𝐏𝐨𝐮𝐫𝐩𝐫𝐞

« Pourpre » est une duologie de Mélodie Smacs éditée chez Cherry Publishing.

Note : ⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Suite au divorce de ses parents, Renata Abrioni, que tout le monde appelle Léna, quitte la capitale pour suivre sa mère dans une petite ville du sud de la France. Habituée à ses sorties entre amis et à sa vie parisienne, elle s’attend à s’ennuyer ferme dans son nouveau lycée de province.

De son côté, Daniel Martin vit depuis toujours dans la même ville, et ses parents refusent de le laisser s’en éloigner. S’ils assurent vouloir le protéger, l’adolescent sent que quelque chose de plus profond se cache derrière ce désir. Mais quels mystérieux secrets méritent de brider ses envies d’évasion ?

Quand un étrange accident survient, Léna et Daniel se retrouvent liés au cœur d’un monde obscur et fantastique, dont la jeune femme était loin de soupçonner l’existence. Et encore moins d’imaginer tous les dangers qu’il abrite…

Une chose est sûre, le destin se révèle parfois… Mordant.

♦ Avis :

Tout d’abord, cet avis ne nous engage que nous et nous respectons évidemment le travail de tout auteur.e ainsi que les différents goûts des lecteurs. Ainsi malgré que nous ayons été déçus, rien ne vous empêche de vous faire votre propre opinion et qui sait…peut-être que ça vous plairait !

Avant tout, il faut quand même saluer la plume de l’auteure qui s’est bien développée au fur et à mesure des pages et des tomes. Nous avons réussi à nous attacher à Léna qui est atypique, souriante, charmante, bienveillante et ouverte. Elle nous a directement charmées. Quant à Daniel, beaucoup d’ombres et de mystères planent au-dessus de lui et c’est certainement cela qui constitue son charme. Néanmoins, les deux personnages – et en particulier, Daniel – restent assez enfantins dans leur comportement et réflexion. Ainsi il s’agit plus d’un roman jeunesse, selon nous. D’ailleurs, peut-être est-ce lié à cette impression de gaminerie, mais nous avons noté quelques comportements peu naturels ou du moins, qui manquaient de développement pour rester réalistes.

« Sans réfléchir davantage, je fais un pas en avant pour enlacer Daniel. Peu importe ce que mon autre moi m’a dit, tout le danger qu’il peut représenter, je l’aime. Jamais je ne voudrais me séparer de lui. Au diable les risques, que vaudrait ma vie si je devais renoncer à ma place, à la personne à laquelle je tiens le plus ? »

– Mélodie Smacs

Ensuite, pour nous, il a manqué d’action, de dynamisme à l’histoire. En effet, à plusieurs reprises, nous avions envie de secouer les personnages et nous avons parfois été déçues des dénouements de certaines scènes de tension. Un développement plus profond aurait permis de limiter les zones d’ombres. Le suspense est intéressant parce qu’il permet de tenir en haleine les lecteurs et de donner de l’addictivité au livre, seulement quand il y a trop de parties d’ombres sans recevoir suffisamment d’indices, ça brise l’addictivité.

Pour finir, nous sommes ressorties assez mitigées de cette duologie. L’idée de départ a vraiment un grand potentiel et l’auteure ne manque pas d’imagination puisqu’on ne se retrouve pas seulement devant des vampires, mais malheureusement, le dénouement des actions et la mise en place de l’histoire a été trop lente pour nous.

𝐑𝐞́𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐜𝐞𝐧𝐜𝐞𝐬, 𝐓𝟏

« Réminiscences » est une duologie de Julie Saurel éditée chez Plumes du web.

Note : ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Un meurtrier qui en sait trop sur moi.

Des victimes d’une autre époque qui me ressemblent.

Des phénomènes inexpliqués…

Il n’en fallait pas plus pour mettre mes croyances à rude épreuve…

Arkney, 2053.

Hannah, abandonnée sur le seuil d’une église à sa naissance, peut voir l’aura des gens dont la couleur change selon leur humeur. Cette particularité se révèle plutôt utile dans son boulot de flic, bien qu’aucun de ses collègues ne soit au courant de son pouvoir.

Pourtant, lorsqu’elle se retrouve face à un meurtrier après son arrestation, rien ne se déroule comme prévu.

Le suspect joue avec ses nerfs, s’amuse de la situation, et détient bien trop d’informations sur elle. Son identité, ses proches, les cicatrices sur ses omoplates… Comment peut-il être au courant ? Quel lien possède-t-elle avec cet homme arrogant à l’aura sombre et inquiétante ?

