𝐏𝐥𝐚𝐲 𝐇𝐚𝐫𝐝, 𝐓𝟏

« Play Hard » est une saga de K. Bromberg édité chez Hugo New Romance.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Comme ses sœurs, Dekker Kincade est toujours prête à recruter de nouveaux clients pour l’agence de sportifs, montée par sa famille mais qui bat de l’aile. Toutefois, quand son père lui confie la responsabilité de signer le joueur vedette de la NHL, Hunter Maddox, elle hésite. Voilà trois ans, ils ont vécu une relation sans attache et Dekker a pris la tangente sitôt qu’elle a commencé à ressentir des sentiments pour lui. Elle sait que signer Hunter pourra probablement sauver l’entreprise de la faillite, aussi accepte-t-elle de l’approcher pour qu’il signe.

Si leurs retrouvailles ont un goût doux-amer bien vite, ils se retrouvent à plaisanter, la tension monte. Mais quand la vérité éclate Hunter est furieux et Dekker craint qu’on ne la prenne plus au sérieux. Remporter la Stanley Cup avant que le temps imparti soit écoulé n’est pas un petit exploit. Et le temps presse. Alors que l’équipe de hockey n’est plus qu’à un pas du championnat, résister à Dekker ne sera pas pour Hunter une partie de plaisir.

♦ Avis :

On s’est rendu compte qu’on ne lisait pas beaucoup de romances mettant en avant des sportifs et leur sport. Pourtant, c’est une thématique qu’on adore dans les romances ! Alors en lisant le résumé de Play Hard, on ne pouvait que succomber et nous empresser de le lire. On n’est absolument pas déçues d’avoir découvert ce roman et cette auteure.

L’histoire s’installe doucement et on a beaucoup aimé cette lenteur au début qui nous permet de nous familiariser avec l’univers développé par l’auteure et de nous attacher à chaque personnage. On apprend que Dekker doit convaincre le hockeyeur le plus célèbre, Hunter Maddox, de signer dans l’agence sportive de sa famille. Mais le problème est qu’ils ont déjà un vécu ensemble. K. Bromberg a réussi à manier ce thème des retrouvailles à la perfection, non seulement on ressentait cette alchimie entre les deux, mais on redécouvrait également une nouvelle alchimie encore plus intense entre eux. Ce que nous avons le plus aimé est le fait que la roman – bien qu’ils se connaissent déjà – prend son temps, met en avant une tension palpable (avec des piques entre les deux héros à mourir de rire) qu’on a adoré !

Ensuite, il ne faut pas croire qu’il s’agit simplement d’une romance banale, feel-good. Loin de là, K. Bromberg exploite le passé de Dekker et de Hunter à la perfection. Elle arrive à trouver les bons mots et à nous donner envie de réconforter les personnages. On a été beaucoup plus touchées par Hunter – peut-être parce qu’on comprend mieux que quiconque ce qu’il vit – (on ne vous en dit pas plus pour ne pas vous spoiler). Mais on a directement été émues ; l’auteure l’a développé avec ses défauts et ses qualités ce qui rend ce personnage réaliste. En effet, Hunter, c’est le héros de tout le monde, celui qui montre un grand sourire, là où il devrait plutôt pleurer. Il se montre fort et encaisse tout à l’intérieur de lui. Dekker, quant à elle, c’est vraiment la tendresse à l’état pur ainsi que la sagesse. Elle a aussi souffert, mais elle a réussi à un peu plus aller de l’avant, contrairement à Hunter.

« […] c’est en rencontrant un nouvel amour que l’on sait que l’on n’est pas brisé. C’est comme cela que tu sais que ton coeur peut battre encore. C’est à la fois le remède et la fin. Pouvoir aimer à nouveau signifie que tu es toujours en vie. »

Ce livre nous a aussi permis de découvrir la plume de l’auteure qu’on n’avait encore jusqu’à là jamais lu. Sa plume est travaillée, fluide et dans les moments nécessaires, elle arrive à utiliser sa plume poétique pour nous faire ressentir des émotions et des frissons. On n’a plus qu’une envie : découvrir davantage de romans de cette auteure.

Pour conclure, on ne peut que vous conseiller de lire ce roman ! Vous attendez quoi pour foncer les yeux fermés découvrir cette petite pépite qui nous a fait du bien et qui en même temps, a su nous toucher ? On espère que les autres tomes sauront être à la hauteur de ce premier.

