𝗖’𝗲𝘀𝘁 𝗷𝘂𝘀𝘁𝗲 𝘂𝗻 𝗰𝗼𝗹𝗹𝗲̀𝗴𝘂𝗲

« C’est juste un collègue » est un roman de Margherita Gabbiani édité chez Hugo New Romance.

Note : ⭐⭐/5

♦ Résumé :

À 27 ans, Margaux croit son avenir tout tracé avec Jean, son fiancé. Malgré des hauts et des bas, elle est persuadée que leur idylle est faite pour durer… Mais ses certitudes flanchent lorsqu’elle est recrutée dans l’agence digitale Kreatio. Elle se laisse entraîner par l’ambiance festive et légère de la start-up… et se rend compte que le doux sourire de l’homme qu’elle croise tous les jours à la machine à café ne la laisse pas indifférente.

Mais lorsque l’envie de séduire se transforme en un désir bien plus profond, Margaux se trouve confrontée à un dilemme. Sera-t-elle prête à renier tous ses principes juste pour lui, son collègue ?

♦ Avis :

Quand on a lu le résumé de ce roman, nous étions très intriguées par comment l’auteure allait élaborer le sujet de la trahison dans cette histoire. Mais en même temps, ce roman sort de nos habitudes livresques. Le sujet abordé, la tromperie, nous faisait très peur. Et malheureusement, on ressort de cette lecture, assez mitigées. 

Tout d’abord, nous avons eu beaucoup de mal à nous attacher au personnage masculin. Effectivement, nous n’avons pas trop accroché à ses points de vue. Nous avons eu du mal à ressentir ses émotions. On l’a trouvé peu mis en avant dans l’histoire par rapport à Margaux et on aurait aimé avoir une quelconque réaction de sa part quant au fait qu’il couche avec une femme fiancée. Quant à Margaux, on a du mal avec elle également. On l’a trouvé à certains moments, agaçantes (surtout, lors des prises de décisions). On aurait aimé aussi voir en elle un peu plus de réactivité.

Ensuite, le sujet principal de cette romance est la trahison. En effet, Margaux trahit son fiancé en couchant avec un autre. Nous avions peur de ne pas adhérer à la mentalité du personnage féminin et au final, nous avons été surprises ! En effet, l’auteure décrit bien toutes les pensées de Margaux au point que la tromperie ne nous dérange pas plus que ça, alors que c’est à l’opposé de nos valeurs. L’auteure a réussi à montrer la culpabilité, mais en même temps le désir du personnage principal.

— Mais j’en suis très heureux ! Écoute-moi bien, nous deux, ce n’est pas juste une histoire sans lendemain. Après tout ce qu’on vient de vivre, tu le sais toi aussi n’est-ce pas ?

Elle se lève à son tour en entraînant la couette pour recouvrir son corps nu. Elle se plante devant moi, tout sourire.

— Tu es fou, murmure-t-elle. Mais je t’aime, moi aussi.

Margherita Gabbiani

Quant à la romance entre Margaux et le personnage principal masculin, nous avons adoré la passion amoureuse qu’ils vivent ensemble. On voit qu’elle est intense et qu’ils ressentent véritablement de vraies émotions l’un pour l’autre. Cependant, après avoir fini le roman, nous nous sommes rendu compte que la romance avançait trop rapidement et qu’au final, nous n’avons pas eu beaucoup de moments entre les deux personnages. On n’a pas vraiment vu le comportement des personnages changer ; on ne les a pas vus tomber amoureux petit à petit. C’est ce qui nous a manqué dans l’histoire.

On aimerait aussi souligner qu’on a adoré la fin où l’action est intense et rend l’histoire plus addictive. Il se passe énormément de choses à la fin qui fait qu’on a envie de savoir si finalement, les deux personnages vont réussir à rester ensemble ou pas. Enfin, nous avons complétement adhéré à la plume de Margherita Gabbiani ! Elle est fluide et addictive. On aimerait beaucoup découvrir d’autres de ses romans.

En conclusion, c’est une petite déception pour nous car nous avons eu beaucoup de mal à nous attacher aux personnages. Mais ça nous a permis de réfléchir sur la tromperie et le sujet est très bien amené dans ce roman.