Car elle a beau chercher, tout la ramène indubitablement vers lui. Et pour trouver des réponses à ses questions, elle va devoir composer avec celui qu’elle voudrait bien éviter, mais qui perturbe ses sens et sa vision de la vie…

♦ Avis :

Après avoir découvert Julie Saurel avec « La dernière chamane », nous ne pouvions que vouloir découvrir son autre roman. Avec ce premier tome, elle nous confirme à nouveau qu’elle a une imagination débordante ! Sans aucun doute, Julie Saurel devient une de nos auteures préférées en romance fantastique.

D’abord, il faut parler de l’univers, mais surtout de l’imagination de l’auteure. Julie Saurel arrive à nous développer un univers avec des révélations de dingue qui sont tissées depuis le tout début. L’univers fantastique créé est incroyable à tel point que nous arrivions réellement à visualiser tout ce qui se passait. Ce qui nous a également beaucoup plu est cette dualité entre enquête policière et fantastique. Julie Saurel nous offre une enquête qui finalement, s’avère plus tordu que prévu. Cela rajoute de la tension, des énigmes et des questions. On est vraiment admiratives devant tout le travail de l’auteure parce que ça se voit qu’il y a beaucoup de recherches faites et surtout, tout a été pensé depuis le début !

Pour ce qui est des personnages, comment ne pas s’attacher à Hannah alors qu’elle est décrite comme un personnage unique ? Courageuse, elle ne se laisse pas freiner par ce suspect qui la déboussole bien trop. Son fort caractère a directement matché avec nous ! L’auteure a également réussi à faire planer le doute sur tous les personnages, il y a une sorte de mystère qui plane au-dessus de tous, ce qui apporte des doutes sur leur identité. Quant au personnage masculin, on a complètement adhéré à cet aura original, mystérieux et séduisant qui n’a pu que nous envoûter !

« – Ne fais pas cette tête, Hannah, je suis certain que le spectacle te plaît.

– Maintenant, c’est sûr, vous n’avez pas accès à mes pensées pour sortir de telles conneries !

– Je n’ai jamais eu besoin de cela pour savoir ce que ton corps exprime. »

– Julie Saurel

Parlons à présent de la romance. Étincelles. Ennemies-to-lovers. Tension. Cette relation entre les deux personnages est incroyable et magique. Il y a une telle tension que nous étions captivées par leurs répliques. Elles étaient juste magiques ! Et puis, l’auteure arrive à nous décrire parfaitement ce lien qui les unit, ce lien que nous pouvons percevoir rien qu’à travers la tension et les répliques. La tension augmente réellement de manière lente, mais mesurée, à un point qu’on ressent vraiment l’air chargé de tension, le manque d’oxygène lors des rapprochements, etc. On n’a plus qu’une hâte : découvrir le développement de cette relation dans le deuxième tome parce qu’elle promet encore de belles étincelles !

Parce que Julie Saurel est une auteure qu’on adore, il faut que vous la découvriez. En plus de nous offrir des univers incroyables, elle a une plume exquise qui nous plonge directement dans l’univers. Sa plume est agréable et fluide et ne nous donne qu’une seule envie : lire, lire et encore lire pour obtenir les réponses à nos questions ! Vous attendez quoi ? Si vous aimez les romances fantastiques ennemies-to-lovers qui vous tiendront en haleine du début jusqu’à la fin, foncez et n’attendez plus !

𝗪𝗶𝘁𝗰𝗵 𝗚𝗮𝗺𝗲𝘀

« Witch Games » est un roman de Shana Lyès édité chez Collection &H.

Note :  ⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Elle a trouvé l’amour et elle fera tout pour ne pas le perdre… au risque de trahir son clan.

Ne jamais tomber amoureuse. Jusqu’à aujourd’hui, Freïa avait toujours réussi à respecter cette règle. Pour ça, il lui suffisait de se limiter à des histoires sans lendemain et, accessoirement, d’effacer la mémoire de ses conquêtes. C’est d’ailleurs exactement ce qui était prévu avec Lionel, ce brun ténébreux aux allures de mauvais garçon qui l’a secourue dans le métro alors qu’elle faisait un malaise. Si elle avait su que son sortilège d’amnésie ne fonctionnerait pas sur lui, elle n’aurait jamais pris le risque de le revoir, et encore moins de passer la nuit entre ses bras tatoués… Or, il y a pire que de tomber amoureuse : tomber amoureuse d’un humain. Cela reviendrait à trahir ses sœurcières, ses parents… et son destin. Car, pour la survie de sa lignée, Freïa est déjà promise à un puissant sorcier.

