𝐋𝐚 𝐜𝐡𝐫𝐨𝐧𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐁𝐫𝐢𝐝𝐠𝐞𝐫𝐭𝐨𝐧, 𝐓𝟏

« La chronique des Bridgerton » est une saga de Julia Quinn éditée chez J’ai lu

Note : ⭐⭐⭐,75/5

♦ Résumé :

Très chers lecteurs, quelle saison ! Au rythme des bals et des réceptions, je vous ai narré le feuilleton haletant de la folle romance entre Mlle Daphné Bridgerton et Simon, le ténébreux duc de Hastings. Valses langoureuses, rebondissements cocasses et bagarres mémorables nous auront tenus en haleine jusqu’à l’épilogue d’un romantisme échevelé. Aurons-nous le temps de reprendre notre souffle ? Il est à craindre que non, car il se chuchote déjà dans Londres qu’Anthony, le frère de Daphné, serait décidé à convoler lui aussi.

Hélas, l’élue a une soeur odieuse qui s’oppose catégoriquement à cette union en raison du passé libertin du vicomte. Cela nous promet bien des péripéties. Et comme il reste six Bridgerton à marier, votre dévouée chroniqueuse a de beaux jours devant elle. Ne perdez pas le fil, chers lecteurs, la saga ne fait que commencer !

Rubrique mondaine de lady Whistledown, Londres, 1814

♦ Avis :

On a plus qu’adoré la première saison de la série (déjà vu au moins trois fois) adaptée de ce roman. C’est pour ça qu’on a foncé acheter le roman afin de découvrir l’histoire plus en détails et surtout, pour pouvoir également connaitre l’histoire d’Anthony par après. Malgré nos réticences parce qu’on ne lit pas beaucoup de romances historiques, on a décidé de le lire pour nous faire notre propre avis. Et ça a été une bonne lecture, mais le fait d’avoir vu la série avant a un peu gâché notre lecture.

Le spitch principal est vraiment original et on a adoré comment l’histoire s’est mise en place. On a beaucoup aimé découvrir les grandes familles londoniennes telles que les Bridgerton, le duc, etc. Ce qu’on a énormément aimé, c’est que l’auteure a réussi à nous plonger dans cet univers historique grâce au vocabulaire plus antique des personnages et à certaines normes de l’époque. En plus d’être « divertissant », on a trouvé cela très intéressant et quelque peu dépaysant. C’est sûr que ça change de notre époque. Par contre, il est vrai qu’on s’attendait à plus de descriptions sur les décors, les robes de l’époque pour pouvoir totalement être plongées dans l’univers de l’époque.

« Les peines de cœur, apprit Daphné, ne disparaissent jamais complètement ; tout au plus s’atténuaient-elles. La pointe acérée qui semblait vous transpercer à chaque inspiration finissait par céder la place à une douleur plus sourde   de celles que l’on pouvait presque ignorer. Presque. »

Julia Quinn

Simon reste fidèle à lui dans le livre et la série. C’est un de nos personnages coup de cœur. Il est charismatique, un peu brisé par son passé, mais tellement bienveillant au fond. Quant à Daphné, on l’a encore plus aimé dans le livre. Elle a réussi à davantage s’imposer et on a beaucoup aimé le fait qu’elle arrive quand même à tenir tête de temps à autre. On ne pouvait que s’attacher à elle dès les premières pages. Dans ce livre, les personnages secondaires sont eux aussi, très importants et on a trouvé que dans le livre, ils étaient déjà tous bien travaillés ce qu’on a vraiment apprécié parce que ça permet de déjà nous attacher aux prochains Bridgerton des prochains tomes. La famille Bridgerton nous a charmées par leur bienveillance envers chaque membre et le soutien qu’ils se vouent chacun.

La romance…on avait plus que kiffé la romance dans la série parce qu’elle n’était pas très rapide et parce que les acteurs jouaient vraiment bien leur attirance respective. Mais dans le livre, on a été déçues par la romance. On l’a trouvé un peu trop rapide ; les sentiments n’ont pas eu le temps de s’installer. Étant des fans de slow burn, on aurait aimé que leur attirance prenne plus de temps à se développer, qu’ils passent plus de temps ensemble.

Pour conclure, on a quand même passé un bon moment, mais on avoue avoir été un peu déçues par la romance entre les deux personnages qui est trop rapide pour nous. Cependant, on a hâte de découvrir l’histoire d’Anthony.