et dans les cent dernières pages, on a vraiment été plongées dans ses sentiments qui étaient vraiment très bien décrits et mis en avant. Quant à Celian (déjà, on aime beaucoup son prénom qui est original), c’est un homme intelligent qui aux premiers abords, est froid et insensible. C’est un personnage qui reste fidèle à lui tout au long du roman et ça, c’est un point positif. Il ne change pas en homme mièvre dès sa rencontre avec Jude. Malheureusement, on a moins réussi à nous attacher à lui parce que son attitude « cru » nous a un peu déstabilisées.

Pour conclure, si vous avez aimé « vicious », vous aimerez à coup sûr, « Scandale ». Ce roman a énormément de potentiel et peut vraiment plaire à beaucoup de personnes. On a tout de même passé un bon moment, mais vu qu’on n’est pas trop fans du surplus de sexe, ça nous a un peu gâché notre lecture.

𝐒𝐭𝐲𝐱 𝐑𝐢𝐝𝐞𝐫𝐬, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟑

« Styx Riders » est une saga de Kalypso Caldin éditée chez Hugo New Romance.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

La Luxure. Dans ce club de strip-tease détenu par les Styx Riders, Ruby enfile le masque de Lux, envoûtante chanteuse qui charme les clients de ses vocalises. Le secret de sa double identité, elle le cache à tous, devenant une autre la nuit venue sous la lueur enivrante des projecteurs.

Cependant, la frontière entre ses deux alter egos se brouille le jour où Gold, officier au sein du MC, apparaît dans l’un des salons privés. Il l’attire depuis toujours, mais jamais elle n’avait osé l’approcher : l’étudiante sage qu’elle est en journée se sent bien trop insignifiante face à cet ex-militaire à l’aura sauvage.

Sous le nom de Lux, en revanche, les choses pourraient être différentes…

Entre le biker et la chanteuse se noue au fil des rencontres une attirance électrique. Mais quand les masques tomberont, l’Arès des temps modernes voudra-t-il encore de la jeune femme privée de ses fards ?

♦ Avis :

Pour être honnêtes, on avait très peur de lire ce tome à cause des personnages sur lesquels se concentrent ce tome. Mais au final, on a vraiment été surprises et on peut dire que c’est notre tome préféré. Il mêle action, romance, moments doux, moments sensuels et une bonne dose de tension.

La romance entre les deux personnages est explosive. Elle commence par un petit jeu et vraiment, la tension entre les deux personnages monte crescendo. On a adoré cette tension entre eux, avec les secrets. Ruby et Gold, c’est un amour à la base qui n’est pas réciproque, mais qui finit par être évident entre eux. C’est un amour passionné, un peu possessif et évidemment dangereux.

Gold est un Styx Rider, un « enforcer ». Il est drôle, charismatique, mais il a aussi un petit côté brutal. Ruby, quant à elle, est plus solaire, même si elle vit des choses compliquées. Et on a adoré la rencontre entre ses deux personnages. L’idée de l’auteure avec la Luxure est tellement bien qu’elle rend toute l’histoire addictive et pleine de tension.

– Tu es toujours comme ça ? me demande-t-elle en me rejoignant.

– Comment ?

– Aussi…catégorique.

– Et toi, tu es toujours comme ça ?

– Comment ?

– Aussi cachotière

Kalypso Caldin



Un des plus gros points positifs, c’est l’action présente dans le roman. On ne s’ennuie jamais ! Il y a toujours quelque chose qui arrive qui fait qu’on a dû mal à lâcher le bouquin jusqu’à la fin.

Dans ce tome, on a des « nouvelles » des autres couples et on a adoré avoir ces petits clins d’œil. Et évidemment, encore une fois le monde des bikers est vraiment bien exploité.

On avait peur que les tomes et relations finissent par être répétitifs. Mais au contraire ! L’auteure a réussi attribuer une personnalité bien précise à chaque personnage ainsi qu’une histoire propre à chacun d’entre eux.

Pour conclure, on ne peut que vous conseiller cette saga addictive et avec laquelle vous passerez un excellent moment !

Si vous aimez les romances bikers ou que vous aimeriez commencer à en découvrir, cette saga est parfaite pour vous !