♦ Avis :

Depuis que Collection &H a annoncé la sortie de leur première romance fantastique, il nous tardait de la découvrir ! En plus, cette couverture est juste magnifique, cela ne pouvait qu’attiser notre curiosité ! Au final, on a énormément aimé l’aspect fantastique. Par contre, on a été moins convaincues par la romance assez rapide.

Ce qui nous a le plus plu dans ce roman, c’est cette dualité entre astrologie et sorcellerie. En effet, Shana Lyès nous mêle l’astrologie comme par exemple, les signes astrologiques avec la sorcellerie qui donne une atmosphère d’autant plus mystérieuse. De plus, au-delà de cet aspect, l’auteure arrive à nous plonger au cœur des rituels, des rites des sorcières. Les descriptions sont développées à tel point que nous nous demandons si l’auteure ne ferait pas partie d’un clan 👀 On pourrait croire en l’existence de ces clans de sorcières ! Dès le début, l’auteure plante le décor et l’ambiance secret autour de ces sorcières et clans. Seulement si le début de l’histoire se centre sur toute cette installation, on a trouvé cela dommage que toute l’action de l’histoire se déroule dans les 100-150 dernières pages.

Pour ce qui est des personnages, on a adoré voir ce changement chez Freïa qui au début, est réfractaire, ne veut pas outrepasser les règles qu’elle s’est imposées. Mais peu à peu, l’auteure arrive à nous faire comprendre que l’héroïne décide de changer pour vivre plus intensément. On a vraiment beaucoup aimé ce côté-là. En plus, l’héroïne se démarque de ce qu’on connait grâce à sa mauvaise maitrise de la magie. Cependant, on aurait aimé voir le personnage féminin plus dynamique ; le fait que toute l’action se déroule à la fin du roman joue également sur le fait que l’histoire manque quelque peu d’actions, de dynamisme dans le début et que donc, l’héroïne paraisse moins « vivante ».

En ce qui concerne la romance, on a eu beaucoup de mal. En effet, nous avons eu du mal à nous attacher à cette relation amoureuse qui se développe trop rapidement, selon nous. L’auteure a voulu davantage montrer en profondeur les mois après la rencontre, comment un couple survit aux obstacles et c’est un choix original ! Cependant, on aurait apprécié avoir plus de développement dans le début de la relation pour que le changement de comportements des personnages soient moins brutes, qu’on puisse rêver de cette relation, qu’il y ait ces petites étincelles du début. Cela aurait également pu nous aider à nous attacher davantage aux personnages.

« – […] est-ce que ça changerait quelque chose pour toi que je sois bel et bien une sorcière ?

[…]

– Freïa, bien sûr que tu es une sorcière, puisque tu m’as ensorcelé. »

– Shana Lyès

Enfin, il s’agit du premier roman de Shana Lyès et on a beaucoup accroché avec la plume ! D’ailleurs, on a bien aimé cet aspect original du langage avec des termes belgicismes qui rendent l’histoire d’autant plus réaliste puisqu’elle se déroule en Belgique (choix très original d’ailleurs !).

𝐀𝐲𝐝𝐞𝐧, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟐

« Ayden » est une duologie de Elle Catt éditée chez Plumes du web.

Note : ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Après avoir découvert la vraie nature des Vesari, Ayden poursuit sa quête, partagée entre son cœur et sa raison. En qui peut-elle avoir confiance désormais ? Qui doit-elle combattre ?

La jeune gardienne comprend vite que sa quête ne fait que débuter. Face aux dangers qui rôdent, elle va devoir enfreindre les règles, quitte à remettre en question les croyances ancestrales.

Alors qu’elle commence à appréhender ses nouveaux pouvoirs, elle sait qu’elle peut compter sur sa famille et ses amis pour la soutenir, quoi qu’il arrive. Car il est temps d’affronter les pires menaces afin d’ouvrir un peu plus les portes de ce nouveau monde rempli de mystères et de magie. Son monde.

L’heure de la bataille a sonné.

Mais Ayden sera-t-elle assez puissante pour endosser le rôle de Mataris Nemès que le destin lui a attribué ?

♦ Avis :

Le premier tome avait déjà été une belle réussite, nous avions été emportées par l’intrigue. Dans ce deuxième tome, Elle Catt nous offre une fantastique encore plus incroyable qui nous fait passer par des milliers d’émotions, de peur à la joie pour les personnages, mais surtout elle nous plonge dans un monde mystérieux qui cache bien plus que de simples créatures.