FONCEZ !

𝐋𝐨𝐯𝐞 𝐚𝐧𝐝 𝐒𝐡𝐨𝐨𝐭

« Love and Shoot » est un roman de Natacha Pilorge édité chez Plumes du Web.

Note : ⭐⭐⭐⭐,5/5

SORTIE : 26 janvier 2021

♦ Résumé :

Quatre ans après la terrible disparition de son frère, Abbigail a retrouvé un certain équilibre.

Et ses trois colocataires déjantés, basketteurs protecteurs et ô combien sexy, n’y sont pas étrangers ! Leur amitié permet à Abbi de se sentir entourée, et d’avancer.

Parmi ces dieux grecs, il y a Donovan, qu’elle connaît depuis l’enfance et sur qui elle a toujours pu compter. Si entre eux s’est instauré un jeu d’adolescents dans le but de faire enrager l’autre, le lien qui les unit est indestructible.

Pourtant, tout se complique lorsque leurs sentiments évoluent.

Entre raison, non-dits, amour et jalousie, la vie d’Abbi et Don va prendre un tournant inattendu. Mais comment s’épanouir quand le passé vient compliquer le présent ?

♦ Avis :

Pour commencer, il faut savoir que nous sommes très compliquées envers les romances avec des meilleurs amis qui deviennent plus que ça. En effet, il faut que nous percevons bien le changement de comportements des personnages et surtout l’attirance doit être vraiment bien travaillée. Et on doit dire qu’on a été séduites par cette romance !

Natacha Pilorge a une plume très jolie ! Elle est légère et agréable à lire, tellement que dès le début on rentre dans l’histoire sans problème. Elle arrive à nous toucher par ses descriptions de sentiments !

En effet, les deux personnages principaux nous ont touchées par leur sensibilité et également par les sentiments qu’ils dégagent. L’auteure arrive à décrire avec perfection les émotions que ressentent ses personnages ce qui les rend très réalistes. On s’est identifiées à Abby qui nous a énormément touchées de part son affection pour son frère et par sa gentillesse sans limite (elle a beaucoup de force pour ne pas craquer devant tout le bazar des garçons ahaha).

Cette colocation qui semble normal change de tout au tout quand des sentiments amoureux s’y mêlent. On a adoré voir le développement des mentalités et des comportements des deux amoureux. Natacha arrive à nous rendre accro à leur relation toute mignonne. En effet, il s’agit d’une romance douce – qui fait rêver. Par contre, le seul point qu’on reproche à l’histoire, c’est qu’elle est très centrée sur les clichés. En effet, si vous n’aimez pas les clichés, on ne vous conseille pas cette romance. Personnellement, ça ne nous a pas énormément dérangées – il y a juste à certains endroits où on a levé les yeux au ciel.

Une part de moi est morte le jour où je me suis fait piéger et qu’elle s’est éloignée. Pense-t-elle à moi ? Est-ce aussi dur pour elle que pour moi ? J’aimerais que ce poids qui pèse dans ma poitrine disparaisse et que ma vie reprenne là où elle s’est arrêtée. Je ne résiste pas à poser la question qui me taraude depuis quelques temps.

– Est-ce que…, bafouillé-je. Est-ce qu’elle parle de moi ?

Pour finir, on aimerait aussi parler de la relation d’amitié qui réside dans cette histoire. En effet, bien que la romance soit au plan principal, l’auteure a également voulu dégager un lien fort entre les personnages principaux et les personnages secondaires. Abby est en colocation avec Don, Milo et Andrew et le lien créé entre eux tous est très fort. Ça nous a fait sourire par moments parce que c’est tellement bien décrit qu’on rêverait d’avoir ce lien fort qui unit tous ses personnages. L’intrigue autour des personnages nous a tenues en haleine pendant une grosse partie de l’histoire. Et celle-ci consolidait encore plus cette amitié entre les personnages. On ne vous en dira pas plus pour ne pas vous spoiler, mais on a adoré cette intrigue qui rajoute quelque chose à l’histoire !

Pour conclure, si vous cherchez une romance douce où amitié et amour s’entremêlent, foncez découvrir ce roman signé Natacha Pilorge. Franchement on ne regrette absolument pas d’avoir tenté cette romance !