𝐒𝐞𝐫𝐢𝐚𝐥 𝐅𝐮𝐜𝐤𝐞𝐫

« Serial Fucker » est un roman de Océane Ghanem éditée chez Plumes du Web.

Note :  ♥♥♥♥♥/5

♦ Résumé :

Jusqu’à la folie, au-delà de la mort…

Cette année, Gabriella Cruz se l’est juré : elle arrête les bêtises et se concentre sur les études, parce que si elle loupe encore une fois ses examens, son père lui coupera les vivres et elle devra rentrer au bercail. Plutôt mourir pour elle qui a toujours rêvé d’être criminologue !

Et ce n’est pas Gabriel Del Vecchio, son meilleur ami et accessoirement l’homme idéal, qui mettra à mal ses bonnes résolutions. Beau, intelligent, parfait, à un détail près : c’est un véritable Serial Fucker. Gabriella sait très bien qu’elle doit arrêter de fantasmer sur lui car il s’est montré très clair : ils sont amis et amants, mais c’est tout !

Pourtant, tout bascule lorsqu’une série de meurtres atroces et pervers frappe le campus. L’enquête la fascine, les secrets l’engloutissent. En qui peut-elle avoir confiance ?

Au jeu du chat et de la souris, Gabriella prend des risques, quitte à y laisser son coeur… et sa vie !

♦ Avis :

La couverture annonce directement la couleur de ce roman : thriller et romance. Autant vous dire que ça nous a tout de suite intriguées. En plus ayant eu un coup de cœur pour les deux premiers tomes de « Blue Belle », on voulait absolument le découvrir et on est plus qu’heureuses d’avoir pu le lire ! 

Dès le prologue, des frissons ont parcouru tout notre corps. Océane envoie du lourd dès le début et nous plonge directement au cœur de l’intrigue. On a aimé cette entrée en matière qui annonce directement la couleur de l’histoire. 

Gabriella, l’héroïne de l’histoire a une personnalité tellement complexe, tellement travaillée qu’on avait l’impression de suivre la vie réelle d’une personne. Océane arrive à nous faire ressentir les émotions qui traversent l’héroïne. Elle est fragile mais se montre forte et sur le coup, on s’est tellement identifiées à elle ! Gabriella a été créée comme une vraie personne touchée par les meurtres qui sévissent dans le campus universitaire. Et Océane montre clairement qu’elle a peur pour elle. Pour sa vie, mais qu’elle est quand même intriguée par les raisons des meurtres. Les mots d’Océane sont d’une justesse qu’on a réussi à nous mettre dans la peau du personnage. Et ce n’est pas seulement pour le personnage principal, tous les personnages sont créés avec brio, laissant pour certains un mystère planer ! 

Le tueur sévit dès les premières pages du roman. C’est comme ça qu’Océane accapare notre attention et surtout notre curiosité. Cependant, on a aussi porté attention à toutes les descriptions autour, les sentiments. Pour nous, l’enquête sur le tueur n’est pas la plus grande partie de l’histoire. Ce qui importe, c’est tout ce qui a autour : les émotions, les peurs de l’héroïne et des autres personnages mais aussi cette amour tellement intense entre les deux personnages principaux. 

Puis je me suiciderai et nous serons enfin réunis. Pour toujours. Parce qu’au fil de mes expériences et de mes aventures, j’ai compris que seule la mort pouvait m’offrir l’éternité de Gabriella Cruz.

Pour moi, c’est elle.

Ma Santa Muerte.

Parlons de la plume d’Océane ! On ne le répétera jamais assez, mais la plume de Océane est à tomber ! On adore la subtilité dans les mots qu’elle utilise et sa plume est tellement poétique et envoûtante qu’on a toujours envie de plus (heureusement qu’elle écrit de gros pavés 😍). Elle décrit aussi les alentours, le campus et les personnages tellement bien qu’on avait l’impression d’être à la place des personnages et de vivre leur vie, leurs peurs. 

Pour finir, on ne peut que vous conseiller cette pépite qui nous a laissées sans voix. Une histoire mêlant romance et thriller pour nous faire vivre de milliers de sensations !