Ayden, dans le premier tome, était une jeune fille innocente qui ne savait pas encore dans quel monde elle s’embarquait. Dans ce second opus, nous avons vu une vraie évolution, elle est devenue une femme plus mature, plus consciente de ses pouvoirs, et surtout plus déterminée. On a adoré voir son évolution, le fait qu’elle ait plus de caractère. L’auteure arrive parfaitement à nous décrire ses pouvoirs, comment elle se sent quand ses pouvoirs se manifestent, et les descriptions sont juste magnifiques, éblouissantes. On a l’impression de les voir s’étendre réellement devant nous ! Quant à Luca, que dire à part qu’il est juste à couper le souffle ? C’est clair et net qu’il a réussi à nous envoûter avec son charme. Personne ne pourrait rester de marbre !

« – Seriez-vous jaloux, Luca Vesari ?

Ses yeux plissés se font menaçants.

– Je suis excessif en tout, Ayden. Et encore plus quand il s’agit de toi. »

– Elle Catt

Parlons de la romance incroyable qui est beaucoup plus présente dans ce deuxième tome ! Puissante, explosive, interdite, passionnelle, dangereuse. Cette romance est tous ces mots à la fois, elle est sensuelle tout en étant dangereuse. Elle est explosive tout en étant interdite. Toutes ces contradictions renforcent ce lien entre les deux personnages et créent cette relation unique et incroyable que nous avons adoré suivre tout au long de l’intrigue. Elle est addictive à tel point que nous aurions aimé en avoir encore plus, les voir ensemble encore plus !

Le premier tome était plus introductif, il nous plongeait petit à petit dans ce monde fantastique avec Ayden alors que dans ce deuxième tome, l’auteure ne nous donne aucun répit. L’action s’enchaine, en rythme avec nos émotions, nous en voulons plus et en même temps, nos cœurs sont prêts à lâcher à tout moment à cause de toute la tension. Le danger est tout le temps présent, l’auteur s’amuse à nous décrire sans cesse un univers sombre où tout danger pourrait arriver n’importe quand ce qui rend l’histoire d’autant plus addictive.

Elle Catt est une de ses auteures dotées d’une plume qui arrive à vous envoûter rien qu’avec une phrase. Elle arrive à nous plonger dans cet univers avec des descriptions à la fois magnifiques et mystérieuses, emplies d’une aura qui nous donnent envie de nous aventurer dans ses endroits.

𝐋𝐞𝐬 𝐛𝐫𝐮𝐦𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐂𝐞𝐧𝐝𝐫𝐞𝐥𝐮𝐧𝐞, 𝐓𝟏

« Les brumes de Cendrelune » est une saga de Georgia Caldera éditée chez J’ai lu.

Note Isabelle :  ♥♥♥♥♥/5

Note Héléna : ⭐⭐⭐⭐⭐/5

♦ Résumé :

Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion.

Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule…

♦ Avis :

Ce livre était dans notre wishlist depuis que plusieurs bookstagrammeurs en avaient parlé. Il nous a tout de suite intriguées de par son côté fantasy et son côté romance. Heureusement que Laure nous l’a offert car il ne fallait pas qu’on passe à côté de cette histoire ! On maudit juste l’auteure d’avoir écrit cette fin horrible ! Le seul point négatif pour Héléna est le fait que c’est un tome très introductif et que les choses ne bougent pas des masses. Bien qu’elle comprenne le besoin de plonger le lecteur petit à petit, elle aurait aimé que les choses changent plus avant la fin de ce tome 1.

Georgia Caldera nous peint un univers original, incroyable, pensé de A à Z. Et quelle imagination ! Nous avons été très surprises par tous les détails donnés et pensés par l’auteure qui rendent l’histoire d’autant plus réaliste. Les dieux, des répressions, tout est réfléchi pour créer une ambiance fantasy de terreur. Pour le coup, on le verrait très bien adapté en film ou séries !

Parlons des personnages, Verlaine et Céphise. On a eu un coup de cœur pour ces deux personnages qui dégagent de la prestance, du courage. Si vous cherchez des personnages courageux, déterminés ayant des capacités particulières, foncez les découvrir ! On a adoré Verlaine avec l’aura qu’il dégage, l’auteure arrive à nous faire ressentir cette aura forte qu’il dégage. Ce qui nous a marqué chez lui, c’est surtout l’originalité de son personnage. Il est absolument tout ce qu’on veut qu’il soit et en même temps, tout ce qu’on ne veut pas qu’il soit. Pour ce qui est de Céphise, que dire à part qu’on rêverait avoir son courage et sa persévérance ? Elle nous a éblouies par sa détermination, bien qu’elle ait également des failles, Georgia Caldera arrive à nous peindre un personnage à la fois courageux et à la fois doté de faiblesses. Pour Verlaine et Cephise, l’auteure a réussi à nous montrer le parfait imparfait de ces deux héros. Comment leurs failles sont utilisés en positif.