𝐏𝐥𝐚𝐲 𝐇𝐚𝐫𝐝, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟑

« Play Hard » est une saga de K. Bromberg éditée chez Hugo New Romance

Note : ⭐⭐⭐⭐,25/5

♦ Résumé :

 » Difficile de gagner son cœur « .

Comme ses 3 sœurs, Brexton Kincade, est toujours prête à recruter de nouveaux clients pour remonter l’agence de sportifs fondée par sa famille et qui bat de l’aile. Mais lorsque la réputation de son père qui dirige l’agence, se trouve mêlée à une histoire de faillite de la famille du joueur vedette de l’équipe de football américain qu’elle vient de signer, cela risque de compromettre sa relation avec ce dernier qu’elle retrouve dix ans après l’avoir rencontré…

♦ Avis :

Depuis que nous avons fini le deuxième tome, nous n’avions qu’une hâte : découvrir la troisième Soeur Kincade et son histoire. Cette saga est tellement addictive que ce troisième tome n’a pas fait long feu ! En lisant certains romans, on a souvent cette impression de comprendre pourquoi on aime autant lire ou parfois, certains romans nous font davantage aimer la lecture. Eh bien, c’est exactement ce qui s’est passé avec cette saga Play Hard. A chaque tome qu’on lit, on se rend compte de pourquoi on aime lire. Play Hard est une saga addictive, mais au-delà de ça, elle vous fait réellement voyager. On s’imaginait dans nos têtes, les gestes, les mouvements attentionnés des personnages.

Ce troisième tome raconte l’histoire passionnelle entre Brexton et Drew, deux amis d’enfance tombés amoureux quand ils étaient jeunes. Mais cet amour n’a jamais été dit. Plusieurs années plus tard,  ils se retrouvent et leur attirance est indéniable. Mais pour cela, ils vont devoir faire face à leur passé…un passé en commun vu que leurs familles ne s’entendent plus après un scandale dont les causes sont restées mystérieuses.

Le gros point positif de ce roman, c’est Brexton, le personnage féminin. Dans ce tome, elle est davantage développée et ses émotions plus exploitées. Brexton est une petite fleur bleue qui croit aux grandes histoires d’amour. Elle est douce, gentille et attentionnée. Quant à Drew, il est un peu plus sombre suite à ce scandale. Leur complicité et la tension qui les habitent est vraiment bien visibles et décrites par l’auteure.

– Je l’aime, papa.

– Je sais.

– Comment ça, tu le sais ?

– Il est assez important pour te faire perdre la notion du temps, c’est comme ça que je le sais.

K. Bromberg



On a ADORÉ cette intrigue autour de ce mystérieux scandale. On a quelques indices au fur et à mesure qu’on avance dans l’histoire. Cela rend l’histoire encore plus addictive vu qu’on ne veut que comprendre ce qui s’est réellement passé. En plus, l’auteure arrive à nous immerger dans cet univers intrigant grâce aux descriptions de comportements et des réactions des personnages.

Pour ce qui est de la romance, notre couple préféré reste celui du premier tome. Mais Drew est tout aussi charismatique. Il a également une sensibilité différente qui fait qu’on est obligées de ressentir de la compassion pour lui. Quand les deux personnages principaux sont ensembles, ça crée des moments de tension, mais surtout des mignons. En bref, ce tome nous offre une romance douce et tendre. Par contre, on avoue qu’on a trouvé la romance un poil trop rapide et c’est pour ça qu’on préfère les deux premiers tomes !

Pour conclure, on ne le répétera pas assez : LISEZ cette saga addictive ! On a très hâte de découvrir la dernière soeur Kincade !

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲 𝘂𝗻𝗲 𝗼𝗺𝗯𝗿𝗲 𝗮𝘂 𝘁𝗮𝗯𝗹𝗲𝗮𝘂

« Comme une ombre au tableau » est un roman de Maloria Cassis et Marjy Noname édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

Gala Carrington est une jeune londonienne passionnée de peinture française. Elle a la chance d’en avoir fait son métier, même si dans la réa- lité, elle se retrouve plus souvent à devoir estimer la valeur de babioles sans intérêt que les tableaux de maître qu’elle a étudiés.

