𝐁𝐚𝐝 𝐉𝐼𝐝𝐠𝐩𝐞𝐧𝐭

« Bad Judgement » est un roman de Eugénie Dielens édité chez Nishaetcaetera.

Note :  â™„♄♄♄♄/5

♩ RĂ©sumĂ© :

Depuis que Sam a Ă©tĂ© accusĂ© du meurtre de son meilleur ami, il n’a pas d’autre choix que d’encaisser continuellement le regard des autres. Pour rĂ©sister Ă  cette pression de chaque instant, Sam a pris l’habitude de repousser systĂ©matiquement toute personne tentant de pĂ©nĂ©trer dans sa zone de vie qu’il a soigneusement construite.

Jusqu’au jour oĂč Nessi est entrĂ©e dans sa vie…

Exclue injustement de son universitĂ© suite Ă  son aventure avec l’un de ses professeurs, Nessi est transfĂ©rĂ©e dans celle de Seattle. LĂ -bas, elle souhaite profiter de son anonymat retrouvĂ© pour enfin avoir une vie plus paisible et ne pas rĂ©pĂ©ter ses erreurs passĂ©es.

Quand elle croise Sam, elle est intriguĂ©e puis attirĂ©e par le mystĂšre qui l’entoure.
Quitte à mettre en péril sa nouvelle vie ?

♩ Avis :

Tout d’abord, ce roman a de quoi nous tenter ; il a une si belle couverture et un rĂ©sumĂ© plus qu’allĂ©chant qui, forcĂ©ment, nous ont donnĂ© envie de dĂ©couvrir l’histoire qu’ils cachent. Et on n’a pas du tout Ă©tĂ© déçues ; on a pu dĂ©couvrir une histoire touchante, aux personnages attachants et si dĂ©vastĂ©s par la vie ainsi qu’une relation amoureuse authentique.

Pour commencer, EugĂ©nie Dielens nous laisse dĂ©couvrir une Nessi qui a tout quittĂ© pour recommencer Ă  zĂ©ro sa vie aprĂšs un passĂ© plutĂŽt compliquĂ©. Nessi est plutĂŽt rĂ©servĂ©e sans l’ĂȘtre rĂ©ellement, c’est-Ă -dire qu’elle ne veut juste pas attirer l’attention sur elle, mais s’il le faut, elle sait mordre et se dĂ©fendre. Quand elle arrive Ă  l’universitĂ©, elle est quelque peu renfermĂ©e sur elle-mĂȘme, mais dĂšs qu’elle dĂ©couvre Sam, son expression et son attitude changent radicalement. Elle devient plus souriante, voire plus vivante. Sam, quant Ă  lui, est une personne trĂšs tourmentĂ©e et il a de quoi l’ĂȘtre au vu de son passĂ©. La vie ne l’a pas gĂątĂ©e. Il se laisse fort retomber dans ses tĂ©nĂšbres et est quasiment en train de dĂ©pĂ©rir jusqu’à Nessi, cette fille qui s’intĂ©resse Ă  lui
Encore une fois, ce roman nous apprend que les apparences sont parfois trompeuses et qu’il faut apprendre Ă  connaitre les gens avant de faire des dĂ©clarations hĂątives. On a trĂšs vite rĂ©ussi Ă  nous attacher aux personnages, Ă  ressentir leurs Ă©motions et Ă  vibrer avec eux. D’ailleurs, les Ă©motions des personnages sont bien retranscrites, la plume d’EugĂ©nie arrive Ă  nous faire ressentir chaque Ă©motion (la colĂšre, la tristesse, la joie, la peur, etc.) de ses personnages et cela, en utilisant les mots avec justesse.

« – Je ne peux pas bouger, mon bras est coincĂ©, j’informe Sam dont les yeux sont dĂ©jĂ  clos.

Ses paupiĂšres se soulĂšvent pour dĂ©voiler deux iris d’un noir profond qui me scrutent avec une intensitĂ© qui me rend fĂ©brile. Pour quelqu’un de saoul, il ne m’a jamais paru aussi Ă©veillĂ©.

– Tant mieux, reste. Je voudrais juste faire comme si tout allait bien l’espace d’un instant. »

Eugénie Dielens

Nessi et Sam
au dĂ©but, leur relation est trĂšs distance, voire inexistante. Mais peu Ă  peu, on dĂ©couvre une alchimie et surtout, une comprĂ©hension entre eux. La relation se dĂ©veloppe tout au long du roman et mĂȘme Ă  la fin. Elle est intense et authentique. En effet, malgrĂ© les passĂ©s respectifs de chaque personnage, ils s’ouvrent finalement Ă  l’amour et entre eux, ce n’est pas une relation banale. Ils sont happĂ©s par l’autre, ils se dĂ©couvrent au milieu de la tempĂȘte, mais mĂȘme les tĂ©nĂšbres n’arrĂȘtent pas leur amour. On a adorĂ© leur relation qu’on a trouvĂ© juste, authentique et tellement sincĂšre. Elle nous a mĂȘme fait rĂȘver alors qu’à la base, on n’a rien Ă  envier aux personnages.

Ce qu’on a Ă©galement adorĂ© dans ce roman, c’est l’univers de l’histoire. Bien que l’histoire se dĂ©roule Ă  l’universitĂ©, on n’entre pas du tout dans les clichĂ©s universitaires. EugĂ©nie dĂ©veloppe un roman original, intrigant. On a menĂ© notre enquĂȘte pendant toute notre lecture et on a adorĂ© ça. De plus, les rĂ©vĂ©lations Ă  la fin du roman nous ont ravies ; elles n’étaient ni trop Ă©videntes ni trop compliquĂ©es Ă  deviner. Et c’est ça qui Ă©tait chouette : on a pu mener notre enquĂȘte grĂące Ă  certains indices. Pour finir, la plume d’EugĂ©nie est trĂšs jolie, addictive et agrĂ©able Ă  lire. On a dĂ©jĂ  hĂąte de dĂ©couvrir d’autres romans Ă  elle.

En conclusion, on ne peut que vous conseiller ce roman original qui arrivera Ă  faire chavirer vos cƓurs et Ă  vous faire palpiter d’émotions.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s