Bien que la romance n’apparaisse pas encore car ce tome est introductif, l’ennemies to lovers y est présent très clairement. On a complètement adoré cette relation entre les deux personnages parce qu’il s’agit RÉELLEMENT d’un ennemies to lovers, pas de simples piques méchantes. Vous cherchez une romance fantastique où la fille déteste le garçon ? Vous serez servis ! L’auteure arrive à nous décrire cette puissante liaison entre ces personnages, cette sensation étrange qu’ils ressentent l’un avec l’autre. Lien fort. Mystère autour de leur lien. Une héroïne qui lui lance des piques sans arrêt. On a hâte de voir comment cette relation va se développer dans les prochains tomes et elle risque d’être très très intéressante !

« – Laissez-moi partir, gémit Céphise, cachant son visage dans ses paumes. Je vous en prie, je voudrais juste rentrer chez moi…

– Ça, c’est impossible, tranchai-je immédiatement. Tu as renoncé à ta liberté la nuit dernière, dès l’instant où tu as choisi de me défier, ne te souviens-tu pas ? »

Goergia Caldera



C’est la première fois que nous découvrions la plume de Georgia Caldera et on l’a trouvée très joli ! Elle nous décrit parfaitement un univers sans trop nous donner des phrases complexes qui nous perdraient ! En plus, sa plume est addictive !


𝐋𝐞 𝐜𝐫𝐞́𝐩𝐮𝐬𝐜𝐮𝐥𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐚𝐧𝐠𝐞𝐬

« Le crépuscule des anges » est un roman de Clara Nové édité chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Après plusieurs millénaires à errer sur Terre, Rémiel veut en finir : ange déchu pour avoir osé aimer une femme, il n’aspire plus qu’à accéder à son but ultime, mourir.

Et quand le passé frappe à sa porte, c’est pour lui l’occasion rêvée d’en terminer avec cette existence vide de sens.

La mission est simple : protéger une jeune religieuse.

Simple, vraiment ?

En réalité, rien ne se passe comme il l’attendait et la tâche s’avère plus complexe que prévue : Ava est-elle vraiment ce qu’elle prétend être ? Et quel secret se cache derrière sa récente vocation ?

Entre l’attirance qui le pousse vers la jeune femme et un paradis à feu et à sang, Rémiel réussira-t-il à mener de front tous les combats ?

♦ Avis :

Quand on a vu la couverture, on a immédiatement sauté sur le résumé. Et évidemment, le résumé nous a directement conquises. C’est la première fois qu’on découvre la plume de cette auteure et on a beaucoup aimé. L’univers des anges est un univers qu’on apprécie beaucoup et dans ce roman, on a le droit à une version travaillée dans les moindres détails et également originale sur certains points. Même si vous n’aimez pas forcément les romans fantastiques de prime abord, celui-ci pourrait vous plaire et pourquoi pas vous plonger petit à petit dans les romances fantastiques ?

Tout d’abord, on fait la connaissance de Rémiel, un ange déchu qui erre depuis plusieurs années sur Terre. Il passe d’archange guerrier à un ange déchu, ce qui lui cause beaucoup de tourments. Rémi est incontestablement notre coup de cœur de cette histoire. Il est bon, charismatique (pardon, mais on veut bien un peu de cette qualité de beauté d’anges ?!), attentionné, protecteur, viril et touchant. Sa simple présence dans une salle suffit à faire taire tout le monde. On a rapidement réussi à nous attacher aux personnages. Si cela s’est fait naturellement pour Rémi, pour Ava, on s’est attachées à elle grâce au début de l’histoire, à sa relation avec les enfants et surtout, ses valeurs. On ne peut pas ne pas parler de Raff. Même si c’est un personnage secondaire, on l’a tout autant adoré que les principaux et on attend avec impatience son spin-off parce qu’il est certain qu’une histoire doit lui être réservée !

Ces deux personnages vont développer un désir foudroyant autant la terre que le ciel. Au début, tout part d’un rapprochement physique avant d’aller plus loin. Avant que chacun devienne une obsession pour l’autre ou encore une pensée qui ne les quitte plus. On a aimé le fait que la relation se développe doucement, à son rythme sans entraver l’intrigue de l’histoire. On a adoré le fait que ces deux-là étaient une évidence dès le début.

« Plus tôt, ils n’auraient pas eu leur pleine signification. À présent, ils sont juste la réalité, comme un dogme, vérité immuable qui traversera les âges et les civilisations, les traditions et les conciles.