Au décès du patriarche Fitzduncan, propriétaire d’une collection de toiles de renom, Gala touche enfin son rêve du bout des doigts et s’envole pour l’Irlande, afin d’évaluer l’héritage du défunt.

Sur place, une ombre plane sur l’authenticité des œuvres, mais aussi autour de Gala, qui n’imagine pas les retombées de ses suspicions. Elle devra démêler les faux-semblants et découvrir à qui faire confiance. À Owen, le frère, qui demeure bien mystérieux ? Ou à Luke, le fils, qui se montre avenant et charmant ?

Une erreur de jugement pourrait lui coûter cher.

♦ Avis :

Nous avions hâte de découvrir ce roman avec ce duo d’auteures. On avoue qu’on était curieuses de découvrir les deux plumes ensemble dans un roman intrigant. On connaît la plume de Maloria Cassis qu’on adore. Et pour ce qui est de Marjy Noname, on a son roman « Five » dans notre PAL ❤️ En plus, la couverture de ce roman est juste sublime !

Pour commencer, on a adoré pouvoir plonger dans les descriptions de l’Irlande. Les auteures ont réussi à nous captiver et à nous donner envie de visiter ce pays ! En plus, l’ambiance du roman est très originale. En effet, l’héroïne travaille en tant que spécialiste de la peinture française, ce qu’on a trouvé très intéressant. Maloria et Marjy ont même mentionné les noms de certaines œuvres et elles ont également incorporé des scènes dans lesquelles on voit Gala travailler ce qui le rend l’univers encore plus réaliste.

Ensuite, on a comme personnages principaux, Gala Carrington et la famille Fitzduncan. On a complètement réussi à s’identifier au personnage féminin qui est prête à tout pour réussir et qui est tout comme nous, renfermée sur elle-même. Pour ce qui est des Fitzducan, leur charisme ne nous a pas laissées indifférentes. Les auteures ont réussi à dégager une sorte de charisme intrigant des deux hommes ! Évidemment, notre préférence va à Owen ; les auteurs l’ont décrit avec une certaine prestance, un charme en plus. La romance entre les deux personnages passe d’abord par un ennemies to lovers qu’on a juste adoré. Les auteures ont très bien décrit la tension qu’il y a entre les deux personnages dès le début. Le seul point négatif, c’est qu’il nous a manqué un développement des sentiments. Au début, la romance est parfaite ; elle se développe doucement. Mais vers le milieu, on aurait aimé un développement encore de leurs émotions avant qu’ils s’embrassent. Ça reste tout de même une romance toute douce et agréable.

« – Je n’ai pas pu m’empêcher d’admirer les merveilles que recèle cette pièce. Chaque objet est authentique et d’une rare beauté.

– Vous ne pouviez pas attendre dans le couloir ? me demande-t-il alors que ses yeux scrutent ma silhouette.

– Eh bien… la porte n’était pas fermée à clé et j’ai pensé que vous étiez déjà là. Un travailleur comme vous doit être un lève-tôt si je ne m’abuse.

Je tente une attaque mi- humoristique mi-sournoise. Sa spécialité. Je scrute ma montre et ouvre de grands yeux.

– Oh, mais vous êtes en retard de cinq minutes ! m’exclamé-je en m’approchant de lui. Comment est-ce possible, moi qui vous croyais ponctuel ?

– Je ne suis aucunement en retard, je vous observe depuis quelques minutes.

Je me sens rougir en l’imaginant sur le seuil de la pièce, son regard brun châtaigne focalisé sur ma personne. « 

Maloria Cassis & Marjy Noname



Pour ce qui est de l’intrigue, on a adoré découvrir l’intrigue autour des personnages et des tableaux. Ça rendait l’histoire plus addictive. Mais on aurait aimé un développement plus progressiste de l’intrigue. En effet, l’intrigue principale du roman se trouve dans les cinquante dernières pages, alors que ça aurait été sympa qu’elle soit introduite vers le milieu du roman pour ensuite, laisser traîner des indices par-ci par-là.

Enfin, on a beaucoup aimé le duo de ces deux auteurs. Leurs plumes sont fluides, légères et addictives. On espère pouvoir lire d’autres romans de ce duo !