‘Je t’aime' »

Clara Nové

Comme on vous le disait, l’auteure a réussi à reprendre l’univers des anges, mais à sa sauce. Evidemment, il y a des éléments qui ne sont pas si originaux que ça, mais nous, ce qu’on a adoré, c’est le cadre de l’histoire. Il est vrai qu’on adore l’univers des anges, mais on n’en lit pas tant que ça. Ici, on a été emportées par l’histoire, par tous les détails auxquels l’auteure a pensé pour rendre son récit réaliste.

Le seul point négatif de l’histoire est que le début prend quand même pas mal de temps à démarrer, ce qui donc explique le fait qu’on prend également plus de temps à rentrer dans l’univers et à être addictes à l’histoire. Sinon on a adoré les deux intrigues qui se mêlaient entre elles, sans jamais qu’une domine l’autre. En bref, vous aurez droit à une histoire captivante et à une relation foudroyante.

𝗔̀ 𝗰𝗿𝗼𝗰𝘀 𝗮̀ 𝗹𝗮 𝗹𝘂𝗻𝗲, 𝗧𝟮

« A crocs à la lune » est une saga de Lydia Walther éditée chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

ATTENTION TOME 2

Officiellement, les meurtres qui ont frappé Georgetown ont été élucidés. Officieusement, l’enquête continue et une chasse aux loups réunit tous les braconniers de l’État. Désormais, Shainey fait partie des traqués. Mordue et contrainte par sa nouvelle nature à quitter son foyer, elle rejoint la meute de Korey, qui devient bien plus qu’un simple allié.

Entre nouveaux membres et nouveaux meurtres, relations amicales et amoureuses, Shainey ne sait plus comment se positionner et multiplie les maladresses, ce qui n’est pas pour plaire à l’alpha et ses bêtas.

Mais leur secret est-il si bien gardé ? Les métamorphes risquent en effet de se faire démasquer et leurs identités révélées au commun des mortels. Shainey arrivera-t-elle à retrouver celui qui l’a mordue et faire machine arrière avant d’être tuée comme ses semblables ?

♦ Avis :

Après avoir lu le premier tome, nous n’avions qu’une seule hâte : découvrir ce qui pouvait bien arriver dans ce deuxième tome et avoir les réponses tant attendues à nos questions. L’auteure nous avait promis beaucoup plus d’actions que dans le premier tome. Eh bien, nous avons été servies !

Frustration, révélations…ce sont vraiment les mots qui dominent nos pensées pendant toute la lecture. L’auteure nous malmène pendant les premières pages en apportant encore plus de questions, en donnant des indices par-ci par-là tout en restant vague jusqu’à l’éclatement où toutes les révélations sont faites. Comment vous dire qu’on a vachement été frustrées pendant ce tome, et cela de manière positive. On n’arrivait plus à lâcher le roman parce qu’on voulait à tout prix connaitre la suite des événements et surtout, arriver au moment de révélation. L’intrigue est vraiment bien ficelée afin que nos petits cœurs fassent plusieurs battements irréguliers tant l’histoire est prenante. En bref, l’atmosphère stressante de ce tome aide à déployer les rebondissements dans l’histoire et à nous tenir en haleine.

Nous avons également été très surprises par les détails précis de la transformation des loups. Nous avions l’impression, à maintes reprises, d’assister réellement à cette métamorphose des personnages en loup. L’auteure a vraiment prêté attention aux moindres détails.

« — J’ai l’impression que quoi qu’il arrive, tu m’échapperas… Que tôt ou tard, tu franchiras le porche, humaine ou non, pour disparaitre à jamais, car j’échouerai toujours à te faire aimer ce monde. »

Lydia Walther

Quant aux personnages, Shainey est toujours aussi bien développée au niveau de sa psychologie. Bien qu’elle agisse sans cesse à sa manière, cet aspect de sa personnalité la rend plus complexe, et surtout ajoute de l’action au roman. Nous avons complètement adhéré à son caractère, ce deuxième tome a permis de nous attacher encore plus à ce personnage. Quant à Korey, l’auteure le montre sous un autre angle dans ce tome. Effectivement, il est plus protecteur et moins mystérieux. Nous avons adoré le découvrir sous un autre angle.

Enfin, la romance est plus développée dans ce deuxième tome. En tant que fans de romance, nous devons avouer qu’on aurait adorer voir plus de moments entre les deux protagonistes. Néanmoins, leur couple reste mignon et parfait. Nous avions toujours le sourire aux lèvres quand nous lisions des passages où ils étaient ensemble. Korey prend soin de Shainey dans ses moments compliqués ce qui rend leur relation plus fusionnelle.

Enfin, si vous aimez les romans fantastiques avec des loups, nous ne pouvons que vous conseiller cette duologie qui vous tiendra en haleine tout le long des deux tomes !

𝐋𝐞𝐬 𝐝𝐞𝐬𝐭𝐢𝐧𝐞́𝐬 𝐝𝐞 𝐥’𝐀𝐢𝐫

« Les destinés de l’Air » est une saga de S.J.Sam.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

♦ Résumé :

Lizéa, dix-neuf ans, décide de quitter Avebury pour retrouver la trace de ses parents, disparus à l’aube de son enfance. Elle espère ainsi percer les mystères qui entourent ses origines et mieux appréhender ses étranges facultés. Mais quand Samuel, un garçon à la beauté surnaturelle, la sauve d’une attaque à main-armée, sa quête emprunte alors un autre chemin. Samuel Harper n’est pas comme les autres garçons. Énigmatique et protecteur, il est bien déterminé à guider Lizéa vers son incroyable destinée.

♦ Avis :

Nous ne lisons pas énormément de romans fantastiques, pourtant nous sommes de grandes adeptes de romances fantastiques ! Dans ce roman, S.J. Sam a parfaitement mêlé romance et actions, on ne pouvait que succomber à cette histoire. D’ailleurs, en lisant ce roman, on s’est rendu compte qu’on aimerait découvrir beaucoup plus de romances fantastiques/fantasy !

L’auteure commence par nous décrire l’héroïne, Lizéa qui vit des phénomènes surnaturels jusqu’au jour où elle rencontre Samuel. Il y a directement, une attirance entre ces deux personnages. A partir de là, Lizéa va vouloir avoir des réponses à ses nombreuses questions. On a beaucoup aimé ce début d’histoire qui introduit bien le monde fantastique qui va suivre ; on en apprend d’abord plus sur cette héroïne qui n’est pas humaine avant de rentrer dans cet univers.

Qui dit roman fantastique, dit descriptions de ce monde. S.J. Sam nous décrit parfaitement les lieux où se passent cette intrigue fantastique. Dès qu’on ouvrait le livre pour reprendre notre lecture, nous étions directement happées par les descriptions ce qui a rendu facile l’immersion dans cet univers. Ce qu’on a d’ailleurs beaucoup aimé dans ce roman, c’est le fait que l’autrice nous immerge petit à petit dans cet univers, en nous donnant par-ci, par-là des informations sans nous submerger d’infos. Et il faut également noter que l’univers qu’a développé l’auteure est originale et nous a donné envie d’y vivre.

Les deux personnages principaux sont Lizéa et Samuel. Lizéa est une jeune femme qui au début, ne connaissait rien du monde élémentalien, mais elle apprend à le connaitre. On s’est rapidement attachées à elle et à sa personnalité parce que Lizéa est un personnage attachant et elle sort des clichés. En effet, malgré le fait qu’elle soit quand même « badass », elle n’est pas la super héroïne qui détruit tout. Elle reste encore un peu innocente dans ce monde qu’elle connait à peine. Quant à Samuel, on a eu plus de mal à le cerner, mais c’est justement ça qui a accentué le mystère autour de lui et qui nous a donné envie de le connaitre davantage. En bref, ce sont deux personnages qui s’imbriquent ensemble à la perfection : ils se complètent et se soutiennent malgré ce qu’ils doivent vivre.

Tant qu’il y a de la romance dans un roman, nous sommes preneuses. Et cette histoire ne déroge pas à la règle. En effet, la romance entre Samuel et Lizéa est toute mignonne. L’auteure a parfaitement réussi à montrer cette alchimie entre ces deux personnages. Nous avons été d’autant plus succombées par le fait que la romance se marie bien avec les actions ; c’est-à-dire que la romance n’engloutit pas les actions et l’inverse est vrai aussi. Il y a juste un petit bémol, c’est le fait que la romance se développait un peu trop rapidement au début.

Concernant la plume de l’auteure, nous avons complétement accroché à celle-ci ! Elle est addictive, fluide ce qui rend l’histoire d’autant plus captivante.

– Parce que… contrairement à ce que tu m’as dit, tu comptes pour moi. Je dirais même que tu es tout. J’ai lutté. J’ai lutté pour m’éloigner de toi, jusqu’à partir à des centaines de kilomètres…mais tu étais avec moi, partout où j’allais, partout où je regardais. Tu ne quittes jamais mon esprit, Liz…

– Ton oncle désapprouverait tout ce que tu me dis actuellement… le coupai-je.