Pour conclure, si vous cherchez un roman agréable à lire, sans prise de tête, mais un brin original, il est fait pour vous ! Ou si vous cherchez à sortir d’une panne de lecture, on vous le conseille !

𝐄𝐯𝐞𝐫𝐲𝐝𝐚𝐲 𝐇𝐞𝐫𝐨𝐞𝐬, 𝐓𝟑

« Everyday Heroes » est une saga de K. Bromberg éditée chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

« Le jeu en vaut-il la chandelle ? « 

Toute cette histoire de concours était censée se dérouler simplement. Je sais, je sais. Lancer le concours du  » Papa le plus sexy  » pour regagner la confiance de mon patron, et sauver l’un des magazines en ligne pour lequel je travaille, c’était mon idée. Mais je ne pouvais pas pévoir que le concurrent numéro dix, soit le terriblement sexy Grayson Malone. Monsieur Compliqué en personne. Parce que Grayson m’a bien connue lorsqu’on était plus jeunes, et je lui rappelle son passé. Et aussi la femme qui lui a brisé le cœur, et qui l’a quitté, le laissant élever seul le petit garçon le plus adorable que j’ai jamais vu.

Mais pas question d’entamer une relation, encore moins avec un papa célibataire qui trimbale des valises. Même s’il a des abdos d’enfer et le sourire ravageur.

Et maintenant que le concours touche à sa fin, les six mois qui viennent de s’écouler, c’était juste pour s’amuser, ou nous avons créé quelque chose qui vaut la peine de tout risquer ?

♦ Avis :

On avoue qu’on avait peur de retomber dans le même genre d’histoire que le premier tome et de donc, trouver ça redondant. Heureusement, ça n’a pas été le cas et ce troisième tome a été une très bonne lecture. MAIS on a quand même préféré le deuxième tome (parce que Grady 😍)

Grayson est un père célibataire fragilisé par l’abandon de la mère de son fils. Il ne fait plus si facilement confiance aux autres. Et comme ses autres frères, c’est vraiment un héros. On a beaucoup aimé Grayson, sa personnalité à la fois drôle et touchante ainsi que son fils, Luke qui a véritablement rajouté un petit truc au roman. Le duo père-fils entre eux deux est vraiment touchant et on a adoré les voir ensemble. Quant à Sidney, aux premiers abords, elle peut paraître un peu superficielle et garce, mais au fur et à mesure qu’on avance dans la lecture, on se rend compte qu’elle a évolué et que grâce à cette petite ville, elle a réussi à se concentrer sur les autres et pas que sur elle-même.

Concernant la romance entre les deux personnages, on l’a adoré ! Effectivement, au début du roman, il y a une sorte de « ennemies to lovers » entre Grayson et Sidney. Tout au long du roman, il y a de l’électricité, une tension entre eux. De plus, la romance n’est ni trop rapide ni trop lente ; elle évolue de manière réaliste.

« – Il y a longtemps, quelqu’un m’a dit de trouver ce que j’aime et de laisser cette chose me tuer.

Il baisse la tête un instant, puis la relève pour me regarder dans les yeux.

-Ce n’est pas grave si Sidney te détruit, Gray. N’aie pas peur de ça, parce qu’elle peut aussi être celle qui contribuera à te ramener à la vie. Elle peut être tout simplement, comme l’air dont tu as besoin pour respirer, celle sans laquelle tu ne peux pas vivre. »

K. Bromberg



Le point négatif est qu’on a trouvé qu’il y avait certaines longueurs. En effet, vers le 3/4 du roman, on s’ennuyait un peu.

Enfin, encore une fois, la plume de l’auteure nous a conquises. Elle est fluide, agréable à lire et addictive.

Pour conclure, cette trilogie a été une très bonne découverte malgré notre petite déception pour le premier tome. Ce qui est vraiment original dans ce roman, c’est le fait qu’on a des personnes masculines qui sont de véritables héros et font des métiers risqués. On vous conseille vraiment de découvrir cette auteure et ses romans !

𝐒𝐭𝐲𝐱 𝐑𝐢𝐝𝐞𝐫𝐬, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟐

« Styx Riders » est une saga de Kalypso Caldin éditée chez Hugo New Romance.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

La violence. C’est ce qui a marqué l’adolescence d’Alex. Tombé dans l’univers des gangs dans l’espoir d’y trouver l’argent qui lui aurait permis de sauver sa mère, il se remet difficilement de la perte de cette dernière, avec l’aide des Styx Riders qui l’ont pris sous leur aile. Mais pas question pour lui de rejoindre le club de sitôt : avant cela, il a convenu avec eux qu’il retournerait au lycée pour y terminer ses études secondaires.

C’est là qu’il rencontre Cassie, une cheerleader dont rien ne semble pouvoir entamer l’enthousiasme permanent. Bien qu’ils paraissent ne rien avoir en commun au premier abord, l’un comme l’autre sont en réalité des miraculés : elle a failli mourir noyée lorsqu’elle avait dix ans, lui a survécu de justesse à la balle que son ancien chef de gang lui a tirée en pleine poitrine. Mais si Cassie s’est remise de cette expérience, Alex continue à être hanté par ce qu’il a vu de l’autre côté, sur les rives du Styx.

Telle Aphrodite, déesse de l’amour, Cassie tente par sa douceur de ramener Alex parmi les vivants. Mais ce dernier pourra-t-il se pardonner les actes terribles qu’il a commis ?

♦ Avis :

On avait beaucoup aimé le premier tome qui était très addictive. Par conséquent, nous avions hâte de découvrir ce deuxième tome, surtout que le personnage masculin nous intriguait beaucoup. On avait peur que l’histoire soit redondante par rapport au premier tome, mais pas du tout. L’auteure a vraiment réussi à nous embarquer dans un autre univers : celui du lycée ET des bikers en même temps.

Tout d’abord, nous sommes des fans inconditionnels des personnages torturés et c’est pour ça qu’on avait hâte de découvrir ce personnage masculin, qui a vécu pas mal de choses difficiles. Kalypso Caldin exploite parfaitement la psychologie de ce personnage ; elle le rend réaliste avec ses qualités et ses défauts. Et ce qu’on a adoré, c’est suivre le changement de son comportement au fur et à mesure du roman. Voir le fait qu’il arrive à remonter la pente. C’est vraiment le plus gros point positif de ce roman. Quant à Cassie, le personnage féminin, elle est réellement toute douce, attachante et comme un rayon de soleil même si la noirceur n’est pas si loin…

Ensuite, la romance entre les deux personnages nous a aussi beaucoup plu parce qu’on suit réellement une évolution de leur alchimie et attirance. De plus, ça fait du bien de lire un roman sans avoir trop d’allusions sexuelles ! C’est réellement une romance douce et « réparatrice » pour les deux personnages. Le petit plus, c’est le frère Gold, protecteur qui nous a bien fait rire.

« – Qu’est-ce que tu fais ? me demande-t-il à voix basse, laissant son souffle caresser mon cou.
[…]
– Je tombe, lui dis-je. Enfin, je tombais. Merci. Tu peux me lâcher ?
[…]
– Je pourrais, oui, me répond-il.
– Alors pourquoi ne le fais-tu pas ?
Son étreinte se resserre imperceptiblement.
– J’aime bien ton parfum, murmure-t-il.

Kalypso Caldin

On est toujours sous le charme de l’univers des Styx Riders qui offre une ambiance au roman qu’on adore. Plus que des bikers, ce sont des frères. Voir ce soutien entre les bikers, leurs missions qui peuvent être difficiles, tout cela est vraiment intéressant. Dans ce tome-ci, on en découvre plus sur ce monde de bikers. Là encore, Kalypso a réussi à se démarquer du premier tome en nous montrant d’autres choses, en nous montrant une autre facette du monde de bikers.

Pour finir, la plume de Kalypso est vraiment un délice ; elle est fluide, agréable à lire et tellement addictif. On vous jure que la fin est arrivée trop vite tellement ce roman est un pur plaisir à lire. On a tellement hâte de découvrir le troisième tome des Styx Riders !

En conclusion, on ne peut que vous conseiller de lire cette saga très addictive et qui ne manque pas d’actions. En effet, on ne s’ennuie jamais et en plus, les personnages – que ce soit les personnages principaux ou secondaires – sont vraiment attachants.