– Eh bien, qu’il aille se faire foutre ! dit-il fermement. Même s’il me destinait à un autre avenir, c’est toi que je choisis. A condition que tu veuilles encore de moi…

S.J.Sam

Enfin, nous avons été surprises par la fin ! Les révélations ont lieu vers la fin du roman et nous ont laissé sans voix. On ne s’attendait pas à ce retournement de situation qui a rendu l’histoire d’autant plus originale. Et puis, parlons de cette fin juste horrible. L’histoire se termine sur un cliffhanger qui nous donne qu’une seule envie : avoir le deuxième tome entre nos mains.

En bref, si vous aimez les romances fantastiques, ne passez pas à côté de celle-ci ! Elle mêle parfaitement romance et actions ; vous ne pourrez plus lâcher le livre avant de l’avoir fini !

𝐇𝐨𝐦𝐨 𝐕𝐚𝐦𝐩𝐢𝐫𝐢𝐬, 𝐭𝐨𝐦𝐞 𝟑

« Homo Vampiris » est une saga de Marie Rozsa

Note : ⭐⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

Retrouvez la fin des aventures d’Arduina, Sasha, leurs alliés et leurs ennemis dans un tome toujours aussi addictif et haletant. Cette fois, suivez aussi bien les pacifistes que les Vampires Rouges, apprenez à connaitre les adversaires ! De grands changements bouleverseront notre héroïne et l’obligeront à faire ce qu’elle n’apprécie que moyennement : compter sur les autres. Heureusement, ses nouveaux amis seront là pour la soutenir. Mais si les affrontements sont inévitables, les pertes le sont également.

Attention, ascenseur émotionnel enclenché, veuillez vous assurer que votre cœur tiendra le choc…

♦ Avis :

Quand nous avons découvert le premier tome, nous avions beaucoup aimé l’originalité de l’auteure, notamment sur les espèces d’Homo vampiris qui sont un mélange de loups et vampires. On a été prises dans cette histoire et on a enfin pu découvrir la fin et avoir les réponses à nos questions. Marie Rozsa nous a malmenées pendant un long moment et dans ce dernier opus, elle nous a encore une fois maltraitées jusqu’à la fin. Vous être prévenus : si vous lisez cette saga, préparez votre cœur.

Le plus gros point positif de ce roman, c’est l’intrigue. Elle est bien ficelée, assez bien développée pour qu’on puisse la comprendre et surtout, cette intrigue nous tient en haleine. Mais elle est aussi très originale. En effet, l’univers est unique et développé en sorte qu’on puisse s’immerger dans celui-ci sans problème.

Comme dit plus haut, l’auteure arrive à nous plonger dans un univers angoissant, de sang et de terreur. On peut ressentir cette angoisse que les personnages ressentent avant le dénouement.

Ensuite, on a vraiment énormément aimé les personnages qui sont tous attachants à leur manière. Sacha et Arduina sont les héros de l’histoire et on ne peut que s’attacher à eux. Sacha, c’est le mâle dominant, un peu sauvage, mais tellement doux et attentionné quand on perce sa carapace. Dans ce dernier tome, on a trouvé qu’il était beaucoup moins présent et on avoue qu’on aurait aimé qu’il s’affirme un peu plus dans ce tome-ci. Quant à Arduina, c’est une héroïne badass qui est quelque peu malmenée, mais qui reste forte.

Je le regardai de travers une seconde.

– Je ne sais pas tellement ce que je fais depuis hier ou comment je le fais plus précisément.

– Ce n’est pas grave, laisse ton instinct te guider.

Je soupirai, peu convaincue, puis fermai les yeux pour plus d’efficacité. J’attendis de longues minutes, essayant de trouver la façon de procéder, mais rien ne se produisit.

– Ne réfléchis pas, Arduina. Et surtout, ouvre-toi au monde qui t’entoure.

Enfin, la romance est toujours aussi douce. Effectivement, dans le premier tome, la romance a commencé sur les chapeaux de roue ; elle était rapide, mais d’une complicité admirable. Puis, au deuxième tome, on a vraiment découvert ce lien qui les unit. Pour finir par voir qu’ils se complètent, dans le troisième tome. Il faut néanmoins souligner que la romance est un peu moins présente dans ce dernier opus et même si ça nous a un peu manqué, on comprend le choix de l’auteure qui a surtout dû se focaliser sur l’action et le dénouement de toute cette intrigue.

La plume de l’auteure a énormément mûri, selon nous. On l’a trouvée encore plus fluide et addictive dans ce dernier tome.

Pour terminer, on avoue qu’on est tristes de laisser dernière nous, cette univers si particulier. A peine vous ouvrez le livre que vous plongez dans une ambiance entraînante et addictive.